+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Il faut sauver le 4ème art !

          
  1. #1
    Actif
    Date d'inscription
    Aug 2009
    Localisation
    Tunisie
    Messages
    2 375

    Il faut sauver le 4ème art !

    [B][FONT=Comic Sans MS][SIZE=4]Ce n'est pas normal de laisser sombrer le théâtre dans ses maux et dans ses mots .Il faut l'aider et aider ses partisans à rester debout !
    [/SIZE][/FONT][/B]

    [B][FONT=Comic Sans MS][SIZE=4]Il ne faut pas oublier que c'est grâce aux critiques de Molière , Racine , et confrères que le monde est devenu ce qu'il est .[/SIZE][/FONT][/B]

    [B][FONT=Comic Sans MS][SIZE=4]Lisez cette pénible nouvelle [/SIZE][/FONT][FONT=Comic Sans MS][SIZE=4]sur les acteurs du 4ème art et sur ceux qui travaillent dans les pénombres des coulisses .[/SIZE]
    [/FONT][/B]



    [B]Théâtre et Ciné: Un comédien risque sa vie le jour de la fête du Théâtre! [/B]

    http://www.tuniscope.com/uploads/ima...e-300310-1.jpg Date: 30/03/2010 [URL="http://www.tuniscope.com/index.php/categorie/culture/theatre-cine/un-comedien-risque-sa-vie-le-jour-de-la-fete-du-theatre-360313"]Partager[/URL]

    http://www.tuniscope.com/uploads/ima...e-300310-v.jpg [FONT=Arial]La journée mondiale du théâtre, 27 mars 2010, est passée inaperçue à Tunis. Une seule pièce de théâtre, « Valet de Pique », a été représentée sans aucune festivité dans la rue ni aucun signe de fête, comme se passe dans le monde entier. Des hommages ont été rendus dans la salle du 4ème Art, avec une présence timide de quelques hommes de théâtre. [/FONT]

    [FONT=Arial]Mohamed Driss, directeur du Théâtre National, a donné le coup de démarrage, d’une soirée, le moins qu’on puisse dire, pâle. L’hommage a été rendu à Taoufik Boughedir, l’un des plus grands critiques de théâtre en Tunisie. Les discours et documentaires se sont enchaînés dans un rythme lent et ennuyeux. En même temps, dans les coulisses de la même salle, où cinq comédiens se préparent à la présentation de leur pièce, « Valet de Pique », quelqu’un a risqué sa vie pour le théâtre.[/FONT]

    [FONT=Arial]Effectivement, dans le même temps où les pionniers du théâtre en Tunisie se félicitent pour les efforts et les sacrifices qu'ils ont fait pour cet art, le comédien Abdelkader Ncira, souffre d’une hémorragie violente. Un bain de sang, beaucoup de souffrance, et une inquiétude profonde dans les coulisses… les échos des applaudissements dans la salle rendent la situation absurde. [/FONT]

    [FONT=Arial]Personne n’a essayé d’aider le comédien. Tout le monde avait un seul souci, faire vite son devoir d’assister à la cérémonie officielle, avant de quitter la salle en courant. Les discours officiels, sont avérés beaucoup plus importants que les coulisses, que le comédien… que l’être humain. [/FONT]

    [FONT=Arial]Après les hommages et les fleurs jetées dans tous les sens, « les combattants » du théâtre ont, simplement, quitté la salle. Ils ont laissé le Comédien dans sa souffrance sans prendre la peine de regarder la pièce, que lui et son équipe, ont passé des mois et des semaines à préparer. Comment peut-on aimer le théâtre sans assister aux pièces, sans le soutenir, et sans se soucier du comédien, le coeur vivant du quatrième art ? Comment peut-on fêter le théâtre sans théâtre ? [/FONT]

    Source :Tuniscope

  2. #2
    Confirmé
    Date d'inscription
    Mar 2010
    Localisation
    chez moi
    Messages
    195
    [FONT=Arial]Il ne s'agit plus de "sauver" le 4eme art, il s'agit de le "ressusciter" tellement il est mort plusieurs fois le pauvre[/FONT]

  3. #3
    Actif
    Date d'inscription
    Aug 2009
    Localisation
    Tunisie
    Messages
    2 375
    Citation Envoyé par rollingstones Voir le message
    [FONT=Arial]Il ne s'agit plus de "sauver" le 4eme art, il s'agit de le "ressusciter" tellement il est mort plusieurs fois le pauvre[/FONT]

    Allh 3haleb , le Tunisien ne lit pas, ne va pas au théâtre , donc ne se cultive pas .C'est pourquoi les moindres débats dans les forums tournent aux querelles et rixes ! il nemanque plus que les coups de poings qui sortent des écrans .

  4. #4
    Fidèle
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Localisation
    Tout Droit
    Messages
    2 774
    Salut Mikis.

    J’avais lu, il y’a quelques temps de cela un article très intéressant sur les loisirs tunisiens…

    Cet article soulignait que les couples tunisiens ne sortent plus en raison d’un incroyable manque de civisme qui sévit dans la capitale.

    Les salles obscures du cinéma sont désertes, le théâtre délaissé, la qualité des spectacles par toujours au rendez-vous….

    L’auteur de l’article mettait en exergue le manque d’animations, d’occasions de sortir avec son épouse, y’a bien les restaurants chics mais à des tarifs assez prohibitifs

    J’ai été particulièrement interpellé par les témoignages des couples tunisiens qui expliquaient que très souvent en sortant le soir, ils faisaient fasses à un manque de civisme, ils devaient endurer la vulgarité gratuite dans la rue, un manque de respect caractérisé sans même parler d’un cruellement manque d’animations et d’espaces réservés pour les couples …..

  5. #5
    Actif
    Date d'inscription
    Aug 2009
    Localisation
    Tunisie
    Messages
    2 375
    Citation Envoyé par joukov Voir le message
    Salut Mikis.

    J’avais lu, il y’a quelques temps de cela un article très intéressant sur les loisirs tunisiens…

    Cet article soulignait que les couples tunisiens ne sortent plus en raison d’un incroyable manque de civisme qui sévit dans la capitale.

    Les salles obscures du cinéma sont désertes, le théâtre délaissé, la qualité des spectacles par toujours au rendez-vous….
    [FONT=Comic Sans MS][SIZE=3]Ce que tu dis est vrai dans son ensemble .Vaut mieux regarder un film à la télé , en famille , que courir ces risques !
    Mais vois-tu pourquoi alors , et bien qu'avertis nos compatriotes remplissent les stades de foot-ball ?

    Laissons de côté les familles et leurs pseudo-inquiétudes morales .
    Où sont passés les cinéclubs des jeunes où , comme jadis , nous sortions en rang de l'internat , conduits par un surveillant pour aller assister à la projection d'un film et en débattre avec nos professeurs et avec bien d'autres illustres invités .
    je n'oublierai jamais les débats houleux que j'avais avec mon professeur d'histoire-géographie à la salle Alhilal à la suite de la projection du film "quand passent les cigognes" .
    je n'oublierai jamais le film " bab el7adid " de Cha7in ...
    Aucune autre occasion ne m'aurait permis de débattre avec mon professeur d'histoire-géographie sur un sujet en dehors de son cours qui à mes yeux était lourd , et auquel depuis lors j'ai attaché plus d'importance , car j'avais compris que derrière ces enseignants des matières " à coefficient négligeable" il y a des hommes qui partagent les mêmes valeurs que nous !

    Que pensent nos jeunes de Ali ben Ayed ?
    Que pensent nos jeunes des "précieuses ridicules " ?

    Je suppose qu'il y a un vide dans les poitrines des jeunes , dans leurs cœurs .c'est ce vide qui contribuera dans l'avenir à la propagation de ces comportements de petits voyous de l'Avenue Ali Baba de Tunis et qui fera fuir leurs descendants des salles de cinéma s'il en restera .
    En d'autres termes et je vais singer K.Marx : la négligence de la culture porte en elle les germes de sa destruction.

    "Donnez-moi un théâtre et je vous donnerai un peuple" aimait répéter Bourguiba .

    [/SIZE][/FONT]

  6. #6
    Fidèle
    Date d'inscription
    Aug 2007
    Localisation
    Bonheurland
    Messages
    5 184
    [FONT=Verdana][COLOR=DarkOrchid]Qu'est-il arrivé au comédien [/COLOR][/FONT][FONT=Arial][FONT=Verdana][COLOR=DarkOrchid] Abdelkader Ncira ? Je n'ai pas compris, le danger se trouve dans la salle ou à la sortie ? Pourquoi??[/COLOR][/FONT]
    [/FONT]

  7. #7
    Fidèle
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Localisation
    Tout Droit
    Messages
    2 774
    Quelle magnifique référence Mikis, Bourguiba !


    Un VRAI intellectuel, un visionnaire même bien en avance sur son temps par rapport à son peuple …
    ..
    Des stades de foot plein me fais penser à la vielle maxime ancestrale : « du pain et des jeux » reste à savoir si ces lieux sont adaptés pour s’y rendre en famille où réservé à la gente masculine.

    Par ailleurs, oui j’ai remarqué le manque d’espace et de disposition au débat d’idées, au dialogue fût’ il avec ses professeurs…. sans doute faudrait une grande réforme du système éducatif qui n’éduque plus (voir les discussions sur le capes) revoir nos medias tunisiens.

    Dans le même temps la jeunesse tunisienne est représentative de la société dans son ensemble avec ses forces et ses défauts mais a-t-on réellement intégrés la jeunesse dans la dynamique socio-économique ?

    J’ai l’impression Mikis que vu de loin cette jeunesse est en proie [FONT=Verdana]à un doute identitaire[/FONT]

    Pour terminer, la situation n’est pas fatalement irréversible, Il suffit de faire un check up des vraies raisons. C'est déjà la moitié du chemin !













    Citation Envoyé par mikis Voir le message
    [FONT=Comic Sans MS][SIZE=3]Ce que tu dis est vrai dans son ensemble .Vaut mieux regarder un film à la télé , en famille , que courir ces risques !
    Mais vois-tu pourquoi alors , et bien qu'avertis nos compatriotes remplissent les stades de foot-ball ?

    Laissons de côté les familles et leurs pseudo-inquiétudes morales .
    Où sont passés les cinéclubs des jeunes où , comme jadis , nous sortions en rang de l'internat , conduits par un surveillant pour aller assister à la projection d'un film et en débattre avec nos professeurs et avec bien d'autres illustres invités .
    je n'oublierai jamais les débats houleux que j'avais avec mon professeur d'histoire-géographie à la salle Alhilal à la suite de la projection du film "quand passent les cigognes" .
    je n'oublierai jamais le film " bab el7adid " de Cha7in ...
    Aucune autre occasion ne m'aurait permis de débattre avec mon professeur d'histoire-géographie sur un sujet en dehors de son cours qui à mes yeux était lourd , et auquel depuis lors j'ai attaché plus d'importance , car j'avais compris que derrière ces enseignants des matières " à coefficient négligeable" il y a des hommes qui partagent les mêmes valeurs que nous !

    Que pensent nos jeunes de Ali ben Ayed ?
    Que pensent nos jeunes des "précieuses ridicules " ?

    Je suppose qu'il y a un vide dans les poitrines des jeunes , dans leurs cœurs .c'est ce vide qui contribuera dans l'avenir à la propagation de ces comportements de petits voyous de l'Avenue Ali Baba de Tunis et qui fera fuir leurs descendants des salles de cinéma s'il en restera .
    En d'autres termes et je vais singer K.Marx : la négligence de la culture porte en elle les germes de sa destruction.

    "Donnez-moi un théâtre et je vous donnerai un peuple" aimait répéter Bourguiba .

    [/SIZE][/FONT]

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38