+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 6 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 83

Discussion: Dictionnaire des petites villes Tunisiennes, à découvrir

          
  1. #16
    Fidèle Avatar de lili
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 595
    DOUZ

    Douz est une ville du sud de la Tunisie connue comme la « porte du Sahara ». Durant l'Antiquité, il s'agit de l'oasis la plus importante de la région.
    Rattachée administrativement au gouvernorat de Kébili, elle constitue une municipalité de 27 060 habitants située à 488 kilomètres de Tunis.
    Jusqu'à une période récente, elle est une escale importante pour les caravanes dans leurs voyages entre le Sahara et la Tunisie septentrionale. Elle est actuellement une destination de beaucoup de touristes venus visiter les dunes du Grand Erg Oriental.
    La ville accueille l'un des marchés les plus caractéristiques du pays où sont quotidiennement vendus des produits artisanaux mais aussi, une fois par semaine, des ânes et des dromadaires. On y trouve également un musée ethnique qui illustre la vie des peuples qui vivaient dans le désert.
    Chaque année se déroule le Festival international du Sahara qui rassemble les tribus nomades de Tunisie, d'Algérie, de Libye et d'Égypte. La manifestation folklorique, qui dure quatre jours, se déroule à la manière de Jeux Olympiques du désert.

    Souk el ghanem (marché des animeaux à Douz)





    Aboulkacem Chebbi

    Dans la tendresse du chant fluide des oiseaux
    j'écoute ta balade de cithare enchantée
    oh poète des sables sans mer
    et du silence où les dattes sont en miel
    la parole devient grenade sur tes lèvres
    et l'oasis un poème eternel.


  2. #17
    Fidèle Avatar de lili
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 595
    EL FAHS

    El Fahs est une ville située au nord de la Tunisie (à 60 kilomètres au sud-ouest de Tunis). Elle est le chef-lieu de la délégation du même nom faisant partie du gouvernorat de Zaghouan.
    Située dans une vallée entourée de plusieurs plateaux et des massifs montagneux (notamment le Djebel Zaghouan), cette ville, abritant plus de 20 000 habitants, est au centre d'une zone fertile et réputée pour ses cultures. C'est peut-être pour ça qu'on trouve dans leurs sillages des vestiges de l'antique ville romaine de Thuburbo Majus.
    La ville est connue, sous le protectorat français, sous le nom de Pont-du-Fahs et est le théâtre d'une bataille entre les Alliés et les troupes italo-allemandes en 1943 pendant la Seconde Guerre mondiale.





    Aboulkacem Chebbi

    Dans la tendresse du chant fluide des oiseaux
    j'écoute ta balade de cithare enchantée
    oh poète des sables sans mer
    et du silence où les dattes sont en miel
    la parole devient grenade sur tes lèvres
    et l'oasis un poème eternel.


  3. #18
    Fidèle Avatar de lili
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 595

    DOUGGA
    Dougga ou Thugga est un site antique situé dans la délégation de Téboursouk (nord-ouest de la Tunisie).
    Par sa beauté et son intérêt historique, ce site est classé sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. La cité se trouve en pleine campagne et est encore aujourd'hui bien protégée de l'urbanisme moderne contrairement à Carthage qui est copieusement pillée et reconstruite au cours du temps.
    Ce site est remarquable par sa taille (70 hectares), la bonne conservation de ses monuments et sa diversité historique (punique, numide, romaine et byzantine). Parmi les monuments qui font la renommée de Dougga, on trouve le mausolée libyco-berbère, le Capitole, le théâtre ainsi que les temples de Saturne et de Junon Caelestis.




    On croirais que c'est en Europe.




    Aboulkacem Chebbi

    Dans la tendresse du chant fluide des oiseaux
    j'écoute ta balade de cithare enchantée
    oh poète des sables sans mer
    et du silence où les dattes sont en miel
    la parole devient grenade sur tes lèvres
    et l'oasis un poème eternel.


  4. #19
    Fidèle Avatar de lili
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 595
    SBEITLA

    Sbeïtla (سفيطلة), anciennement connue sous le nom de Sufetula, est une ville du centre de la Tunisie dépendant du gouvernorat de Kasserine.
    Située à 260 kilomètres au sud-ouest de Tunis et à plus de 150 kilomètres à l'ouest de Sfax, elle abrite l'un des sites antiques les mieux conservés du pays. La prise de la ville en 647 par les troupes arabo-musulmanes marque la naissance de l'Ifriqiya. Les témoignages archéologiques du site sont tous postérieurs au Ier siècle mais des traces d'une installation humaine antérieure existent dans les environs immédiats.
    La ville est fondée par les Romains, sous la dynastie des Flaviens, probablement dans la deuxième moitié du Ier siècle. Les armées romaines viennent de pacifier la région alors en proie aux attaques berbères, et des terres sont attribuées aux vétérans qui peuvent ainsi protéger les frontières des incursions étrangères. C'est ainsi que naissent les villes de Sufetula et Cillium (l'actuelle Kasserine) distantes de 35 kilomètres. Se situant à mi-chemin entre le nord et le sud de la province d'Afrique, en Byzacène, la cité de Sufetula connaît un important développement économique et urbanistique. Les monuments, que l'on peut encore visiter, en témoignent : les maisons, le forum, les temples, les thermes, etc. La ville sert alors de carrefour routier et de centre commercial et agricole. Son économie est essentiellement basée sur l'agriculture, et notamment sur la culture de l'olivier pour la production d'huile.
    Aboulkacem Chebbi

    Dans la tendresse du chant fluide des oiseaux
    j'écoute ta balade de cithare enchantée
    oh poète des sables sans mer
    et du silence où les dattes sont en miel
    la parole devient grenade sur tes lèvres
    et l'oasis un poème eternel.


  5. #20
    Fidèle Avatar de lili
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 595
    Sbeitla suite ===>

    La ville devient une colonie, après avoir été un municipe, avec une organisation administrative calquée sur le système romain classique. A partir du IIe siècle, la ville est dotée d'un curateur (sorte de contrôleur des finances envoyé par Rome). C'est d'ailleurs Sufetula qui livre le premier exemple de curateur de cité (un certain Aelius Rusticus) sous le règne de Septime Sévère.
    Au premier quart du IVe siècle, Sufetula se convertit au christianisme comme le reste de l'Empire romain, après que l'empereur Constantin institue le christianisme comme religion d'État. Elle n'échappe pas aux querelles liées aux courants schismatiques que connaît l'Église (notamment le donatisme). Mais celles-ci disparaissent avec l'arrivée des Vandales au Ve siècle. Les chrétiens de la ville sont alors persécutés, notamment en 484, avec le cas d'un évêque nommé Praesidius. La présence de plusieurs centres de production d'huile d'olive et de céramiques près de Sufetula, dont l'activité est assurément datée de la fin du Ve siècle et du début du VIe siècle, laisse penser que l'économie et les arts continuent cependant de se développer.
    Les Byzantins, à la reconquête de l'Afrique sous le règne de Justinien, s'installent à Sufetula avec une garnison et fortifient de nombreux monuments, comme en témoignent les maisons à l'entrée du site. Le patrice Grégoire choisit en effet la ville comme lieu de résidence et y installe son état-major. Avec l'approche des armées arabes venues de Tripolitaine, Grégoire proclame son indépendance vis-à-vis de l'Empire byzantin.
    La connaissance des attaques de l'armée musulmane repose essentiellement sur la tradition orale arabe. En 647, Sufetula est prise et ses habitants fuient en grand nombre la ville pour se réfugier peut-être dans l'amphithéâtre de l'antique Thysdrus (actuelle El Jem). La ville est détruite mais pas totalement abandonnée comme l'attestent les fouilles récentes.
    Aboulkacem Chebbi

    Dans la tendresse du chant fluide des oiseaux
    j'écoute ta balade de cithare enchantée
    oh poète des sables sans mer
    et du silence où les dattes sont en miel
    la parole devient grenade sur tes lèvres
    et l'oasis un poème eternel.


  6. #21
    Fidèle Avatar de lili
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 595
    Sbeitla en photos:







    Aboulkacem Chebbi

    Dans la tendresse du chant fluide des oiseaux
    j'écoute ta balade de cithare enchantée
    oh poète des sables sans mer
    et du silence où les dattes sont en miel
    la parole devient grenade sur tes lèvres
    et l'oasis un poème eternel.


  7. #22
    Fidèle Avatar de lili
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 595
    BEMBLA
    Bembla est une ville située à quelques kilomètres au sud de Monastir dans le Sahel tunisien.
    Rattachée administrativement au gouvernorat de Monastir, elle constitue une municipalité de 13 400 habitants.
    Elle accueille de nombreuses entreprises de confection textile et abrite un centre de formation professionnelle pour l'industrie textile.
    Elle est connue pour la personnalité historique de Salem Bouhageb, un réformateur et jurisconsulte tunisien qui y a vu le jour (1827-1924) et pour lequel un festival polyculturel est dédié.
    Aboulkacem Chebbi

    Dans la tendresse du chant fluide des oiseaux
    j'écoute ta balade de cithare enchantée
    oh poète des sables sans mer
    et du silence où les dattes sont en miel
    la parole devient grenade sur tes lèvres
    et l'oasis un poème eternel.


  8. #23
    Fidèle Avatar de lili
    Date d'inscription
    Jun 2005
    Localisation
    Au coeur du desert là où il fait bon de vivre
    Messages
    5 595
    El Guettar


    El Guettar ou El Kettar (القطار) est une ville située à 18 kilomètres au sud-est de Gafsa.
    Rattachée administrativement au gouvernorat de Gafsa, elle constitue une municipalité de 13 554 habitants
    La ville s'est développée à proximité d'une oasis de 450 hectares située au pied du massif montagneux du Djebel Orbata (1165 m) et à proximité d'une sebkha.


    Le site moustérien d'El Guettar (vieux de plus de 40 000 ans) a livré une structure formée par un amas de pierres rondes disposées en un cône d'environ 75 centimètres de haut pour un diamètre de 130 centimètres. Ces pierres rondes, en calcaire ou en silex, sont parfois façonnées. Elles sont associées à des ossements d'animaux, des dents et des objets de silex taillé moustériens ainsi qu'une pointe pédonculée atérienne. M. Gruet, l'archéologue qui l'a découverte, interprète cette structure comme un édifice réalisé en offrande à la source voisine, aujourd'hui asséchée, et traduisant un sentiment religieux ou magique. Elle est connue sous le nom d'Hermaïon d'El Guettar, par référence aux tas de pierre édifiés dans l'Antiquité en relation avec le culte d'Hermès, et se trouve exposée au Musée national du Bardo.

    Aboulkacem Chebbi

    Dans la tendresse du chant fluide des oiseaux
    j'écoute ta balade de cithare enchantée
    oh poète des sables sans mer
    et du silence où les dattes sont en miel
    la parole devient grenade sur tes lèvres
    et l'oasis un poème eternel.


  9. #24
    Actif Avatar de rany
    Date d'inscription
    Jun 2007
    Messages
    1 105
    Z'vais vous presenter Chenini un petit village troglodytique bérbérophone situé à 18 kilomètres de chez moi (tataouine).

    C'est un village qui est surplombé par un ksar une citadelle, ou kalâa, juché sur une butte à environ 500 mètres d'altitude. Il s'agit d'un lieu de stockage des réserves alimentaires et des biens de valeur qui servait également de refuge en cas d'attaque. Comme les ksour de Douiret ou Guermessa il a « permis aux Bérberes[…] de se maintenir, tout en établissant des relations de clientèle et de protection avec les tribus arabes» arrivées notamment lors des invasions hilaliennes au 11 eme siecle. « Lorsque le risque d'invasion ou de pillage devenu moins important et avec la sédentarisation des berbères, le village a commencé à se développer sur les flancs de la butte et vers le bas » jusqu'à la création du nouveau village de Chenini vers 1960.
    Lieu de tourisme sur le circuit des Ksour de Tunisie, Chenini est également le nom de l'une des Lunes de la planète de Luke Skywalker dans "La Guerre des étoiles" dont de nombreuses scènes sont tournées dans la région.

    Vue générale de Chenini


    Longue vie au crew des fofolles....Rany,Soun,Nadou et son ti garnement alliaS shao le n'aka!!(hihi)

    Si tu cherches tu nous trouves

  10. #25
    Confirmé Avatar de mimmo06
    Date d'inscription
    Nov 2007
    Localisation
    EL HAMMA DE GABES
    Messages
    379

    Thumbs up El Hamma De Gabes

    BONSOIR !!!!

    on allant vers le sud de la tunisie et a 400 km de tunis on trouve la gouvernerat de gabes et a 28 km se trouve el hamma avec ses oasis
    et ses bains thermales chaude sans oublier le jus de palmier ( el legmi )!!!!!!!
    on a la fierte qu'ont soit de ce bled !!! puisque mohammed daghbaji et mohammed ali el hammi et tahar haddad et sassi lasoued sont tous de
    cette ville !!!

    LA VILLE D'EL HAMMA DE GABES EST LA PLUS GRANDE DELEGATION DE TOUTE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE ET ON EST FIERENT QUE TOUT LE MONDE DISENT QUE NOUS SOMMES NOUS LES HWAMMIYYAS HOMMES ET FEMMES DES PERSONNES AIMABLES ET TRES CHALEUREUX
    ON PEUT TOUCHER CA PAR LA PRESENCE DE NOS VOISOINS DES DEUX FRONTIERES LYBIENNE ET ALGERIENNE QUI VIENNENT SOUVENT PENDANT
    TOUTES LES SAISONS , DE LA REGION DE SFAX , GAFSA ET ZARZIS PENDANT LES VACANCES D'HIVER ET D'AUTOMNE , MALEUREUSEMENT
    LES TOURISTES DE TOUT LES PAYS SONT DE PASSAGE A EL HAMMA POUR UN PASSAGE DE 2 H PAS PLUS , MAIS INCHALLAH AVEC LE GRAND PROJET D'EL KHEBAYET QUI VA DONNER UN NOUVEAU SOUFFLE A CETTE
    VILLE D'EL HAMMA !!!!!!

    C'est pour relancer El Hamma qu'une station thermale d'une capacité de 2500 curistes sera construite dans la localité d'El Khebayat (12 kilomètres d'El Hamma). Elle comprendra des habitats touristiques individuels et groupés, un terrain de golf d'une superficie de 75 hectares, un centre sportif, un centre de congrès, une zone de camping et des espaces verts. Enfin, la ville accueillera très bientôt l'une des plus importantes base militaire de l'armée tunisienne L'arrivée d'une telle infrastructure participera au développement de l'économie locale.

    Gabès : 1er vol le 4 janvier

    Les investissements alloués à cet aéroport dont la capacité d’accueil annuelle est de 200.000 voyageurs, ont atteint 30 millions de dinars dont l’Etat a consacré 3 MD pour la réalisation d’une nouvelle aérogare civile au démarrage de laquelle le Chef de l’Etat avait donné le coup d’envoi le 22 décembre dernier. Par ailleurs, 27 millions de dinars ont servi à la construction de la base aérienne de l’aéroport réalisée dans le cadre de la première tranche du projet.Les préparatifs pour le départ du premier vol intérieur entre le nouvel aéroport de Gabès-Nouvelle Matmata et l’aéroport international de Tunis-Carthage dans le cadre d’une ligne aérienne comprenant un vol hebdomadaire aller-retour entre Gabès et Tunis ont été au centre de la réunion de travail tenue jeudi 27 décembre au siège du gouvernorat de Gabès. Au cours de cette réunion, il a été décidé de fixer la date du vendredi 4 janvier 2008 pour le départ de ce vol de l’aéroport international de Tunis-Carthage.Les participants à cette réunion ont également convenu que les vols commerciaux réguliers débuteront le jeudi 10 janvier 2008 pour devenir hebdomadaires. Deux voyages aller-retour entre Gabès et Tunis via Gafsa seront organisés sur cette nouvelle ligne tous les jeudis.Le président-directeur général de Sevenair a annoncé au cours de cette réunion que, parallèlement aux deux vols hebdomadaires de jeudi, lesquels offrent chacun 50 sièges, les voyageurs entre Gabès et Tunis bénéficieraient de 30 sièges supplémentaires assurés le mercredi par un autre vol aller-retour reliant Tunis à El Borma, sachant que l’aéroport Gabès-Matmata sera inclus dans ce vol.



  11. #26
    Confirmé Avatar de mimmo06
    Date d'inscription
    Nov 2007
    Localisation
    EL HAMMA DE GABES
    Messages
    379

    Thumbs up Vous Pouvez Voir Le Forum D'el Hamma !!!!!!!!

























    EL HAMMA VILLE
    EL GASR
    EL MALAJI
    EDDABDABA
    ESSOMBAT
    BEN GHILOUF
    BECHIMA IL GALB
    BECHIMA IL BORJ
    BOUATTOUCH
    MANZIL LAHBIB
    CHANCHOU
    EL MAGSIM
    IL MANSIF
    LEKHBAYYET
    EL MZERA3

    TOUTE LA DELEGATION D'EL HAMMA

  12. #27
    Actif Avatar de mannishboy
    Date d'inscription
    Nov 2007
    Localisation
    Tunisia
    Messages
    1 040

    Sahline

    Situation géographique :
    La ville de Sahline se situe au Centre-est de la Tunisie , entre la ville de Monastir et la Méditerranée à l'Est , Sidi Ameur à l'Ouest , Sousse au Nord , et Benbla au Sud .
    Au coeur de Sahline passent de nombreuses routes la reliant aux principales villes de la Tunisie .
    Son emplacement exceptionnel et sa proximité de la mer et de la zone touristique en fait une destination privilégiée de tous , en toute saison
    Histoire de la ville:
    L'histoire de Sahline remonte à l'ère hellénique , où elle était appelée "Dionysiana" .
    Des peuples émigrants du Maroc s'y installèrent ensuite,après avoir passé quarante ans à "Mâatmeur" .
    A l'appelation initiale avait succédé celle de "Aouïnet Essalhine" ,parce que la cité assurait la surveillance des côtes de Sousse et de Monastir , qui étaient convoitées aussi bien par les Pirates que par les Turcs et les Espagnols .
    Sous les Ottomans , la principale activité à Sahline était l'agriculture( cultures céréaléaires , l'élevage du bétail à Elhmada ) .
    Sous les Beys , Sahline a connu une période mouvementée (guerres , insurrections ....).
    Administrativement rattachée à Kairouan au départ , puis à Sousse sous Mustapha Bey .
    Sahline fait actuellement partie du gouvernorat de Monastir , et constitue par son emplacement exceptionnel la destination de prédilection de beaucoup de gens ( les uns y cherchentdu travail , les autres y viennent pour du tourisme ou pour s'installer,profitant de l'atmosphère paisible et décontractée qui y règne ...
    Sahline est une ville touristique
    Sahline est une ville côtière à 500 m de la Méditerranée avec une série d'établissements hôteliers (19 sans compter le terrain du golf ), à 2 Km de l'aéroport et à mi-distance entre Sousse et Monastir.
    La ville compte selon le dernier recensement 2004 , 20.073 habitants mais cette population pourrait atteindre 50.000 habitants pendant la période estivale.
    En effet,étant classé dans la zone touristique, la ville constitue un point d'attrait pour les touristes et de nombreux vacanciers Tunisiens.
    Sur le plan économique, étant située à proximité de l'aéroport et du port commercial de Sousse, la ville compte pas moins de 58 unités industrielles dans la plupart manufacturières (confection et plasturgie) totalement ou partiellement exportatrices .
    L'agriculture constitue un autre atout de la ville. Mis à part les oliviers , la ville s'est spécialisée dans les cultures maraîchères et la floriculture.
    Sur le plan social, la ville compte six (7) établissements scolaires, une maison de culture, plusieurs crèches et garderies et une association sportive de Foot-Ball.
    L'hospitalité et le dynamisme de ses habitants a fait de la ville un point de rencontres et de passage dans la région du centre.
    Située à proximité immédiate des hôtels de Monastir, un projet voulait renommer la ville Skanès 2 et l'intégrer à la zone touristique de Monastir-Skanès. Elle aurait alors été entièrement rénovée et serait devenue une ville touristique. Cependant, en raison du refus des habitants, ce projet n'a jamais vu le jour.
    [SIGPIC][/SIGPIC]

  13. #28
    Confirmé Avatar de manna
    Date d'inscription
    Aug 2007
    Localisation
    in my mind
    Messages
    806

    Red face

    TEBOURSOUK
    (تبرسق سوق الذهب)
    Téboursouk est une ville du nord de la tunisie située à environ 100 kilomètres à l'ouest de Tunis.
    Rattachée au gouvernorat Beja, elle constitue une municipalité de 10 987 habitants (2006).
    Située au pied des monts Téboursouk dans la dorsale tunisienne, la ville est bâtie à mi-pente d'une colline à 400 mètres d'altitude. Elle surplombe des oliveraies dans la vallée de l'oued Khalled
    La ville obtient le statut de municipalité en 1904 sous le protectorat français et le statut de chef-lieu de délégation à l'indépendance de la Tunisie. En 2004, la municipalité a fêté le centenaire de sa création. L'antique Thubursicum Bure fut fondé par les numides à la fin IVe siècle avant J-C, conquise par les romains en 46 avant J-C,puis brièvement par les vandales en 439 après J-C, puis elle est reprise par les byzantins en 573 après J-C, elle a conservé une grande enceinte byzantine de forme pentagonale, érigée sous le règne de Justin II (565-578), par le préfet du prétoire Thomas, et dont le front nord englobe une porte et un cimetière romain,puis fut conquise par les arabes au 7ème siècle ,la conquête arabo-islamique a lègué à la ville une splendide mosquée datant du XVI ème siècle avec un style architecturale arabo- andalou typique
    visitez ces sites pour rgardez des photos agreables de ma petite belle ville Tboursouk
    http://www.abcdelacpa.com/tunisie_teboursouk.html
    http://www.e-monsite.com/teboursoukm...nirs/liens.htm
    l
    اللهم آتينا من لدنك رحمة و هيأ لنا من أمرنا رشدا18/10
    http://img294.imageshack.us/img294/1...f6lt9ou9mv.gif

  14. #29
    Nouveau
    Date d'inscription
    Mar 2008
    Messages
    13
    salut tout le monde
    je suis de Bir El Haffey ,une ville du centre ouest tunisien,appartenant a la gouvernerat de sidi bouzid(28 km),elle est a 260km de Tunis et a72 km de Gafsa , 75 km de kasserine.
    population: municipalité de 6000 H
    Delegation de 33000 H
    Economie: Agriculture: olivier,fruits,Amandes,legumes
    Immigration: beaucoup d'immigrants surtout Italie ,France
    commerce
    Histoire: Ancienne ville byzantine : Jamence, la 2eme ville apres la capitale Sbitla qui etais connue dans tout le monde ancien par l'inustrie de savon

    peuple: plusieurs 3rouch ouled Akrim,horchan,ouled hadj,ouled sliman,ouled khlifa etc dont la majorité fait partie des Hammamma ,la grande tribue arabe
    Celebrité: aboubaker al jamonsi : cheikh,poete et ecrivain
    Abdelkader belhadj nasser:ecrivain Tunisien
    med dali: homme d'affair
    Sami Akrimi: journaliste
    Noureddine Akrimi: chercheur

  15. #30
    Confirmé Avatar de losclaritta
    Date d'inscription
    Mar 2008
    Localisation
    Au foND DE soN coEuR
    Messages
    315
    Je vais parler de la ville j’habite : Haffouz
    Voilà qq informations et je souhaite qu’elle vous plaise.
    Présentation :
    Haffouz est une ville du centre de la Tunisie située à 40 kilomètres à l'ouest de Kairouan sur la GP 12 qui relie Sousse et Le Kef.
    44 km séparent Haffouz de la ville de Kairouan, 37 Km de la ville de Nasrallah, 15 Km de la ville de El Ala, 25 Km de la ville de Chebika, 26 Km de la ville de Weslatia et 40 Km de la ville de Hadjeb El Ayoun.





    Outre la ville, cette dernière rassemble les villages de Khit El Oued, Oued El Jebbès, El Aïn El Beïdha, El Houfia, Cherichira — où se trouve une réserve naturelle — Traza, Ouled Khalfallah et Etthamed.
    À 300 mètres d'altitude, Haffouz est entourée des alignements montagneux du Djebel Oueslat (au nord) et du Djebel Trozza (au sud), tous deux appartenant à la dorsale tunisienne.
    Elle est au centre d'une région agricole qui bénéficie de l'apport d'eau du barrage El Haouareb et permet une arboriculture d'oliviers et d'amandiers. Elle forme la moitié du bassin versant de l'oued Merguellil.



    Histoire de la ville :
    L’époque Romaine :Les différentes civilisations puniques et romaines qui se sont succédées en Tunisie ont laissé leurs traces (monuments) dans la ville de Haffouz ; surtout la présence romaine perçue autour des importantes sources d’eau et décelée à travers les vaisselles de porcelaine, les tableaux de mosaïques, les tombeaux funéraires, et, plus important encore, la présence des « Hanayas » dont les traces sont bien claires à « Cherichira » région riche en eaux pures.
    La civilisation arabo-musulmane :Comme c’est le cas pour toutes les villes tunisiennes, la présence arabo-islamique a bien influencé la ville de Haffouz.
    L’époque Husseinite :Le complot Husseinien-Pacha a été considéré comme un point décisif dans l’histoire de la région en général et dans celle de Haffouz en particulier. En effet, Ali Pacha qui s’est révolté contre son oncle Hussein Pacha , s’est réfugié en 1728 dans la montagne de Wislat ou il a été bien accueilli par les habitants . Cet incident en a fait la région la plus présente dans les ouvrages des historiens, tels que celui de Ahmed Ibn Abou Dhiaf « Ithaf Ahl Ezzamen bi akhbar mouluok Tounis wa aahd el amen ( Divertir les hommes par les nouvelles des rois tunisiens et l’époque de sécurité ) » et celui de Ibn Abi Dinar « El Moenes Fi Akhab — Arifriquia --Wa--Tounis » Nous pouvons évoquer également quelques monuments comme « dar el bey » qui existe encore.



    Les espaces de loisirs :



    Pistes sanitaires
    Espace de loisir
    Hammam Traza
    Etablissement :
    Institutions pour les enfants, les jeunes et les sports

    1 maison des Jeunes
    1 club d’enfants
    Jardins d'enfants
    1 centre intégré de jeunesse et d’enfance
    1 stade municipal
    Etablissements éducatifs et culturels
    1 maison de la Culture
    1 bibliothèque publique
    2 écoles de base
    3 écoles préparatoires
    1 lycée secondaire
    1 école des métiersEtablissements économiques
    Société de production d’eau minérale « Jannet »


    La ville en chiffre :
    Superficie : 350 hectares

    Nombre d'habitants : 13000 (Institut National de la Statistique janvier 2004) Nombre de maisons : 2600 (Institut National de la Statistique janvier 2004) Nombre de familles : 2500 (Institut National de la Statistique janvier 2004) Pourcentage de raccordement au réseau d'eau potable : 100% (SONEDE) Pourcentage de raccordement au réseau électrique:100 % (STEG)


    Et pour qui veut visiter le site de municipalité de Haffouz, le voilà :
    http://www.commune-haffouz.gov.tn/AR/Histoire.html


Discussions similaires

  1. dictionnaire sur le pc
    Par mademoiselle_blanc dans le forum Entraides diverses entre marhabiens
    Réponses: 8
    Dernier message: 22-12-2007, 12h58
  2. Les villes tunisiennes
    Par Neila dans le forum Découvrir la Tunisie
    Réponses: 12
    Dernier message: 01-09-2006, 17h46
  3. Les villes tunisiennes
    Par Neila dans le forum Cafétéria tunisienne
    Réponses: 5
    Dernier message: 27-06-2006, 14h29

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
User avatar JMann Customer 6 Posts Sorry, vBulletin....I'm putting this at the moment but not sure it's working properly...
Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38