Le Festival est indisssociable du [URL="http://www.festivalhammamet.net"]Centre Culturel International de Hammamet[/URL] et de Dar Sebastian. Avec une belle constance, le Festival s'est maintenu, au sein de l'immense et splendide villa, sur la scène du théâtre de plein air construit au coeur des jardins, en bord de mer sur le modèle des amphithéâtres romains. Il faut avoir passé une soirée à Hammamet pour comprendre ce qui, chaque été, y amène les artistes et le public.

Pour cette 46ème édition qui se décline en trois sections, "Scène de théâtre", "World Music" et "Nuits Ramadanesques", le festival comme tout grand festival reste fidèle à ses orientations et offre une palette de spectacles et d'artistes. Avec une insistance, cette année, sur les cultures urbaines (hip-hop, rap, slam etc.) et une digression du côté du cirque, dans les jardins de la Méditerranée avec un spectacle aérien époustouflant.

C'est le Théâtre qui ouvre traditionnellement le festival, fidèle à sa vocation première et qui, depuis trois ans, accompagne des projets en participant à la production de créations tunisiennes et en offrant sa scène aux premières publiques. Prise de conscience, appel à la tolérance et au respect d'autrui sont les thèmes que l'on retrouve dans la plupart des pièces présentées pour répondre aux questions que pose le devenir de nos sociétés, en particulier celles du monde arabe. Avec des textes adaptés ou très librement inspirés de grands poètes, dramaturges ou penseurs comme Jarry, Sartre, Darwich, Ibn Rochd, Ferré, Ezzedine Madani, ou avec des créations, l'art dramatique redevient avant tout le miroir d'une époque.
[URL="http://www.festivalhammamet.net"]http://www.echry.net/images/stories/...2010-echry.jpg[/URL]
Si la section World Music reste la plus importante, elle est aussi la plus diverse. Concerts, ballets, opéra, variétés, classique, avec des créations, des reprises, des hommages, les spectacles sont ouverts à toutes les générations, pour peu qu'elles soient curieuses ou heureuses de transmettre une part de leur univers. Chansons orientales, chansons maghrébines dans toutes leurs composantes, métissages côté jazz ou folk, inspiration extrême-orientale ou rythmes des extrêmes africains (Maroc / Afrique du Sud), hybrides de classique et de tradition populaire, le festival se veut le carrefour des musiques, croisement des cultures, dans l'espace et dans le temps. La plupart des artistes seront en exclusivité à Hammamet avec pour certains des créations ou des programmes spécialement concoctés pour le festival. Le festival soutient aussi la jeune création et c'est particulièrement vrai cette année où nous avons réuni les artistes tunisiens qui vivent entre la Tunisie et l'Europe.

Cette année le mois de Ramadan coïncide avec les dernières semaines du festival qui consacre, de ce fait, ses derniers spectacles aux Nuits Ramadanesques. Pour ces veillées qui sont à la fois familiales, conviviales et moments de recueillement, nous avons alterné les spectacles qui puisent à notre fonds culturel et musical sacrés, des spectacles de la tradition européenne qui nous est proche comme le Flamenco ou lointaine comme les polyphonies géorgiennes et moments très attendus, les récitals de nos plus belles voix.

Le Festival de Hammamet est un pan de l'histoire culturelle de notre pays depuis des décennies, il a nourri les souvenirs de certains d'entre nous et s'ingénie à "fabriquer" ceux des générations qui suivent. Il participe ainsi à la transmission d'une certaine tradition de l'oralité. Que les artistes, le public, les institutions et les partenaires soient ici remerciés de nous avoir fait confiance.
[URL]http://www.festivalhammamet.net[/URL]
[URL]http://2009.festivalhammamet.net[/URL]
[URL]http://festivalhammamet.blogspot.com[/URL]