+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Ali Ben Kalifa : "Le vieillard Resistant"

          
  1. #1
    Actif
    Date d'inscription
    Jun 2006
    Messages
    1 207

    Ali Ben Kalifa : "Le vieillard Resistant"

    Beaucoup de noms de l'histire Tunisienne ont ete oubliès pour laisser la place a d'autres noms qui ont le pourvoir de se mettre en avant et de se venter de trucs reeles et fictives.
    Certains de ces noms sont des Symboles de la Tunisie et du Tunisien mais malheureusement la majorite des Tunisiens ne connaissent pas.
    Quand on dit que le tunisien est "peureux" et que le Tunisien est quelcun qui n'a pas de courage pour resister u pour se revolter, c'est pas vrai, c'est ce qu'on veut nousfaire croire. La Tunisie a connu le courage le sacrifice et la lutte...
    Il faut connaitre des noms tel que Ali Ben Ghdhahem, Daghbeji, Ghouma el-Mahmoudi, Ahmed el-Machta et Dahmani el-Bougi...pour se rendre compte que la Tunisie n'a jamais cesse d'etre un pays de "RJEL" et de braves.

    Parmis ces Noms malheureusement supprimes de la culture Tunsienne, on trouve le Premier Chef de Resistance anti-Francaise, "Ali Ben Khalifa".

    Ali Ben Khalifa, surnommè par les Francais : "Le vieillard Resistant", est nè en 1807 et decedè en 1885. Il est ne dans une tribue Smi-nomade qui est "Naffet" une sous tribue de Benou Selim. La Famille Ben Khalifa etait depuis des siecles a la tete de cette tribue connue pour la bravour de ses membres. Ali Ben Khalifa a fait ses etudes dans les villes qu'il visitait et parmis les vieux chefs des tribues Tunisiennes.
    Au niveau politique Ali Ben Khalifa pensait a une union Musulmane qui etait incarnee par l'autorite Beylicale et l'autorite Othomane du Khalife. Ce cote Islamque des visions de Ali Ben Khalifa lui a vallu la non reconnaissance des regimes Tunisiens de Bourguiba et de Ben Ali qui ont defigure l'histoire Tunisienne pour y supprimer les resistans et figures Populaires pour y mettre leurs noms et les noms d'autres "bourgeois".

    Ali Ben Khalifa etait "Wali" Gouverneur de plusieurs localites en Tunisie sous le Bey. Il etait responsable de l'arret de guerres inter-tribales et il avait le plus Haut Grade de l'armee Tunisienne : "Amir Liwe" l'equivalent d'un Colonel.

    Des la signature par le Bey du Protectorat francais sur la Tunisie et la capitulation de Tunis et du Nord-Nord-ouest de la Tunisie, Ali Ben Khalifa a fait tout son pouvoir pour reunir les trbues Tunisiennes autours de lui, malgres les tentatives du Bey de lles attirer vers lui en essayant de les corrompre, vu que les forces des tribues Tunisiennes etaient la plus grande autorite militaire en Tunisie.

    Ali Ben Khalifa a reussi a reunir les chefs des tribues du Sud e du centre Tunisien et les chefs religieux et les hommes influents du pays a la Mosquee "Okba Ibn Nefaa" a Kairouan ou a ete declaree la Resistance anti-Francaise et Beylicale en juin 1881.

    Ali Ben Khelifa s'est tourne vers le gouverneur de Tripoli et le Khaliffe a Istanbul pour leur demander l'aide et les armes. Les aides ont tarde a venir, le Vieillard a fait avec les moyens du bord et a comence par armer les membres de sa tribue "Neffet" et a commence une guerrilla qui a dure 4 annes.

    Le 25 juin 1881, le Cheikh a commence sa lute par une victoire ecrasante contre un groupe de Soldats Francais qui voulait occuper Sfax, avec l'aide de la tribue "Mhedhba" qui habite au sud de Sfax. Apres cette victoire, beaucoup d'autres membres des tribues tunisiennesse ont rejoints l'armee de la resistance ce qui a permis au "Cheikh" de faire plusieurs victoires contre les Francais qui ont essaye en vain d'occuper Sfax par des forces terrestres.

    L'historien Francais "Martel" dit de la resistance Tunisienne : "Les valeureux chevaliers du Cheikh se sont opposès avec bravour a l'armee francaise qui etait bien plus superieure avec ses canons et ses armes l'obligant a se cacher dans les caserns et les Bateaux de guerres 15 jours de suite.....et sans la fin des munitions et des renforts Francais, Sfax et ses environs auraient pu etre une grande tombe pour les soldats Francais"

    Apres la Bataille de Sfax, le Cheikh s'est trouve blesse a la Jambe et a fini le reste de sa vie a boitter. Il a refait contact avec les autre tribues et a reorganise son armee au sud de Sfax et a organise une bataile contre l'amee du Bey a Tunis et ses environnements pour punir le Bey et le depouiller de ses richesses. Cette intrusion dans les domaines du Bey par 500 chevaliers et 2000 membres de l'infanterie n'a meme pas pu etre interceptee par ls Soldats Fracais qui s'occupaient desormais de proteger le Bey et ses terres et domaines.

    Les Hommes du Cheikh ont defendu Gabes plusieurs jours en juillet 1881 apres plusieurs jours de Bombardement Maritimes et le blocus de la ville cotiere, ce qui a coute la vie de plus de 50 resistants tunisiens et malgres la difference des forces, les Tunisiens ont defendu Gabes contre les Francais a la mere comme sur terre pendant plusieurs jours.

    Les defaites logiques de Gabes et de Sfax et la destruction du quartier general du Cheikh a Gabes "DAR LIFRIK", le vieillard a continue la resistance et a eu plusieurs victoires contre les Francais et les Forces du bey. Mais vers la fin de l'annee 1881, le vieillard avec 40000 de ses soldats et pret de 140000 Tunisens, ont ete obliges d'immigrer en Lybie et faire la resistance depuis les terres Lybiennes contre les forces Francaises au sud de la Tunisie.
    Pendant ce temps le Bey essayait d'acheter les resistants et de creer des rumeurs pour demoraliser les trouppes et les Tunisiens et leur faire perdre espoir, dont des articles dans la presse tunisienne parlant de la capitulation du Cheikh, auxquels le Cheikh a reponu par des lettres au peuple Tunisien comme sa reponse au journal "El Jaweiib" : "j'ai lu dans le numero 1077 de votre journal une information qui m'a laisse perplexe, ca devait etre un article cree par des Vendus. Ils ont dis que nous avons capitulè aux Francais. Mais la realite est autre : Nous ne cesserons jamais la resistance pour notre Patrie et pour Notre religion et notre Honneur Arabe .Nous ne reconaissons qu'une seule autorite, celle du Khalife et nous avons laisses nos enfants et nos maisons et notre pays pour y parvenir"

    Le vieux a continue a resister et est Mort sur Son cheval en etant homme libre.

  2. #2
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Dec 2006
    Messages
    1 081
    Citation Envoyé par 7ammadi Voir le message
    Beaucoup de noms de l'histire Tunisienne ont ete oubliès pour laisser la place a d'autres noms qui ont le pourvoir de se mettre en avant et de se venter de trucs reeles et fictives.
    Certains de ces noms sont des Symboles de la Tunisie et du Tunisien mais malheureusement la majorite des Tunisiens ne connaissent pas.
    Quand on dit que le tunisien est "peureux" et que le Tunisien est quelcun qui n'a pas de courage pour resister u pour se revolter, c'est pas vrai, c'est ce qu'on veut nousfaire croire. La Tunisie a connu le courage le sacrifice et la lutte...
    Il faut connaitre des noms tel que Ali Ben Ghdhahem, Daghbeji, Ghouma el-Mahmoudi, Ahmed el-Machta et Dahmani el-Bougi...pour se rendre compte que la Tunisie n'a jamais cesse d'etre un pays de "RJEL" et de braves.

    Parmis ces Noms malheureusement supprimes de la culture Tunsienne, on trouve le Premier Chef de Resistance anti-Francaise, "Ali Ben Khalifa".

    Ali Ben Khalifa, surnommè par les Francais : "Le vieillard Resistant", est nè en 1807 et decedè en 1885. Il est ne dans une tribue Smi-nomade qui est "Naffet" une sous tribue de Benou Selim. La Famille Ben Khalifa etait depuis des siecles a la tete de cette tribue connue pour la bravour de ses membres. Ali Ben Khalifa a fait ses etudes dans les villes qu'il visitait et parmis les vieux chefs des tribues Tunisiennes.
    Au niveau politique Ali Ben Khalifa pensait a une union Musulmane qui etait incarnee par l'autorite Beylicale et l'autorite Othomane du Khalife. Ce cote Islamque des visions de Ali Ben Khalifa lui a vallu la non reconnaissance des regimes Tunisiens de Bourguiba et de Ben Ali qui ont defigure l'histoire Tunisienne pour y supprimer les resistans et figures Populaires pour y mettre leurs noms et les noms d'autres "bourgeois".

    Ali Ben Khalifa etait "Wali" Gouverneur de plusieurs localites en Tunisie sous le Bey. Il etait responsable de l'arret de guerres inter-tribales et il avait le plus Haut Grade de l'armee Tunisienne : "Amir Liwe" l'equivalent d'un Colonel.

    Des la signature par le Bey du Protectorat francais sur la Tunisie et la capitulation de Tunis et du Nord-Nord-ouest de la Tunisie, Ali Ben Khalifa a fait tout son pouvoir pour reunir les trbues Tunisiennes autours de lui, malgres les tentatives du Bey de lles attirer vers lui en essayant de les corrompre, vu que les forces des tribues Tunisiennes etaient la plus grande autorite militaire en Tunisie.

    Ali Ben Khalifa a reussi a reunir les chefs des tribues du Sud e du centre Tunisien et les chefs religieux et les hommes influents du pays a la Mosquee "Okba Ibn Nefaa" a Kairouan ou a ete declaree la Resistance anti-Francaise et Beylicale en juin 1881.

    Ali Ben Khelifa s'est tourne vers le gouverneur de Tripoli et le Khaliffe a Istanbul pour leur demander l'aide et les armes. Les aides ont tarde a venir, le Vieillard a fait avec les moyens du bord et a comence par armer les membres de sa tribue "Neffet" et a commence une guerrilla qui a dure 4 annes.

    Le 25 juin 1881, le Cheikh a commence sa lute par une victoire ecrasante contre un groupe de Soldats Francais qui voulait occuper Sfax, avec l'aide de la tribue "Mhedhba" qui habite au sud de Sfax. Apres cette victoire, beaucoup d'autres membres des tribues tunisiennesse ont rejoints l'armee de la resistance ce qui a permis au "Cheikh" de faire plusieurs victoires contre les Francais qui ont essaye en vain d'occuper Sfax par des forces terrestres.

    L'historien Francais "Martel" dit de la resistance Tunisienne : "Les valeureux chevaliers du Cheikh se sont opposès avec bravour a l'armee francaise qui etait bien plus superieure avec ses canons et ses armes l'obligant a se cacher dans les caserns et les Bateaux de guerres 15 jours de suite.....et sans la fin des munitions et des renforts Francais, Sfax et ses environs auraient pu etre une grande tombe pour les soldats Francais"

    Apres la Bataille de Sfax, le Cheikh s'est trouve blesse a la Jambe et a fini le reste de sa vie a boitter. Il a refait contact avec les autre tribues et a reorganise son armee au sud de Sfax et a organise une bataile contre l'amee du Bey a Tunis et ses environnements pour punir le Bey et le depouiller de ses richesses. Cette intrusion dans les domaines du Bey par 500 chevaliers et 2000 membres de l'infanterie n'a meme pas pu etre interceptee par ls Soldats Fracais qui s'occupaient desormais de proteger le Bey et ses terres et domaines.

    Les Hommes du Cheikh ont defendu Gabes plusieurs jours en juillet 1881 apres plusieurs jours de Bombardement Maritimes et le blocus de la ville cotiere, ce qui a coute la vie de plus de 50 resistants tunisiens et malgres la difference des forces, les Tunisiens ont defendu Gabes contre les Francais a la mere comme sur terre pendant plusieurs jours.

    Les defaites logiques de Gabes et de Sfax et la destruction du quartier general du Cheikh a Gabes "DAR LIFRIK", le vieillard a continue la resistance et a eu plusieurs victoires contre les Francais et les Forces du bey. Mais vers la fin de l'annee 1881, le vieillard avec 40000 de ses soldats et pret de 140000 Tunisens, ont ete obliges d'immigrer en Lybie et faire la resistance depuis les terres Lybiennes contre les forces Francaises au sud de la Tunisie.
    Pendant ce temps le Bey essayait d'acheter les resistants et de creer des rumeurs pour demoraliser les trouppes et les Tunisiens et leur faire perdre espoir, dont des articles dans la presse tunisienne parlant de la capitulation du Cheikh, auxquels le Cheikh a reponu par des lettres au peuple Tunisien comme sa reponse au journal "El Jaweiib" : "j'ai lu dans le numero 1077 de votre journal une information qui m'a laisse perplexe, ca devait etre un article cree par des Vendus. Ils ont dis que nous avons capitulè aux Francais. Mais la realite est autre : Nous ne cesserons jamais la resistance pour notre Patrie et pour Notre religion et notre Honneur Arabe .Nous ne reconaissons qu'une seule autorite, celle du Khalife et nous avons laisses nos enfants et nos maisons et notre pays pour y parvenir"

    Le vieux a continue a resister et est Mort sur Son cheval en etant homme libre.
    salam mon frere connait tu aussi ces 2 valeureux fellagas qui se sont revoltes et sont a l 'origine de plusieurs attak contre les colons LAZHAR CHRAITI ET SASSI LASSOUED QUI ON COMBATTU BRAVEMENT LES COLONS LE 1er a meme participe a la guerre de liberation en palestine en 1948 fort de son experience il exorta les fellagas a se rebeller au debut c etait localiser juste dans le sud apres d 'autres villes on pris le relais kef, gafsa , bizerte etc........................ils combattirent couragesement avant que bourguiba leurs demanda de poser les armes, ces 1ers hommes et bien d 'autres inconnu des livres d 'histoires tunisiens comme si ilsetaient banni, on a que bourguiba, bourguiba , puree jai honte quand un algerien ou un marocain me dit vous avez que bourqguiba et encore cetait un clown comme disait charles de gaule, pourquoi pas honores ces hommes le jour de l 'indepandance pourquoi pas racontre leurs resistances farouches et determines ETC.................POURQUOI? POURQUOI?YA RABBI

  3. #3
    Actif
    Date d'inscription
    Jun 2006
    Messages
    1 207
    Salut falouga, je sais pas, mais je trouve le nom Fallega un peu pejoratif. Je prefere le mot Resistant, moujehidine, mounadhiline.car le nom des Fallegas ca vient de la Felga, une sorte d'instrument de torture, c'est pejoratif pour les gens qui ont combattu pour le pays car ils sont pas tous des "brutes" .

    Bourguiba a fait en sorte que la resistance soit oubliee et il a meme Pris le titre de "Moujehed Akbar" , "le plus grand Resistant"...Il a efface de la memoire Tunisienne ses heros et ses reperes de bravour et il s'est imposè come le seul et unique avec les quelques Bourgeois et la noblesse Turque du pays.

    j'ai lu une fois que Thaalbi, par exemple, qui est reconnu par l'histoire Tunisienne, lui et ses compagnon de la noblesse Turque ont propose d'appeler le premier parti politique Tunisien comme le Parti d'Ataturc : "La jeune Turquie" mais ce nom a ete aussitot change en "Jeune Tunisie" car le mouvement avait besoin d'attirer la sympathie des Tunisiens qui se reconnaissent pas en un parti qui s'appellerait "La Jeune Turquie" en Tunisie.

    Comme Bourguiba a toujours reve de faie partie de la noblesse Turque et de la Bourgeoisie Tunisoise, les rares noms du mouvement pour la liberataion de la tunisie qu'on trouve dans les manuels et les livres d'histoires offciels sont essentielement des Turques, des bourgeois Tunisois et les quelques compagnons de route de Bourguiba.

    Farhat hached et les noms des resistants de la fin du 19 eme siecle et de la resistance du 20 eme siecle sont aux oubliettes.
    avec le nouveau regime meme la fete e l'independance n'a plus d'importance, c'es encore pire.

    Les noms que tu as cittè, malheureusement je les connais pas, mais je vais chercher des infos sur eux et j'espere les trouver, mais si t as des infos , des docs sur ces resistants, mets les sur le forum, ce sera une bonne idee qu'on fasse un forum intelligent qui apprend des choses.

    l'algerie a eu son Abdelkader, laLybie a eu son Omar El Mokhta, nous avons nos Ali Ben Khelifa, Daghbeji et autres qui merittent des films comme celui sur Omar El Mokhtar avec Anthony Quinn.

    Nous devons etre fiers de notre histoire et des hommes et femmes qui ont donne leur sang pour ce pays.Au moins, qu'on les fasse revivre dans notre memoire collective.

  4. #4
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Dec 2006
    Messages
    1 081
    Citation Envoyé par 7ammadi Voir le message
    Salut falouga, je sais pas, mais je trouve le nom Fallega un peu pejoratif. Je prefere le mot Resistant, moujehidine, mounadhiline.car le nom des Fallegas ca vient de la Felga, une sorte d'instrument de torture, c'est pejoratif pour les gens qui ont combattu pour le pays car ils sont pas tous des "brutes" .faut pas le prendre dans ce sens mon frere cetait des resistants

    Bourguiba a fait en sorte que la resistance soit oubliee et il a meme Pris le titre de "Moujehed Akbar" , "le plus grand Resistant"...Il a efface de la memoire Tunisienne ses heros et ses reperes de bravour et il s'est imposè come le seul et unique avec les quelques Bourgeois et la noblesse Turque du pays.c 'est vrai il c 'est auto-proclame le combattant supreme

    j'ai lu une fois que Thaalbi, par exemple, qui est reconnu par l'histoire Tunisienne, lui et ses compagnon de la noblesse Turque ont propose d'appeler le premier parti politique Tunisien comme le Parti d'Ataturc : "La jeune Turquie" mais ce nom a ete aussitot change en "Jeune Tunisie" car le mouvement avait besoin d'attirer la sympathie des Tunisiens qui se reconnaissent pas en un parti qui s'appellerait "La Jeune Turquie" en Tunisie.
    detail de l 'histoire que je ne connaissais pas
    Comme Bourguiba a toujours reve de faie partie de la noblesse Turque et de la Bourgeoisie Tunisoise, les rares noms du mouvement pour la liberataion de la tunisie qu'on trouve dans les manuels et les livres d'histoires offciels sont essentielement des Turques, des bourgeois Tunisois et les quelques compagnons de route de Bourguiba.c 'est quand meme incroyable l 'amnesie qui frappe le peuple tunisien

    Farhat hached et les noms des resistants de la fin du 19 eme siecle et de la resistance du 20 eme siecle sont aux oubliettes.
    avec le nouveau regime meme la fete e l'independance n'a plus d'importance, c'es encore pire.c 'est bien vrai certains tounsi du bled ne connaisssent meme pas la date de l 'indepandance tout est fait pour effacer plus de 50ans de colonisation, c 'est un jour triste ou meme les vrais combattants ne sont pas cites aucun doc, reportage rien sur la vraie resistance , niet c 'est un jour comme un autre, quand on voit en algerie, maroc ou egypte comment ils honorent leurs martyrs a croire que dans le subconcient du peuple tunisien on na pas eu de martyrsheuresement que c 'est faux et que l 'histoire est la pour peu quon prenne le temps de chercher

    Les noms que tu as cittè, malheureusement je les connais pas, mais je vais chercher des infos sur eux et j'espere les trouver, mais si t as des infos , des docs sur ces resistants, mets les sur le forum, ce sera une bonne idee qu'on fasse un forum intelligent qui apprend des choses.c 'est clair

    l'algerie a eu son Abdelkader, laLybie a eu son Omar El Mokhta, nous avons nos Ali Ben Khelifa, Daghbeji et autres qui merittent des films comme celui sur Omar El Mokhtar avec Anthony Quinn.et ta oublie le grand resistant marocain abdelkader el khattab qui en a fait baver aux francais

    Nous devons etre fiers de notre histoire et des hommes et femmes qui ont donne leur sang pour ce pays.Au moins, qu'on les fasse revivre dans notre memoire collective.
    je suis avec toi

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38