+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 21

Discussion: Philo : Pour pardonner il faut comprendre...Mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?

          
  1. #1
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Mar 2007
    Messages
    5 880

    Philo : Pour pardonner il faut comprendre...Mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?

    [FONT=Times New Roman][SIZE=3]

    Alors que les épreuves du baccalauréat approchent et notamment celle de la philosophie , je me suis dis que ce serait pas mal si on commençait à s'y mettre un peu nous aussi. Non ? Si !

    Le sujet du jour m'a plu & intéressé. Aussi je vais me taire et laisser ma salive en suspend au profit des douces mélodies des touches du clavier orchestrées par vos précieuses phalanges


    "Pour pardonner il faut comprendre , mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?" Là est la question ![/SIZE][/FONT]

  2. #2
    Fidèle
    Date d'inscription
    Nov 2007
    Localisation
    Tahiti
    Messages
    4 007
    Citation Envoyé par Kempo Voir le message

    [SIZE=3][FONT=Times New Roman]Alors que les épreuves du baccalauréat approchent et notamment celle de la philosophie , je me suis dis que ce serait pas mal si on commençait à s'y mettre un peu nous aussi. Non ? Si ![/FONT][/SIZE]

    [SIZE=3][FONT=Times New Roman]Le sujet du jour m'a plu & intéressé. Aussi je vais me taire et laisser ma salive en suspend au profit des douces mélodies des touches du clavier orchestrées par vos précieuses phalanges [/FONT][/SIZE]


    [SIZE=3][FONT=Times New Roman]"Pour pardonner il faut comprendre , mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?" Là est la question ![/FONT][/SIZE]
    J'ai eu 4 /20 en philomais je ne désespère pas,comme dans tout d'ailleurs!
    Jessaie de comprendre pour pardonner,l'erreur est humaine et apres tout nous sommes que de "faibles 'créatures .Bon
    Je pardonne aussi pour avoir la conscience tranquille.Si je ne pardonne pas je vais sentir la haine pour l'autre .Haine veut dire guerre ,tension etc...tout ce que j'aime pas .
    Bon,si je suis amoureuse ,aveuglement amoureuse je vais aussi chercher à pardonner même si je ne vais pas comprendre l'acte du méchant loup qui m'a fait un truc pas bien voire impardonnable!non!je ne suis pas le genre!
    bon certaines filles si:D:
    bon je vais aussi pardonner parce que j'ai pas le choix!vaut mieux cela q'avoir de graves problèmes...
    Voilà deux arguments(le troisieme est un peu nul je trouve)
    Je te laisse développer la partie
    inchallah je ferai une dissertation bientot ,des dissertations..mais pas philosophiques

  3. #3
    Actif
    Date d'inscription
    Apr 2008
    Messages
    1 262
    [B][COLOR=DarkSlateBlue]NON, non, et non!

    parfois le fait de comprendre le pourquoi du comment de la chose incite plus a ne pas pardonner!

    c'est ce qui se cachait dérriere la bétise qui est plus bléssant que cette dérniére , je ne vais pas citer des exmples parcequ 'on a tous été un jour ou l'autre confronté a une situation ou on avait le pardon au bout du coeur , mais en comprenant les raisons ou le retient de s'étaler [/COLOR][/B]

    [B][COLOR=Purple]malgrés que j'ai eu 6 en philo[/COLOR][COLOR=Purple] alors je ne suis pas une référence[/COLOR][/B] :D:

  4. #4
    Actif
    Date d'inscription
    Sep 2008
    Localisation
    Jupiter
    Messages
    1 069
    moi je pardonne sans comprendre et je pardonne pas même si j'ai bien compris, je trouve que le pardon dépend de plusieurs facteurs, il y a des choses qu'on peu oublier, accepter et par la suite pardonner, il y a des choses chez la personne qui sont plus "belles" ou plus attirante qui nous mène a pardonner, d'autres personnes pardonnes car le pardon sert leurs intérêts...

  5. #5
    Fidèle
    Date d'inscription
    Feb 2007
    Messages
    4 260
    Comprendre ! pour comprendre , cela veut dire qu'on a fini par avoir reponse à toutes les questions , cela veut dire aussi que l'on s'y mis surtout à la place de l'autre et donc on devient plus comprehensif et surtout indulgent pour excuser l'autre ou s'excuser soi-meme en s'identifiant à l'accusé .

    Et donc comprendre la "cause de la faute" c'est la justifie , pour pouvoir pardonner .


    "Il n'y a rien à comprendre , c'est inexcusable , impardonable" , voilà la phrase qu'ils diront ceux qui ne veulent ou ne peuvent pardonner .

    Un enfant pourra-t-il comprendre d'etre abondonner par ses parents ?

    Des parents peuvent-ils comprendre l'assassin de leurs enfant ?

    Pourons-nous comprendre ceux qui nous colonisent , ceux qui nous lancent des bombes , nous emprisonnent ........ ?

    Des questions qui ne pourront trouver aucune reponse , des questions qu'à chaque fois que l'on se pose , font mal et surtout nous replongent dans la douleur de ne pouvoir comprendre le "pourquoi" .

  6. #6
    Modératrice
    Date d'inscription
    Jun 2009
    Localisation
    Purgatory
    Messages
    2 968
    [FONT=Arial][COLOR=Navy][B]Si j'avais eu un sujet pareil dans mon bac fort probablement j'aurai atteint la moyenne ( bon j'ai eu 9,5/20 pour une dissertation sur la science et la raison )[I]
    [FONT=Times New Roman][SIZE=3]"Pour pardonner il faut comprendre , mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?" Là est la question ![/SIZE][/FONT][/I][SIZE=3]
    [/SIZE]
    Tout d'abord, il parait que le pardonner et comprendre soient autonymiques , car le pardon est un geste qui implique nécessairement le coté émotionnel, l'âme et les sentiments or que comprendre n'est une étape d'un processus de raisonnement objectif et rationnel.[/B][B]
    Cependant il n'en reste pas moins vrai qu'on peut se fier à la raison par le biais de "la compréhension " pour asseoir et justifier l'attitude philanthrope que dissimule le pardon. Ainsi je pardonne parce que j estime que tel ou tel acte malsain était précédée par des facteurs logiquement contribueraient à commette cet acte. Même chose pour les erreurs quoiqu'ils soient contraires à la logique des choses et qu'ils aient été fait inconsciemment ça devient plus commode d'accorder son pardon aux personnes qui nous ont blesser!
    Toutefois , les erreurs sont pas toutes justifiables et par conséquent impardonnables toujours suivant la raison, de ce fait on se place sur un autre terrain celui des sentiments humaines celui de la Grâce et la miséricorde; ainsi l'homme a des limites morales éthiques qui forment les valeurs de référence, par grâce on peux pas pardonner une atrocité ardente ou une une cruauté gratuite, tellement l'acte est nuisible est injustifiable inadmissible par la raison comme la morale .
    on a qu'à oublier , et ca aussi c est une grâce divine que tout le monde puisse désirer tant qu'on a la foi.[/B][/COLOR][/FONT]

  7. #7
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2007
    Localisation
    موْطن شهداء الفكر
    Messages
    9 135
    Citation Envoyé par Kempo Voir le message
    [FONT=Times New Roman][SIZE=3]

    Alors que les épreuves du baccalauréat approchent et notamment celle de la philosophie , je me suis dis que ce serait pas mal si on commençait à s'y mettre un peu nous aussi. Non ? Si !

    Le sujet du jour m'a plu & intéressé. Aussi je vais me taire et laisser ma salive en suspend au profit des douces mélodies des touches du clavier orchestrées par vos précieuses phalanges


    "Pour pardonner il faut comprendre , mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?" Là est la question ![/SIZE][/FONT]
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Bonsoir Kempo..[/COLOR][/SIZE][/FONT]

    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Je dirais que la compréhension requière généralement une saisie globale et jamais fragmentaire[B] !![/B]
    [/COLOR][/SIZE][/FONT][FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]A mon avis, cette compréhension globale est censée permettre de mieux voire autrui et donc de ne pas éprouver et encaisser de griefs et de rancunes, du fait que lorsqu’on comprend convenablement l'autre, on peut plus aisément s'ouvrir à lui et ainsi, on devient plus tolérant et moins effrayé par cet inconnu qu’il représentait à nos yeux, le premier réflexe étant d'analyser ce qui allait se présenter de sa part...[/COLOR][/SIZE][/FONT]

    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Il est donc essentiel de comprendre les raisons d'une certaine offense, les circonstances là où elle s’était produite, ou encore l’état social et/ou psychologique de l’offenseur …afin d’être capable d’adopter une attitude ouverte et non pas vindicative ![/COLOR][/SIZE][/FONT]
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Sauf que cette approche de compréhension ne doit PAS pour autant TOUJOURS aboutir à excuser l’offense et l’offenseur …Parce que, cela ne doit absolument pas déboucher sur le fait d’excuser ou de justifier, par exemple, les actes les plus répréhensibles, quelquefois même les plus criminels, sous prétexte d’assurer la vertu du pardon [B]!!!![/B]
    [/COLOR][/SIZE][/FONT]
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Ceci dit, le pardon pour sa part, émane, à mon avis, d'un acte d’intérêt et d’indulgence envers celui qui nous a offensés … étant donné qu’on n'adapte pas à soi, les personnes qui nous intéressent, mais qu’on cherche ce qui peut bien nous rapprocher d’elles.[/COLOR][/SIZE][/FONT]
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple] Dans la plupart des cas, on pardonne pour ne plus traîner le passé comme un fardeau ou comme une ombre [B]![/B] Et pas mal de personnes éprouvent le besoin de pardonner afin de pouvoir vivre à l'aise et de se sentir réellement bien vis-à-vis de l'autre, vis-à-vis de Dieu et vis-à-vis d’elles-mêmes.[/COLOR][/SIZE][/FONT]
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Mais dans certaines situations, pardonner est loin d’être une issue valable pour gracier ou commuer la peine engendrée par la blessure ...
    [/COLOR][/SIZE][/FONT]
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Selon moi, pour être en mesure de pardonner, il nous faut, mis à part la compréhension, une mémoire qui soit juste et équitable concernant la réalité et la gravité de l’évènement !
    [/COLOR][/SIZE][/FONT][FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Car je considère le pardon comme étant un acte qui improvise l’avenir plus qu'il ne gomme le passé... Il est donc censé aider la mémoire à "guérir" du moment que grâce à lui, l’effet et le souvenir de la blessure perdent de leur virulence ! [/COLOR][/SIZE][/FONT]
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple] Lorsque le fait de l’offense devient de moins en moins obsessionnel, cela permettra à la plaie de se cicatriser progressivement, et alors la mémoire "rétablie" se trouve libérée et vraiment capable de s’investir ailleurs ...[/COLOR][/SIZE][/FONT]

  8. #8
    Community Manager
    Date d'inscription
    Oct 2004
    Localisation
    Entre ciel et terre...
    Messages
    5 091
    [B]Pour moi, comprendre, c'est trouver des excuses pour l'autre, tenter d'accepter ses erreurs, de les admettre... et donc les oublier... C'est aussi se mettre à sa place, se dire qu'on aurait pu agir de la même façon si on était dans la même situation.

    Si j'arrive à comprendre les raisons qui ont poussé quelqu'un à me faire du mal, c'est que quelque part, je ne suis pas aussi altérée que je le prétends... Et que je vais rapidement tourner la page et oublier...

    Par contre, le "pardon" est selon ma logique, beaucoup plus fort, beaucoup plus courageux, beaucoup plus humain, plus indulgent, plus noble.
    Pardonner, c'est être conscient de la gravité de la chose, sentir le mal qui nous a été infligé, et avancer, en le laissant derrière.

    Ce qui différencie compréhension et pardon, c'est l'oubli...
    Quand on comprend les raisons qui ont poussé l'autre à nous offenser, c'est que quelque part on leur cherche des excuses, donc on tire un trait sur le passé et on oublie!

    Par contre, quand on choisit de pardonner, on n'oublie pas, on vit avec! On sait que cette personne nous a altéré, mais on choisit de lui accorder une seconde chance sans avoir à rendre son erreur compréhensible ou légitime...

    Je suis perdue la...
    [/B]
    [CENTER][B]Si j avais gouté à ce Bonheur auparavant, je n'aurais jamais couru derrière les illusions...
    Hamdoullah ya Rabbi...[/B]
    [/CENTER]

  9. #9
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2007
    Localisation
    موْطن شهداء الفكر
    Messages
    9 135
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Je pense que le pardon ne peut pas être une notion isolable de l'ensemble des notions qui lui sont co-déterminantes ! Car il se base non seulement sur la compréhension, et une mémoire juste et équitable, comme je l’aidé déjà évoqué, ... mais aussi sur la Générosité ! [/COLOR][/SIZE][/FONT]
    [FONT=Century Gothic][SIZE=2][COLOR=Purple]Oui; quand on est généreux, on est en mesure de ne pas réduire la personne au forfait ou transgression qu'elle a perpétrée, et on peut réellement assimiler les raisons et déraisons d'autrui !

    Le travail du pardon a donc quelque chose de fabuleux, parce que déjà celui qui pardonne, est quelqu'un qui parvient à transmuter sa colère en compassion, et il va jusqu’à se placer en état de dissymétrie totale face au fanatique, ce dernier qui se bande les yeux en prenant au sérieux sa propre étroitesse d'esprit et son attachement à une idéologie carrément réactionnaire…[/COLOR][/SIZE][/FONT]

  10. #10
    Actif
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Localisation
    Pandora
    Messages
    1 154
    Citation Envoyé par Kempo Voir le message
    [FONT=Times New Roman][SIZE=3]

    Alors que les épreuves du baccalauréat approchent et notamment celle de la philosophie , je me suis dis que ce serait pas mal si on commençait à s'y mettre un peu nous aussi. Non ? Si !

    Le sujet du jour m'a plu & intéressé. Aussi je vais me taire et laisser ma salive en suspend au profit des douces mélodies des touches du clavier orchestrées par vos précieuses phalanges


    "Pour pardonner il faut comprendre , mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?" Là est la question ![/SIZE][/FONT]
    Oui pour pardonner, il faut comprendre
    Mais suffit'il? j'en doute
    ça dépendra de la taille de l'erreur, de la personne qui l'a commise
    Mais si on arrive à pardonner, peut-on réavoir confiance à 100 % en la personne (waouuuuuuu ça fait office d'ouverture dans la conclusion, les correcteurs adorent ça lol!)

  11. #11
    Confirmé
    Date d'inscription
    May 2010
    Messages
    158
    il faut aimer et comprendre pour pardonner et il faut se mettre à la place du fautif et comprendre pourquoi as-t-il agit comme ça

  12. #12
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Sep 2007
    Localisation
    Dans son coeur
    Messages
    5 545
    Je vais être bref cette fois ci

    Je ne suis pas d'accord déjà sur la première partie de la question : [FONT=Times New Roman][SIZE=3][I]"Pour pardonner il faut comprendre" [/I], tout simplement parce que ce même raisonnement ne tient pas debout

    Il n'y a aucune relation entre le pardon et le faite de comprendre, absolument rien à voir.
    Pour pardonner, il faut accepter et non pas comprendre.
    Je te donne un contre exemple: Supposons que j'ai menti sur un ami, quand il va découvrir mon mensonge, y a deux possibilité, soit il ne va plus me parler, soit il va "accepter" et me donner une autre chance pour gagner sa confiance, et là ce n'est pas parce qu'il a "comprit" les circonstances de tel ou telle chose...

    On peut pardonner à qq1 suite à une bêtise, d'une façon générale, un truc qui nous déçois, on accepte donc de lui donner une autre chance et oublier cet incident.
    Si on essaye de comprendre le pourquoi du comment pour pardonner l'erreur d'une personne, on ne va jamais le faire ...parce que il n' y aura aucune explication logiquement convaincante qui pourra nous rendre "compréhensif" d'une erreur commise, l'erreur reste erreur!!

    Pas besoin de comprendre pour pardonner, par contre, il faut accepter et tolérer la bêtise de l'autre personne.
    [/SIZE][/FONT]

  13. #13
    Actif
    Date d'inscription
    Aug 2009
    Localisation
    Tunisie
    Messages
    2 375
    [FONT=Comic Sans MS][SIZE=4]Pardonner à quelqu'un c'est déjà se positionner en tant que plus sage que lui .C'est aussi comprendre les motifs qui l'ont poussé à accomplir son forfait .
    mais si les agissements de l'autre , sont prémédités , le pardon n'aurait pas la signification qui doit lui être accordée .
    On ne pardonne pas à un meurtrier ses faits et gestes , quelles que soient les raisons .On n'accepte même pas l'idée de comprendre ses préméditations .
    En d'autres termes et pour faire dans le bref ,comprendre pour pardonner est une condition nécessaire , mais pas suffisante .
    [/SIZE][/FONT]

  14. #14
    Actif
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Localisation
    Pandora
    Messages
    1 154
    Citation Envoyé par mikis Voir le message
    [FONT=Comic Sans MS][SIZE=4]Pardonner à quelqu'un c'est déjà se positionner en tant que plus sage que lui .C'est aussi comprendre les motifs qui l'ont poussé à accomplir son forfait .
    mais si les agissements de l'autre , sont prémédités , le pardon n'aurait pas la signification qui doit lui être accordée .
    On ne pardonne pas à un meurtrier ses faits et gestes , quelles que soient les raisons .On n'accepte même pas l'idée de comprendre ses préméditations .
    En d'autres termes et pour faire dans le bref ,comprendre pour pardonner est une condition nécessaire , mais pas suffisante .
    [/SIZE][/FONT]
    Meme conclusion

  15. #15
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Mar 2007
    Messages
    5 880

    Essai de réponse non exhaustif

    [B]Philo : Pour pardonner il faut comprendre...Mais suffit-il de comprendre pour pardonner ? [/B][INDENT] [FONT=Times New Roman][SIZE=3]

    Alors que les épreuves du baccalauréat approchent et notamment celle de la philosophie , je me suis dis que ce serait pas mal si on commençait à s'y mettre un peu nous aussi. Non ? Si !

    Le sujet du jour m'a plu & intéressé. Aussi je vais me taire et laisser ma salive en suspend au profit des douces mélodies des touches du clavier orchestrées par vos précieuses phalanges


    "Pour pardonner il faut comprendre , mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?" Là est la question ![/SIZE][/FONT][/INDENT]
    [B][FONT=Times New Roman]Intro + Plan en plusieurs parties + Conclusion haha

    J'aime bien ce sujet , comme pas mal d'autres en philosophie d'ailleurs. Les raisons sont plus ou moins évidentes , ce sont des questions qui nous projettent facilement dans notre quotidien et réalité , et qui pourrait peut être bien nous permettre de mieux nous positionner ou gérer certains conflits par la suite si on venait au travers notre réflexion à extraire le sens et sagesses qui s'y cachent...

    Pour infos et à titre de précision ce sujet n'est pas de moi , je l'ai piqué à une étudiante lycéenne qui passe son bac cette année. Si elle nous lit je lui souhaite vivement de réussir ainsi que ses amis incha'Allah...

    "Pour pardonner il faut comprendre"... "Mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?"
    L'auteur du sujet base sa problématique autour d'une affirmation qui se présente comme étant une chose sûre et établie. Essayer de démontrer qu'il a tord à ce niveau serait une erreur et perte de temps. S'il a tord...que devient la question....et donc le sujet ? C'est pourquoi même si cette première partie peut prêter à confusion je pense qu'il faut l'accepter comme telle et base pour le développement...Ce n'est pas plus mal après tout. Forcer le candidat à voir les choses d'un œil extérieur et à considérer la question d'une manière générale et globale qui va au delà des considérations personnelles , est vraiment une bonne chose ! Car je pense que c'est bien ça le but et ce qui permettra par la suite de se remettre en question et d'évoluer...

    "Pour pardonner il faut comprendre"...
    Oui d'accord....mais il faut comprendre QUOI ? A t-on uniquement besoin de comprendre l'injustice / préjudice subit et son auteur pour pardonner ? Si oui à démontrer...sinon , quelles seraient les autres éléments qui seraient à prendre en considération ?

    "Mais suffit-il de comprendre pour pardonner ?"
    Pareil que précédemment "il suffit" (éventuellement) de comprendre QUOI pour pardonner ? De même il s'avère nécessaire pour répondre à cette question de définir les termes "Comprendre & Pardonner" ? Une fois les inconnus identifiés , l'équation pourra se résoudre plus facilement ! Une autre question me semble utile pour traiter le sujet : "Le Pardon est-il une nécessité ? Si oui quelles sont ses finalités et raison pour lesquelles nous pardonnons" ?

    Voilà pour le plan lol.
    [U]
    Première partie :[/U]

    Définir "Comprendre" :
    [/FONT][/B][B][FONT=Times New Roman]Qu'est-ce que Comprendre ?[/FONT][/B][B][FONT=Times New Roman]
    Si "Comprendre" est le noyau quels seraient les électrons qui gravitent autour ?
    Qu'implique le fait de "Comprendre" ?

    Hypothèse :
    [/FONT][/B][SIZE=2][B][FONT=&quot]"[I]Avoir la capacité de saisir une information (son sens et sa finalité) et être en mesure de la retransmettre en toute fidélité[/I]"

    (à mon avis) Etre CAPABLE d'expliquer une chose ou de la reproduire fidèlement à l'origine fait partie de la compréhension. Parfois on a du mal à formuler ses idées et les exprimer clairement. A ce moment je me dis que c'est tout simplement parce que celles-ci ne sont pas encore claires dans nos esprits.

    [I]Avoir la capacité de saisir une information...[/I]:[/FONT][/B][/SIZE]

    [LIST][*][SIZE=2][B][FONT=&quot]Pas de compréhension sans ouverture : Ecouter / Observer sans filtrer les données au travers nos préjugés / craintes et peurs / passions / envies ou autres intérêts. Ne comprendra pas celui qui ne voit que ce qu'il a envie de voir.
    [/FONT][/B][/SIZE][/LIST]


    [LIST][*][SIZE=2][B][FONT=&quot]Pas de compréhension sans résignation : Accepter les bases et fondements pour arriver au sommet. Comme nous l'avons tous fait en intégrant l'école , nous avons dans notre ignorance des choses été obligés d'accepter certaines notions et principes dont nous n'avions pas connaissance pour par la suite "comprendre" ce qu'on nous enseignait...[/FONT][/B][/SIZE][/LIST]


    [LIST][*][SIZE=2][B][FONT=&quot]Pas de compréhension sans modestie : L'orgueil masque la Raison et nos facultés de compréhension.[/FONT][/B][/SIZE][/LIST]


    [LIST][*][SIZE=2][B][FONT=&quot]Pas de compréhension sans savoir : Avoir un minimum de connaissances / compétences pour être en mesure de comprendre les informations à saisir.A ce titre l'âge , nos expériences respectives de la vie sont des facteurs qui peuvent contribuer à notre processus.[/FONT][/B][/SIZE][/LIST]
    [SIZE=2][B][I][FONT=&quot]
    Etre en mesure de la retranscrire en toute fidélité[/FONT][/I][FONT=&quot] ....:

    Pas de retranscription sans remise en question : Ce qui n'est pas clair à l'oral comme à l'écrit ne l'est pas dans la tête. Tant qu'il y a une difficulté à exprimer ses idées , c'est qu'elles ne sont pas claires dans notre esprit.

    Pas de retranscription sans honnêteté : l'intégrité et finalité de l'information seront trahies si on venait à retranscrire le message en tentant de l'orienter dans le sens de nos désirs.

    [/FONT][/B][/SIZE][B][FONT=Times New Roman]Qu'est-ce que Comprendre ?[/FONT][/B]
    [SIZE=2][COLOR=DarkOrange][B][FONT=&quot]"[I]Avoir la capacité de saisir une information (son sens et sa finalité) et être en mesure de la retransmettre en toute fidélité[/I]"[/FONT][/B][/COLOR][/SIZE][B][FONT=Times New Roman]
    Si "Comprendre" est le noyau quels seraient les électrons qui gravitent autour ?
    [COLOR=DarkOrange][I]Si comprendre est le noyau , les électrons qui gravitent autour sont :
    la modestie / humilité , la patience , écoute-regard (Analyse) , la Raison , la clairvoyance et la Capacité.[/I][/COLOR]
    Qu'implique le fait de "Comprendre" ?[/FONT][/B]
    [I][SIZE=2][COLOR=DarkOrange][B][FONT=&quot] Comprendr[FONT=Times New Roman]e demande un effort sur soi-même au quotidien...afin que nos passions ne brouillent pas nos notre champ de vision , que notre cœur ne se ferme pas à l'Evidence...C'est chercher , étudier et apprendre encore & encore afin de ne pas limiter notre capacité de compréhension....

    [/FONT][/FONT][/B][/COLOR][/SIZE][/I][SIZE=2][COLOR=DarkOrange][B][FONT=&quot][FONT=Times New Roman][COLOR=Black][U]Deuxième partie :

    [/U]Définir le "Pardon" :
    Qu'est-ce que le pardon ?
    Quelle différence entre Pardonner et Excuser ?
    Pourquoi pardonner serait une nécessité ?
    Quelles sont les causes et finalités du pardon ?
    Si le Pardon est le noyau quels sont les électrons qui gravitent autour ?

    Hypothèse : "[I]Effacer un tord ou une injustice subit de telle manière à ce que celle-ci ne soit plus prétexte pour nourrir rancœur et amertume envers la personne considérée".
    [/I]Le Pardon contrairement à l'Excuse est beaucoup plus profond et noble. "Pardonner c'est oublier" dans la mesure où le tord subit ne sera plus jamais prétexte pour entretenir en nous une rancune envers le ou les individus nous ayant lésé , et qui n'empêchera pas de bâtir au contraire de nouvelles relations basées sur l'affection , l'entente , amitié etc...Ne dit-on pas "[I]L'Amour commence toujours par une bagarre[/I]" ? On pourrait même dire que ce serait une injustice que de revenir sur un tord commis par le passé et prétendument "pardonné" en cas de nouveau conflit. Le Pardon se présente de plus en plus comme étant une immense vertu et grandeur d'âme...qu'il n'est pas toujours facile d'appliquer et acquérir. Il serait intéressant également de voir comment le Pardon peut être exprimé au travers les différentes cultures...ce qui illustrerait le caractère ô combien important de ce geste. Par exemple les japonais qui jusqu'à quelques temps encore étaient prêts à se suicider / ou se couper un doigt pour se racheter...

    [/COLOR][/FONT][/FONT][/B][/COLOR][/SIZE][SIZE=2][COLOR=DarkOrange][B][FONT=&quot][FONT=Times New Roman][COLOR=Black]Le Pardon & la Raison...
    Comment considérer le Pardon au travers les notions de Confiance , Fierté et Force (de caractère) ...Est-ce une faiblesse que de Pardonner ? Si oui est-ce que cela est dépend de la gravité du préjudice subit , peut-on TOUT pardonner ? Si oui...[U]qu'importe t-il de COMPRENDRE[/U] pour y arriver ? Sinon...pourquoi ?

    Les raisons et finalités qui justifient et poussent au Pardon (entre autres) :

    [COLOR=DarkOrange]Le désir & l'envie de ne pas perdre ceux que l'on aime
    Le désir & l'envie de transmettre / préserver l'humanité et les vertus auxquelles nous croyons
    Laisser place à la douceur et légèreté que procure le Pardon au travers ses fruits (l'Affection , Amour , Harmonie) au détriment du fardeau que provoque la rancœur , l'injustice , et le souvenir...(Le souvenir ne procure un bien ou méfait qu'en fonction de l'importance qu'on lui accorde. Le Pardon est ce qui permettra de le reconsidérer et aller de l'avant). C'est chercher l'apaisement et l'harmonie envers la société mais aussi envers soi-même.
    C'est se rappeler que nous sommes faibles et tout aussi vulnérable qu'autrui face à l'oubli , l'erreur et la faiblesse.
    C'est privilégié l'Essentiel et ce qui importe au détriment des passions et autres considérations personnelles ou futiles.
    Chercher la Satisfaction de Dieu (pour le croyant) avec l'intention de faire le bien et être parmi les bienfaisants.
    Reconstruire , renforcer , préserver , rapprocher , apaiser , etc....[COLOR=Black]Peut-on parler de Pardon si ces objectifs n'étaient pas atteints ?
    [/COLOR] [COLOR=Black]
    Si le Pardon est le noyau les électrons qui gravitent autour sont :[/COLOR]
    La modestie , la clairvoyance , la Raison , la bonté , la Capacité (à aller au delà de ses peines et considérations personnelles....et donc pour faciliter cette démarche il se peut que cela prenne du temps...donc la patience , mais aussi...)

    [COLOR=Black]....Mais aussi la Compréhension.
    On remarque que COMPRENDRE et PARDONNER sont presque des "atomes" identiques...et les électrons qui gravitent autour très similaires...A ce stade de la réflexion , on peut se dire qu'effectivement pour PARDONNER il faut COMPRENDRE...

    [/COLOR] [/COLOR][U]
    Troisième partie :[/U]

    Maintenant qu'on sait plus ou moins de quoi on parle au travers les termes Comprendre & Pardon...

    Comprendre est-ce tolérer , [/COLOR][/FONT][/FONT][/B][/COLOR][/SIZE][SIZE=2][COLOR=DarkOrange][B][FONT=&quot][FONT=Times New Roman][COLOR=Black]Que faut-il comprendre POUR pardonner ?[/COLOR][/FONT][/FONT][/B][/COLOR][/SIZE][SIZE=2][COLOR=DarkOrange][B][FONT=&quot][FONT=Times New Roman][COLOR=Black][COLOR=DarkOrange][I]

    [COLOR=Black]Pour pardonner il faut à mon avis comprendre :[/COLOR]

    Que nous pardonnons une personne pas un acte. Lorsque nous demandons pardon c'est pour l'injustice dont nous nous sommes rendus coupables. Car l'injustice sera toujours reconnue en tant que telle et ceci quand bien même elle soit commise par un proche ou tout autre autre personne envers laquelle nous nous sommes liés et rapprochés. Dès lors faire preuve de compréhension ne veut pas dire cautionner le mal...Si on pardonne une injustice à notre égard , c'est pas pour autant qu'on va la considérer licite par la suite et pour les autres...

    Que pardonner c'est "effacer" l'injustice pour laisser la place à une nouvelle entente. Pardonner c'est oublier....A l'image de celui qui inscrit dans son cahier un méfait puis qui l'efface. Certes il se rappellera encore de ce qu'il a écrit mais avec le temps et au travers ses nouveaux récits...Ce qu'il a pu ressentir jadis n'est plus qu'un lointain souvenir qu'il peinera à décrire...

    Qu'on ne peut pas toujours comprendre ce qui a poussé une personne à agir d'une tel ou tel manière...Comment comprendre les faits divers relatant la "folie ponctuelle" d'un homme qui pour on ne sait quelle raison a assassiné une autre personne ? (Ce point justifie et confirme notre réflexion. En effet si nous ne sommes pas toujours en mesure de comprendre les motivations à l'origine d'une injustice....Que faut-il comprendre pour pardonner ? Là se cachait implicitement la "première question" de ce sujet...)

    Qu'on peut tout de même pardonner même si on ne comprend pas les motivations qui ont poussé à agir de tel ou tel manière...Le Pardon est une purification de l'âme qui a aussi sa dimension intime et personnelle (spirituel). On parle alors "d'élévation de soi" , et de "recherche de l'agrément & satisfaction de Dieu" dans un langage plus religieux.

    Qu'on ne peut pardonner à la place d'un autre....Bien que cela paraisse logique , je pense qu'il faut tout de même le souligner...


    [/I][/COLOR] Est-ce que cela suffit ?
    [COLOR=DarkOrange][I]Tout dépend de ce qu'on entend par comprendre...
    Un(e) homme/femme comprendra difficilement pourquoi il/elle a été abandonné(e) et livré(e) à lui/elle-même étant gosse uniquement parce que ses parents ne se sentaient pas prêts à assumer leur rôle et préférant profiter de leur instant présent...MAIS ce n'est pas parce qu'il/elle ne pourra jamais accepter[U] [COLOR=Black]cet acte , cette injustice[/COLOR][/U] qu'il ne sera pas en mesure de leur pardonner. Lorsque cette compréhension fait défaut et nous bloque...c'est d'une autre Compréhension dont nous avons besoin et qui nous permettra d'aller au delà de nos difficultés , de faire preuve de clairvoyance , modestie , sagesse , force et tout autre vertu nécessaire pour réparer , entretenir , préserver et rapprocher les gens entre eux. Mais cette Compréhension est-elle donnée à tout le monde ? Elle l'est à tout ceux qui luttent contre eux-mêmes et contre le mal & injustice qui les entourent , qui se préservent et prémunissent leur coeur & âmes des méfaits de la Passion , et du "Péché"....A ceux qui méditent et qui soumettent définitivement leur âme à la Justice au détriment de leur propre personne...Et je pense que c'est ça qui déterminera notre capacité à pouvoir pardonner...en grande partie du moins.[/I][/COLOR]

    [/COLOR][/FONT][/FONT][/B][/COLOR][/SIZE][CENTER][FONT=Times New Roman][SIZE=3][U][B]CONCLUSION[/B][/U][/SIZE][/FONT]


    [/CENTER]
    [SIZE=2][COLOR=DarkOrange][B][FONT=&quot][FONT=Times New Roman][COLOR=Black] La conclusion se présente comme étant une synthèse brève de ce qui a pu être développé jusqu'à présent et accompagnée d'un avis personnel sur la question.


    Finalement je pense qu'effectivement pour pardonner il faut comprendre : Comprendre l'autre , soi-même , notre rôle en tant qu'être humain , les priorités dans la vie et le sens des valeurs qui permettent à l'Homme et ce monde d'être ce qu'ils sont et comme nous les aimons...Toutes ces considérations nous permettront d'évoluer au delà des difficultés rencontrées et de repartir sur de nouvelles bases. Mais l'Homme étant faible et facilement influencé par ses passions et tentations , il convient également de "préserver" notre compréhension et de "développer" la bonté enfouie en chacun de nous au travers un effort quotidien sur soi-même , des réflexions , actes et sacrifices...Le Pardon ne serait-être l'expression d'une quelconque faiblesse mais plutôt celle d'une grandeur d'âme qui s'efforce de s'élever encore & encore au delà des limites fixées par les apparences et préjugés. Et si c'est être faible que de pardonner , comment se fait-il que nous avons encore du mal à le faire ?


    [/COLOR][/FONT][/FONT][/B][/COLOR][/SIZE][I][SIZE=2][COLOR=DarkOrange][B][FONT=&quot][FONT=Times New Roman]
    [/FONT][/FONT][/B][/COLOR][/SIZE][/I]

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38