Haouaria comme vous ne la connaissez pas

Tout le monde connait plus ou moins la destination Haouaria classique, disons à la portée. Mais ce qui échappe sont les endroits cachés, méconnus, accessibles seulement aux aventuriers en quête de découverte. Suivez l’expérience Marhba.tn à Haouaria et vous pouvez y passer une journée mémorable.

Haouaria berceau de Carthage

Haouaria est le village le plus proche de l’Europe et par beau temps, du haut du djebel Abiod on peut même voir la Sicile. A la pointe du Cap Bon, El Haouaria vit au rythme de ses pêcheurs et de ses récoltes. Les plages laissent place à une cote rocheuse d’une beauté sauvage. Haouaria est, on peut dire, le berceau de Carthage. De ses carrières de calcaire les Phéniciens ont bâti la première Carthage. 

La tradition de la fauconnerie 

Haouaria cultive une tradition qui s’est perpétuée de génération en génération : c’est la chasse aux faucons. Des faucons et des éperviers sont capturés  au début du printemps et retenus pour être dressés. Dès l’ouverture de la chasse aux perdrix, à la caille et aux petits gibiers les fauconniers dressent les rapaces en tenant compte de la spécificité : les éperviers sont spécialistes de la chasse à as vol tandis que les faucons maîtrisent la chasse en piquet. Les rapaces ne restent pas généralement plus d’une saison auprès de leur dresseur. Mais comme curiosité : dans les années 1830, le cheikh Ali Bennar aurai gardé son épervier durant trente ans.

Randonnée au bout du Cap Bon

On a commencé notre circuit de randonnée avec la visite du domaine des fauconniers et un spectacle de chasse aux faucons. Jadis cette activité était le passe temps préféré des princes et rois arabes. Aujourd’hui on peut se contenter avec une initiation sur place et une petite leçon de survie. Un détour qui vaut vraiment le coup. Vous pouvez même prendre des photos avec les faucons. 

A partir de là il nous fallait descendre, la mer devant nous, pour gagner ensuite un sentier qui nous a permis de contempler la pureté de la mer, les iles Zembra et Zembretta qui se dressaient au loin et l’épave du bateau échoué qui est devenu un symbole de Haouaria. L’histoire de cette épave n’est pas enveloppée en mystère comme peut être on aura aimé mais elle mérite être mentionnée : en 1998 Asklipios, une brise glace finlandaise est vendue à la Grèce. L’équipage part vers la destination mais près de la Tunisie, le navire prend feu. L’équipage est sauvé par un bateau d’origine ukrainienne et amené en Tunisie. Depuis Asklipios est la vedette tout rouillée des photos et des plongées sous marines. 

Déjeuner vue mer et question de prendre le chemin du retour. Une montée pas très difficile avant de clôturer un circuit aux paysages magnifiques qui auraient pu inspirer Hemingway et son roman « Le vieil homme et la mer ». Elle est belle cette Tunisie ! 

Pin it

Suivez nous sur google+

NOS EXPÉRIENCES

Rouka travel