+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 123
Affichage des résultats 31 à 40 sur 40

Discussion: histoire, leçon de vie ...

          
  1. #31
    Actif
    Date d'inscription
    May 2011
    Messages
    1 147

    Ainsi soit-il...

    [SIZE=3][FONT=Comic Sans MS]Dieu se présenta à l’âne et lui dit : Tu es un âne. Tu vas durement travailler du matin au soir, en portant des choses très lourdes sur ton dos. Tu seras herbivore et pas intelligent. Tu vivras 50 ans.
    Après cela l’âne réfléchit et dit: 50 ans d’une vie pareille, c’est trop ! Beaucoup trop ! Ne me donnes pas plus que 30 ans.
    Ainsi soit-il...

    Puis Dieu se présenta au chien et lui dit : Tu es un chien. Tu veilleras sur l’humanité, et pour cela tu seras le meilleur ami de l‘homme. Tu ne mangeras que des restes et tu vivras 25 ans.
    Le chien répondit : Seigneur, 25 ans d’une telle vie c’est trop. SVP pas plus de 15 ans !
    Ainsi soit-il...

    Puis le Seigneur se présenta au singe: Tu es le singe. Tu vas sauter d’arbre en arbre et tu te comporteras comme un idiot. Tu devras être marrant, et comme ça tu vivras 20 ans.
    Le singe lui dit. Seigneur, 20 ans à vivre comme le clown du monde, c’est trop. Ne me donnes pas plus que 10 ans.
    Ainsi soit-il...

    A la fin, Dieu apparu à l’homme et lui dit : Tu es l’homme ! Le seul être rationnel, le monde t’appartiendra. Tu vas mettre au profit ton intelligence pour réaliser plein de choses captivantes. Tu vas dominer le monde et pour cela tu vivras 20 ans !
    Sur cela l’homme répondit : Seigneur, être un homme seulement 20 ans ce n’est pas suffisant. S’il te plaît, donnes-moi en plus, les 30 ans de l’âne, les 15 du chien, ainsi que les 10 du singe.
    Ainsi Dieu se préoccupa pour que l’homme vive 20 ans comme un homme, puis se mariera et vivra 30 ans comme un âne, travaillera durement du matin au soir en portant de lourds poids sur ses épaules. Puis il aura des enfants et vivra 15 ans comme un chien, il surveillera la maison et il mangera ce que la famille lui laissera.
    Puis, une fois âgé, il vivra 10 ans comme un singe, se comportera comme un idiot et amusera ses petits enfants.

    Ainsi soit-il...[/FONT][/SIZE]

  2. #32
    serendipity
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 269
    en video

  3. #33
    Actif
    Date d'inscription
    May 2011
    Messages
    1 147
    [h=2]La cigale et la fourmi[/h] [INDENT] Il était une fois une fourmi et une cigale qui étaient de grandes copines ...
    Pendant tout l'automne, la petite fourmi travailla sans relâche, engrangeant de la nourriture pour l'hiver.
    Elle ne profita ni du soleil, ni de la douce brise des belles soirées, ni des bavardages entre copains en savourant une petite bière fraîche après une journée de labeur.

    Pendant ce temps, la cigale, quant à elle, faisait la fête avec ses amis dans les bars de la ville, ne gaspillant pas même une minute, chantant tout l'automne, dansant, profitant du soleil, prenant du plaisir sans se préoccuper de la mauvaise saison qui finirait bien par arriver...

    Puis lorsque vint le froid, la petite fourmi, exténuée par tout ce travail, se réfugia dans sa modeste demeure remplie de nourriture jusqu'au plafond.

    La porte à peine refermée, voilà que quelqu'un appelle la fourmi depuis l'extérieur !
    En ouvrant la porte, elle se trouve éberluée devant son amie la cigale au volant d'une Ferrari et portant un somptueux manteau de fourrure !
    La Cigale lui dit :
    - Bonjour mon amie ! Je vais passer l'hiver à Paris. Tu voudrais bien veiller sur ma petite maison ?
    La petite fourmi lui répondit :
    - Mais bien sûr ! Sans problème.
    Mais, dis-moi : que t'est-t-il arrivé ? Où as-tu trouvé l'argent pour aller à Paris, t'acheter cette Ferrari et ce magnifique manteau ?
    Et la cigale :
    - Figure-toi que je chantais dans un bar la semaine dernière et un producteur a adoré ma voix... J'ai signé un contrat pour des spectacles à Paris.
    A propos, tu as besoin de quelque chose de là-bas ?

    Oui, répondit la petite fourmi.

    Si tu rencontres La Fontaine,

    envoie-le se faire voir
    chez les Grecs !!! [/INDENT]

  4. #34
    Actif
    Date d'inscription
    Oct 2005
    Localisation
    Cannes France
    Messages
    2 065
    [B][I][FONT=comic sans ms][SIZE=3][COLOR=#0000CD]>Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant bien haut un
    >billet de 20 euros. Il demande aux gens : "Qui aimerait avoir ce billet?"
    >Les mains commencent à se lever. Alors il dit : "Je vais donner ce billet
    >de 20 euros à quelqu'un de vous, mais avant laissez-moi d'abord faire
    >quelque chose avec. Il chiffonne alors le billet avec force et il demande:
    >" Est-ce que vous voulez toujours de ce billet?" Les mains continuent à se
    >lever. " Bon, d'accord, mais que se passera-t-il si je fais cela ?" Il
    >jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus l'écrasant
    >autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher. Ensuite il
    >demande : " Qui veut encore avoir ce billet ;Evidemment, les mains
    >continuent de se lever ! il leur dit alors:
    >"Mes amis,vous venez d'apprendre une leçon... Peu importe ce que je fais
    >avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n'a pas changé.
    > Il vaut toujours 20 euros. " Plusieurs fois dans votre vie vous serez
    >froissés, rejetés, vexés par les gens ou par les événements.Vous aurez
    >l'impression que vous ne valez plus rien, mais en réalité votre valeur
    >n'aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment! La valeur d'une
    >personne ne tient pas à ce qu'elle fait ou ne fais pas. Vous pourrez
    >toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur demeure
    >toujours intacte.[/COLOR][/SIZE][/FONT][/I][/B]

  5. #35
    Confirmé
    Date d'inscription
    Jun 2004
    Localisation
    in the air
    Messages
    197
    [FONT=Century Gothic][B]Une fille aveugle se détestait tellement parce qu'elle était aveugle.
    Elle haïssait tout le monde sauf son ami de garçon. Il était toujours là pour elle.
    Un jour, elle lui dit "Si seulement je pouvais voir le monde, je me marierais avec toi."

    Un jour, quelqu'un lui a fait le don de ses yeux.

    Quand les bandages ont été enlevés, elle fût capable de tout voir incluant son ami de garçon.

    Il lui demanda!
    "Maintenant que tu peux voir le monde, te marieras-tu avec moi?"

    La fille le regarda et vu qu'il était aveugle aussi, la vue de ses paupières fermées la bouleversa. Elle ne s'attendait pas à ça.
    La pensée de le voir ainsi pour le reste de sa vie la mena à refuser de le marier.

    Son ami quitta en pleurs et quelques jours plus tard lui écrivit une note qui disait :

    Prends bien soin de tes yeux, ma chérie, car avant qu'ils deviennent les tiens ils étaient les miens.

    Voici comment le cerveau humain fonctionne souvent quand notre état change.
    Seulement très peu de personnes se rappellent ce qu'était la vie avant, et qui était toujours à leurs côtés dans les situations les plus douloureuses.


    Aujourd'hui avant de dire un mot cruel.
    Rappelez-vous de celui ou celle qui ne peut pas parler.

    Avant de vous plaindre du goût de la nourriture.
    Pensez à celui ou celle qui n'a rien à manger.

    Aujourd'hui avant de vous plaindre de la vie.
    Pensez à celui ou celle qui est parti (e) trop tôt au Paradis.

    Avant de pleurnicher de la distance à conduire.
    Pensez à celui ou celle qui fait à pied la même distance.

    Et quand vous êtes fatigué (e) et vous plaignez de votre travail.
    Pensez à celui ou celle qui n'a pas d'emploi, la personne handicapée et ceux et celles qui aimeraient avoir un travail.

    Et quand les pensées déprimantes semblent vous abattre.
    Mettez un sourire sur votre visage et pensez que : Vous êtes en vie et vous êtes encore là.[/B][/FONT]

  6. #36
    Confirmé
    Date d'inscription
    Jun 2004
    Localisation
    in the air
    Messages
    197
    [FONT=Century Gothic][B]"Deux hommes, les deux sérieusement malades, occupaient la même chambre d'hôpital. Un des deux hommes pouvait s'asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d'évacuer les fluides de ses poumons. Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre. L'autre homme devait passer des journées couché sur son dos.



    Les hommes parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et familles, leurs maisons, leurs emplois, leur participation dans le service militaire et où ils avaient été en vacances. Et chaque après-midi, quand l'homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s'asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu'il pouvait voir dehors. L'homme dans l'autre lit commença à vivre pour ces périodes d'une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et couleurs du monde extérieur.



    De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac. Les canards et les cygnes jouaient sur l'eau tandis que les enfants naviguaient leurs bateaux modèles. Les jeunes amoureux marchaient bras sous bras parmi des fleurs de chaque couleur de l'arc-en-ciel. De grands arbres décoraient le paysage et une belle vue de la ville pouvait être vue dans la distance. Pendant que l'homme près de la fenêtre décrivait tout ceci dans le détail exquis, l'homme de l'autre côté de la chambre fermait ses yeux et imaginait la scène pittoresque. Lors d'un bel après-midi, l'homme près de la fenêtre décrit une parade qui passait par là. Bien que l'autre homme ne pouvait pas entendre l'orchestre, il pouvait la voir avec l'oeil de son imagination tellement son compagnon l'a dépeint avec des mots descriptifs.



    Les jours et les semaines passèrent. Un matin, l'infirmière de jour est arrivée pour apporter l'eau pour leurs bains et trouva le corps sans vie de l'homme près de la fenêtre, qui est mort paisiblement dans son sommeil. Elle était attristée et appela les préposés pour prendre son corps. Dès qu'il senti que le temps était approprié, l'autre homme demanda s'il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L'infirmière était heureuse de le transférer et après s'être assurée qu'il était confortable, elle le laissa seul.



    Lentement, péniblement, il se monta vers le haut sur un coude pour jeter son premier coup d'oeil dehors. Enfin il aurait la joie de le voir lui-même. Il s'étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit. Tout ce qu'oeil vu, fut un mur. L'homme demanda à l'infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé avait décrit de si merveilleuses choses. L'infirmière répondit que l'homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur. Elle dit: "Peut-être, il a juste voulu vous encourager."

    Epilogue...



    Il y a un bonheur énorme à rendre d'autres heureux, en dépit de nos propres situations. La peine partagée est la moitié de la douleur, mais le bonheur une fois partagé, est doublé. Si vous voulez vous sentir riche, vous n'avez qu'à compter toutes les choses que vous avez que l'argent ne peut pas acheter. Aujourd'hui est un cadeau, c'est pourquoi il s'appelle le présent."[/B][/FONT]

  7. #37
    Confirmé
    Date d'inscription
    Jun 2004
    Localisation
    in the air
    Messages
    197
    [B][FONT=Century Gothic]Un médecin est entré a l'hôpital dans la hâte après avoir été appelé pour
    une chirurgie urgente. Il a répondu à l'appel, a changé dès que possible ses
    vêtements et est allé directement au bloc de chirurgie. Là, Il trouve le
    père du garçon qui fait des vas et vient dans le hall. En voyant le médecin
    arriver, le papa hurla : « Pourquoi avez-vous pris tout ce temps pour venir ?
    Vous ne savez pas que la vie de mon fils est en danger ?
    Vous n'avez pas le sens de responsabilité » ?

    Le médecin sourit et dit : « Je suis désolé, je n'étais pas dans l'hôpital
    et je suis venu le plus rapidement possible après avoir reçu l'appel..

    Et maintenant, je souhaite que vous vous calmiez pour que je puisse faire mon travail »

    « Me calmer ? et si c'était votre fils, vous calmeriez-vous ? Si votre propre
    fils meurt maintenant que ferez-vous » ? dit le père avec colère. Le médecin
    sourit encore et répondit : « Je dirai.. De la poussière nous sommes venus et
    en poussière nous retournerons, béni soit le nom de Dieu. Les médecins ne
    peuvent pas prolonger des vies. Allez et intercédez pour votre fils, nous
    ferons de notre mieux par la grâce de Dieu »

    « Donner conseil quand nous ne sommes pas concernés c'est si facile »
    murmura le père.

    La chirurgie a pris quelques heures après lesquelles le médecin sortit
    heureux, « Merci Dieu ! Votre fils est épargné, Si vous avez n'importe
    quelle question, demandez a l'infirmière ! »

    « Pourquoi est-il si arrogant ? Il ne pouvait pas attendre quelques minutes
    pour que je me renseigne sur l'état de mon fils » a commenté le père en
    voyant l'infirmière après que le médecin soit parti.

    L'infirmière répondit, les larmes aux yeux : « Son fils est mort hier
    dans un accident de la route. Il était a l'enterrement quand nous
    l'avons appelé pour la chirurgie de votre fils. Et maintenant qu'il a
    épargné la vie de votre fils, il est parti pour finir l'enterrement
    de son fils ».

    [I][U]Ne JAMAIS JUGER PERSONNE parce que vous ne savez pas ce

    qu'elle traverse en ce moment[/U][/I].[/FONT][/B]

  8. #38
    Confirmé
    Date d'inscription
    Jun 2004
    Localisation
    in the air
    Messages
    197
    [B][FONT=Book Antiqua]
    Un jour, quand j'étais étudiant de première année au lycée, j'ai vu un garçon de ma classe qui marchait de l'école vers la maison. Son nom était Kyle. On aurait dit qu'il portait tous les livres qu'il possédait. Je me suis dis en moi-même, "pourquoi quelqu'un apporterait-il tous ses livres à la maison un vendredi? Il doit vraiment être idiot."

    J'avais tout un week-end de planifié (des parties de football et des rencontres avec mes amis le lendemain après-midi), alors je me suis redressé les épaules et j'ai continué mon chemin.

    Pendant que je marchais, j'ai vu un groupe de garçons courant vers Kyle. Ils courraient après lui, et frappaient sur tous les livres qu'il portait, le bousculant si fort qu'il tomba par terre. Ses lunettes se sont envolées, je les ai vus tomber dans l'herbe à environ dix pieds de lui. Il releva la tête et j'ai vu cette terrible tristesse dans ses yeux.

    J'ai couru vers lui pendant qu'il rampait en cherchant ses lunettes et j'ai vu une larme glisser sur sa joue. Je lui ai remis ses lunettes, et j'ai dis, "ces types sont des imbéciles" Il m'a regardé et a dit, "hé merci!" Il avait un grand sourire sur son visage. C'était un de ces sourires démontrant de la vraie gratitude. Je l'ai aidé à ramasser ses livres, et lui ai demandé pourquoi je ne l'avais jamais vu auparavant. Il m'a dit qu'il était allé dans une école privée. Je n'aurais jamais traîné avec un garçon allant dans une école privée avant cela.

    Nous avons parlé durant tout le chemin et j'ai porté ses livres. Il s'est avéré être un garçon très sympathique. Je lui ai demandé s'il voulait jouer au football samedi avec moi et mes amis. Il a dit oui. Nous avons passé tout le week-end ensemble et plus je connaissais Kyle, plus je l'aimais. Mes amis ont pensé la même chose que moi. Lundi matin arriva, et voilà de nouveau Kyle avec une pile d'énormes livres. Je l'ai arrêté et dis, "tu vas te faire de gros muscles avec ces piles de livres tous les jours!" Il a juste ri et m'a remis la moitié des livres. Au cours des quatre années suivantes, Kyle et moi sommes devenus les meilleurs amis du monde.

    Quand nous sommes devenus des seniors, nous avons commencé à penser à l'université. Kyle a décidé d'aller à Georgetown, et j'allais à Duke. J'ai su que nous serions toujours des amis, la distance ne serait jamais un problème. Il allait devenir médecin et je me dirigeais vers le sport, le football. Il devait préparer un discours pour la graduation. J'étais si heureux, ce n'était pas moi qui devais se lever et parler devant tout le monde. Le jour de la remise des diplômes, j'ai vu Kyle. Il était superbe. C'était un de ces garçons qui se sont vraiment " trouvés " durant le lycée. Il s'est intégré aux autres et il paraissait même bien avec ses lunettes ! Il a eu plus de rendez-vous que moi et toutes les filles l'aimaient ! Parfois j'en étais jaloux. Aujourd'hui était une de ces journées. Je pouvais voir qu'il était nerveux à propos du discours. Je lui ai donné une tape dans le dos et lui ai dis, "hé, tu seras génial !" Il m'a regardé avec un de ces regards (vraiment de ceux qui sont reconnaissants) et a souri. "Merci," a t-il dit.

    Quand il commença son discours, il s'est éclairci la gorge, et débuta. La graduation est le temps de remercier tous ceux qui nous ont aidé à aller jusqu'au bout de ces dures années. Nos parents, nos professeurs, nos enfants, peut-être même un entraîneur... mais la plupart du temps nos amis. Je suis ici pour vous dire à tous qu'être un ami pour quelqu'un est le plus beau présent que vous puissiez offrir. Je vais vous raconter une histoire." J'ai regardé mon ami avec incrédulité pendant qu'il racontait l'histoire du jour où nous nous sommes rencontrés. Il avait projeté de se suicider au cours de ce week-end. Il raconta la façon dont il avait nettoyé son casier pour que sa mère n'ait pas à le faire plus tard et comment il avait apporté toutes ses choses à la maison. Il m'a regardé avec sérieux et m'a souri. "Heureusement, j'ai été sauvé. Mon ami m'a évité de faire l'inévitable." J'entendais la foule respirer pendant que ce beau et grand garçon nous racontait ses moments les plus tristes. J'ai vu sa mère et son père me regarder et sourire avec le même sourire de reconnaissance. Jamais jusqu'à ce moment je n'avais réalisé le désespoir de Kyle.

    [I][U]Ne sous-estimez jamais la valeur de vos actes. Un petit geste peut changer la vie d'une personne. Pour le mieux ou le pire. Dieu nous place dans les vies de tous et chacun afin d'y avoir un impact quel qu'il soit... Recherchez la présence de Dieu chez les autres[/U][/I]. [/FONT][/B]

  9. #39
    Actif
    Date d'inscription
    May 2012
    Localisation
    dans ma tete
    Messages
    2 452
    ce n est pas qui ai ecrit, je l ai copié du facebook car j ai aimé
    [h=5]عقربّ الساعة يهذي بحبكّ ، الوقتّ يمضي بي إليكّ …

    في كل الرسائل يجبّ أن أحكي عنكّ و أرسم شوقي لكّ ، بطريقة تجعلكّ بين البكاء و الضحك و تأتي النهاية في البداية و أعود أتحدث كما لو أنني أغلق سماعة الهاتف و أعود أطلبك من جديد و أتظاهر بأني نسيت شيءً ما لأحكيه لك .. لستُ على يقين دائم بلقياك . في حلم .. أو في كتاب جديد .. أو في وجه غريب ، دائما أعود للوراء و أتحرى فيك الدقة ، فمثلكّ لا أظن بأن له شبيه ، لن أستسلم لهذا الشقاء و لن أكف عن كوني شقية بكّ ، أتعارك مع نفسي من أجل الوصل إلى أخر نقطة من أفكارك و أراني في سطرٍ أراقص عيناكّ ، قد يمنحنا أحداً ما الحبّ بكل بساطة
    و لكن هناك من لا يعرف أن الحبّ إهتمام .. فإبتسامة فقُبلة حُب .. فنشوةً لا نفيقّ منها أبداً ، لا تتجاوزني لتنسى .. فمازلتّ فكرتكَ التي تجعلك تضحكّ كلما أردت أن تكتبّ سطرً حزين .. أما - أحبّك - لن تجدها بشكلها الذي إعتاد قلبّك أن يسمعها لأنني وبكل بساطة حينَ أبوح بها تلمع عيني دمعاً .. و تضيع أنتّ بيني و بين الحنين .

    [/h]

  10. #40
    serendipity
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 269
    Citation Envoyé par Sogood Voir le message
    ce n est pas qui ai ecrit, je l ai copié du facebook car j ai aimé
    [B]عقربّ الساعة يهذي بحبكّ ، الوقتّ يمضي بي إليكّ …

    في كل الرسائل يجبّ أن أحكي عنكّ و أرسم شوقي لكّ ، بطريقة تجعلكّ بين البكاء و الضحك و تأتي النهاية في البداية و أعود أتحدث كما لو أنني أغلق سماعة الهاتف و أعود أطلبك من جديد و أتظاهر بأني نسيت شيءً ما لأحكيه لك .. لستُ على يقين دائم بلقياك . في حلم .. أو في كتاب جديد .. أو في وجه غريب ، دائما أعود للوراء و أتحرى فيك الدقة ، فمثلكّ لا أظن بأن له شبيه ، لن أستسلم لهذا الشقاء و لن أكف عن كوني شقية بكّ ، أتعارك مع نفسي من أجل الوصل إلى أخر نقطة من أفكارك و أراني في سطرٍ أراقص عيناكّ ، قد يمنحنا أحداً ما الحبّ بكل بساطة
    و لكن هناك من لا يعرف أن الحبّ إهتمام .. فإبتسامة فقُبلة حُب .. فنشوةً لا نفيقّ منها أبداً ، لا تتجاوزني لتنسى .. فمازلتّ فكرتكَ التي تجعلك تضحكّ كلما أردت أن تكتبّ سطرً حزين .. أما - أحبّك - لن تجدها بشكلها الذي إعتاد قلبّك أن يسمعها لأنني وبكل بساطة حينَ أبوح بها تلمع عيني دمعاً .. و تضيع أنتّ بيني و بين الحنين .

    [/B]
    ça parle de quoi??

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38