+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 5 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 69

Discussion: Les poèmes de jannet rouhi

          
  1. #16
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2005
    Localisation
    Houston we have a problem
    Messages
    2 893
    Citation Envoyé par jannet rouhi
    Un poème offert à vous tous , un cheminement , des leçons, de la vie ...

    Vous souhaitant du courage, de la persévérance dans tout ce que vous entretenez dans votre vie et de l'amour que tout un chacun mérite .
    Vraiment impressionant ! yaatik essaha !et bonne continuation

  2. #17
    Confirmé
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    m3ah fil marrikh..
    Messages
    141
    Merci chaud devant ..

    Joli poème Jazz, merci de nous faire partager aussi ..

  3. #18
    Confirmé
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    m3ah fil marrikh..
    Messages
    141

    Les poèmes de jannet rouhi


    Si tu me laissais…




    Si la chaleur devait ne plus exister

    ---Je serais ton soleil, à te réchauffer

    Si la lumière devait être ternie

    ---Je serais ta lune qui luit

    Si les jours te semblaient trop courts

    ---Je t’offrirais mes nuits, en secours

    Si l’insomnie devait te guetter et t’atteindre

    ---Je serais pour tes yeux, le sommeil à tendre

    Si les douleurs devaient te faire souffrir

    ---Je serais le baume pour te guérir

    Si la dureté devait ne plus te quitter

    ---Je serais la douceur pour la dompter

    Si les chagrins devaient te hanter

    ---Je serais le fantôme à les pourchasser

    Si ta bonne humeur devait s’évader

    ---Je serais la gaieté pour trôner

    Si la tristesse devait, sur toi, s’acharner

    ---Je serais la joie pour la damner

    Si ton sourire devait s’effacer

    ---Je t’offrirais mes lèvres pour rayonner

    Si ton regard devait s’assombrir et s’absenter

    ---Je serais tes prunelles pour briller

    Si ton être se sentait las et ton existence étouffée

    ---Je te donnerais mon âme pour te libérer

    Si de l’air devait te manquer

    ---Je t’offrirais mon souffle pour respirer

    Si la faiblesse devait te vaincre et t'épuiser

    ---Je serais ces ailes pour te faire envoler

    Si l’amour ne devait plus te suffire

    ---Je serais ce c½ur que tu désires

    Si ta vie te semblait ne plus t’appartenir

    ---Je t’offrirais la mienne pour repartir

    Si tu croyais ne jamais être grand

    ---Je serais celle derrière toi tout le temps

    Si tu me laissais être tout ce bonheur pour toi

    ---Je saurais être ces rêves et cet espoir, pour toi …




  4. #19
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2005
    Localisation
    canada
    Messages
    261
    Très beau poème Jannet, si cela pouvait exister. Merci et bravo.

    Si j'étais poème, le monde je changerais !

  5. #20
    Fidèle
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    Fil marrikh..tji m3aya???
    Messages
    3 280
    Ton poème est très beau, il m'a inspiré une réplique que je dépose ci-dessous, elle est au même nombre de strophes que le tien:



    Si j'étais l'homme que tu chercherais

    -De grès ou de force, je te possèderai


    Si j’étais un poisson ou une sirène

    -Je nagerai, vers toi, sans peines


    Si j‘étais une mélodie ou un refrain

    -Je raccourcirai, vers toi, tous ses chemins


    Si j’étais un poème et ses vers

    -J’écrirai ses strophes au sang de ma chaire


    Si j'étais maître de mes sentiments

    -Je te chérirai infiniment


    Si j’étais le passé ou le futur

    -Je te couvrirai de joies et de plaisirs


    Si j'étais le ciel et son horizon

    -Je t'offrirai ma vie et tous ses printemps


    Si j'étais l'amour et le bonheur

    -J'apèserai ton chagrin et tes pleures


    Si j'étais l'enfer ou le paradis

    -Je te donnerai le licite et à moi l'interdit


    Si j'étais l’espace ou l'univers

    -Je ferai, de toi, mon étoile polaire


    Si j'étais l'océan et ses navires

    -J'enchaînerai mon âme pour te servir


    Si j’étais le vent ou la tempête

    -Je serai, pour toi, Roméo et toi ma Juliette


    Si j’étais une tulipe ou une rose

    -Je parfumerai tes nuits et tes proses


    Si j’étais une abeille ou une fleur

    -Je t’extrairai le suc du miel avec sa saveur


    Si j’étais un dictionnaire ou un livre

    -J’ouvrirai la page sur la joie de vivre


    Si j’étais un stylo ou un crayon

    -J’écrirai à l’infini que tu es ma « raison »


    Si j’étais Haroun Errachid ou Chahrayar

    -Je réécrirai les mille et une nuit pour ton beau regard


    Si j’étais un pharaon ou sa dynastie

    -Je construirai la pyramide « Jannet Rouhi »






    Saroukh....

  6. #21
    Actif
    Date d'inscription
    Feb 2006
    Localisation
    ontario ,Canada
    Messages
    2 198
    waaaaaaaaaaaaaw!!
    tres fort ce poéme bravo les amis vraiment ce ke vous faites est meveilleux! continuez a nous eblouir brabbi vous devenez mon rayon de soleil de tout les jours!!!

  7. #22
    Actif
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    Manar II
    Messages
    2 015
    un quatrin!
    et si j t une chanson je serai.....

  8. #23
    Actif
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    Manar II
    Messages
    2 015

    Post lettre à mon ami

    desolé je me susi trompé de chanel

    Lettre à mon ami


    Si pour un instant Dieu oubliait que je suis une marionnette en chiffon, et qu’il m’offre un morceau de vie, je profiterais de ce temps le plus possible.

    Je suppose que je ne dirais pas tout ce que je pense, mais en définitif de penserais tout ce que je dis.

    Je dormirais peu, je ne rêverais plus. Je crois que chaque minute passée les yeux fermés représente soixante secondes en moins de lumière.

    Je marcherais quand les autres s’arrêtent, je me réveillerais quand les autres dorment.

    Si dieu m’offrait un morceau de vie. Je m’habillerais simplement, me déshabillerais sous le soleil, en laissant en nu non seulement mon corps, mais aussi mon âme.

    Je prouverais aux hommes combien ils se trompent en pensant qu’on ne tombe plus amoureux en vieillissant, et qu’ils ne savent pas qu’on vieillit lorsqu’on cesse de tomber amoureux.

    Je donnerais des ailes à un enfant, mais je le laisserais apprendre à voler seul.

    J’enseignerais aux vieux que la mort ne vient pas avec l’âge, mais avec l’oubli.

    J’ai appris que tout le monde veut vivre au sommet de la montagne, sans savoir que le véritable bonheur réside dans la manière de l’escalader.

    J’ai appris que quand un nouveau-né serre fort de son petit poing, pour la première fois, la main de son père, il le retient pour toujours.

    J’ai appris qu’un homme n’a le droit de regarder un autre d’en haut que pour l’aider à se lever.

    J’ai appris tant de choses de vous, malheureusement elles ne me serviront plus à grand-chose, car lorsqu’on me rangera dans ce coffre, je serai malheureusement mort.

    Si je savais que je te vois dormir aujourd’hui pour la dernière fois, je t’embrasserais très fort et je prierai le Seigneur pour pouvoir être le gardien de ton âme.

    Si je savais que ce sont les dernières minutes où je te vois, je te dirais « je t’aime », sans présumer bêtement que tu le sais déjà.

    Il y a toujours un lendemain et la vie nous donne une autre occasion de faire bien les choses, mais si jamais je me trompe et que je n’ai plus que ce jour, j’aimerais te dire combien je t’aime et que je ne t’oublierai jamais.

    Le lendemain n’est garanti personne, qu’il soit jeune ou vieux.

    N’attends pas, fait le aujourd’hui, car si demain ne vient pas, tu regrettera sûrement de n’avoir pas pris le temps d’un sourire, d’une caresse, d’un baiser, car tu étais trop occupé pour pouvoir faire plaisir.

    Gardes près de toi ceux que tu aimes, dis leurs à l’oreille combien tu as besoin d’eux, aimes-les et traites-les bien, prend le temps de leur dire « je regrette », « pardonne-moi », « s’il te plait », « merci » et tous les mots d’amour que u connais.

    Personne ne se souviendra de toi pour tes pensées secrètes. Demande au Seigneur la force et la sagesse de les exprimer.

    Montre à tes amis et aux êtres chers combien ils sont importants pour toi.



    Gabriel Garcia Marquèz

  9. #24
    Confirmé
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    m3ah fil marrikh..
    Messages
    141

    Ma solitude

    Ma solitude



    Ma solitude, ma compagne
    Nouvelle amie qui me soigne
    Paisible certitude qui m’accompagne
    Qu’avec elle la tranquillité règne


    Lui confier mes soucis, mes larmes
    Mes secrets, sans défense, sans armes
    Lui souffler au creux de la nuit
    Mes tourments, mes ennuis


    Me réfugier auprès d’elle
    Quand la vie se fait cruelle
    Loin des maux et des querelles
    Dans son beau silence éternel


    Lui offrir la nostalgie
    Que j’ai des miens
    Partager les airs et la magie
    Des paroles et mots divins


    Quelques écarts sans elle
    A lui être infidèle
    A chercher le bonheur au loin
    A ne récolter que les chagrins


    Nostalgique, déçue, haletante
    Je vais la retrouver presque malgré moi
    Loin des peines, des humeurs inquiétantes
    Elle, compréhensive, tolérante, rien que pour moi…







    Jannet rouhi

  10. #25
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2005
    Localisation
    canada
    Messages
    261

    Wink Solitude

    Bravo Jannet, je me permet de participer

    Ouvrir les yeux par habitude,
    En secouant le dernier rêve.
    Ne pas pleurer sa solitude
    Ni les absences qui achèvent.
    Ce sont des jours de lassitude
    Des jours de grève....

    Marcher les heures qui s'accumulent
    Sans piétiner les souvenirs.
    Ne pas rater un seul calcul
    Ni les présents qui expirent.
    Ce sont des heures de recul
    Des heures à fuir....

    S'en retourner pour se reclure
    Le coeur brisé sous un mouchoir.
    Pouvoir gémir dans l'écriture
    Mettre le feu à ma mémoire.
    Ce sont des nuits d'égratinure
    Des nuits à boire....

  11. #26
    Confirmé
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    m3ah fil marrikh..
    Messages
    141

    Les poèmes de jannet rouhi


    La nuit



    Dans cette nuit
    Comme chaque nuit
    Les mots se pressent
    Les écris s’entassent…
    Les pensées ne se taisent
    Dans un champ de braise
    Où feu et flammes
    Jouent avec les âmes
    Réduisent à néant,
    A chaque instant,
    Les cris des c½urs
    Les maux, les leurres
    Les sons de la raison
    Le tumulte des émotions


    Comme chaque nuit
    Et toutes les nuits
    Le vide s’installe
    Brutal, sans rival…
    Les brumes s’exhalent
    Se dispersent et s’affolent
    Tel une faille
    Après une bataille
    Brise les lois
    Les esprits et les voix
    Domine les émois
    Sépare les voies
    Sombre dans le désarroi
    Des êtres sans foi



    Toutes les nuits
    Les douleurs s’ennuient
    Un c½ur meurtri
    Et une plaie non tarie.
    Tout s’assombrit
    Par une peine infini
    Un teint, un regard ternis
    Des traits rembrunis.
    Un équilibre précaire,
    Dans cette vie, cette guerre
    Où les extrêmes s’affairent,
    Entre ciel et terre,
    De ces existences
    Jusqu’à la déchéance…


    Jannet Rouhi

  12. #27
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2005
    Localisation
    canada
    Messages
    261
    Welcome back Jannet. Malgrè que je dénote un retour en tristesse, mais felicitation, au moins ça nous changera des sujets sans vie et sans âme. Merci.

    Ö nuit.

    Ö nuit, ou les étoiles mentent de leur lumière, ô nuit, seule chose à la taille de l'univers, change-moi, corps et âme, en une partie de ton propre corps afin que je me perde, devenu pur ténèbre, et devienne nuit à mon tour, sans rêves, telles des étoiles au fond de moi, sans astres, dont l'attente resplendirait depuis l'avenir...

  13. #28
    Confirmé
    Date d'inscription
    Nov 2004
    Messages
    138
    quand viens la nuit la premiere etoile qui apparaitra dans le ciel est celle qui te surveillera toute ta vie.

    quand viens la nuit je comptes les etoiles pour appercevoir ton regard.

    quand viens la nuit la lune eclaire mon ciel de 1000 merveilles.

    quand viens la nuit je m'endors profondemment en esperant entrevoir
    ton regard ds mes reves.

  14. #29
    Confirmé
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    m3ah fil marrikh..
    Messages
    141
    Pensées...




    Je pense et je crois
    Pour être certaine parfois !
    J’essaye et je le dois
    A cette force en moi

    Les doutes m’emmènent
    Les soucis me ramènent
    La certitude me traîne
    Vers des croyances anciennes

    Je pars en courant,
    et fonce droit devant
    Je tends les mains
    Croyant à mon destin

    Et je reviens bredouille,
    Mon orgueil me chatouille
    Et mes pensées patrouillent
    Les lois de ce monde qui rouille,

    Revivre mon présent
    Un dilemme permanent
    Entre un avenir incertain
    Et un passé serti de chagrins

    Je prie et je crois,
    En cachant mes émois,
    A ce que demain soit
    Un jour nouveau, mais qu’il le soit !

    Mes recherches se perdent
    Sillonnent et ne tardent
    De s’écarter des sentes
    Mais au moins, je tente

    Rien d’impossible
    Je m’accroche à ce qui crible
    Mon c½ur, du matin au soir
    De multiples lueurs d’espoir ...





    Jannet rouhi

  15. #30
    Confirmé
    Date d'inscription
    Mar 2006
    Localisation
    m3ah fil marrikh..
    Messages
    141

    Mon rêve…



    Mon rêve…





    J’ai fermé les yeux
    je t’ai vu
    à cet instant là

    De toi me rapprochaient les v½ux
    je les ai cru,
    même bien au-delà

    Je te voyais mon destin fabuleux
    et je t’ai adoré,
    tu étais ma voie

    Tu es le sens merveilleux
    de ma vie scindée
    entre les pleurs et les joies





    Tu m’emmenais danser
    tu me chuchotais des mots doux
    au creux de l’oreille

    Tu me faisais virevolter
    on était les fous
    du lendemain, de la veille

    Nos traces brillaient
    comme par magie partout
    c’était le pays des merveilles


    Jamais on se rassasiait
    assoiffés comme des soûls
    jusqu’à l’os, aux entrailles





    Résister, je n’y pensais même pas
    à l’appel de cet amour
    qui mûrit et grandit en moi

    Briser toutes les chaînes et les lois
    m’abandonner à mon tour
    au rythme de ton c½ur, à toi

    Et, j’existe à travers toi,
    dans ton regard velours,
    par le son de ta voix

    Je sens revivre en moi
    l’amour et je savoure
    quand tu respires tout contre moi





    Et je me suis rapprochée, endormie
    un peu plus prés de toi
    bien plus que toutes les fois

    Te saisir, impossible, non permis,
    trop tard, loin de toi,
    le rêve merveilleux s’en va

    J’assujettis et j’ai admis
    au risque d’être déçue parfois
    à libérer ce rêve et vivre cette vérité là !

    Déçue, mon c½ur m’a promis
    que la prochaine fois
    quand j’ouvrirai les yeux, tu seras là !







    Jannet rouhi


Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38