Tunisie…on te choisi ! Pays du jasmin, des vestiges, des plages, du Sahara, du soleil et de la verdure, la Tunisie est le mélange parfait d’oriental avec occidental.

Pour ceux qui sont attirés par l’Orient, elle offre tout ce charme et aromes qui vous resteront dans la mémoire pour toujours et pour ceux qui ne sont pas encore préparés pour rencontrer un orient classique qui peut être parfois trop dur pour un européen, elle a cette cote ouverte vers le moderne qui la rend aimée par tous ceux qui la visitent. Terre d’accueil qui regorge de vestiges, la Tunisie dévoile toujours une partie de ses trésors méconnus devants ses voyageurs sans oublier que pour « vivre heureux, vivons cachés ».

Bulla Regia un site unique dans le monde romain

L’originalité du site de Bulla Regia réside dans les demeures partiellement enterrées qui sont presque uniques dans le monde romain. L’étage supérieur était destine à l’habitation durant l’hiver tandis que celui inferieur durant l’été. Une solution très ingénieuse pour combattre la chaleur estivale de la région.

Chemtou et la colline sacrée

L’ancienne ville de Simitthus se distingue par sa colline sacrée avec d’innombrables relief sculptes même à la roche. Il s’agit d’ex votos dédiés à Saturne. Et un fait pas sans moindre importance : les carrières de Chemtou fournissaient à Rome le marbre polychrome.

Dougga et la vie secrète des ruines : un culte qui s’est perpétué 5 siècles de christianisme et 14 siècles d’Islam

Une cavité souterraine au bout de l’ancien canal de l’aqueduc de 12 kilomètres qui irriguait la ville. Là des restes des offrandes et des sacrifices rituels pour la divinité du lieu : Lalla Mokhola. Les habitants racontent que : « Lalla Mokhola vivait il y a longtemps, à l’époque des Romains. Elle était une jeune vierge venu du Maroc. En pèlerinage pour la Mecque, elle s’est arrêtée pour se reposer à Bab er Roumia, l’arc de Sévère Alexandre qui date du III ème siècle. Mais elle a tellement aimé Dougga qu’elle y est restée dans les citernes qu’elle ne quittait que pour aller à la Mecque ». Depuis tous les soirs les habitants lui apportaient de la lumière.