+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 7 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 45 sur 98

Discussion: Eco Tourisme à Zarzis

          
  1. #31
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361
    Toujours pas de réactions au sujet de ce projet de liste pour nos vénérables martyrs..., je sais que l'établissement de liste est dans certaines circonstances (!) répréhensible et rappele des épisodes tristes de l'histoire humaine, mais cette fois, malgré la promiscuité envahissante de certains susceptibles maniaco-ethnocentriques, Notre liste a touts les droits et devoirs et toute la reconnaissance et le respect. Un respect à leur mémoire et une pensée de recueillement au repos de leurs âmes.
    Je reprends ici, la liste avec l'espoir de voir d'autres concitoyens débattre la question et ajouter éventuellement d'autres noms.

    - Bechir Nebhani
    - Mabrouka Nebhani née Belhiba
    - Enfants Nebhani
    - Salem Oueriemmi (Dab)
    - Ali ben Aissa Jahouach
    - Mohamed Chibani Oueriemmi
    - Omrane Louffini (Boussannougua)
    - Gouider Ben Aissa Jahouach.

    Bien sur dans le même esprit de sagesse et de tolérance de notre pays, cette liste n'est pas exclusive ou exclusante, et reste ouverte à d'autres noms qui auraient milité d'une façon ou une autre sur le front, la logistique, la politique, la résistance culturelle et religieuse, .... ainsi que ceux qui ont accompagné l'indépendance du pays et la création d'un État moderne et politiquement correct.
    Pour déconstruire les susceptibilités et les lectures partiales ou partisanes de l'histoire de Zarzis, il faut reconnaitre que ce sujet appartient au siècle dernier et nul n'est bien placé pour juger les actes ou positions de qui que ce soit.
    Dans le même ordre d'idées, je vais prendre le sujet d'un autre angle pour rendre à "Hannibal" ce qui appartient à "Hannibal". Certes, je crois que dans la région de Zarzis, il y aurait au moins cent cinquante milliardaires, qu'ils soient fonciers, agriculteurs, pécheurs, émigrés, commerçants, toubibs, services, hôtellerie... et s'ils ne le savent pas, l'origine de leurs fortunes et la façon de l'avoir accumuler, est retraçable par le dernier des Akkara. Mais ce qui importe et classe ces gens dans la mouvance socio-économique et même politique ou héroïque, est le fait de savoir, combien chacun d'entre eux emploi de personnes par sa masse d'argent volumineuse ?
    j'espère que je me suis expliquer afin de ne blâmer personne et inviter ces "cent cinquante grosses légumes" à s'inscrire pleinement dans le tissu économique pour valoir notre respect et notre reconnaissance.
    Vivent nos martyrs, vivent nos militants de touts les temps et sur touts les fronts.



  2. #32
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    انتصـــار حليمــة...

    *****
    خرجن جماعات جماعات يتقاودن من كل الجهات في اتجاه واحد، يتهاودن في تآلفهنّ التقليدي، تركن التلفاز ودغدغة المسلسلات والمشاكسات وتسويق الخصوصيات. تركن المنازل لأوّل مرّة لحدث غير معهود، حدث يختلف عن طقوس الأعراس والمناسبات الروتينية، خرجن إذا كبيرات صغيرات في حماسة واضحة وأحقيّة حوزيّة على الحدث والمكان... تركن الرجال وأنانيتهم والعائلة ومشاكلها نحو مساحة مشتركة ومنشودة للنساء... خرجن سيرا على الأقدام وعلى متن سيارات الأجرة و"الدرويشة" والعربات المجرورة بالخيول... والشمس لا تزال في الأفق عسى يجدن مكانا لهنّ... فوق جزيرة الحريّة... خرجن من وصاية المجتمع الأبوي نحو بعضهنّ في جوّ من الارتياح في ثيابهنّ التقليديّة الاعتياديّة، الفوطة، الغطى، العصابة، الحزام، الحولي، السورية، البخنوق...
    وكنّ قد أمّنّا العشاء لبقيّة العائلة أو وقعت دعوتهم إلى التصرّف في دقيق "الزميطة" و"الشربة" الموجود بـ"الرفّة" داخل المخزن المنزلي. تصففن بهدوء أمام باب المسرح البلدي بجرجيس المقابل للشاطئ الجميل في زحمة لطيفة، تعتبر في حدّ ذاتها تواصلا أفقيّا وسباحة في الإجماع المؤنس... واكتظ المكان بالنسوة والحركات والألوان وتمكن بعضهن من الدخول إلى مسرح الهواء الطلق أين جلسن في نصف دوائر ومنهنّ حتى من تربّعن على طريقتهنّ التقليديّة... امتلأ المكان إذا، وبقي أغلبهنّ خارج الحفلة بدون احتجاج ولا غضب لأنّ كلّ الأماكن مسرح في أذهانهنّ وكلّها نزهة المهمّ الخروج من تلك الرتابة الأبديّة، ولو فترة وجيزة تفتك من الزمن.
    فكنتَ ترى الحاجة عِيشة والخالة مصيوغة وداداك مباركة وعمتك تركية يتسابقن على الأماكن في جو من المرح والمزاح تتخلّله نكات وملاحظات ذهنيّة مجرّدة من المشاغل الاعتياديّة المتوقفة على المطبخ والغسيل والاعتناء بالأطفال والأغنام والحديقة ونزوات الزوج والطفل الأكبر.
    وحالما خرجت حليمة على الركح تلك "المغنية الليبيّة" التي أتينا من أجلها حتى ضجّ المكان بالتصفيق والزغاريد والتلويح بالمحارم وحتى اللاتي بقين خارج المسرح تصرّفن كأنّهنّ حاضرات بحكم مضخمات الصّوت... وتفاعل الجميع مع الموسيقى الفلكلورية ذات الطابع المحلّي وخاصة الكلمات التي تروى بطريقة شعرية وساخرة المشاكل مع "الكنة" أي زوجة الإبن وعدم قدرتها على طبخ عديد الاكلات التقليديّة وكيف أنّها تنفرد بالابن وتبعده عن والديه... وخاصّة عندما تحاول أكل "العيش" "العصيدة" بالملعقة... وأغنية ساخرة أخرى تصف عجوزا متصابية متأثرة بالمسلسلات التركية أصبحت تكثر من المساحيق والشفط وتذهب للتسوق في المغازات والتوقف طويلا. تعاكس طيفها أمام الواجهات البلورية.
    فكانت حفلة رائعة بدون ميوعة ولا اغتراب في لهجتنا العاميّة ومشاغلنا اليوميّة وفي شكل من مقاومة عقليّة الهجمة الاستهلاكيّة بالسخرية والتلقائيّة الصامدة...
    وبقيت تلك الحفلة في ذهن الجميع، في باب الاحتفاء بالثقافة المحلية والقيم التقليديّة في أبعادها الأخلاقية والجمالية، كما كانت تلك الحفلة أيضا مدرسة للبحث الاجتماعي والمقاومة الصامتة
    وهكذا انتصرت حليمة على حليمة وبحليمة هذه المرأة الحاضنة للحكمة والحياة والمحبّة.
    محسن لهيذب
    ذاكرة البحر والإنسان جرجيس
    01/06/2010
    انتصـــار حليمــة...

  3. #33
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    Fleurs de Cactus

    Fleurs de Cactus
    J’ouvre souvent le robinet,
    Pour qu’un peu d’eau ruisselle,
    Pour les pigeons passagers,
    Les rossignols et hirondelles.
    Car il fait chaud, chaud, chaud,
    Et l’eau fait défaut, Ô, eau,
    Dans ces régions désertiques,
    Au déficit climatique,
    Où les hommes se sont retirés,
    Dans leurs maisons climatisées,
    Fermant les puits artésiens,
    Laissant incultes leurs jardins,
    Et dehors les animaux errent,
    Entre le ciel et la terre,
    Sans rien à manger ni boire,
    Sans refuge et sans terroir.
    Les raseurs sont passés par là,
    Ils sont passés par là les sauvages,
    Les destructeurs, les faux sages,
    Les tueurs d’espoir, les ingrats,
    Laissant tout en feu, en désarroi,
    Un désert de sable et de pierres,
    Une apocalypse arbitraire.
    Mais dans l’immense Djeffara,
    Entre les dunes du Sahara,
    Chaque printemps après la pluie,
    Un joli cactus fleurit,
    Un reflexe naturel infini,
    Couvant dans on pollen la vie.
    Lihidheb Mohsen eco artiste
    Zarzis TN 04.06.2010
    Mémoire de la mer et de l’homme
    (Pour le respect de la nature et le vivant)

  4. #34
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    الميثاق البيئي: لذاكرة البحر و الإنسان 2010

    الميثاق البيئي: لذاكرة البحر و الإنسان 2010

    1)- أتعهّد باعتبار سلوك أجدادي من بين المراجع الأساسية في التعامل مع البيئة.
    2)- أتعهد بالإنتاج و الاستهلاك محليا و المحافظة على البذور و التنوع البيولوجي من أجل الاستدامة الشاملة.
    3)-أتعهد بالاقتصاد في الماء و الطاقة و المحافظة على مصادرها و ترشيد استعمالاتها و اللجوء إلى البدائل الصديقة و الغير ملوثة.
    4)- أتعهد بمقاومة التصحّر بكل أشكاله بمجابهة التلوث و التحكم في الاستهلاك و التصرف المسؤول في الزراعات و المرعى و الصيد و الاصطياد.
    5)- أتعهد بصيانة و رسكلة المعدات و الأشياء المستعملة ووضع كل الفضلات في الأماكن المعدة لرفعها من طرف المصالح البلدية.
    6)- أتعهد باحترام الإنسان أولا و التضامن معه و به من أجل تأمين حياة كريمة للأجيال القادمة.
    7)- أتعهد بغرس شجرة مثمرة كل سنة و رعايتها مع المحافظة على الغابات و الواحات و الحياة البرية.
    8)- أتعهد بإدماج المقاربة البيئية في كل أنشطتي الخاصّة و المهنية و الرياضية و تفعيل واعز معتقداتي الدينية للغرض.
    9)- أتعهد باعتبار هويتي و ثقافتي مساهمة دائمة في الحضارة الإنسانية من أجل محيط أجمل و حياة أفضل للجميع.
    10- أتعهد بردّ الجميل لعطاءات البر و البحر و كل مقومات الحياة و محاسبة نفسي يوميا على ما أخذت من البيئة و ما قدمت إليها بعون الله.
    محسن لهيذب باحث فنان بيئي
    www. Seamemory.org
    http:// art.artistes-sf.org/mohsen

  5. #35
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    Serment écologique de la mémoire de la mer et de l'homme 2010

    Serment écologique de la mémoire de la mer et de l’homme 2010

    1)Je m’engage à considérer la sagesse des anciens, comme une référence sérieuse en matière de respect de l’environnement.
    2)Je m’engage à produire et consommer local, sauvegarder les semences et la biodiversité pour une durabilité globale.
    3)Je m’engage à économiser l’eau, les énergies, gérer leur bon usage et tendre vers les alternatives énergétiques Eco-amicales et peu polluantes.
    4)Je m’engage à lutter contre les différentes sortes de désertifications, par la maitrise de la consommation et la pollution, et la bonne gestion des cultures, des pâturages, de la chasse et de la pêche.
    5)Je m’engage à assurer la maintenance et le recyclage des objets et engins usagés et déposer touts les déchets aux endroits appropriés pour la collecte municipale.
    6)Je m’engage à respecter l’homme en haut lieu et œuvrer en commun, à garantir une vie meilleure pour les générations futures.
    7)Je m’engage à planter chaque année, au moins un arbre fruitier et sauvegarder les forêts, les oasis et la faune sauvage.
    8)Je m’engage à intégrer le respect de l’environnement dans mes activités personnelles, professionnelles, sportives et répondre aux appels religieux à cette cause.
    9)Je m’engage à considérer mon identité et ma culture, des participations constantes dans la civilisation humaine, pour un monde meilleur pour tous.
    10)Je m’engage à concrétiser ma gratitude vis-à-vis des dons de la mer, de la terre et du bonheur de vivre, et faire chaque jour le bilan de ce que j’ai donné à la nature et ce que j’en ai pris.

    Lihidheb Mohsen Eco artiste Zarzis Tunisie
    www.seamemory.org
    http://art.artistes-sf.org/mohsen

  6. #36
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    موعد عبر التاريخ

    موعد عبر التاريخ

    أخبرني زميلي أنّه ذاهب إلى مكان بعيد على متن السيّارة فانتهزت الفرصة للنزول في مكان ما وسط المسافة أستغل هامش الوقت المتوفّر بين ذهابه وإيّابه ثمّ الرّجوع معه إلى المدينة... كان الطقس حارّا جدّا بدون حراك للهواء سوى تلك السّحب الصيفيّة الخانقة... اقتربت من البحر... لا فائدة... لا توجد أمواج لا يوجد هواء... لم أكن أحمل مظلّة على رأسي والشمس تقرع قمّتي الجرداء بدون هوادة وكنت أتحرّك في اتجاه وآخر مستفيدا من الفارق بين اكتساء جسمي بالعرق ووقع النسمة عليه المحدثة أثناء القيام بأيّ حركة سريعة.
    أنقذتني تينة كريمة "بحارة ونصف من البيثر" التهمتها فأثلجت لهيبي الباطني... رجعت إلى البحر أبلّل أطرافي لكن لا شيء سوى كلح الملح ... سمعت صياح جراء فحرت لأمرهم وعندما اقتربت بحذر من مصدر الأصوات خرجت أمّهم مولولة وهاربة في سخط… كانوا صغارا جدّا لم تفتح أعينهم بعد...فابتعدت عن المكان مرتاحا لمصيرهم لأنّ أمّهم ستنقذهم بطبيعة الحال من هذه الحرارة بحليبها، وعنايتها...
    بادرت إذا بالتقاط ما يظهر من فخار وفحصه بدقة، خاصّة وأنّ المطر لم ينزل هذه السّنة ولم تنبت الأعشاب وتجرّدت الأرض من أديمها لإبراز خباياها المتراكمة عبر التاريخ في هذا المتحف المفتوح... وبعد لأي وجدت قطعة صوّان منقوشة من الجانبين تدلّ على أنّ المكان عمّر قبل وفود الرومان... فقبّلتها ووضعتها في جيبي... ثمّ وجدت قطعة صغيرة من شارب إناء فخار لازالت عليه آثار زينة منقوشة... وكنت في الأثناء ألتجئ إلى شجرة لوز أو تين أو زيتون صغيرة أتحمّلها للإستفادة من بعض دقائق الظل والحميميّة الطبيعيّة... وسمعي موجه إلى أزيز السيّارة المرتقب لنجدتي... كانت قدمايا تغوص في التراب المحروق منذ ألفي سنة أو أكثر في الأفران الفخارية ويمتلئ حذائي ويثقل وزنه وأصبحت ألهث بشدّة باحثا عن هواء نادر ومنشود.
    ابتعدت عن الأشجار بدون إرادتي ووجدت نفسي تحت رحمة الشمس الحارقة وقدرات جسمي على الصّمود وعقلي على تحويل الآلام والصّعوبات إلى طاقة هائلة... وكالعادة وبالعناد وتجاوز الذات والقدرات... واصلت البحث عنها... هي... تلك... الأخرى... الآخر... الأنا هو... الأنا هو... الهو... اللاّهو... مع من لا يتوفّر اللقاء إلاّ في مستوى اللاّمعهود واختزال الزمان والحركة في نفس المكان... هو وهي تلك المصافحة الرّائعة... فواصلت تمسّكي بحقي الواجب بدوري المحتوم في لحظة في قمّة العذاب وقمة الحرارة، وقمّة الانصهار، نزل العرق في عينيّ ويبس ريقي وأزهر رحيقي... في تلك اللحظة المخاض... اللّحظة الخلاّقة والولاّدة... ظهرت إليّا... كشفت لي عن نفسها من الأرض عبر القرون والعصور... فأخذتها في يدي من يديها وأسرعت بها نحو الزيتونة الصغيرة لتحضننا ونحضنها في ذلك الموعد التاريخي الأزلي.... وتحسستها في جيبي… واستبطنتها في قلبي وكياني... وأخرجتها ثانية لأتأمّل فيها ألامسها فكانت حقيقة من أروع ما رأيت تلك المرأة الجميلة المنقوشة بالتضاريس فوق قطعة من الفخار... تمسك في يدها اليسرى طفلا صغيرا يتهادى على رجليه بجانبها... في سلسلة من المرافقة الكونيّة... لم أعد أشعر بالحرارة لأنّ اللقاء أثلج قلبي وبرّد على جسمي وفتح عينيّ… وعندما أخذتنا السيّارة في عودة إلى المدينة كنّا جميعا واحدا يرافق بعضنا الآخر… من الحجارة إلى الصوّان إلى النّار إلى الفخار إلى الحديد هذا الذي يحملنا إلى المجهول… من ما يشبه الحيوان إلى الإنسان الحاذق إلى العاقل إلى المدرك حتى المدرك أنّه مدرك إلى ما نحنه عليه من مدرك أنّه مهلك… من الصيّاد إلى جامع الثمار إلى الاجتماعي الدّيني والمدني ثمّ إلى المدني الملوّث.
    هي سلسلة مواعيد ومصافحات وتجديد عبر الزّمان والأماكن في إعصاف سلوكي، نمثل جزء من حلقاتها المبدعة، حتى يرث الله الأرض وما عليها.
    الإمضــــاء
    محسن لهيذب
    ذاكرة البحر والإنسان
    جرجيس
    الموقع الالكتروني: www.seamemory.org
    http://art.artistes-sf.org/mohsen

  7. #37
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    Pétition pour le respect de l'environnement " on line"


  8. #38
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    Allez, les incolores

    Allez, les incolores.
    Allez, allez, les incolores et les soumis inodores,
    Allez, allez, les vidés, les condamnés à mort,
    Allez, bougez, laissez passer, laissez vous faire,
    Allez, gommez-vous, lentement de l’histoire.
    Commencez par laisser tomber, vos langues et cultures,
    Par négliger vos valeurs, vos boucliers et montures.
    Laissez là où ils sont, les charrues et faucilles,
    Les marteaux et enclumes, arquebuses et outils.
    Laissez les bêtes de sommes, les mulets et chameaux,
    On va vous fournir des voitures et en bouteilles de l’eau.
    On va vous entretenir, soigner, choyer et nourrir,
    Il suffit de vous comporter, selon nos propres désirs,
    Sans protester le gout, de nos produits innovateurs,
    Sans en imiter ou en produire, le parfum ou la saveur.
    Allez, allez, alignez vous, en série binaire,
    Et au passage annulez, vos reformes agraires,
    Fermez les puits, bétonnez touts de bout en bout,
    Transformez vos jardins en jolies terrains de foot.
    Voila, voila, il suffit de rester humbles et dociles,
    On va vous servir à domicile,
    Devant vos écrans géants comme des rois,
    On va vous protéger comme il se doit du climat,
    On va fournir régulièrement vos besoins,
    Alimentation, programmes TV, médicaments et vaccins,
    Il suffit d’oublier vos origines et vos noms,
    Votre savoir, votre sagesse et vos valeurs d’antan.
    Voila, les grandes surfaces, dans touts les cartiers,
    A la place des boutiques de Djerbiens encombrées.
    Alors, vendez vos champs, vos oliviers et palmiers,
    Détruisez vos vieilles maisons et faites vous des chalets,
    Achetez nos voitures, chromées et nerveuses,
    Mangez de notre cuisine rapide, croustillante et mielleuse,
    Plus besoin de rêver, vous en avez sur les écrans,
    Plus besoin d’agir, on le fait pour vous dorénavant.
    Citoyens du monde entier, vous êtes pris par les coudes,
    Rendez vous sans délais, sans enquêtes ni fouilles,
    Vous êtes désormais les sujets-esclaves, d’un insaisissable pouvoir,
    Qui gère à la tache vos affaires, de la vie à la mort.
    Lihidheb Mohsen eco artiste
    41710 Zarzis TN 28.06.2010

  9. #39
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    L'Allemand et le Meddeb

    L’Allemand et le Meddeb

    Willy est un très bon ami,
    Des villageois, grands et petits,
    Connait tout le monde par cœur,
    Le dialecte, la foi et les mœurs.
    Il voulut vivre ici,
    Dans ce petit paradis,
    Et après au moins vingt années,
    Il y est heureux et comblé.
    Un jour, croisant le Meddeb par hasard,
    Lui lança un petit canular :
    « Alors tu manges le Alouche tout seul,
    Laissant un pauvre Allemand sans mouton,
    tes gens en mangent comme ils veulent,
    Et moi je n’ai même pas un glouton. »
    Surpris par autant d’audace,
    Le Meddeb redressa la face,
    Et parti sans rien dire,
    Même pas un simple sourire.
    Mais un Bezness à l’écoute,
    Alla chercher de la viande
    Pour cet Allemand une offrande
    Pour qu’il ne se fâche ni boude.
    Ainsi Monsieur Willy,
    En mangeant le méchoui,
    Eut une pensée agréable,
    Au Meddeb et aux notables.

    Lihidheb Mohsen éco artiste
    Zarzis TN 06.06.2010

  10. #40
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361
    cher mohsen,
    je vous envois ici quelques fotos actuels de la situation du chemin publique mairie souihel vers la mer. qu'est-ce qu'on peut faire avec cette situation vraiment intolérable? Quelque fois je nettoie le chemin moi-même (j'ai 72 ans), quelque fois j'engage des ouvriers pour le nettoyage. mais je suis devenue fatiqué d'investir mes forces et de l'argent pour rien. je suis étranger et je n'aime pas réclamer et critiser. ce n'est pas un problème de déposer des restes du jardin la bas. mais il faudrait au moins éviter qu'on y dépose des restes de la cuisine et du plastique. c'est un vrai paradis pour les rats.

    avec mes meilleures salutations, cher mohsen

    Effectivement, c'est un cri d'alarme et de détresse d'un Suisse qui a choisi de vivre avec nous et qui se préoccupe aussi de nos difficultés avec les déchets. Il faut publier ce message afin de sensibiliser le citoyen, la famille, les associations, les communes et les instances qui peuvent intervenir, pour des villes meilleures. Plusieurs étrangers m'ont affirmé amèrement leur déception devant la constance des déchets sur les plages et dans les quartiers... d'autres qui sont venus pendant les années soixante dix dans l'oasis de Souihel, dans ces débuts touristiques, quand les champs de sorgho tapissaient la forêt de palmiers et les pigeons bleus applaudissaient les passage des gens...ont pleuré de chaudes larmes quand ils sont revenus l'année dernière, en criant : Pourquoi ? Pourquoi ce carnage et bétonnage ? qu'est ce que vous avez fait de ce paradis terrestre ?
    Mais entre l'imam, le Délégué, le Politique, l'Instit et les néo-féodaux....ces questions restent sans réponses et un paradis sur terre est contre nature !!!!

    Lihidheb mohsen
    Eco-artiste
    sea memory collection
    4170 Zarzis Tunisia
    Phone 0021698254426

  11. #41
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361
    falls ms goetschi nicht deutsch versteht, so könntest du ihm das folgende übersetzen:

    zarzis wäre ohne diese müll-anhäufungen noch viel schöner....gibt es so etwas wie eine müll-abfuhr nicht in tunesien??? eine müll-verbrennungsanlage wäre angebracht...
    das ganze umland ist ja übersäht von unverrottbarem plastik-müll . was die küchenabfälle betrifft, so würde ich, lebte ich in zarzis, natürlich noch viel mehr darunter leiden als wenn ich mich dort nur für ein paar wochen zum baden aufhalte

    dorothea macheiner

    (Traduction)
    Sans ces déchets inopportuns, Zarzis serait plus belles...y aurait il en Tunisie quelque chose comme des endroits pour gérer les déchets ? un incinérateur par exemple...
    Tout le pays est effectivement plein des ces non biodégradables déchets de plastique. Cette situation des déchets organiques des cuisines...je m'en serais plus plainte en tant que résidente, qu'en touriste qui vient pour quelques semaines de baignades.

  12. #42
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    Derniervol de nuit

    Dernier vol de nuit

    Tard dans le soir, juste avant l’aurore,
    Au dessus d’un Oasis marin notoire
    Ou ce qu’il en reste encore,
    Un grand oiseau lance des cris du ciel,
    Réguliers, sous forme d’appels,
    Urgents pour d’éventuelles femelles.
    Mais, hélas, il n y a que l’écho du béton,
    Qui, métallique réponds,
    Avec les ronflements d’Hommes insouciants.
    Alors, l’appel se perdit dans le temps, lentement,
    Couac…Couac….Couac…Couac….
    Cuac….cuac…cuc…cac…ac…
    Et juste le temps d’un éclair,
    La vie est aspirée dans l’univers,
    Et on a beau cligné des yeux,
    Pour en sauver autant soi peu,
    Mais juste le bruit loin du tonnerre,
    Parvient de ce que fut la terre.
    Dong, Dong, Crackkkk, bang …
    Tout est complètement noir, néant,
    Seul loin au bout du couloir, devant,
    Un joli sourire d’enfant-Dieu
    Redonna une chance aux vœux pieux,
    De touts les êtres vivants,
    Vivants, morts, vivants, vivants.
    Et l’oiseau de nuit voilé continua,
    Esseulé, triste et volé vola.
    Mais quelques parts, un œuf est resté,
    Ainsi qu’un noyau de palmier,
    Pour que la vie en plus belle renaisse,
    Par la lumière et la sagesse.

    Lihidheb Mohsen éco-artiste Zarzis TN 08.08.2010
    Mémoire de la mer et de l’homme


  13. #43
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    Flambage intégral

    Flambage intégral


    Elle arrive, elle arrive la marée noire,
    Pauvres de nous pigeons pèlerins,
    Elle avance, avance encore,
    Un monstre, brutal et vilain.
    Elle étouffe tout au passage,
    Tortues, lézards et cormorans,
    Les arbres, les fleurs et les poissons,
    Et la diversité sauvage.
    Et au milieu de cet étang,
    Un petit homme gesticule,
    Sans oreilles ni testicules,
    Essuie les yeux avec ses mains.
    Morfondu de regrets et remords,
    Tant il avait toujours tort,
    D’avoir livrer la nature,
    En pâture à l’usure.
    Mais un jour, sans savoir quand,
    Un éclair viendra allumer,
    Cette mer morte de carburant,
    Et la vie reviendra au néant.


    Lihidheb Mohsen éco artiste 11.08.2010
    Mémoire de la mer et de l’homme.

  14. #44
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    Le bain de Ramdan

    Le bain de Ramadhan

    Juste avant la rupture du jeune,
    Une baignade dans la mer,
    Réveille cellules et gènes,
    Et emplie le corps de lumières.
    C’est aussi une forme de prière,
    Au dessus des paroles et des gestes,
    Une approche supplémentaire,
    Pour vénérer Dieu le céleste.
    C’est une forme de fusion,
    Avec les éléments de la vie,
    Une irrésistible union,
    Du moment avec l’infini.
    Purifié par la starvation,
    La contemplation des merveilles,
    Le plaisir est dans l’immersion,
    Avec le couché du soleil.
    Un bain très utile aux humains,
    Pour voir les choses autrement,
    Pour plus d’amour et de passion,
    Dans leur comportement quotidien.
    Et quelques poulpes et dauphins,
    En chœur, joyeux demandèrent,
    A la manière des humains,
    De faire parvenir leurs prières,
    Au miséricordieux divin,
    Maitre du ciel et la terre.

    Lihidheb Mohsen eco artiste Zarzis 12.08.2010
    Mémoire de la mer et de l’homme

  15. #45
    Confirmé
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Messages
    361

    Les rats savants

    Les rats savants

    Ils n’ont pas froid aux yeux,
    Ces nouveaux visiteurs,
    Se comportent comme chez eux,
    Sans inquiétude ni peur.
    Les rats sont presque partout,
    Dans les champs et les égouts,
    Dans les jardins et les étables,
    Jusqu’aux maisons des notables.
    Ils s’installent au vieux cinéma,
    Dans le théâtre municipal,
    Et participent avec éclats,
    Dans le rôle principal.
    Effectivement, l’autre soir,
    Dans un one man show notoire,
    Au sommet de sa gloire,
    L’acteur dû les recevoir.
    De l’autre coté d’autres rats,
    Suivent le spectacle, intéressés,
    Ni gênés ni stressés,
    En spectateurs d’opéra.
    Désormais, ils sont présents,
    De véritables concitoyens,
    Avec leurs droits et devoirs,
    Et leur propre territoire.
    Ils décortiquent les amandes,
    A même les branches des arbres,
    Et excavent les pommes grenades,
    Sans rien laisser pour les autres.
    Pour déjouer les éventuels pièges,
    Ils envoient un éclaireur,
    En véritable suicidaire,
    Afin d’ouvrir le cortège.
    Pour parvenir au fumier des moutons,
    Ils construisent un tunnel taupière,
    Et parviennent sans incidents,
    A cette appétissante matière.
    Mais, ces vénérables concitoyens,
    Soufrent de deux problèmes,
    Qu’en solidaire sapiens,
    Aurais résolu quand même.
    Le premier est la nasse au poisson,
    Avec un peu de pain dedans,
    En attrape chaque soir,
    Un nombre impressionnant.
    Le deuxième est génocidaire,
    Entre l’asphalte et les pneus,
    Sans appel et sans aveux,
    Par des voitures en colère.
    Ayant squatté théâtre et cinéma,
    Le port, les ponts et les jardins,
    Les vergers fruitiers des bourgeois,
    Et tous les « no-mens-land » humain,
    Ils ont donc droits aux écoles,
    Et un parti politique,
    Des infrastructures publiques
    Et la couverture sociale.
    Mais pour la morale de l’histoire,
    La vie n’aime pas le vide,
    Et celui qui se laisserait faire,
    Suivra le chemin de l’Atlantide.

    Lihidheb Mohsen eco artiste Zarzis 13.08.2010
    Mémoire de la mer et de l’homme

Discussions similaires

  1. Zarzis, Oasis maritime
    Par boughmiga dans le forum Découvrir la Tunisie
    Réponses: 71
    Dernier message: 12-02-2014, 20h20
  2. Mariage zarzis
    Par IMENzarzis dans le forum Au Féminin
    Réponses: 0
    Dernier message: 23-01-2009, 13h38
  3. installation a zarzis
    Par sandf92 dans le forum Entraides diverses entre marhabiens
    Réponses: 0
    Dernier message: 23-09-2008, 11h18
  4. Aéroport de Djerba Zarzis
    Par jerbi, et fier de l'être dans le forum Découvrir la Tunisie
    Réponses: 14
    Dernier message: 04-07-2008, 12h18
  5. Un marhabien près de zarzis ?
    Par domi1315 dans le forum Entraides diverses entre marhabiens
    Réponses: 0
    Dernier message: 13-10-2007, 16h46

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
User avatar JMann Customer 6 Posts Sorry, vBulletin....I'm putting this at the moment but not sure it's working properly...
Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38