Le Guevara du Djeffara

De ses montagnes de Lybie,
Seul descendît,
Vers les plaines de Tunisie,
Et participa aux combats,
Des vaillants fellaghas.
Bien sur, la France le condamna
A mort par contumace,
Et malgré cette menace
Continua la guérilla.
Mais aussitôt l’indépendance
Et le retrait de la France,
Il fût cette fois encore,
Hélas, condamné à mort.
Il rentra alors chez lui,
Après un devoir accompli
En vrai soldat inconnu
Qui resta dans l’oubli.
Un soldat de liberté
Sans frontières milita
Et dans notre mémoire resta
L’objet de notre fierté.
Nos hommages aux résistants,
Qui combattirent l’injustice,
Sans calculs ni malices,
Refusant touts les tyrans.
Lihidheb mohsen eco artiste
4170 Zarzis 16.08.09
(A Si Abdallah Haddad, quelques parts
dans les montagnes de Gheriane en Lybie)