+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 52

Discussion: Romans ou recits à lire..

          
  1. #1
    serendipity
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 268

    Romans ou recits à lire..

    ce topic c est pour nous faire decouvrir un livre a lire ,c est different de "qu es tu lis en ce moment" . BON ya 4 livres quE j aimerais decouvrir en ce moment

    1 )http://multimedia.fnac.com/multimedi...2709634151.jpg[COLOR=#000000]
    [COLOR=#000000][I]« Les poissons qui peuplent les océans sont innombrables, même si Pline l’ancien n’en compte que 144 variétés. Mais aucune espèce ne peut s’unir avec une autre, à la différence du cheval avec l’ânesse. Les poissons ne connaissent pas l’adultère.[/I] » [/COLOR]

    [SIZE=2][COLOR=#000000]Sauter dans un train, un matin. Tout quitter. À l’aube de ses quarante ans, une femme monte dans le Corail pour Toulouse et s’installe dans le premier compartiment venu. Il a suffi d’une séance de relooking, cadeau de ses copines, pour que tout son univers s’effondre : son pavillon de banlieue, son mari, sa fille, son emploi de caissière. Pour mieux marquer le début de sa nouvelle vie, elle change de prénom : Julia, comme Julia Roberts, son actrice préférée. Chaque gare de la ligne est une étape vers la liberté. Comme par contagion, tous les passagers qu’elle croise sont eux aussi emportés : Colette, la vieille dame, amoureuse de deux hommes, Germinal Serna, le contrôleur anarchiste, le Happy Days Band, la chorale déjantée, le sourd-muet, embarqué malgré lui dans le train, l’éternel dragueur, le serveur indien... Et Vincent, spécialiste des bestiaires médiévaux, qui se rend à un colloque en compagnie de sa femme et d’un autre couple de chercheurs. « Les poissons ne connaissent pas l’adultère », écrit l’un des auteurs du Moyen Age qu’étudie Vincent. Mais les historiens peuvent-ils en dire autant ? Dans ce voyage initiatique, tout se joue entre Paris et Toulouse en 6 h 06 : Julia se bat pour se libérer peu à peu de la fatalité qui pèse sur son existence, mais pourra-t-elle en modifier le cours ?[/COLOR][/SIZE]
    [SIZE=2][/SIZE][/COLOR]


    [COLOR=#000000][COLOR=#333333][I]**ce qui me plait l aventure de cette femme qui plaque tout et fais des rencontres interressantes,dans la vie parfois une rencontre peut changer notre vie ,ou egayé notre journee ou notre quotidien ..[/I][/COLOR][/COLOR]
    [I][COLOR=#333333][/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#333333][/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#333333]2)[/COLOR][/I]






    [COLOR=#000000][COLOR=#333333][I]http://chroniquesdelarentreelitterai...ts-193x300.jpg[/I][/COLOR][/COLOR]



    [COLOR=#000000][COLOR=#333333][I][COLOR=#000000][COLOR=#333333]Jackson, Mississippi, 1962.[/COLOR][/COLOR][/I][COLOR=#000000]
    [I][COLOR=#000000]Lorsqu’elle rentre chez elle, Aibileen, seule dans sa bicoque du quartier noir de Jackson, dîne modestement, écrit ses prières dans un carnet, pense à son fils disparu et écoute du gospel, du blues ou le sermon du Pasteur à la radio. Nurse et bonne au service de familles blanches depuis quarante ans, Aibileen n’est pas du genre à s’apitoyer sur son sort. Elle vit pour “ses enfants” – les petits Blancs dont elle s’occupe jusqu’à l’âge où ils changent –, les aime tendrement et met un point d’honneur à leur transmettre l’estime de soi, luttant comme elle le peut contre les idées racistes que leurs parents leur enfonceront bientôt dans le crâne. Aibileen est une âme généreuse, dotée d’une grande sagesse et d’une bonhomie attendrissante. Elle a la vitalité, la douceur et la rondeur d’Ella Fitzgerald.[/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#000000]Dans les pires moments, elle peut compter sur sa meilleure amie, Minny, bonne et cuisinière chez les Blancs depuis son plus jeune âge elle aussi, une forte tête qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Entre un mari alcoolique à la main lourde et cinq enfants à éduquer, son quotidien s’apparente à une lutte de survie. Ainsi dissimule-t-elle sa sensibilité sous les traits d’une maîtresse-femme à la langue bien pendue, ce qui lui a valu d’être maintes fois renvoyée. D’ailleurs, sa nouvelle patronne, pin-up désœuvrée au comportement étrange, lui donne déjà du fil à retordre. [/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#000000]C’est alors qu’arrive Skeeter Phelan. Vingt-deux ans et fraîchement diplômée, elle est de retour à Jackson où elle retrouve ses anciennes amies. Contrairement à elles, Skeeter n’a pas encore la bague au doigt, attache peu d’importance à ses tenues et sa coiffure, possède un esprit plus ouvert que la moyenne et souhaite plus que tout devenir écrivain. Lorsqu’on lui confie la rubrique ménagère du journal local, elle demande à Aibileen de lui donner des tuyaux. Elle apprend à la connaître et comprend bientôt qu’elle tient son sujet : il y a peu, une certaine Rosa Parks a refusé de céder sa place à un Blanc dans un bus ; un certain Martin Luther King se rend de ville en ville pour défendre la cause des droits civiques ; elle, Skeeter Phelan, va donner la parole aux bonnes de Jackson, leur demander de raconter ce que c’est qu’être une bonne noire au service d’une famille blanche du Mississippi, recueillir leurs témoignages et en faire un livre. Elle y tient d’autant plus que Constantine, la bonne qui l’a élevée et qu’elle aime profondément, a été congédiée par ses parents pour des raisons obscures. [/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#000000]Ce projet fou auquel se rallient Aibileen et Minny va les mettre en danger et changer à jamais le cours de leur vie.[/COLOR][/I][/COLOR][/COLOR][/COLOR]


    [COLOR=#000000][COLOR=#333333][COLOR=#000000][COLOR=#333333][I]**ce livre a eu bcp de succes a sa sortie .[/I][/COLOR][/COLOR][/COLOR][/COLOR]
    [I][COLOR=#333333][/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#333333][/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#333333][/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#333333][/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#333333][/COLOR][/I]
    [I][COLOR=#333333][/COLOR][/I]




    [COLOR=#000000][COLOR=#333333][COLOR=#000000][COLOR=#333333][I]3)http://feebourbonnaise.files.wordpre...pg?w=181&h=300[/I][COLOR=#000000]
    [I][FONT=Georgia][COLOR=#000000][B]Et Nietzsche a pleuré (Irvin Yalom)[/B][/COLOR][/FONT][/I]

    [COLOR=#000000]
    [I][FONT=Georgia][COLOR=#000000][COLOR=#121212][FONT=Georgia][COLOR=#993366][I][SIZE=2][COLOR=black]Venise, 1882. La belle et impétueuse Lou Salomé somme le Dr Breuer de rencontrer Friedrich Nietzsche. Encore inconnu du grand public, le philosophe traverse une crise profonde due à ses relations orageuses avec Lou Salomé et à l’échec de leur ménage à trois avec Paul Rée.[/COLOR][/SIZE][/I][/COLOR][/FONT][/COLOR][/COLOR][/FONT][/I][FONT=Georgia][COLOR=#000000][COLOR=#121212]
    [I][FONT=Georgia][COLOR=#993366][I][SIZE=2][COLOR=black]Friedrich Nietzsche ou le désespoir d’un philosophe. Le Dr Breuer, l’un des fondateurs de la psychanalyse. Un pacte secret, orchestré par Lou Salomé, sous le regard du jeune Sigmund Freud.[/COLOR][/SIZE][/I][/COLOR][/FONT][/I]
    [I][FONT=Georgia][COLOR=#993366][I][SIZE=2][COLOR=black]Tout est là pour une magistrale partie d’échecs entre un patient extraordinaire et son talentueux médecin. Mais qui est le maître ? Qui est l’élève ? Qui soigne qui ?[/COLOR][/SIZE][/I][/COLOR][/FONT][/I]
    [I][FONT=Georgia][COLOR=#993366][I][SIZE=2][COLOR=black]Et c’est à cette nouvelle naissance de la psychanalyse, intense, drôle et machiavélique, que nous convie Irvin Yalom[/COLOR][/SIZE]. »[/I][/COLOR][/FONT][/I]

    [I][FONT=Georgia][COLOR=#993366][I][COLOR=#000000][COLOR=#121212][FONT=Georgia][SIZE=2]**[I]Freud, Nietzsche, philosophie… A priori, cela peut faire peur.[/I][/SIZE][/FONT][/COLOR][/COLOR][/I][/COLOR][/FONT][/I][FONT=Georgia]
    [I][COLOR=#993366][COLOR=#000000][COLOR=#121212][FONT=Georgia][SIZE=2][COLOR=#000000][COLOR=#121212][FONT=Georgia][I]([SIZE=2]les personnages ont réellement existé mais Nietzsche n’a jamais rencontré Breuer, qui a eu pour un interne un certain Freud).[/SIZE][/I][/FONT][/COLOR][/COLOR][/SIZE][/FONT][/COLOR][/COLOR][/COLOR][/I]
    [I][SIZE=2][/SIZE][/I]
    [I][SIZE=2][/SIZE][/I]
    [I][SIZE=2][/SIZE][/I]
    [I][SIZE=2][/SIZE][/I]
    [I][SIZE=2][/SIZE][/I]
    [I][SIZE=2][/SIZE][/I]
    [I][SIZE=2][/SIZE][/I]
    [I][SIZE=2][/SIZE][/I]
    [I][SIZE=2]4)[/SIZE][/I]
    [I][COLOR=#993366][I][SIZE=2]http://ecx.images-amazon.com/images/I/41WnPT9WIrL.jpg[COLOR=#000000][FONT=Verdana][FONT=Arial]D'Anita Jain on peut dire qu'elle a réussi sa vie dans tous les domaines... ou presque car, à trente-deux ans, elle n'est toujours pas mariée... Au moment où le récit commence. Anita, après avoir travaillé comme journaliste sur plusieurs continents, habite depuis trois ans à New York, et ses expéditions matrimoniales pour dénicher un "garçon convenable" - et peut-être même l'amour... ? - sont, jusque-là, restées vaines. Indiens installés de longue date aux Etats-Unis, ses parents, inquiets de voir leur fille encore célibataire à un âge aussi "avancé", lui conseillent avec insistance de recourir au mariage arrangé. Malgré ses réticences, naturelles chez une jeune femme éduquée aux Etats-Unis et, par conséquent, émancipée et très occidentalisée, Anita finit par accepter et décide de partir pour l'Inde dans l'espoir d'y rencontrer le mari de ses rêves. Mais, plutôt que d'obéir à la coutume en vigueur et de laisser des tantes cacochymes prendre en main le problème, elle choisit d'arranger les choses à sa manière. A New Delhi, elle découvre une ville cosmopolite et vibrante et, au-delà, un pays où plus de la moitié de la population a moins de... trente ans ! Des jeunes qui mènent une vie encore très traditionnelle, mais aussi des femmes célibataires, divorcées, ou des homosexuels qui, loin d'être marginalisés, font pleinement partie de cette nouvelle Inde prospère. Réjouissante invitation à franchir le seuil d'une Inde actuelle, dont les moeurs ne sont souvent guère différentes de celles qui prévalent dans le monde occidental, Anita cherche mari est un livre tonique, d'une intelligence pétrie d'humour où l'autodérision le dis**** à un suspense insoutenable : oui ou non, Anita va-t-elle trouver ce mari qu'elle cherche ?[/FONT][/FONT][/COLOR][/SIZE][/I][/COLOR][/I]

    [I][COLOR=#993366][SIZE=2][I][COLOR=#000000][FONT=Verdana]**c [I]est plutot un roman pour fille ; a lire dans le train ou sur la plage.[/I][/FONT][/COLOR][/I][/SIZE][/COLOR][/I]
    [/FONT][/COLOR][/COLOR][/FONT][/COLOR][/COLOR][/COLOR][/COLOR][/COLOR][/COLOR]

  2. #2
    Membre inFidèle
    Date d'inscription
    Feb 2005
    Localisation
    sur une étoile filante dans le ciel canadien
    Messages
    6 257
    Citation Envoyé par laurette Voir le message
    1 )« Les poissons qui peuplent les océans sont innombrables, même si Pline l’ancien n’en compte que 144 variétés. Mais aucune espèce ne peut s’unir avec une autre, à la différence du cheval avec l’ânesse. Les poissons ne connaissent pas l’adultère.[/I] » [/COLOR]

    [SIZE=2][COLOR=#000000]Sauter dans un train, un matin. Tout quitter. À l’aube de ses quarante ans, une femme monte dans le Corail pour Toulouse et s’installe dans le premier compartiment venu. Il a suffi d’une séance de relooking, cadeau de ses copines, pour que tout son univers s’effondre : son pavillon de banlieue, son mari, sa fille, son emploi de caissière. Pour mieux marquer le début de sa nouvelle vie, elle change de prénom : Julia, comme Julia Roberts, son actrice préférée. Chaque gare de la ligne est une étape vers la liberté. Comme par contagion, tous les passagers qu’elle croise sont eux aussi emportés : Colette, la vieille dame, amoureuse de deux hommes, Germinal Serna, le contrôleur anarchiste, le Happy Days Band, la chorale déjantée, le sourd-muet, embarqué malgré lui dans le train, l’éternel dragueur, le serveur indien... Et Vincent, spécialiste des bestiaires médiévaux, qui se rend à un colloque en compagnie de sa femme et d’un autre couple de chercheurs. « Les poissons ne connaissent pas l’adultère », écrit l’un des auteurs du Moyen Age qu’étudie Vincent. Mais les historiens peuvent-ils en dire autant ? Dans ce voyage initiatique, tout se joue entre Paris et Toulouse en 6 h 06 : Julia se bat pour se libérer peu à peu de la fatalité qui pèse sur son existence, mais pourra-t-elle en modifier le cours ?[/COLOR][/SIZE]
    [SIZE=2][/SIZE][/COLOR]
    lol g pas compris le rapport entre les poissons, les connaissances de Pline l'ancien et l'histoire de cette Julia

  3. #3
    serendipity
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 268
    lol g pas compris le rapport entre les poissons, les connaissances de Pline l'ancien et l'histoire de cette Julia
    si tu lis le livre peut etre que tu decouvriras pourquoi.. parfois le titre na rien a voir avec le roman.

  4. #4
    serendipity
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 268
    Maintenant que j'ai 50 ans de Bulbul Sharma


    http://www.cultura.com/ressources/pr.../3/1034311.jpg
    tout d'abord il s'agit vraiment d'un coup de coeur, de celui qui vous donne envie de dévorer l'ensemble de l'oeuvre d'un auteur. Un coup de coeur lié à l'humour de cette écrivaine, toujours présent, à l'écrit comme dans la vraie vie .


    Le livre nous propose onze nouvelles, et chacune d'entre elles nous brosse l'itinéraire d'une femme qui vient d'avoir 50 ans. Entre celle qui présente une phobie du vieillissement, celle qui se délivre enfin d'un mari tyrannique, en passant par celle dont ce cap se transforme en révélation, chacune se libère d'une certaine manière, comme si cet âge était un commencement...




    http://www.rmc.fr/blogs/public/image...rtement_24.jpg


    Julie est amoureuse. Immature aussi. Le prince charmant enjôleur, qui l’a séduite par ses attentions et sa douceur, ne tarde pas à montrer son vrai visage, celui d’un amant violent qui entend élever un enfant comme on dresse un chien.
    Dans le huis clos de l’appartement 24, Théo, 4 ans, ne peut compter sur personne, pas même sur sa mère, pour le protéger. La voisine du dessous ou l’instituteur comprendront-ils à temps ? Les services de protection de l’enfance sauront-ils répondre à l’urgence ? Portrait d’une mère fragile et dépassée,
    Appartement 24 est aussi le récit des difficultés, des atermoiements et des limites des travailleurs sociaux, contraints de concilier des intérêts parfois antinomiques : celui des parents et celui de l’enfant.


    lire un extrait:
    [URL="http://www.bourin-editeur.fr/uploads/pdfs/680ca3a35731fce5e7b8c451b37bb5fd.pdf"]http://www.bourin-editeur.fr/uploads/pdfs/680ca3a35731fce5e7b8c451b37bb5fd.pdf[/URL]

  5. #5
    Confirmé
    Date d'inscription
    Apr 2011
    Localisation
    dans un jardin
    Messages
    862
    [COLOR="#006400"]des livres interessants, yhillou chehia[/COLOR]

  6. #6
    serendipity
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 268
    oui jaime surtout et [I]maintenant que jai 50 ans et les poissons [/I]...je l ai loue en bibliotheque ..les poissons je le trouve pas parce que tout le monde l eMprunte donc il fo que je le reserve..

  7. #7
    Fidèle
    Date d'inscription
    Aug 2011
    Localisation
    Somewhere over the rainbow
    Messages
    4 332
    Je souhaite découvrir :

    Laisse-moi entrer : [url]http://www.amazon.fr/Laisse-moi-entrer-John-Ajvide-Lindquist/dp/2811205454/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1315579893&sr=1-2[/url]

    Lorsque j'étais une oeuvre d'art (proposé par Fly me to the moon) : [url]http://www.amazon.fr/Lorsque-j%C3%A9tais-une-oeuvre-dart/dp/2253109584/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1315563280&sr=1-1[/url]

    Les piliers de la terre (acheté, pas encore lu, un pavé de 1000 pages) : [url]http://www.amazon.fr/Piliers-Terre-Ken-Follett/dp/2253059536/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1315579978&sr=1-1[/url]

    Tous les autres romans que j'attends avec impatience au niveau de cette page : [url]http://www.marhba.com/forums/philosophie-litterature-17/coming-soon-derniers-ramans-56717.html?daysprune=365[/url]

    Et vous alors

  8. #8
    Confirmé
    Date d'inscription
    Sep 2011
    Localisation
    Tunis
    Messages
    403
    La Guerre des Gaules de Jules César. Je ne trouve ce livre nulle part.

  9. #9
    Fidèle
    Date d'inscription
    Aug 2011
    Localisation
    Somewhere over the rainbow
    Messages
    4 332
    Citation Envoyé par Bob Le Moche Voir le message
    La Guerre des Gaules de Jules César. Je ne trouve ce livre nulle part.
    Simple tu notes son ISBN : 978-2080700124 et tu le commandes auprès d'une librairie (Clairefontaine, Culturel, Al Kitab). ça prend entre un et deux mois.

  10. #10
    serendipity
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 268
    Les conversations inédites de Jackie kennedy dans un livre paru le 21 septembre


    http://femmesactives.hautetfort.com/.../353160367.jpg



    Jacqueline Kennedy, née Bouvier, n'a laissé ni autobiographie ni mémoires. " Son silence sur son passé, rappela le New York Times à sa mort en 1994, surtout sur les années Kennedy et son mariage avec le Président, a toujours été voilé de mystère. " C'est donc un document exceptionnel que ces entretiens, demeurés secrets pendant presque cinquante ans : au printemps 1964, quelques mois seulement après la mort de son mari, elle a accepté de revenir sur ces années cruciales avec l'historien Arthur M. Schlesinger. Dans cette contribution unique, il est évidemment beaucoup question de John F. Kennedy : sa vie de sénateur, ses campagnes, sa foi catholique, ses relations avec ses frères. II y est aussi question de leur couple, de ce qu'ils se disaient en privé, et de la conception qu'avait Jacqueline du rôle de " First Lady". L'Histoire se rencontre à chaque ligne, depuis les visites d'Etat où Mme Kennedy suivait son époux (en France notamment où elle s'est entretenue avec de Gaulle) jusqu'à la tourmente de la crise de Cuba ; on croise les portraits des principales figures politiques de l'époque Khrouchtchev, Nehru, Nixon, Lyndon Johnson - dont certaines ne sont guère épargnées... La "Jackie" qui se découvre ici est neuve, véritablement : loin de l'icône des magazines de mode, c'est une jeune femme de trente-quatre ans qui s'exprime avec une émotion à fleur de peau. Son deuil tout proche ne l'empêche pas d'être pleinement consciente du poids historique de sa parole, et soucieuse d'offrir un témoignage sincère à la postérité.



    http://pmcdn.priceminister.com/photo...7252547_ML.jpg

    Le passé - tel qu'il était peut-être - fait surgir sur le miroir l'ombre d'un présent - différent de ce qu'il fut ? Un événement éditorial sans précédent. Une oeuvre hypnotique et troublante, un roman d'aventures, une histoire d'amour, deux êtres unis par un pacte secret. Dans le monde bien réel de 1984 et dans celui dangereusement séduisant de 1Q84 va se nouer le destin de Tengo et d'Aomamé


    a proposde l auteur:

    [I]Plusieurs fois favori pour le prix Nobel de littérature, Haruki Murakami a reçu le prestigieux Yomiuri Literary Prize, le prix Kafka 2006 et le prix Jérusalem de la Liberté de l'individu dans la société en 2009. Livre phénomène au Japon, l[B]es deux premiers tomes de 1Q84 se sont vendus à plus de trois millions d'exemplaires [/B]et le troisième, à paraître chez Belfond en 2012, à plus d'un million d'exemplaires en un mois.



    http://pmcdn.priceminister.com/photo...7252505_ML.jpg

    Les choses qui restent enfermées dans notre coeur n'existent pas en ce monde. Mais c'est dans notre coeur, ce monde à part, qu'elles se construisent pour y vivre. Le Livre 1 a révélé l'existence du monde 1Q84. Certaines questions ont trouvé leur réponse. D'autres subsistent : qui sont les Little People ? Comment se fraient-ils un chemin vers le monde réel ? Pourquoi deux lunes dans le ciel ? Et la chrysalide de l'air, est-elle ce lieu où sommeille notre double ? Ceux qui s'aiment ne sont jamais seuls. Le destin de Tengo et d'Aomamé est en marche.

  11. #11
    Fidèle
    Date d'inscription
    Aug 2011
    Localisation
    Somewhere over the rainbow
    Messages
    4 332
    Citation Envoyé par laurette Voir le message
    Les conversations inédites de Jackie kennedy dans un livre paru le 21 septembre


    http://pmcdn.priceminister.com/photo...7252547_ML.jpg

    Le passé - tel qu'il était peut-être - fait surgir sur le miroir l'ombre d'un présent - différent de ce qu'il fut ? Un événement éditorial sans précédent. Une oeuvre hypnotique et troublante, un roman d'aventures, une histoire d'amour, deux êtres unis par un pacte secret. Dans le monde bien réel de 1984 et dans celui dangereusement séduisant de 1Q84 va se nouer le destin de Tengo et d'Aomamé


    a proposde l auteur:

    [I]Plusieurs fois favori pour le prix Nobel de littérature, Haruki Murakami a reçu le prestigieux Yomiuri Literary Prize, le prix Kafka 2006 et le prix Jérusalem de la Liberté de l'individu dans la société en 2009. Livre phénomène au Japon, l[B]es deux premiers tomes de 1Q84 se sont vendus à plus de trois millions d'exemplaires [/B]et le troisième, à paraître chez Belfond en 2012, à plus d'un million d'exemplaires en un mois.



    http://pmcdn.priceminister.com/photo...7252505_ML.jpg

    Les choses qui restent enfermées dans notre coeur n'existent pas en ce monde. Mais c'est dans notre coeur, ce monde à part, qu'elles se construisent pour y vivre. Le Livre 1 a révélé l'existence du monde 1Q84. Certaines questions ont trouvé leur réponse. D'autres subsistent : qui sont les Little People ? Comment se fraient-ils un chemin vers le monde réel ? Pourquoi deux lunes dans le ciel ? Et la chrysalide de l'air, est-elle ce lieu où sommeille notre double ? Ceux qui s'aiment ne sont jamais seuls. Le destin de Tengo et d'Aomamé est en marche.

    Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii je l'attend avec impatience !!!

  12. #12
    Fidèle
    Date d'inscription
    Sep 2011
    Localisation
    142 Fairbanks City Transit System
    Messages
    3 170
    Citation Envoyé par Léo82 Voir le message
    Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii je l'attend avec impatience !!!
    Il fait beaucoup parler de lui ces derniers temps.

  13. #13
    Fidèle
    Date d'inscription
    Aug 2011
    Localisation
    Somewhere over the rainbow
    Messages
    4 332
    Sorti en poche le 31 Août 2011, il ne devrait pas tarder à arriver dans les librairies tunisiennes :

    http://ecx.images-amazon.com/images/...500_AA300_.jpg

  14. #14
    Fidèle
    Date d'inscription
    Aug 2011
    Localisation
    Somewhere over the rainbow
    Messages
    4 332
    [I][B]Découvrez les premières pages de "stupeurs & tremblements" de Amélie Nothomb :[/B][/I]


    Monsieur Haneda était le supérieur de monsieur Omochi, qui était le supérieur de monsieur Saito, qui était le supérieur de mademoiselle Mori, qui était ma supérieure. Et moi, je n'étais la supérieure de personne.

    On pourrait dire les choses autrement. J'étais aux ordres de mademoiselle Mori, qui était aux ordres de monsieur Saito, et ainsi de suite, avec cette précision que les ordres pouvaient, en aval, sauter les échelons hiérarchiques.

    Donc, dans la compagnie Yumimoto, j'étais aux ordres de tout le monde.

    Le 8 janvier 1990, l'ascenseur me cracha au dernier étage de l'immeuble Yumimoto. La fenêtre, au bout du hall, m'aspira comme l'eût fait le hublot brisé d'un avion. Loin, très loin, il y avait la ville- si loin que je doutais d'y avoir jamais mis les pieds.

    Je ne songeai même pas qu'il eût fallu me présenter à la réception. En vérité, il n'y avait dans ma tête aucune pensée, rien que la fascination pour le vide, par la baie vitrée.

    Une voix rauque finit par prononcer mon nom derrière moi. Je me retournai. Un homme d'une cinquantaine d'années, petit, maigre et laid, me regardait avec mécontentement.

    - Pourquoi n'aviez-vous pas averti la réceptionniste de votre arrivée ? me demanda-t-il.

    Je ne trouvai rien à répondre et ne répondis rien. J'inclinai la tête et les épaules, constatant qu'en une dizaine de minutes, sans avoir prononcé un seul mot, j'avais déjà produit une mauvaise impression, le jour de mon entrée dans la compagnie Yumimoto.

    L'homme me dit qu'il s'appelait monsieur Saito. Il me conduisit à travers d'innombrables et immenses salles dans lesquelles il me présenta à des hordes de gens, dont j'oubliais les noms au fur et à mesure qu'il les énonçait.

    Il m'introduisit ensuite dans le bureau où siégeait son supérieur, monsieur Omochi, qui était énorme et effrayant, ce qui prouvait qu'il était le vice-président.

    Puis il me montra une porte et m'annonça d'un air solennel que, derrière elle, il y avait monsieur Haneda, le président. Il allait de soi qu'il ne fallait pas songer à le rencontrer.

    Enfin, il me guida jusqu'à une salle gigantesque dans laquelle travaillaient une quarantaine de personnes. Il me désigna ma place, qui était juste en face de celle de ma supérieure directe, mademoiselle Mori. Cette dernière était en réunion et me rejoindrait en début d'après-midi.

    Monsieur Saito, me présenta brièvement à l'assemblée. Après quoi, il me demanda si j'aimais les défis. IL était clair que je n'avais pas le droit de répondre par la négative.

    - Oui dis-je.

    Ce fut le premier mot que je prononçai dans la compagnie. Jusque-là, je m'étais contentée d'incliner la tête.

    Le « défi » que me proposa monsieur Saito consistait à accepter l'invitation d'un certain Adam Johnson à jouer au golf avec lui, le dimanche suivant. Il fallait que j'écrive une lettre en anglais à ce monsieur pour le lui signifier.

    - Qui est Adam Johnson ? eus-je la sottise de demander.

    Mon supérieur soupira avec exaspération et ne répondit pas. Était-il aberrant d'ignorer qui était monsieur Johnson, ou alors ma question était-elle indiscrète ? Je le sus jamais- et ne sus jamais qui était Adam Johnson.

    L'exercice me parut facile. Je m'assis et écrivis une lettre cordiale : monsieur Saito se réjouissait à l'idée de jouer au golf le dimanche suivant avec monsieur Johnson et lui envoyait ses amitiés. Je l'apportai à mon supérieur.

    Monsieur Saito lut mon travail, poussa un petit cri méprisant et le déchira :

    - Recommencez.

    Je pensai que j'avais été trop aimable ou familière avec Adam Johnson et je rédigeai un texte froid et distant : monsieur Saito prenait acte de la décision de
    monsieur Johnson et conformément à ses volontés jouerait au golf avec lui.

  15. #15
    Fidèle
    Date d'inscription
    Sep 2011
    Localisation
    142 Fairbanks City Transit System
    Messages
    3 170
    Un livre qu'on m'a conseillé de lire :

    [B]Un trader ne meurt jamais[/B]. Si vous l'avez déjà lu n'hésitez pas à me faire part de vos impressions

    http://ecx.images-amazon.com/images/...500_AA300_.jpg



    Summary by Amazon :


    "Un thriller en temps réel
    pour une plongée hallucinante au c ur du cataclysme financier.

    Après avoir touché le fond en 1990, Sam Ventura, trader, joue sa vie sur un coup énorme : l éclatement de la « bulle » pétrolière... Mais le pétrole ne baisse pas. Et la tentation monte : Sam fera-t-il appel à Eva ? Femme fatale qu il a chassée de sa vie, Eva est trader elle aussi, mais du côté sombre des marchés : délits d initiés, confidences sur canapé, tricheries en tous genres. Difficile de lui résister, pourtant, surtout quand elle revient lui proposer d entrer dans une manipulation financière à l échelle de la planète...
    Démythifier, démystifier la spéculation boursière : Marc Fiorentino a réussi son pari. Au-delà du suspense, au-delà des révélations, la clarté de ses descriptions a une vertu : elle fournit les clés pour comprendre la crise actuelle et les dangers de la financiarisation excessive de l économie : subprimes, effets de levier imprudents, opacité des montages et propagation en chaîne des faillites... Le tableau est sombre mais, par-dessous, irrépressible et dévorante, perce la fascination du joueur pour le jackpot.
    Homme de marchés financiers, commentateur éclairé d une actualité financière mise à nue, Marc Fiorentino sait de quoi il parle. Surnommé par la presse le « golden boy de la place de Paris » dans les années 1980, il a dirigé des équipes de traders et de financiers pendant plus de vingt-cinq ans. Sa passion pour la finance est communicative, ses explications des mécanismes les plus complexes compréhensibles. Pour lui, la finance, c est simple et c est un roman... Aussi est-ce tout naturellement qu il a sauté le pas vers la fiction. Intrigue nerveuse, rebondissements adroitement préparés, personnages dessinés en contrastes violents... Ce premier roman révèle que, plus encore qu un natural born trader, Marc Fiorentino est un natural born writer. "

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38