Lors d’une soirée ramadanesque, on a eu le plaisir de découvrir, partager et revivre quelques instants du mode de vie exceptionnel de nos ancêtres.

On s'est promené dans la médina et contemplait ses constructions, ses revêtements muraux en faïence très ancienne et ses dédales de ruelles en pavé aux odeurs typiques et mystérieuses.

Le programme?

Un Iftar et une évasion dans la médina de Tunis ! C’est au cœur battant de l’ancienne vie tunisoise authentique qu’on a choisi de s’évader cette fois-ci, à savoir la MÉDINA DE TUNIS, l'une des plus grandes médinas du nord d’Afrique, qui occupe d'ailleurs la superficie de 800 hectares.

Où on a rompu notre jeûne ?

On a fait une petite promenade vers la Rue “Sidi Ben Arous” pour rejoindre l'un des restaurants les plus connus de la médina, le restaurant traditionnel “Dar El Médina” anciennement la demeure du célèbre militant « Ali Balhouan», transformée en une maison et table d’hôte par son petit-fils. Le menu qu’on a partagé dans la bonne humeur se composait comme suit : Trio de Salades (Salade Ommek houria, salade mechwiya et salade verte, du poisson en guise de plat de résistance suivi d'un dessert (du melon et un bon verre de thé vert). 

PS : Le café qui occupe le toit de Dar El Médina offre à ses visiteurs une vue exceptionnelle sur la médina.

Un circuit passionnant et un guide captivant

Après l’Iftar, on a adopté d’un parcours historico-culturel ponctué de différents édifices et bâtiments de grande valeur historique et architecturale qui remontent aux siècles passés

Depuis notre arrivé à la place de la kasbah on a été accompagné par un historien et archéologue tunisois, Monsieur Mohamed El Halouani, qui a eu la courtoisie de nous guider pendant notre évasion et qui nous a fait découvrir l’histoire de la merveilleuse ville traditionnelle et ses recoins...

Tout juste après l’Iftar, on a commencé notre promenade en groupe dans la Médina, où on est passé par le quartier « Rue du Pacha », le Palais Khaireddine actuellement musée de la ville de Tunis, Dar Lasram l’ancienne demeure aristocratique considérée comme le bijou de la médina de Tunis devenue gallérie, le souk et le mausolée de Sidi Mehrez.

On a passé aussi par le somptueux Jamaa Ezzitouna ainsi que ses environnants, Souk El Attarine et le club Culturel Taher Haddad où sont organisées des soirées poétiques et littéraires, des concerts et des séances cinéma et on a terminé le tour par le passage devant la mosquée Hammouda Pacha et ainsi prendre le temps de contempler son mausolée.

Nous avons également eu l’occasion de visiter l’école Slimania qui occupe l'angle du souk des Libraires, édifiée en 1754 par Ali I Pacha à la mémoire de son fils ... Dar El Mnouchi : Connue par le café de « khottab aalbeb » ancienne série Tunisienne…

On n’a pas pris trop de photos et on s'est aligné à la citation : « prendre trop de souvenirs efface les souvenirs ». Ce fut un plaisir de découvrir en une soirée quelques trésors cachés de la Médina de Tunis avec la communauté de Marhba.tn !

-Meriam.Z-