Le Malouf Tunisien

La Tunisie est réputée pou son style unique de musique, Le malouf fait partie du patrimoine musical Tunisien.

Même les touristes en raffolent de ce type de musique Tunisienne. Certains ont même appris les paroles de nos chansons traditionnelles. Marhba.tn vous parle de l’histoire du malouf Tunisien. Et vous présente son histoire et les noms phares de ce type de musique !

Il faut savoir que la musique tunisienne porte une empreinte mélangée et est influencée par différents envahisseurs et immigrants (puniques, vandales, romains, turcs, andalous, français, italiens, russes).
En réalité le malouf est née d’une synthèse entre la musique des autochtones et des influences turques et orientales. Et ce type de musique est en particulier est un type de la musique arabo-andalouse, amené en Tunisie par l’illustre musicien Ziryab, le fondateur de la première école andalouse de musique à Cordoue.
C’est à Rachid Bey que l'on doit cependant la richesse de son répertoire musical.
Le malouf a persisté jusqu’à nos jours grâce à une haute initiative de lettrés, de musiciens et de mécènes pour fonder en 1934, une institution réputée dans le monde arabe : « La Rachidia ».


Cette institution ne tarde pas à ressembler une élite de musiciens et de poètes érudits : Khemais Tarnane, Mohamed Triki, Saliha, Ali Riahi, Hedi Jouiri, Sadok Thraya.
Et parmi les interprètes Tunisiens les plus représentatifs on peut citer : Zied Gharsa, Latifa Arfaoui, Lotfi Bouchnaq, Amina Fakhet, Soufia Sadok, Sonia M’barek, Saber Rbai.
Mais il faut savoir que la continuation de cette longue tradition ne peut pas être faisable sans l’apport de nouvelles générations d’interprètes pour continuer à garnir le répertoire national. À ce propos on distingue de nombreux artistes, brillants instrumentistes solistes : Ali Sriti, Ahmed Kalai, Mohamed Zinelabidine, Anouar Brahem.
Plusieurs instruments peuvent être utilisés pour produire de la musique tunisienne le Malouf à Principalement on peut citer :
L’oud : L’oud est l’instrument soliste de la musique arabe par excellence. Avec des innovateurs comme Anouar Brahem ou Dhafer Youssef.
La darbouka : L’instrument de percussion. C’est un tambour répandu dans toute l’Afrique du Nord.
Le violon : Le violon est un instrument de musique à cordes frottées. Connu généralement dans la musique classique.
Le Quanun : Aussi appelé « kanonaki » ou « kalong », c’est un instrument à cordes pincées de la famille des cithares sur table, très répandu en Asie du Sud-Ouest ainsi qu'en Grèce et dans le Turkestan,
La musique tunisienne est une musique qui vit, elle est chargée de sentiments. C’est une musique qui accompagne les gens dans la vie quotidienne. Le malouf en tant que musique et discipline est un patrimoine musical à préserver et à faire connaitre de génération en génération.
Sinon quel est votre musique préférée ?

-Meriam.Z-

        

 

Pin it
No result...

Suivez nous sur Instagram

Suivez nous sur google+

NOS EXPÉRIENCES