+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé

          
  1. #1
    Nouveau
    Date d'inscription
    Dec 2010
    Messages
    16

    Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé

    [B][FONT=&quot]Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé[/FONT][/B]

    [I]Le cerveau Russe est humide et dépourvu de génie[/I]
    [I]Plein de marécages, et souvent envahi[/I]
    [I]Mais une étincelle dans ce noir[/I]
    [I]défragmente ses pensées et illumine son esprit[/I]
    [I]Lionne sagesse qui rugit tendrement[/I]
    [I]Ses griffes offensantes d’une diablesse redemptée[/I]
    [I]lui caressent les entrailles et effacent ses chagrins[/I]
    [I]gonflant son nuage, de génie en rafale et de ses rires éclairs[/I]
    [I]le transporte dans un char qu’il ne maitrise aucunement[/I]
    [I]aveuglant sa tristesse, l’entrainant aux abysses[/I]
    [I]Sagesse, Sagesse! Limite du cerveau[/I]
    [I]Maudite Sagesse! Amie des esclaves[/I]
    [I]Glaive a la main et tentacules de tendresse[/I]
    [I]on ne peut t’esquiver, tu attaques notre esprit[/I]
    [I]on se laisse tenté, aspirant au répit[/I]
    [I]est ce la solution ou fuite du mépris?[/I]
    [I]Mépris inconscient, mépris de soi même[/I]
    [I]Flatulence cérébrale face a ce compromis[/I]
    [I]Sagesse ou génie? Trajets de nos âmes[/I]
    [I]Mais à qui jeter la faute, origine de ce trouble ?[/I]
    [I]Catapultons ce délire et suivons telle démence ![/I]
    [I]Stigmates bien visibles sur un sentier inconnu [/I]
    [I]inconnu de nous autres, qui voyons que concret [/I]
    [I]on conçoit en prosaïque, grossière habitude[/I]
    [I]mais vérité est sous nos yeux, vérité répugnante [/I]
    [I]Sacrilège ! Sacrilège ! J’y vois le Créateur[/I]
    [I]Ce n’est point Outrage, certes c’est bien lui[/I]
    [I]Dieu est injuste, se noyant dans le vice[/I]
    [I]A imposer ce défi, nous zieutant lézardés[/I]
    [I]Ses Brebis éparses, dépourvues d acuités [/I]
    [I]Attaquées de toutes parts, elles développent la faiblesse[/I]
    [I]D’implorer le pardon, s imposant des limites[/I]
    [I]A quoi bon s en soucier, il y a bien cette pitié![/I]
    [I]la pitié du Divin, qu’on appelle miséricorde[/I]
    [I]ivre de charité, il étend ses limites[/I]
    [I]Limité tout comme nous, il chercha l’illusion[/I]
    [I]se trompa lui même et se noya dans son mensonge[/I]
    [I]Le russe le compris et fit place a la grandeur[/I]
    [I]La faucille et le marteau gagnèrent en ampleur[/I]
    [I]Mais Dieu n’était point mort, tout juste qu’il comprit...[/I]


    [I]http://http://www.google.com/imgres?...w=1366&bih=543
    [/I]

  2. #2
    Fidèle
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Localisation
    Wonderland
    Messages
    3 320
    Bah j'ai envie de dire bravo pour le niveau linguistique, plein de sens a découvrir dans ces phrases.
    A travers ces mots, j'ai eu une idée de ce qui c'est passé dans le cerveau des russes a l’époque de la transition de l'ours blanc vers le communisme, tout comme l'europ, c'est gens de l'ouest ont cru, choisi d’éliminer la religion qui leur semblait la cause de leur faiblesse, ils ont ensuite mit sur la force, le travail et le labour, on peut sentir un mélange de haine et de défi envers dieu et ça était en quelque sorte le moteur de leur révolution.

    'Mais Dieu n’était point mort, tout juste qu’il comprit...'

    Ici l'auteur fait peut être allusion a l’échec de ce grand projet et de cet idéologie et les 3 points de suspension indique le retour au point de départ, le russe a la recherche de son grand destin.

  3. #3
    Nouveau
    Date d'inscription
    Dec 2010
    Messages
    16
    Bien Vrai mais la revolution de la pensé Russe ormis les clichés que bon nombres de gens developpent sur la tyrannie et la pensée unique (ce qui n est pas faux d'ailleurs vu sous un certain angle) il y avait aussi une genese de ce qu on appelerait l'emergence de l'ethnicité Russe boustée entre les deux guerres par une envie de survie qui les obligeait a se creer une image supérieure! considérant la relativité et le fait que le système était épidermiquement intouchable tout ramenait a épiloguer sur cette autre super puissance qu est la Divinité! et Paaaf c'a a fait des Chocapics!

  4. #4
    Fidèle
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Localisation
    Wonderland
    Messages
    3 320
    Je suis d accord, Les russes ont aussi souffert des dictateur qui sous prétexte for the sake the motherland ou pour la patrie ont totalement dénuer la valeur de individual. Malgré, c’était une époque d’éloge, la gloire graver dans l'histoire de la Russie.

    Finalement une question se pose : le russe ressent t'il la nostalgie ?

  5. #5
    Nouveau
    Date d'inscription
    Dec 2010
    Messages
    16
    c est une nostalgie sans que ca le soit réellement dans un sens ou les choses se maintiennent encore et que la notion de patriotisme se fonde inlassablement aujourd’hui et ceci essentiellement dû a la « grande guerre patriotique », considérée comme un sacrifice sans précédent dans l’Histoire. Le Russe de manière générale n'a jamais théorisé son amour de la Patrie, dont il critique d'un autre coté sans vergogne l'autorité suprême! Peuple Russe a su dissocier patriotisme et satisfaction populaire et a la question : « pourquoi aimer la Russie », le Russe répondra invariablement : « parce que je suis russe ». Son amour est aussi naturel que celui d’un enfant pour sa mère alors il n est pas vraiment question de nostalgie!

    Puissent les Tunisiens en prendre de la graine! Amen!

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38