+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 27

Discussion: Rousseau ou Voltaire

          
  1. #1
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2009
    Localisation
    every where
    Messages
    278

    Rousseau ou Voltaire

    [FONT=Arial][SIZE=2][B] "Voltaire, Rousseau : l'opposition des deux hommes est si totale et leur conflit si exemplaire en plein siècle des Lumières qu'ils font figure de paradigme. Aujourd'hui encore, les querelles idéologiques qui nous agitent leur doivent quelque chose, au point qu'on se prend à se demander comment l'un ou l'autre s'y serait situé. Le groupement de textes que nous proposons entreprend d'exposer les sujets essentiels de la polémique en confrontant les écrits qu'ils ont générés. Car notre propos est plus stylistique que thématique : si la querelle est exemplaire, c'est aussi qu'elle a permis aux deux protagonistes de déployer chacun leur stratégie argumentative et de révéler leur tempérament dans cette langue admirable que le XVIII° siècle a portée à son plus haut point d'élégance et de concision."
    Je souhaiterais avoir votre avis en ce qui concerne vos prédilections littéraires. Indépendamment de leur idéologie que préfèriez vous: le style rousseauiste ou voltairien?
    [/B][/SIZE][/FONT]

  2. #2
    Animatrice Marhba
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Messages
    2 201
    Je connais seulement leur noms !
    Quelle honte foufou

  3. #3
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2009
    Localisation
    every where
    Messages
    278
    Citation Envoyé par foufou444 Voir le message
    Je connais seulement leur noms !
    Quelle honte foufou
    Ce n'est pas grave, ce n'est pas une honte.. C'est une occasion pour que vous puissiez avoir une petite idée sur eux ;-)

  4. #4
    Fidèle
    Date d'inscription
    May 2009
    Messages
    10 019
    je n'aime pas rousseau depuis que j'ai su ce qu'il a fait a ses enfants...c'est juste un égoiste...et puis j'ai tellement aimé Candide...que sans hésiter! je dis voltaire!! hihi

  5. #5
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2009
    Localisation
    every where
    Messages
    278
    Citation Envoyé par fayrouz06 Voir le message
    je n'aime pas rousseau depuis que j'ai su ce qu'il a fait a ses enfants...c'est juste un égoiste...et puis j'ai tellement aimé Candide...que sans hésiter! je dis voltaire!! hihi
    A part ce qu'il a fait à ses enfants, son style ne t'a pas frappé? A propos, Candide, cette œuvre est destinée à critiquer Rousseau et son "optimisme"..

  6. #6
    Fidèle
    Date d'inscription
    May 2009
    Messages
    10 019
    Citation Envoyé par zigzago Voir le message
    A part ce qu'il a fait à ses enfants, son style ne t'a pas frappé? A propos, Candide, cette œuvre est destinée à critiquer Rousseau et son "optimisme"..
    sisi bien sur que ces oeuvres m'ont frappé! quand même il s'agit de rousseau cela va de soi...mais on nous demande de faire un choix, et je m'exécute! tout simplement!

  7. #7
    Confirmé
    Date d'inscription
    Aug 2006
    Localisation
    Paris / Al-Andalus
    Messages
    913
    Je ne saurais vraiment choisir, ayant lu les deux avec délectation. Ils m'ont tous les deux appris, tous les deux poussée à réfléchir sur les évidences. Ce sont des concurrents mais les apprécier n'est pas toujours contradictoire.
    C'est vrai qu'on peut faire un paradigme de leurs oppositions, mais tout à tour, selon les sujets, je suis plûtôt voltairienne ou rousseauiste. Ils sont tous les deux essentiels, ce sont des maîtres de la pensée.
    J'aime Voltaire, sa rationalité, sa lutte contre l'obscurantisme. Mais pour vraiment répondre au sujet, je vais donner une toute petite préférence à Rousseau pour sa pensée politique. Je suis adepte du Contrat social, du Discours sur l'inégalité.
    [SIZE=1](Même si j'ai déjà travaillé sur l'idée que sa théorie peut servir de socle direct aux idéologies nationalistes d'extrême droite telle que celle du FN )[/SIZE]

  8. #8
    Nouveau
    Date d'inscription
    Dec 2009
    Messages
    7
    Je dirait Voltaire pour ce qu'il dit et Rousseau pour la manière dont il le dit.

  9. #9
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2009
    Localisation
    every where
    Messages
    278
    Citation Envoyé par sheerazade Voir le message
    Je ne saurais vraiment choisir, ayant lu les deux avec délectation. Ils m'ont tous les deux appris, tous les deux poussée à réfléchir sur les évidences. Ce sont des concurrents mais les apprécier n'est pas toujours contradictoire.
    C'est vrai qu'on peut faire un paradigme de leurs oppositions, mais tout à tour, selon les sujets, je suis plûtôt voltairienne ou rousseauiste. Ils sont tous les deux essentiels, ce sont des maîtres de la pensée.
    J'aime Voltaire, sa rationalité, sa lutte contre l'obscurantisme. Mais pour vraiment répondre au sujet, je vais donner une toute petite préférence à Rousseau pour sa pensée politique. Je suis adepte du Contrat social, du Discours sur l'inégalité.
    [SIZE=1](Même si j'ai déjà travaillé sur l'idée que sa théorie peut servir de socle direct aux idéologies nationalistes d'extrême droite telle que celle du FN )[/SIZE]
    C'est vrai que Voltaire est un penseur infatigable, son œuvre est vraiment colossale qui embrasse tous les genres (poésie, discours, romans, théâtre).. Il avait une préférence pour le luxe, la lumière, le rationalisme mais son style est simple à étudier: il repose sur deux éléments: le sarcasme et la satire. La sobriété de son style fait le charme de son écriture mais le problème c'est que Voltaire n'a pas inventé d'alternative, de substitut -à ce que je sais.. Il s'est contenté de critiquer le fanatisme et l'ignorance des français, et son travail était parfaitement comparable à celui d'un journaliste.. Cependant, Rousseau est l'âme la plus tourmentée et la plus sensible de XVIIIème siècle, l'effervescence émotionnelle a donné poésie à sa prose, folie à ses opérettes.. Par ailleurs, il était philosophe malgré lui (parce qu'il ne veut pas l'être à cause de leur calamité): il pût trouver une solution pour la progression sociale à travers on œuvre pédagogique [U][I]L'Emile[/I][/U], et avec [I][U]Du Contrat Socia[/U][/I]l il compléta à résoudre ce que Montesquieu ne l'avait pas résolu en mettant en évidence le passage de la nature vers la citoyenneté, il contribua aussi à faire évoluer la botanique; son unique roman "[U][I]La Nouvelle Héloïse[/I][/U]" dévoila son "romantisme" et son talent de romancier.. A travers une vue d'ensemble de son œuvre, on constate que son style est un peu compliqué: tantôt fluide et simple tantôt chargés d'emphases et des tournures ambiguës, cela confirme la perplexité de son esprit surtout après ce qu'il a subit de ses contemporains.. Voltaire était simple et connu par son attitude farouche contre l'obscurantisme: il incarne par excellence les penseurs de 18 ème siècle mais il n'a pas influencé la postérité.. Les écrivains Allemands de la fin de ce siècle et début de 19 furent influencés par Rousseau: Schiller, Goethe, E. Kant et tant d'autres dont j'ai oublié le nom.. Et nous savons que ces écrivains, qui ont crée le romantisme, ont exporté cette idée vers la France à travers Mme de Staël.. Franchement je dois être subjectif face à ces exploits (indépendamment de ce qu'il a fait de ses enfants et de son va et vient dans ses idées théologiques) je réponds d'emblée: JE PRÉFÈRE ROUSSEAU.

  10. #10
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2009
    Localisation
    Dans le Royaume des toons!!
    Messages
    3 595
    [B][FONT=Century Gothic]Choisir entre voltaire et rousseau c'est presque mission impossible pour moi.[/FONT][/B]
    [B][FONT=Century Gothic]Ils sont très diffèrent dans leur facon d'écrire, sur le genre de morale et le style d'écriture que choisir serait inutile.[/FONT][/B]
    [B][FONT=Century Gothic]Voltaire lui est du genre à être ironique, il justifie ses pensées par des faits réels qui ont existé en clair un truc concret alors que Rousseau lui c'est le contraire il prèfere parler de choses mytiques ou des idées recues en quelques sortes.[/FONT][/B]
    [B][FONT=Century Gothic]Enfin bon y'a beaucoup de chose à dire sur ces deux auteurs mais sa prenderait trop de temps lol[/FONT][/B]

  11. #11
    Nouveau
    Date d'inscription
    Sep 2009
    Messages
    67
    Salam alaykoum,

    Voltaire à dit : "On ne peut se mettre dans l’esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout bonne, dans un corps tout noir."

    Rousseau à dit : "les noirs sont aussi singulier de caractere que de couleur"

    difficile de choisir entre les deux :tong:

  12. #12
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2009
    Localisation
    every where
    Messages
    278
    Citation Envoyé par mini-toons Voir le message
    [B][FONT=Century Gothic]Choisir entre voltaire et rousseau c'est presque mission impossible pour moi.[/FONT][/B]
    [B][FONT=Century Gothic]Ils sont très diffèrent dans leur facon d'écrire, sur le genre de morale et le style d'écriture que choisir serait inutile.[/FONT][/B]
    [B][FONT=Century Gothic]Voltaire lui est du genre à être ironique, il justifie ses pensées par des faits réels qui ont existé en clair un truc concret alors que Rousseau lui c'est le contraire il prèfere parler de choses mytiques ou des idées recues en quelques sortes.[/FONT][/B]
    [B][FONT=Century Gothic]Enfin bon y'a beaucoup de chose à dire sur ces deux auteurs mais sa prenderait trop de temps lol[/FONT][/B]
    Je suis D'accord avec vous sur le fait que Voltaire est un grand écrivain.. mais je suis totalement contre ce que vous avez précisé sur Rousseau notamment les "choses mythiques": c'est vrai qu'il était idéaliste, mais aussi rationaliste dans le sens où il a donné des solutions au fondement du système politique, et a définit la démocratie moderne sans compter qu'il est le fondateur de la littérature biographique et le romantisme.. Il était par ailleurs un grand musicien et créateur de maintes opérettes..
    Pour t'informer il y a 3 niveaux de philosophes
    1- Celui qui préfère la retraite dans sa tour d'ivoire en s'éloignant de la société sans contribuer à quoi que ce soit
    2- Celui qui constate l'anomalie de la société puis il fait la description (le cas de Voltaire)
    3- Celui qui fait la diagnostique et puis il donne la solution (le cas de Rousseau, Montesquieu, Descartes etc).

  13. #13
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2009
    Localisation
    Dans le Royaume des toons!!
    Messages
    3 595
    [FONT=Century Gothic][B]Tu m'excuseras Zigzago mais si tu differencies les deux auteurs l'un est plutot sur des justifications concrete et non pas rationnel ou irrationel et l'autre des justifications assez abstraite.Le fait qu'il fasse de la musique ou autre ne permet en rien d'affirmer qu'il n'est pas concret dans ses justifications, et pour finir le principe de la philosophie rousseauiste était basé sur la Nature donc tu pourrais me dire ce que tu entends par fair un diagnostic et donner une solution après ? Solution de quoi ? Il donne son avis mais de là à dire trouver une solution je ne crois pas. Parceque quoi qu'il trouvera comme solution que ce soit au niveau social, religieux... Ce sera ficitif, abstrait car chose qui ne se realisera pas tandis que voltaire lui comme tu l'as dit expose le pb et l'argumente.[/B][/FONT]

  14. #14
    Confirmé
    Date d'inscription
    Dec 2009
    Localisation
    every where
    Messages
    278
    Citation Envoyé par mini-toons Voir le message
    [FONT=Century Gothic][B]Tu m'excuseras Zigzago mais si tu differencies les deux auteurs l'un est plutot sur des justifications concrete et non pas rationnel ou irrationel et l'autre des justifications assez abstraite.Le fait qu'il fasse de la musique ou autre ne permet en rien d'affirmer qu'il n'est pas concret dans ses justifications, et pour finir le principe de la philosophie rousseauiste était basé sur la Nature donc tu pourrais me dire ce que tu entends par fair un diagnostic et donner une solution après ? Solution de quoi ? Il donne son avis mais de là à dire trouver une solution je ne crois pas. Parceque quoi qu'il trouvera comme solution que ce soit au niveau social, religieux... Ce sera ficitif, abstrait car chose qui ne se realisera pas tandis que voltaire lui comme tu l'as dit expose le pb et l'argumente.[/B][/FONT]
    Je vais te donner un seul exemple: La démocratie antique était participation directe des citoyens (athéniens) à la vie politique parce que leur nombre était minime, la france de 18 ème siècles comptait des millions et ne peuvent pas se rassembler en un seul lieu, on doit alors créer le suffrage universelle (les députés, le président etc) et c'est Rousseau qui en a bien esquisser la résolution.. le premier article de la déclaration des droits de l'homme de 1789 ressemble à l'ébauche de celle du contrat social: 'les hommes naissent libres.." chez rousseau: "l homme est né libre mais..".. La postérité ne parle que de Rousseau.. Vous savez pourquoi on connait Voltaire c'est parce qu'il est facile à étudier dans le lycée ou la faculté, comme je viens de préciser: son style repose sur deux choses: sarcasme et satire c'est tout.. Si vous vous interressez à la critique littéraire, je vous suggère de lire les critiques thématiques d 20ème siècle.. on ne parle que de Rousseau..;)
    J'ai fait mon mémoire sur Rousseau " l'Imaginaire et le Temps dans les [I][U][B]rêvries du promeneur solitaire[/B][/U][/I]", et l'encadreur était un professeur dix-huitièmiste, Voltairien jusqu'au dent et cependant il reconnait tout ce que je viens de dire..

  15. #15
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2009
    Localisation
    Dans le Royaume des toons!!
    Messages
    3 595
    Citation Envoyé par zigzago Voir le message
    Je vais te donner un seul exemple: La démocratie antique était participation directe des citoyens (athéniens) à la vie politique parce que leur nombre était minime, la france de 18 ème siècles comptait des millions et ne peuvent pas se rassembler en un seul lieu, on doit alors créer le suffrage universelle (les députés, le président etc) et c'est Rousseau qui en a bien esquisser la résolution.. le premier article de la déclaration des droits de l'homme de 1789 ressemble à l'ébauche de celle du contrat social: 'les hommes naissent libres.." chez rousseau: "l homme est né libre mais..".. La postérité ne parle que de Rousseau.. Vous savez pourquoi on connait Voltaire c'est parce qu'il est facile à étudier dans le lycée ou la faculté, comme je viens de préciser: son style repose sur deux choses: sarcasme et satire c'est tout.. Si vous vous interressez à la critique littéraire, je vous suggère de lire les critiques thématiques d 20ème siècle.. on ne parle que de Rousseau..;)
    J'ai fait mon mémoire sur Rousseau " l'Imaginaire et le Temps dans les [I][U][B]rêvries du promeneur solitaire[/B][/U][/I]", et l'encadreur était un professeur dix-huitièmiste, Voltairien jusqu'au dent et cependant il reconnait tout ce que je viens de dire..
    [FONT=Century Gothic][B]Je ne défends ni l' un ni l'autre comme je l'ai dis sur mon premier poste pour moi il serait impossible de comparer deux ecrivains philosophes non identique car on sait tres bien que tout deux sont differents dans leur écrit.
    Pour justifier mes reponses au dessus voici quelques livre sur Rousseau qui prouve que celui-ci était parfois dans une rêverie mythologique ([U][I]Discours sur l'inégalité[/I][/U][I][U])[/U], pour ce qui est du non concret voici une autre de ces oeuvre ([/I][U][I]Lettre sur la Providence)[/I][/U]. Pour ces morales ( panagéryque ou bien diatribe) il s'inspire le plus souvent de l'Antiquité ([I][U]Prosopopée de Fabricius[/U]).[/I]
    [/B][/FONT]

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38