+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: "Les délices de Tunis" de Pierre Olivieri

          
  1. #1
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    May 2006
    Messages
    8 548

    "Les délices de Tunis" de Pierre Olivieri

    [FONT=Arial]Pierre Olivieri joue à merveille l’ambiguïté dans cette vraie fiction au parfum de biographie, où la filiation entre auteur et personnage est poussée jusqu’à son sens propre, où les réalités historiques et médiatiques envahissent l’œuvre, lui donnant la force d’un témoignage.

    [/FONT][CENTER][FONT=Arial]http://img111.imageshack.us/img111/4975/6661.gif
    [/FONT][/CENTER]
    [FONT=Arial]

    Une écriture émouvante, parfois nostalgique, riche de références littéraires et culturelles où l'on rencontre un questionnement sur la place du personnage à l’intérieur (ou pas ?) de la création littéraire.
    [/FONT]
    [FONT=Arial]Dès les premières pages, le lecteur traque les indices laissés par l’auteur, pour démêler les fils de la narration.
    [/FONT]
    [FONT=Arial]Qui est cet Ahmad Tifachi, présenté comme co-auteur du roman et plus loin narrateur tunisien, et qui cependant n’apparaît pas en couverture ?
    [/FONT]
    [FONT=Arial]Comment comprendre l’avertissement au lecteur, dont l’auteur serait le neveu du personnage central du roman ?[/FONT]

    [FONT=Arial]De (faux) témoignages en extraits de carnets personnels, du Coran à Freud, de l’Occident ennuyé et avide à l’Orient fantasmé, le récit nous entraîne à la suite de Louis, intellectuel épicurien, navigant entre deux mondes, en quête de plaisirs et de racines.
    [/FONT]
    [FONT=Arial]Son exil volontaire vers une Tunisie « maternelle » questionne, au seuil de son soixante-quinzième anniversaire, ses relations familiales, amicales, ses choix professionnels et personnels, fils de son parcours qu’il tisse en une apothéose tragique.[/FONT]

    [FONT=Arial]A Hammamet, Tifachi, l’écrivain-narrateur, entretient avec Louis des relations ambiguës, emblématiques d’une domination occidentale empreinte de fascination. Leur dialogue inégal mais fructueux est le pendant des joutes oratoires vides auxquelles se livrent l’entourage de Louis.
    [/FONT]
    [FONT=Arial]Celui-ci charge Tifachi d’organiser le séjour érotique de ses invités, élite cultivée et libre de mœurs qui constitue son cercle d’intimes. Acteurs consentants, mais ignorants du scénario imaginé par leur ami, ils iront de plaisirs raffinés en orgies exotiques vers l’extase finale.[/FONT]

    [FONT=Arial][I]Les délices de Tunis[/I] entraînent le lecteur dans un dédale littéraire où la tragédie s’amarre à la sensualité, la fiction au réel, l’Occident à l’Orient pour un voyage de l’autre côté du miroir.[/FONT]

    [FONT=Arial]La fiction s’amarre au réel, pour ne plus en être distinguée. Un petit ouvrage qui nous entraîne dans les banquets et les agapes, les théories sans fin et la sexualité débridée.[/FONT]


    [FONT=Arial][SIZE=1][URL="http://www.actualitte.com/dossiers/315-les-delices-Tunis-Pierre-Olivieri.htm"]source[/URL][/SIZE]
    [/FONT]

  2. #2
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    May 2006
    Messages
    8 548
    [FONT=Arial]Je l'ai lu en partie, et franchement je n'ai pas aimé. On dirait que la Tunisie est totalement dévergondée, qu'à chaque coin de rue on peut trouver un homme ou une femme prêts à s'envoyer en l'air avec des occidentaux, en échange de vin ou de mets raffinés.

    Je n'ai pas aimée l'idée que la Tunisie soit un harem géant pour vieux intellectuels débridés, hétéro ou homo, qui veulent se taper des jeunes demoiselles ou des jeunes hommes orientaux.

    Au fil des pages, j'étais gênée, dérangée, ça ne me plaisait pas, on dirait le fantasme type de beaucoup d'occidentaux qui ont à l'esprit des récits d'écrivains qui décrivaient l'Orient comme une région qui transpire la sexualité et qu'il suffit de s'y rendre pour en avoir la preuve.

    Les références dans le livre sont parfois intéressantes, mais je ne l'ai pas terminé, peut-être dans quelques temps je le ferais, en tout cas pour ce que j'en ai lu, je n'ai pas aimé. Je l'ai prêté à une amie, je posterais quelques extraits quand elle me le rendra.

    [/FONT]

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38