+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Les caravanes de jadis...

          
  1. #1
    Confirmé
    Date d'inscription
    Apr 2008
    Localisation
    Paris, France, France
    Messages
    244

    Les caravanes de jadis...

    Aujourd'hui pour se rendre à la Mecque, on prend l'avion, et l'Assurance que le futur haj peut souscrire couvre tous les risque qu'il peut encourir...Bref, les choses aujourd'hui ont tellement évolué que le Hajj devient aisé...Ce n'était pas le cas pour nos aieux. Eux, pour se rendre à la Mecque, prenaient des routes caravanières, partaient généralement en groupe pour mieux affronter les aléas et les risques d'une entreprise périlleuse. Comment faisaient-ils pour ne pas se perdre en cours de route, pour affronter les dangers d'un voyage qui pouvait durer des semaines, voire des mois, la foi était-elle l'unique raison qui les poussait à accomplir ce rite essentiel, parfois au péril de leur vie! En tout cas ils devaient etre courageux, inconscients ou peut-etre aussi fatalistes. C'est une aventure dans tous les sens du terme...une aventure humaine admirable...

  2. #2
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    May 2006
    Messages
    8 548
    [FONT=Comic Sans MS][B]J'ai de la famille en Tunisie qui part chaque année à la Mecque...en voiture. Chaque année, deux ou trois voitures se dirigent vers l'Arabie Saoudite, et à chaque fois ils ont peur de ce qui peut arriver en chemin.
    Tous le ans, ils se disent que c'est la dernière fois, mais arrivés en période de Hajj, ils craquent et se mettent en route!
    Ils m'ont raconté que c'était difficile puisqu'ils traversaient beaucoup de pays et que le voyage durait plusieurs jours, mais que c'était une aventure humaine incroyable avec la plus belle des récompenses au bout.[/B][/FONT]

  3. #3
    Confirmé
    Date d'inscription
    Apr 2008
    Localisation
    Paris, France, France
    Messages
    244

    les caravanes d'antan

    @sannoush, Bonjour!
    Les caravanes dont je parle sont celles d'antan, celles des chameaux, des dromadaires... Ces caravanes qui parcouraient des centaines, voire des milliers de kilomètres, pour parvenir enfin à leur destination finale: les lieux saints de l'Islam...
    Les "caravanes" de voitures de nos jours sont une autre histoire et ceux qui se rendent à plusieurs reprises au pélerinage, peuvent faire l'objet d'une autre discussion.
    Parlons d'abord des caravanes des siècles derniers, au temps où il n'y avait ni voitures, ni avions...

  4. #4
    Confirmé
    Date d'inscription
    Sep 2007
    Localisation
    Empire Seldjoukide
    Messages
    354
    c'est vrai qu'avant on méritait son titre de haj, en s'absentant plus de six mois ( pour la tunisie ), en parcourrant les déserts, en faisant face aux pillards et aux razzias des bédouins.
    De plus, l'originalité est que tous les pélerins étaient bien accueillis, et se ressemblaient dans deux lieux :
    - les moyens orientaux et europeens à Damas
    - les maghrébins et andalous au Caire
    Il y avait aussi la possibilité d'aller à (al Qods) Jérusalem pour faire les trois villes saintes.

    Pour finir , je dirais, que la fin de ces caravanes est une grande perte pour la Tunisie, car beaucoup de marocains et andalous s'étaient installés chez nous, durablement ou non, pendant leur itinéraire, pour étudier ou pour découvrir un autre endroit.
    LE pelerinage était l'occasion pour les tunisiens de parfaire leur savoir au moyen orient, et rencontrer les meilleurs professeurs et oulémas.
    Il est évident, que quand on partait au hadj, et qu'on rentrait aprés six mois, on avait la foi fortifiée, l'esprit soulagé, et gagné le respect. D'où, le titre honorifique de "hadj" qu'on accordait, qui est aujourd'hui moins pertinent comme même.

  5. #5
    Confirmé
    Date d'inscription
    Apr 2008
    Localisation
    Paris, France, France
    Messages
    244
    @Nizam,
    Les anciens méritaient bien leur titre de "haj", c'est la cas de le dire. Une longue préparation, un long voyage, de multiples dangers affrontés en cours de route et enfin le retour au bercail et les retrouvailles fetées comme il se devait par la famille du Haj et parfois par tout le village...C'est magnifique ce qu'ils aient pu accomplir! Certains, moins chanceux, ne retournaient jamais dans leur pays natal: ils succombaient à la fatigue, à la maladie, à des épidémies auxquelles ils ne pouvaient faire face...
    Ce qui est intéréssant, comme l'a souligné Nizam, c'est l'apport démographique et culturel d'une partie de ces anciens Haj, qui, après avoir accompli leur pélerinage et sur le chemin du retour, choisirent, pour une raison ou une autre, de s'établir momentanément ou de manière définitive, dans notre pays, qui avait bien besoin d'eux. C'était une source de richesses pour le pays d'accueil et ces gens s'intégraient aisément et rapidement à la population locale. Combien de nos compatriotes ont-ils un "haj flen ben flen" comme ancetre? Combien le savent?

  6. #6
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    May 2006
    Messages
    8 548
    Citation Envoyé par hanijit Voir le message
    @sannoush, Bonjour!
    Les caravanes dont je parle sont celles d'antan, celles des chameaux, des dromadaires... Ces caravanes qui parcouraient des centaines, voire des milliers de kilomètres, pour parvenir enfin à leur destination finale: les lieux saints de l'Islam...
    Les "caravanes" de voitures de nos jours sont une autre histoire et ceux qui se rendent à plusieurs reprises au pélerinage, peuvent faire l'objet d'une autre discussion.
    Parlons d'abord des caravanes des siècles derniers, au temps où il n'y avait ni voitures, ni avions...
    [FONT=Comic Sans MS][B]Oui, mais ce que je voulais dire, c'est que rares sont les personnes capables de passer une semaine en voiture, à traverser plusieurs pays, être en danger, pour aller à la Mecque.

    Je pense que dans tous les cas, c'est la finalité qui les faisaient et fait tenir. Le niveau de la foi n'entre pas en jeu ici, ils sont tous à égalité, ceux d'antan et d'aujourd'hui, car le plus difficile n'est pas comment y aller (chacun faisant avec les moyens dont il disposait), mais plutôt ce qu'il vont faire une fois arrivés.

    Pour nous, ça a l'air d'être quelque chose d'incroyable, aller à la Mecque en dromadaire, mais pour eux avant, c'était tout à fait normal, puisqu'il n'y avait pas d'autres moyens, ils étaient préparés psychologiquement. Donc je pense que leur foi n'était pas particulièrement plus grande que celle de pèlerins aujourd'hui (qui pour certains travaillent dur des années et font d'énormes sacrifices pour pourvoir s'offrir ce voyage qui coute de plus en plus cher).[/B][/FONT]

  7. #7
    VVV
    VVV est déconnecté
    Nouveau
    Date d'inscription
    Aug 2008
    Messages
    87
    a part les caravanes qui vont en pelerinage il y'en avait qui allaient a travers le sahara jusqu'a l'afrique noire pour ramener les esclaves , l'or et l'ivoire , ces expeditions etaient de loin plus penibles car il fallait traverser le sahara en largeur jusqu'a la savane africaine et les touareg attaquaient frequemment ces caravanes s'ils ne reclamaient pas un tribut pour le passage je rapelle que la monnaie d'echange etait le sel qui etait precieux avant et servait de marchandise de troc

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38