+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Discussion: MoN Ti CoIn De PoèMeS

          
  1. #1
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44

    Post MoN Ti CoIn De PoèMeS

    Qui n’aime point les vers a l’esprit sec et lourd [Voltaire]

    Le poète se souvient de l'avenir [Jean Cocteau]


    Quand les historiens s’arrêtent, ne sachant plus rien, les poètes apparaissent et devinent [Barbrey d’Aurevilly]


    J'adore la poésie et je ferai de ce topic mon petit coin où j'ajouterai de temps à autre des poèmes et des essais que j'ai écrit ... A savoir que la plupart d'eux sont fictifs...
    Vous me diriez ce que vous en pensez vraiment ;)
    --------------------------------------------------------------

    Maudit sort !
    Mes pensées chagrinées et moi, sommes en guerre

    Elles, légères et pâles tel des fanes d’automne envolées dans les airs

    Moi, peiné, au bord d’un gouffre profond que l’on croirait sans fond

    Dans mon cœur, s’enfoncent les souvenirs et le désespoir m’attriste en m’étouffant




    Comme un cimetière où les tombes sont noirs, où règne l’odeur de la peine intense,

    Mon esprit verse des larmes sèches, il pleure mes douleurs et mes martyres

    Le malheur s’est brutalement emparé de ma vie, de toute mon existence

    Désormais, je ne le regarderai plus sourire, ni dans mes bras grandir.



    Maudit sort ! Mon enfant est mort



    Pour que cesse ma tristesse, je voudrais être à sa place dans ce cercueil

    Et tant pis si les flammes de l’enfer seront à mon accueil…

    Pour que cesse mon désespoir, j’accepterais d’être des cendres

    Et tant pis si dans la mer morte, on m’éparpille parce que sinon je vais m’effondre





    J’envisageai de lui apprendre à vivre épanoui, mais le destin était affreux

    Il me l’a pris d’entre mes bras, me laissant seul et malheureux

    Ô Désespoir ! Je t’implore : « Aie pitié ! Emmène-moi vers les cieux

    Là où mon enfant est gardé par les dieux …Je serai moins soucieux »



    Je sais qu’il vit avec les anges, dans le paradis pourtant je reste morne, sans foi

    Vulnérable et patient comme je suis, j’attends que mon heure sonne

    Pour entendre de nouveau le mot papa et retrouver ma joie d’autre fois

    Mais d’ici là, de mes mains nues, je creuserai la terre pour attendre là ou il n’y a personne


  2. #2
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44


    Je te remercie


    Toi, mon beau soleil qui se lève la nuit ;
    Tes tendres rayons de gentillesse m’ont déjà conquit
    Toi, la douce fleur au parfum du paradis ;
    A te parler, j’oublie tous mes chagrins et mes ennuis


    Toi, mon ange, mon amie, mon étoile lointaine
    Tu blanchis mes noirs, tu illumines mes soirs
    Tu m’apportes de la joie et me redonnes espoir
    Que le Seigneur te comble de bonheur... Amen !

    Mon amie, mon adorable lune, tu es loin de moi
    Mais saches qu’à toi je pense toujours et qu’en toi je crois
    Je serai là quand tu auras besoin de mon appui
    Tu pourras me confier tous tes secrets, ils seront dans un profond puits

    Mon soleil, mon ange, mon étoile, ma fleur, ma lune, mon amie :
    Pour tous ce que tu fais pour moi, je te remercie

  3. #3
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44
    Mon tout premier acrostiche alphabétique.. J'espère qu'il vous plaira ..



    L'alchimiste de la vie





    Alchimiste de la vie, je te convie à m’apprendre ta magie

    Bâtisseur des miracles, illumine mes plus ternes nuits

    Confie-moi tes secrets, que je puisse sortir de l’oublie

    D’aise tu me combleras, si tu mues en bonheur tous mes ennuis



    Etrange, est ta manière de transformer les guerres en paix

    Fanatique des métamorphoses, tu as fait de cette science ta fierté

    Grand maître, digne des tes pouvoirs et de ton nom

    Homme sage que tu es, et qui a l’air de vivre éternellement,



    Inimaginable, ce que tu oses : changer les périls en soulagements !

    Jeu d’enfant pour toi, Mystère pour nous depuis le commencement

    Kyrielle de merveilles quand tu réduis le feu de l’enfer en poussières

    Lorsqu’aussi, toi, alchimiste de la vie, veille sur la terre et l’univers



    Métamorphose l’hiver en printemps avec de doux parfums…

    Naguère, ici c’étais le désert : du sable, des dunes et des mirages

    Observant à présent l’image : des papillons et des primeroses. Ô le paysage !

    Puis encore grâce à cet homme, plus de malheur, plus de défunts



    Qualifier cet alchimiste de sorcier, ce serai grossier et malsain

    Rappelez-vous, c’est due à lui que vous êtes maintenant serein !

    Submerger vos cœurs d’amour, vous débarrassant de tous autres mauvais sentiments

    Talent sibyllin, qui nous a fait du bien. A l’alchimiste de la vie on doit des remerciements



    Usuels enchantements transformant nos rêves en réalité

    Vraie magie qui nous émerveille. Un compte de fées !

    Waw ! Alchimiste de la vie qui mérite admiration

    Xénophobie, cela n’existe plus, car tous vivront à l’unisson




    Yeux brillant, espérant que ça ne change plus

    Z’espère que l’histoire de l’alchimiste vous a plu !


  4. #4
    Amy
    Amy est déconnecté
    Moudira
    Date d'inscription
    Mar 2007
    Localisation
    A donde el corazón se inclina el pie camina ...
    Messages
    10 767
    Jolis poèmes bonne continuation
    [CENTER][FONT=courier new][/FONT][/CENTER]
    [CENTER][FONT=courier new][B][LEFT][COLOR=#000000]تونس انا للي يربّي صغيري.. و يغني فڤيري.. و بعرڤه يسڤي الحلم في مطاميري... مانيش للي نايم على حريري... و كي يشوف خيري ريڤه يسيل يڤول شهيتوني.. اذا المحبة كلام لا لا لا... لا تحبوني[/COLOR][/LEFT][/B][/FONT][FONT=palatino linotype][B][/B]
    [/FONT][/CENTER]
    [CENTER][FONT=palatino linotype][/FONT][/CENTER]

  5. #5
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44
    Citation Envoyé par Z.Amen Voir le message
    Jolis poèmes bonne continuation
    Merci c'est encourageant voila un autre



    Quand


    Quand le ciel se confond avec la mer,
    Pour offrir à nos yeux un éternel horizon
    Quand pluie et soleil s’épousent par un amour éphémère,
    Pour colorer nos vies qui se sont noircies sans raisons,
    Je renais.



    Quand la lune et les étoiles apparaissent,
    Pour consoler mon ombre esseulée en détresse,
    Quand le vent souffle et vient jusqu'à moi
    Pour caresser mon âme ulcérée et me combler de joie
    Je revis.




    Quand, la nuit, les forêts viennent me tenir compagnie
    Pour abaisser mon effroi et me sortir de l’oublie
    Quand les fleuves coulent jusqu'où je suis
    Pour emporter avec elles toutes mes peines et mes soucis
    Je renais, je revis...

  6. #6
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44
    Il est à noter que ce poème ne reflète pas mes convictions ni mes croyances


    Eve, tentation et punition


    Mère de Caïn, mère d’Abel, je suis Eve, épouse d’Adam,
    Connue pour mon péché impardonnable .Un acte du Diable,
    L'on dit de moi que je suis sans âme et depuis la nuit des temps
    D’avoir assouvi mon désir, l'on ma rendue responsable,


    Je vis à Eden, terre florale gardée par les anges du ciel,
    Paradis de merveilles, le jardins des délices infinis
    Mais qui aussi, abrite le mystérieux arbre de la vie,
    Ce pommier aux saveurs envoûtantes et au goût d’immortel.


    Pour toute compagnie, Adam et moi avions Nahash le serpent,
    Gentil, aimable et flatteur, je fus séduite par sa présence
    Envoûtée, je lui fis confiance sans prendre garde aux apparences
    Car ce vil animal, se révéla être le fruit du mal, le fils de Satan


    Qui me dit bien innocemment et plein de sincérité:
    « Eve, mère de l’humanité, laisse moi t’offrir cette pomme
    Qui t'apportera jeunesse, beauté et vie pour l'éternité
    Goûtes ce divin fruit, tu verras vivre tous les hommes »


    Subjuguée par ses propos, je croquais le fruit alors qu'il était défendu de le faire
    L'éternel mon dieu, dépité, déçu, entra alors dans une noire colère
    De sa déception naquit ce terrible châtiment: Je serai seule responsable
    Des fautes et des erreurs des hommes que l'on dit impardonnables...


    Ainsi je fus donc la responsable du triste chaos de l'humanité
    Plus un homme ne prit dieu au sérieux ni ses consignes données
    Il envoya alors son fils pour que cessent malheurs et famines
    Souhaitant qu'un scribe raconte l'histoire et que tous l'examine...


    Ô malheur! Cela ne suffit pas, l’homme ne voulait plus prier
    Ô douleurs! Le créateur décida que son fils serait sacrifié
    Cloué sur la croix, épines sur la tête, le fils n'avait nulle haine
    Avant de mourir il dit aux hommes: « Dieu, mon père vous aime »


    Peu importe ce qui fut fait ou dit en ce funeste jour
    D'avoir croqué le fruit je suis impardonnable pour toujours
    Car pour avoir désobéi, le monde perdit tout espoir
    Et ce vil animal ne regagna jamais l'enfer noir...


    Pire! Il fut encensé par tous les crimes commis...
    Mon éternité...Je la pleure sur vos tristes vies...

  7. #7
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44



    Mort heureuse


    Je savoure la douleur, que je ressens dans mon cœur
    Je goute à ce poison exquis qui me lasse et m’affaiblit
    Blessures désirées qui me tenaillent. Ô le bonheur !
    Je meurs et malgré j’espère encore de la vie …



    Mon âme se révolte et s’agite à mes cotés
    Voulant partir me laissant seul au martyres
    Je la supplie, je la conjure avec des larmes et des sourires
    En vain, je lui chante l’hymne de la vie, mais, la mort m’as déjà opprimé !



    En mes derniers jours, j’ai crié grâce et sérénité
    Même ma sagesse s’est un peu effarée. Ô pitié !
    En mes dernières nuits, je sentais seul le froid ténébreux
    Frêle, éphémère et mourant pourtant j’étais prospère et heureux



    Heureux car plus tard un ange viendra m’apprendre à voler
    Je toucherai les nuages et j’habiterai les étoiles. Ô le bonheur !
    "__ Mon âme, ton désir de partir est pardonné à jamais
    Maintenant que je connais la paix et sa splendeur … "

  8. #8
    Actif
    Date d'inscription
    Oct 2007
    Localisation
    Tunis
    Messages
    1 280
    Mais d'où me tombe cet ami au pseudo très difficile à rimer?
    C'est un pseudo ,même pas un nom,je n'ose le sous -estimer!

    Moi qui cherche à écrire en vers,à plaire et à frimer
    je suis bloqué je n'arrive plus à faire des vers animés!

    mon ami ,ton pseudo m'est trop cher pour le supprimer
    je lui accorde plus d'attention au point de le sublimer!



    Mbalbez,tous mes sincères encouragements
    j'adore les Beaux Mots
    Les tiens le sont !

    http://monique3.homestead.com/files/roseAnimee.jpg

  9. #9
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44
    Quand je regarde le miroir



    Il fait nuit, il fait froid, je marche le long du rivage

    Je vois la barque sans voile qui prend le large

    La lune a peur du vent et se cache derrière les nuages

    Je vois cet homme qui prie et qui n’as pas d’age




    La barque c’est moi qui s’enfuis et qui part

    La lune c’est mon espoir qui se perd et qui s’égard

    Et l’homme c’est l’ange qui veillait sur moi avec son regard

    Et ca c’est mon histoire :




    Je regarde le miroir, et je vois l’hiver sans le vent ni la pluie

    Je vois un homme perdu, qui vit un mirage que jamais il oublie

    Je regarde le miroir, et je vois le printemps sans les fleures

    Je vois la nuit, la barque, l’homme mais jamais de roseur







    Quand je regarde le miroir, je pleure et ça me fait peur

    Je pleure parce que je ne vois pas de couleur…

    Quand je regarde le miroir, je me tais et ça m’effraie

    Je me tais parce que j’entends mes pleurs…





    Quand je regarde le miroir, je vois la nuit, la barque et l’homme sans age

    Je vois l’hiver sans le vent ni la pluie, je vois la lune derrière les nuages

  10. #10
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44

    Si tu pars...

    Si tu pars

    Mes larmes feront du Nil un océan
    Toutes les montagnes s’effondreront
    Le soleil ne se lèvera plus jamais
    Si tu pars, Les anges cesseront de voler

    Les mystères se dévoileront. Plus de secrets
    Ma plume ne saura écrire que les souvenirs
    Je serai cette âme taciturne. Je resterai muet en silence
    Si tu pars, tu emmèneras mes joies et tu laisseras mes souffrances

    Mélancolie, tristesse seront mes nouveaux alliés
    Je chercherai à me défaire sans regret
    Je me rendrai à mon sort sans résistance
    Si tu pars, j’abandonnerai toutes mes croyances

  11. #11
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2010
    Localisation
    Un peu partout
    Messages
    44

    Volcan!

    Volcan



    Méfiez-vous du vieux Volcan de la région. Il est en fureur

    Menaçant de faire jaillir sa fontaine de laves, sur nos terres

    Aveuglant, par sa pâle fumée, notre ciel autrefois bleu et clair

    Fouettant, à son chemin, toutes les fleurs et les jardins. Ô la terreur !






    Ne jouez pas aux téméraires face à une nature en colère

    Priez, fuyez, car si jamais vous restez ce sera la galère

    Même les plus braves vous diront d’aller trouver refuge et abris

    Et de loin, regarder le paysage se défaire. Ô la mélancolie !





    Un mystère, ce volcan ! Des fois ange, des fois démon

    Jadis, Nos ancêtres, émerveillés le croyaient dieu

    Ils lui offraient des sacrifices pour qu’il réalise leurs vœux

    Méfiez-vous du vieux volcan : Des fois ange, des fois dragon.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38