+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Testour ou l'Andalousie perdue

          
  1. #1
    Confirmé
    Date d'inscription
    Jul 2008
    Messages
    366

    Testour ou l'Andalousie perdue

    Testour est la ville de mes parents et ancêtres, bien que la connaissant peu et la visitant rarement elle représente mes origines, mes racines, une partie de mon identité. Pour l'explorer avec vous je vous invite à lire cet article passionnant de Hanène Zbiss, petite fille de l'illustre archéologue tunisien Slimane Mostafa Zbiss, une journaliste testourienne d'origine andalouse, née et ayant vécu à Testour, qui de mieux pour nous en parler et nous faire découvrir cette somptueuse et historique ville..

    http://www.saisonstunisiennes.com/ar.../qwdspacer.gif
    http://www.saisonstunisiennes.com/ar.../qwdspacer.gif"[SIZE=4][SIZE=1]Construite au début du XVIIe siècle, la Grande Mosquée de Testour est un splendide édifice, unique dans sa conception en Tunisie. Il s’agit d’un monument que les andalous ont construit selon des techniques espagnoles, comme pour imprimer dans leur mémoire l’événement de leur arrachement de leur ancienne patrie adorée. Une tentative de retrouver un passé glorieux, une terre perdue.[/SIZE] [/SIZE]
    [SIZE=4]http://www.saisonstunisiennes.com/ar.../minaret35.jpg[/SIZE]
    [I][COLOR=#008000]http://www.saisonstunisiennes.com/ar.../qwdspacer.gif[/COLOR][/I][I][COLOR=#008000]http://www.saisonstunisiennes.com/ar.../qwdspacer.gif[/COLOR][/I][I][COLOR=#008000]http://www.saisonstunisiennes.com/ar.../qwdspacer.gif[/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#008000]http://www.saisonstunisiennes.com/ar.../qwdspacer.gif[/COLOR][/I][I][COLOR=#008000]http://www.saisonstunisiennes.com/ar.../qwdspacer.gif[/COLOR][/I]
    Dans le silence de la nuit calme et paisible de Testour, sous la lumière éclatante et enveloppante de la lune, arrive de loin, du côté de la Medjerda qui traverse le village, le bruit continuel et rythmé des moteurs à eau qui, en été, pompent dans le fleuve pour irriguer les champs de cultures maraîchères. Bien que la maison soit relativement distante du fleuve sur lequel s’étend la vieille ville de Testour, - celle qui fut construite par les premiers Andalous lorsque, chassés par les espagnols, ils étaient venus s’établir dans le Nord de la Tunisie au début du XVIIe siècle - ce bruit parvenait nettement à mon oreille tel un refrain.
    Depuis toute petite, ce son a toujours été pour moi synonyme de prospérité et de richesse, mais aussi de mystère. Il me semblait, en l’écoutant, retrouver les terres fertiles des ancêtres morisques. Celles de l’Andalousie perdue, cette patrie jamais connue mais évoquée fortement et tendrement par nos parents et grands-parents, comme s’il s’agissait du jardin d’Eden. [...]
    Je m’en souviens : notre petite ville Testour, nous disait-on, est une copie conforme des villes andalouses d’Espagne. Car nos ancêtres, chassés de leur si chère patrie, tenaient énormément à reproduire dans ses moindres détails le modèle de ces villes. Ainsi s’élevaient les maisons avec leurs toits en tuiles, les mosquées avec leurs minarets en forme de clochers d’églises, les ruelles droites et bien tracées formant comme un échiquier et les champs prospères qui entouraient le village, sorte de ceinture verte et fleurie.
    http://www.saisonstunisiennes.com/ar...ge/place70.jpg
    En fait, la ressemblance ne s’arrête pas là car, en se promenant à Testour, on sent tout de suite l’âme andalouse qui transparaît à travers le savoir-faire architectural, le raffinement du goût, la bravoure des gens dans le travail de la terre et dans l’artisanat. N’est-ce pas à leurs ancêtres que l’on doit l’introduction en Tunisie de plusieurs types de cultures maraîchères et de différents métiers comme l’industrie de la chéchia et de la soie ?
    http://www.saisonstunisiennes.com/ar...mage/rue77.jpghttp://www.saisonstunisiennes.com/ar...ge/porte63.jpg
    [B][COLOR=#008000]La Grande Mosquée de Testour : un chef-d’œuvre morisque[/COLOR][/B]
    Chapitre architecture, on ne peut surtout pas passer sous silence le chef-d’œuvre de l’immigration morisque à Testour, qui est aussi le symbole de sa fierté : la Grande Mosquée. Un splendide édifice, unique dans sa conception en Tunisie. Il s’agit d’un monument que les andalous ont construit selon des techniques espagnoles, comme pour imprimer dans leur mémoire l’événement de leur arrachement de leur ancienne patrie adorée. D’ailleurs, il suffit d’observer l’horloge qui orne le minaret de l’édifice et de voir comment ses aiguilles tournent dans le sens contraire des aiguilles de la montre pour comprendre l’effort désespéré de cette population afin de faire retourner le temps en arrière, dans une tentative de retrouver un passé glorieux, une terre perdue.
    http://www.saisonstunisiennes.com/ar...ge/croix78.jpghttp://www.saisonstunisiennes.com/ar.../horloge69.jpg
    Cette mosquée fut construite au début du XVIIe siècle par un certain Mohamed Tagharino, un morisque d’origine aragonaise arrivé avec la deuxième vague d’immigration andalouse en Tunisie. Le première vague étant arrivée en 1610 avait édifié le premier noyau de la ville et son premier quartier : " Rhibat al Andalous ". Suivaient plus tard le quartier de Tagahrino, construit à la même époque que la mosquée, et le quartier de la Hara, celui de la communauté juive, qui a accompagné les musulmans expulsés dans leur douloureux destin .
    Pour construire la Grande Mosquée, Tagharino avait utilisé, outre les tuiles et les briques fabriquées localement par les andalous, les pierres extraites des ruines romaines trouvées sur place. Car, rappelons-le, Testour était à l’origine un relais sur la route entre Carthage et Theveste, nommé " Tichilla ". Ainsi s’éleva cette mosquée élégante et imposante, avec son minaret en forme octogonale, à l’image des tours qui dominent les anciennes églises espagnoles, avec ses deux étoiles de David de part et d’autre - témoignage de la diversité de la population testourienne-, sa toiture en tuile, son horloge solaire au milieu du patio qui indique les heures de prière et son " mihrab ", surmonté d’un fronton triangulaire, emprunté à l’art de la Renaissance italo-espagnole. Le tout se réunissait pour renforcer le caractère original de l’édifice et sa vocation universelle.
    [B][COLOR=#008000]Ville miraculée grâce à ses marabouts musulmans et juifs[/COLOR][/B]
    La ville compte encore six autres mosquées. Mais elle est aussi célèbre pour ses marabouts, non seulement musulmans, mais aussi juifs. Et chaque marabout a sa légende. http://www.saisonstunisiennes.com/ar...arabout113.jpghttp://www.saisonstunisiennes.com/ar...age/arc115.jpg
    A propos de Sidi Ali El Eryyane, on raconte qu’il a protégé les vierges du village contre l’ardeur des soldats turques qui voulaient abuser d’elles, en lançant sur eux des boules de feu. Cela se passait au XVIIIe siècle. Quant au marabout juif Rabbi Fradji Chaouat, un rabbin très pieux qui s’était installé à Béjà, on raconte qu’il avait demandé à être enterré, à sa mort, à l’endroit précis où s’arrêterait sa jument qu’on aurait chargé de son corps. Cette dernière avait pris le chemin de Testour, défiant les forces du Bey qui se trouvaient à l’entrée du village. Le récit parle même d’un soldat qui, levant la main pour l’arrêter, avait vu son bras paralysé. La jument ne mit un terme à son voyage qu’à l’endroit où se trouve actuellement la tombe du marabout, au milieu du cimetière juif : deux lieux qui font l’objet aujourd’hui d’un pèlerinage annuel. N’oublions pas, bien sûr, Sidi Nasser El Garouachi, que l’on peut visiter dans sa belle zaouia aux deux coupoles, qui a été construite en 1733 grâce à des techniques à la fois andalouses et turques. Cette zaouia, qui a servi d’école coranique jusqu’à un passé récent, a joué aussi un rôle dans l’histoire de la ville, puisqu’elle a été un lieu témoin de la résistance des habitants de Testour lors de l’arrivée au village du résident général Jean de Hautecloque, le 26 février 1953, dans les dernières années de l’occupation française.
    Testour est aussi la ville de la musique Malouf, des figures célèbres de la chanson tunisienne comme celle de la grande chanteuse Habiba Msika, brûlée vive par son amant trahi, Liahou Mimouni, dans sa maison à Testour, devenue actuellement le siège de la maison de la culture.
    Et j’en passe sur les mystères de ce petit village un peu oublié du Nord de la Tunisie, si riche en mémoire et en civilisation.
    Ce village, qui est un poème de nostalgie, un parfum de fleur d’orangers, une légende andalouse qui renaît chaque jour au bruit des moteurs à eau..."
    http://www.saisonstunisiennes.com/ar...rhabiba156.jpghttp://www.saisonstunisiennes.com/ar.../plaque158.jpg
    [I][URL="http://www.saisonstunisiennes.com/articles/testour/index.htm"]source[/URL][/I]

  2. #2
    Confirmé
    Date d'inscription
    Sep 2007
    Localisation
    Empire Seldjoukide
    Messages
    354
    Testour est une ville à part en Tunisie
    Les exilés ont construit un bout d'andalousie sur les bords de la mejerda.
    Mais aujourd'hui, suite aux changements démographiques, seule une minorité des habitants de testour sont des descendants des réfugiés andalous.
    Quant à Mustapha Zbiss, c'était un trés grand archéologue et historien, qui a contribué énormément à sa ville et son pays.

  3. #3
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    May 2006
    Messages
    8 548
    [FONT=Arial]Chanteuse et comédienne juive tunisienne du début du XXe siècle, Habiba M'Sika était connue de tous. Reconnue comme une grade artiste, Coco Chanel dira d'elle: "Habiba est un tempérament de feu sous ses grâces d'Orientales, elle imposera Paris en Afrique du Nord". Sa vie fut tragiquement liée à la ville de [B]Testour[/B]. Elle y avait connu un richissime israélite qui lui offrit un palais. Ne supportant pas qu'elle le quittât, d'abord pour le prince Fouad Ier d'Égypte[/FONT][FONT=Arial] dont elle était la maitresse, puis pour se marier avec le père tunisien musulman de son futur enfant, il la brula vive alors qu'elle était enceinte!

    C'est pas très gai tout ça...[/FONT]

    [CENTER]http://www.edunet.tn/ressources/vill...tre-maison.jpg

    [FONT=Arial]Palais construit pour Habiba M'Sika à Testour[/FONT]



    [LEFT][B][FONT=Arial]Photos de Testour:[/FONT][/B]
    [/LEFT]

    [LEFT]http://farm4.static.flickr.com/3305/...a059f8a11f.jpg

    http://farm4.static.flickr.com/3086/...102255.jpg?v=0

    http://farm4.static.flickr.com/3187/...908fff.jpg?v=0

    http://farm4.static.flickr.com/3115/...c6ae4c.jpg?v=0

    http://farm2.static.flickr.com/1108/...g?v=1183468537http://l.yimg.com/g/images/spaceball.gif

    http://farm2.static.flickr.com/1075/...736968.jpg?v=0

    http://farm2.static.flickr.com/1306/...937263.jpg?v=0




    [/LEFT]
    [/CENTER]

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38