+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: la femme tunisienne entre modernité et religion

          
  1. #1
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2007
    Localisation
    la terre des anges
    Messages
    411

    la femme tunisienne entre modernité et religion

    Avec l emergence des nouvelles tendances islamiques en tunisie avec la revolution qu'a connu le pays, tant de questions se posent

    l'islamisme est-t il le veritable danger ou le cannau de sauvetage?

    en tant que femme musulmane, quel menace peut representer l afflux de ce genre de mouvement dans un pays arabes des plus' occidentalisé'?
    le modèle occidental a prouvé ses failles en matière d'education familiale et religieuse, des familles de moins en moins solidaires, des mères célibataires et des enfants totalement détachés.

    il est evident que la femme occidentale plus que jamais libre, et indépendante ne cesse de prouver qu'elle ne diffère de l homme que par le sexe. indépendance economique, niveau culturel et social de plus en plus haut
    En tunisie, les choses ne diffèrent pas beaucoup, nous sommes devenues des femmes libres, indépendantes, cultivées..

    Mais qu'en est-il de nos familles? sommes nous épanouies en tant qu'épouse et mère de famille?

    Pourquoi les choses deviennent plus compliquées lorsqu'il s'agit de fonder une famille et de concilier vie de couple et epanouissement personnel?

    A mon avis, la femme tunisienne est tiraillée entre ses origines et ses aspirations, son education et ses ambitions
    au moments ou nos valeurs sociales et religieuses nous poussent a priviligier notre role de mere et d'epouse et de mettre en second plan nos ambitions professionnelles, nous ne
    pouvons nier que nous avons prouvé qu'en tant que femme cultivée, sommes pretes à atteindre le sommum de l 'echelle scientifique et professionnelle
    mais à quel prix?

    Je reviens aux premières questions que j'ai posé, l'islamisme dans tout ça?
    des mouvements comme Nahdha ont longtemps consideré que le milieu naturel de la femme est son foyer, que l'education des enfants est son ultime objectif et que
    en dehors de son foyer, une femme ne peut realiser son epanouissement, la femme peut etudier, travailler , rien ne l'empèche, mais ses enfants restent sa priorité
    est si c''etait vrai?
    pourquoi faire l'oreille sourde et continuer à nous attacher obstinnement à nos préjugés ?
    pourquoi penser que ce genre de mouvement ne peut presenter qu'une menace pour nous et nos acquis?
    comment concilier modenité et religion?





    tant de questions que je me pose

  2. #2
    Fidèle
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Messages
    3 070
    Un enfant a besoin d'une éducation maternelle et paternelle pour s'épanouir et aborder sa vie d'adulte correctement. Une éducation majoritairement maternelle restera bancale. La présence des deux parents doit être équilibrée. Ce n'est pas la quantité de présence maternelle qui est importante, mais c'est la qualité de cette présence et celle du père aussi.

  3. #3
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2007
    Localisation
    la terre des anges
    Messages
    411
    ce que tu dis est evident, mais je vois pas le rapport avec le sujet

  4. #4
    Fidèle
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Messages
    3 070
    Je voulais dire qu'il n'est pas nécessaire que la femme reste à la maison pour bien s'occuper de ses enfants. Si elle s'épanouit dans son travail, elle sera plus à même de bien s'occuper de ses enfants en rentrant qu'en restant chez elle .

  5. #5
    Membre inFidèle
    Date d'inscription
    Feb 2005
    Localisation
    sur une étoile filante dans le ciel canadien
    Messages
    6 257
    up up up.. rafikos va adorer ce sujet :D

  6. #6
    Fidèle
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Localisation
    Wonderland
    Messages
    3 320
    Citation Envoyé par Comtesse Bathory Voir le message
    up up up.. rafikos va adorer ce sujet :D
    Yes madam, i like the subject ;p

    Pour répondre, il faut reconnaitre que le sujet, la question est trés bien posé et que la réponse n'est vraiment pas facile.
    Je félicite Janine aussi car en ayant se genre de reflexion, elle a prouvé qu'elle est bien ouverte, qu'elle à mis à part tout ces préjugés generallement adoptés par les femmes contre les voix qui critique "'occidantalisation" de notre sociétés sans avoir la logique binaire de "modernité"/"Arrierisme" ou "femme libre" / "femme au foyer esclave", mettons sous le microscope les deux concepts et faisant l'analyse.

    L'Image véhiculée de la femme au foyer est l'image d'une femme de ménage machine à reproduire et esclave à son mari et l'Image véhiculée de la femme qui travail c'est l'image de la femme libre, heureuse et épanouie.

    Ceci est la mensonge du sciécle car pour les femmes qui travail, on ne cite pas que la majorité occupent des postes avec un bas salaire et des conditions de travails trés dur comme les femmes de ménages ou les femmes travaillants dans les Usines.
    Dans des cas meilleurs, si la femme est plus au moins belle, les postes les plus occupés c'est en tant que vendeuse essayant de se faire sexy dans les boutiques ou les grandes surface ou bien dans la receptions des entreprises et ce poste est presque exclusif aux femmes.
    Ceci est aussi valable en Europ, selon un reportage que j'ai vu, seulement 10-20% des femmes occupent des postes de cadres.
    Ce qui fait donc la femme qui travail n'est pas dans la majorité des cas "heureuse" mais au contraire on profite d'elle, de son physique ou bien en lui donnant un salaire assez bas, rien à voir le tot d'harcelement sexuel dans les milieux professionels ou les offres d'embauches exclusivement pour femmes pour des raisons qu'on ignore souvent.
    On aurait bien aimé que toutes les femmes aient un bon poste avec un bon salaire, de bonnes conditions, on aurait bien aimé que les femmes travaillent dans le commerce par exemple, en ayant sa propre boutique ou propre entreprise et la ou elle est vraiment libre de l'emprise d'un patron mais ce n'est malheureusement pas le cas généralement.

    En excluant les cas des femmes qui travaillent dans de bonne conditions ou les femmes qui gérent leur propre bisness, le reste des femmes ne sont pas heureuses, c'est la le hic car one ne parle pas de ces femmes la le faite qu'elle travail dehors est une torture pour elles, le faite de courrir derriere le bus chaque matin et le soir ne represente pas pour de l'épanouissement ni la modernité ni rien et pour elles le faite de rester dans leur foyer sera un Luxe.

    Personnellement, ma femme travail et croyez moi le jour d'un congé ou le weekend, ce n'est pas la meme femme pendant le reste des jours. Le jour ou elle se repose bah c'est vraiment le bonheur, elle trouve le temps pour s'entretenir, pour faire le ménage et faire à manger pour nous deux ( je l'aide biensure ) et je ne sais pas pourquoi elle devient heureuse, oui on dirait que lorsque le foyer est dans le désordre, ca lui influence négativement.
    Je ressens bien que parfois elle a envie d'arreter le travail alors qu'elle occupe plutot un bon poste mais elle n'ose pas me le dire...le faite de le reveiller chaque matin à 6h me fait mal au coeur par fois et j'aurais bien souhaiter qu'elle continue à dormir...Wahed yet3eb el barra yezzi mech lazem zouz..

    Bref, femme qui travail, femme au foyer chaque cas à ses points positifs et points négatif mais pour faire le choix et tant que musulman, on doit se retourner vers l'Islam et voir ach 9alena Rabi.
    Allah impose sur l'homme de subvenir au besoins de sa femmes donc le travail s'impose sur lui et non pas la femme.
    Dans une autre verset Allah impose aux femmes du prophete Salla allah alayhi wa sallam de rester chez elles et

    [COLOR=#0070C0][FONT=Arial][B]قال الله تعالى﴿ و قرن في بيوتكن و لا تبرجن تبرج الجاهلية الأولى و أقمن الصلاة و ءاتين الزكاة و أطعن الله و رسوله إنما يريد الله ليذهب عنكم الرجس أهل البيت و يطهركم تطهيرا ﴾ ‏‏‏[‏الأحزاب‏:‏33‏]‏‏.‏[/B][/FONT][/COLOR]

    [COLOR=#0070C0][FONT=Arial][B][SIZE=2]وقال عز شأنه‏:‏ ‏﴿ لا تُخْرِجُوهُنَّ مِنْ بُيُوتِهِنَّ ﴾ ‏[‏الطلاق‏:‏ 1‏]‏‏.[/SIZE]‏[/B][/FONT][/COLOR]

    Donc normalement el wahd3 el 3adi welli lazem ikoun mra cheda dwiretha wel Rajel yemchi ijib el flouss.
    Personnellement j'estimes donc que si la femme travail ca doit etre par obligation et non pas par choix et ce seulement si sa dignité est garantie..

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38