+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 9 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 45 sur 135

Discussion: les hommes et l'alcool

          
  1. #31
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 600
    Citation Envoyé par NadiaS Voir le message
    je pense surtout que les hommes tunisiens ou encore plus précisement l'image que les gens ont des hommes tunisiens qui boient est que ceux ci sont des hommes pas bien et que l'alcool les rends violents et tout ce que vous voulez....
    [B]C'est pas parce qu'on boit qu'on est pas bien[/B], l'alcoolisme est une maladie c'est autre chose et je n'en parlerai pas.
    Boire, les gens le font en soirée la plupart du temps car cela les désihibent, et oui l'alcool rend joyeux met a l'aise.
    Apres il y as des gens qui ne supportent pas et des gens qui sont contre...
    mais de la a dire que les hommes ont un probleme avec l'alcool il faudrait arreter ce genre de généralisations je pensemile:
    Je suis d'accord avec toi pour ce que j'ai mis en gras. Il y'a des gens bien qui boivent et vice versa...

  2. #32
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Sep 2007
    Messages
    10 230
    Citation Envoyé par Z!ed Voir le message
    moi je deteste l alcool...
    Alors les buveurs d alcool je peux pas blairer
    je te comprends z!edmile: je partage amplement ton avis...

  3. #33
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Jul 2007
    Localisation
    P&V
    Messages
    2 545
    Purée, on vit dans une société qui doit pouvoir réfléchir nom de dieu et ne pas s'arrêter à ce qui est dis et connu. Pourquoi on ne se dit pas voilà, il y'a ça
    Une émission américaine de CBS provoqua, au début des années 90, une ruée sur les rayons des vins : on venait d'y apprendre que les Français étaient moins sujets aux accidents cardio-vasculaires que les autres, malgré leur consommation excessive de graisses animales. Serge Renaud, chercheur à l'Inserm de Lyon, expliquait le French paradox par la consommation régulière de vin.

    L'étude "Monica" menée à Lille, Strasbourg et Toulouse, l'enquête du New England Journal of Medecine en 1993 et l'étude de l'American Cancer Society ont confirmé les effets bénéfiques sur le cœur du vin pris à petite dose et régulièrement (un à deux verres quotidiens), en évitant les à-coups de la fièvre du samedi soir.
    Selon une étude de la Harvard School of Public Health (Boston, 1995) publiée dans le British Medical Journal, "les bénéfices généralement attribués au vin peuvent également être retrouvés dans les autres boissons alcoolisées. Ce serait bien la molécule d'alcool qui aurait un effet cardio-vasculaire protecteur, et non les substances d'origine végétale caractéristiques du vin".

    Cette étude confirme que l'effet bénéfique d'une consommation modérée de vin, bière ou spiritueux s'explique par une augmentation des concentrations sanguines de HDL cholestérol induite par la molécule alcool.
    De même, à l'Inserm, le docteur Anik Girard-Globa analyse les mécanismes protecteurs de l'alcool vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires : "il réduit le risque de thrombose ; il favorise le développement des lipo-protéines qui transportent le cholestérol en excès vers son seul lieu d'élimination, le foie". Selon les caractéristiques génétiques de chacun. Et consommé en quantités modérées, évidemment !
    Plus récemment, l’IREB a réuni, en janvier 2001 à Paris, neuf experts scientifiques internationaux, afin d’élaborer un "document de consensus", véritable référence sur le sujet, sur les effets d’une consommation modérée d’alcool sur la santé. Les intervenants ont ainsi mis en commun, pendant une journée et demie, les résultats de leurs travaux et des études menées en la matière pour aboutir à la rédaction et la signature d’un document de synthèse des connaissances actuelles sur le sujet.
    Les principales conclusions présentées mettent en valeur le rôle d’une consommation faible à modérée d’alcool dans la diminution des risques de maladie coronarienne mais également de diabète, d’accident vasculaire cérébral ou encore de calculs du cholédoque, pour autant que la consommation d’alcool faible à modérée se fasse de façon régulière et non épisodique.

    Par ailleurs, il apparaît que d’autres facteurs, comme le style de vie du consommateur et son état de santé, sont souvent associés au type et à la quantité d’alcool consommé.

    L’occasion a été donnée de redéfinir la consommation faible à modérée d’alcool : celle-ci est comprise, chez l’homme, entre moins d’un verre par jour jusqu’à trois verres maximum (soit 36 grammes d’alcool pur), et chez la femme, jusqu’à deux verres maximum par jour (soit 24 grammes d’alcool pur).

    L’âge, les caractéristiques individuelles et les facteurs environnementaux influencent le niveau à partir duquel les effets bénéfiques ou négatifs ont lieu.
    mais aussi ça

    Quels risques pour quels cancers ?
    Au total, l’alcool est responsable de 7 % de l’ensemble des cancers1. Si l’association entre consommation de boisson alcoolisée et risque de cancer est connue depuis près d’un siècle, on n’en connaît toujours pas précisément les mécanismes. Toutefois, l’alcool semble plutôt agir par contact direct, et va surtout entraîner des cancers au niveau des voies aéro-digestives supérieures (bouche, gorge, oesophage). Mais les dégâts vont au-delà et boire de l’alcool augmente les risques de multiples cancers :
    Cancers de la bouche, du pharynx, du larynx : risque multiplié par deux3
    Ces types de cancer sont étroitement liés à la consommation alcoolique. Le risque est encore accru par l’association du tabac et de l’alcool, responsable d’une surmortalité évidente. Parmi les non-fumeurs, les grands buveurs encourent un risque de cancer jusqu’à 10 fois supérieur aux abstinents. Et chez les grands buveurs/grands fumeurs, les risques sont au moins 40 fois plus élevés chez que chez les non-buveurs non-fumeurs4.
    "Il faut toutefois noter que ces cancers bouche-pharynx, caractéristiques de la synergie alcool/tabac, ont régressé chez l’homme depuis 20 ans" remarque Philippe Mourouga, directeur du Département prévention et dépistage à l’Institut national du cancer (INCa). Une conséquence de la baisse de consommation d’alcool chez l’homme, qui diminue progressivement depuis 1950. La population adulte buvait en moyenne 5 verres par jour en 1950 ; en 2004, elle boit un peu moins de 3 verres quotidiens5.
    Cancer de l’oesophage : en moyenne, l’alcool multiplie les risques par trois3
    Ce cancer est aussi fortement associé à la prise d’alcool : plus de la moitié des décès masculins par cancer de l’oesophage lui sont attribuables1. Le risque est très augmenté par l’association alcool/tabac et les chiffres donnés pour les grands buveurs/grands fumeurs sont impressionnants : une personne consommant plus de 80 g d’alcool par jour (environ 8 verres !) a 18 fois plus de risques de développer un cancer de l’oesophage qu’une personne buvant 4 verres au plus ; une personne fumant plus de 20 cigarettes par jour a un risque multiplié par 5 ; celui qui cumule les deux a 44 fois plus de risques6.
    Cancer du foie : multiplication des risques par 1,53
    L’alcool est un poison du foie. En détruisant ses cellules, il peut entraîner des cirrhoses, qui elles-mêmes évoluent parfois en cancer.
    Cancer du sein : risque multiplié par 1,27
    De nombreuses études montrent la relation entre la prise d’alcool et le cancer du sein. Le risque augmente d’environ 7 % par verre quotidien.
    Cancer colorectal : risque multiplié par 1,11
    Le risque de cancer colorectal est augmenté chez les buveurs.

    Une cause privilégiée de mort prématurée
    Conséquence de tous ces risques : "Ce dont meurent les gens qui consomment trop d’alcool, c’est d’abord de cancer, avant les maladies cardiovasculaires, les maladies digestives et les accidents" souligne le Dr Patrick Fouilland, alcoologue et président de la F3A, Fédération des acteurs en alcoologie et addictologie. L’alcool est ainsi responsable en France d’un décès par cancer sur 15 (un décès masculin sur 11 et un décès féminin sur 33)5. C’est notamment une grande cause de mort prématurée, qui touche fortement la population des 45-64 ans. Et n’oublions pas que tous ces risques augmentent proportionnellement à la dose à partir d’un verre par jour, quel que soit l’alcool qu’il contient.

    Face à cette énumération impressionnante de risques, on ne peut parler que d’une chose : de prévention. Une réduction de la consommation permet de limiter les risques de cancer et de mort prématurée. Parlez-en à votre médecin !

    Source:[url]http://www.doctissimo.fr/html/dossie...se-majeure.htm[/url]
    et à vous de voir, ça me sidère mais vraiment .....

  4. #34
    Fidèle
    Date d'inscription
    Apr 2007
    Messages
    5 124
    Citation Envoyé par lili Voir le message
    Je suis d'accord avec toi sur ce points, cependant, je pense que si tu abuse du sucre ou bien du gras, cela ne modifiera en rien ton comportement, alors qu'avec l'alcool c'est le cas.
    [COLOR=DarkGreen][B]le comportement ne change pas c'est ta vraie nature qui ressort, et puis une fois dormi et réveillé c'est reparti à zero, on oublie tout et on recommence :D:[/B][/COLOR]

  5. #35
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Jan 2008
    Messages
    48
    [b]والهي الامور الكلها مهيش باهي والا خيب الي يشرب...الحكاية انو كيما نقولو بالتوسي "ولد اصل" و "بنت اصل" وكي نحكيو عالاصل موش نحكيو على ولد فلان والا ولد فلتان...نحكيو عالاخلاق وعالقيم. الي دينو واصلو مالقاوش فيه الخير ماتستناوش منو الخير
    بالطبيعة نحكي على تونسي مسلم
    حاصيلو توا في تونس اولاد الحرام غلبو اولاد الحلال
    [size=5]"اذا لم تستحي فافعل ما شءت[/size]"[/b]

  6. #36
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Dec 2005
    Localisation
    fi jazirét él wa9wa9
    Messages
    3 647
    Citation Envoyé par Elyes Voir le message
    Ben oui bien entendu, enfin pour moi oui, tu peux m'appeler Elyes, le sex fort :P et tu sais pourquoi
    ah desolé de te decevoir mais moi je sais pas si tu pouvais eclairer ma lanterne je t'en serais tres reconaissante.

    si j'ai mis ce sujet dans masculer c'etais pour eviter les ya des femmes qui boivent aussi et de toute maniére y'a déja un sujet intituler femme et alcool et puis échthit éngenéralisi ou éndramatisi 3andi él 7a9 mahou

    j'ai vu aussi tout un article qui parle des bienfait de l'alcool désolé ma 9ritouch mais fallais savoir que toute chose fiha él positif ou énagatif kima él bira i 9oulou ch3ir ou béhya lélkléwi mais on c tous que l'alcool et néfaste pour la santé tout comme la cigarette alors j'aurais preferer qu'on me dise j'aime bien boire pour le kiff pour faire la fete au lieu de me sortir ce genre d'argument

    ceci dis nous les femmes on l'emporte quant meme on ce soul pas pour un oui pour un non

  7. #37
    Fidèle
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Messages
    3 070
    Ma grand-mère boit son petit verre de rouge tout les jours comme lui a conseiller son médecin, et, vu son âge, ce n'est certainement pas pour se deshiniber ou pour faire la fête...

  8. #38
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Nov 2007
    Messages
    1 027
    Citation Envoyé par Z!ed Voir le message
    moi je deteste l alcool...
    Alors les buveurs d alcool je peux pas blairer
    [SIZE=4]ne me dis pas que tu n'as pas d'amis ou des membres de ta famille qui boivent si c le cas je deduis que tu vis dans un monde parfais sinon
    [/SIZE]

  9. #39
    Fidèle
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Messages
    3 070
    Peut-être y a-t-il d'autres raisons pour que certains d'entre nous refusent de de reconnaître quelque vertu à boire de l'alcool, même sans en abuser?

  10. #40
    Confirmé
    Date d'inscription
    Jul 2006
    Messages
    756
    Citation Envoyé par Discrete Voir le message
    quant ils ont un probléme ils se soulent za3ma pour oublier leurs probléme
    quant ils rompent avec leurs copines ils se soulent za3ma pour oublier
    quant ils s'ennuient ils se soulent za3ma él ksséd i 3além él fsséd
    7assilou kif tédhlém éddénya 9odémhom solution alcool
    Alors dites comment est ce que l'on peut vous nommer le sex fort??????
    ici c'est bine les femmes qui sont plus fortes pisqu'elle arrivent à supporter édhlém sans recourir à l'alcool
    [COLOR=black][FONT=Verdana]Tu généralises. Remplace "les hommes et l'alcool" par "les femmes et le chocolat" et tu comprendras que c'est un brin absurde.[/FONT][/COLOR]

    Citation Envoyé par Discrete Voir le message
    si j'ai mis ce sujet dans [B]masculer[/B] c'etais pour eviter...
    waouh, joli lapsus ! on sent la féministe qui parle ! [COLOR=black][FONT=Verdana][/FONT][/COLOR]

  11. #41
    Fidèle
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Messages
    3 070
    Citation Envoyé par Aurea Voir le message
    [COLOR=black][FONT=Verdana]Tu généralises. Remplace "les hommes et l'alcool" par "les femmes et le chocolat" et tu comprendras que c'est un brin absurde.[/FONT][/COLOR]

    waouh, joli lapsus ! on sent la féministe qui parle ! [COLOR=black][FONT=Verdana][/FONT][/COLOR]
    Ou les femmes et les fringues, faut voir l'hystérie en période de soldes...

  12. #42
    Fidèle
    Date d'inscription
    Nov 2007
    Localisation
    Tahiti
    Messages
    4 007
    moi j'aime les hommes qui boivent khatir je deteste el kobbi mta3ejme3a elli mayochrbouch

  13. #43
    Fidèle
    Date d'inscription
    Feb 2007
    Localisation
    île loin de toi!!!
    Messages
    2 676
    [I][FONT=Century Gothic][COLOR=olive]Moi je n'aime pas du tout des hommes qui boivent!!! [/COLOR][/FONT][/I]

  14. #44
    Confirmé
    Date d'inscription
    Jan 2008
    Messages
    460
    Citation Envoyé par djoooo Voir le message
    [SIZE=4]ne me dis pas que tu n'as pas d'amis ou des membres de ta famille qui boivent si c le cas je deduis que tu vis dans un monde parfais sinon [/SIZE]
    moi j'ai pas de membres de familles, ni d'amis qui boivent, et je vis pas ds un monde parfait, pcq le fait qu'on boit pas ne signifie pas qu'on est parfait

  15. #45
    Confirmé
    Date d'inscription
    Nov 2007
    Localisation
    tunis
    Messages
    203
    Citation Envoyé par Discrete Voir le message
    Alors dites comment est ce que l'on peut vous nommer le sex fort??????
    On se soule bech na3mlou jaw, qu'on soit triste, heureux, stréssé, calme, on se bourre bech nchikhou ni plus ni moin!:!!

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38