+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Discussion: Sujets du Bac 2010!

          
  1. #1
    Actif
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Localisation
    Pandora
    Messages
    1 154

    Thumbs up Sujets du Bac 2010!

    Voici les sujets du bac 2010 de ce matin, trois sujets par filière (S ES L)
    Lequel parmi ceci vous semble être le plus intéressant? Lequel seriez vous capable de traiter?Pourriez vous proposer un plan ou les idées principales pour le sujet de votre choix

    [B][B][SIZE=2][COLOR=Green]Filière scientifique :[/COLOR]
    Sujet 1 : L'art peut il se passer de règles ?
    Sujet 2 : Dépend-il de nous d'être heureux ?
    Commentaire : Extrait de [I]Léviathan[/I], de Hobbes

    [COLOR=Green]Filière économique et sociale :[/COLOR]
    Sujet 1 : Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?
    Sujet 2 : Le rôle de l'historien est-il de juger ?
    Commentaire : Extrait de [I]L'Education morale[/I], de Durkheim

    [COLOR=Green]Filière L :[/COLOR]
    Sujet 1 : La recherche de la vérité peut elle être désintéressée ?
    Sujet 2 : Faut il oublier le passé pour se donner un avenir ?
    Commentaire : Extrait de [I]Somme théologique[/I], de Thomas d'Aquin[/SIZE][/B] [/B]

  2. #2
    Animatrice Marhba
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Messages
    2 201
    [B][COLOR="navy"][FONT="Fixedsys"] [SIZE="3"]Le sujet 2 (Filière scientifique) me semble le plus intéressant : Dépend-il de nous d'être heureux ?

    Quelques idées:

    -Tout le monde veut être heureux, nous désirons tous être heureux.
    -Qu'est-ce qu'être heureux ? (Pour moi c'est voir le verre à moitié plein et non à moitié vide :tong: )
    -Oui, être heureux dépend de nous.
    -Se contenter de ce que l'on a.
    -Accepter son destin qu'il soit bon ou mauvais.
    -«Ne prenez pas la vie au sérieux ; de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant.»[I]Bernard Le Bovier de Fontenelle[/I]
    -«J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé.» [I]Voltaire[/I]
    -Maîtriser ses désirs ( ce n'est pas si facile ) satisfaire tous ses désirs ne rend pas forcément heureux.[/FONT][/COLOR][/B][/SIZE]

  3. #3
    Modératrice
    Date d'inscription
    Oct 2007
    Messages
    2 657
    Citation Envoyé par foufou444 Voir le message
    [B][COLOR="navy"][FONT="Fixedsys"] [SIZE="3"]
    -Oui, être heureux dépend de nous.
    [/FONT][/COLOR][/B][/SIZE]

    [FONT=Comic Sans MS] parfois être heureux dépend de l'autre aussi ..[/FONT]

  4. #4
    Animatrice Marhba
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Messages
    2 201
    Citation Envoyé par nawnaw Voir le message
    [FONT=Comic Sans MS] parfois être heureux dépend de l'autre aussi ..[/FONT]
    [B][COLOR="navy"][FONT="Fixedsys"][SIZE="3"]Tu peux me donner un exemple nawnaw?[/SIZE][/FONT] [/COLOR][/B]

  5. #5
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Feb 2009
    Localisation
    Partout
    Messages
    7 831
    [B]c'est un topic pour préparer le Bac, pas pour philosopher



    dehors foufou et naw[/B]

  6. #6
    Modératrice
    Date d'inscription
    Oct 2007
    Messages
    2 657
    Citation Envoyé par foufou444 Voir le message
    [B][COLOR=navy][FONT=Fixedsys][SIZE=3]Tu peux me donner un exemple nawnaw?[/SIZE][/FONT] [/COLOR][/B]
    [FONT=Comic Sans MS]
    notre bonheur dépend aussi de l'existence de l'autre avec nous ( famille, ami, etc ) comme étant un être social par nature ..;
    comme il dépend aussi du bonheur de cet autre .. ( mais , si on vit à la recherche du bonheur de l'autre ça devient le grand malheur et là c'est tout un autre sujet

    @ hostel: tout à fait d'accord, donc voilà je sors [/FONT]

  7. #7
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Mar 2007
    Messages
    5 880
    [B][COLOR=navy][FONT=Fixedsys][SIZE=3]Le sujet 2 (Filière scientifique) me semble le plus intéressant : Dépend-il de nous d'être heureux ?

    Quelques idées:

    -Tout le monde veut être heureux, nous désirons tous être heureux.
    -Qu'est-ce qu'être heureux ? (Pour moi c'est voir le verre à moitié plein et non à moitié vide :tong: )
    -Oui, être heureux dépend de nous.
    -Se contenter de ce que l'on a.
    -Accepter son destin qu'il soit bon ou mauvais.
    -«Ne prenez pas la vie au sérieux ; de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant.»[I]Bernard Le Bovier de Fontenelle[/I]
    -«J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé.» [I]Voltaire[/I]
    -Maîtriser ses désirs ( ce n'est pas si facile ) satisfaire tous ses désirs ne rend pas forcément heureux.[/SIZE][/FONT][/COLOR][/B]
    [SIZE=3][FONT=Times New Roman]C'est bien de te proposer pour commencer :tong:
    Ama en lisant les idées que tu as cité j'ai l'impression que tu tends plus à répondre à la question "Comment être heureux ?" qu'à "Dépend il de nous d'être heureux ?". Cela dit , tes idées ne sont pas inutiles pour autant car elles mettent en avant certains points qui eux permettront de répondre à la question de base...

    L'exercice philosophique c'est ça , se poser des questions nécessaires à la compréhension de la problématique et utiles pour dégager les points essentiels au développement. En revanche il faut veiller à ne pas s'éloigner du sujet sous peine de s'engager dans des considérations stériles (HS) ... "[I]Comment être heureux[/I]" / "[I]Qu'est-ce que le bonheur / être heureux[/I]" paraissent être des interrogations intéressantes dans la mesure où une fois que les conditions du bonheur sont établies nous pouvons être plus à même de déterminer si celui-ci dépend de nous uniquement ou bien des autres également. Et si oui dans quelle mesure ? En gros je verrai bien la dissertation démarrer sur cette base là.

    [/FONT][/SIZE]
    [FONT=Times New Roman][SIZE=3]
    [/SIZE][/FONT]

  8. #8
    Animatrice Marhba
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Messages
    2 201
    Citation Envoyé par Kempo Voir le message
    [SIZE=3][FONT=Times New Roman]C'est bien de te proposer pour commencer :tong:
    Ama en lisant les idées que tu as cité j'ai l'impression que tu tends plus à répondre à la question "Comment être heureux ?" qu'à "Dépend il de nous d'être heureux ?". Cela dit , tes idées ne sont pas inutiles pour autant car elles mettent en avant certains points qui eux permettront de répondre à la question de base...

    L'exercice philosophique c'est ça , se poser des questions nécessaires à la compréhension de la problématique et utiles pour dégager les points essentiels au développement. En revanche il faut veiller à ne pas s'éloigner du sujet sous peine de s'engager dans des considérations stériles (HS) ... "[I]Comment être heureux[/I]" / "[I]Qu'est-ce que le bonheur / être heureux[/I]" paraissent être des interrogations intéressantes dans la mesure où une fois que les conditions du bonheur sont établies nous pouvons être plus à même de déterminer si celui-ci dépend de nous uniquement ou bien des autres également. Et si oui dans quelle mesure ? En gros je verrai bien la dissertation démarrer sur cette base là.

    [/FONT][/SIZE]
    [FONT=Times New Roman][SIZE=3]
    [/SIZE][/FONT]
    [B][SIZE="3"][COLOR="navy"][FONT="Fixedsys"]lol kempo, jéb rabbi mouch zéro :tong: Oui t'as raison, en relisant ma réponse j'ai remarqué ça. En fait, on ne peut répondre à la question "Dépend-il de nous d'être heureux ?" qu'après avoir répondu à la question "Qu'est-ce qu'être heureux?".
    Une définition universelle du bonheur, existe-t-elle? Etre heureux = satisfaire tous ses désirs? Je crois que cette étape est primordiale pour passer à la suivante. Sinon, kempo, qu'en penses tu? Dépend-il de nous d'être heureux ? [/FONT][/COLOR][/SIZE][/B]

  9. #9
    Fidèle
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Messages
    2 500
    [B][COLOR=royalblue]Faut il oublier son passé pour se donner un avenir? [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]Question interessante... Déjà "faut il " peut signifier "dois il" mais aussi "peut il" donc est ce que cela dépend que du bon vouloir de l'homme ou d'un ensemble d'autres élement. [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]Je crois qu'il était possible de s'appuyer sur pas mal de notion dont la raison,l'existence et le temps, la liberté, l'Histoire, la morale, inconscient. Un plan thèse/antithèse/synthèse permet de répondre au sujet [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]I [U]L'homme doit oublier son passé pour être libre de son avenir[/U][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]1) Remettre en cause les déterminismes sociaux, religieux et culturel. Mais l'homme le peut il? L'homme n'est il pas determiné par avance comme le suppose Leibniz "l'essence précède l'existence"? Ainsi il est determiné dans un passé qui le précède donc il ne peut le remettre en cause. [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]On oppose à cette idée celle de Sartre, que l'existence précède l'essence donc que "l'homme est condamné à être libre". Donc possible remise en cause de tous les détermines mais par quels moyens? On peut citer aussi Pascal, du côté de Leibniz, et Neitzsche du point de vue de Sartre. [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]2) Le cogito de Descartes, moyen de relativiser l'influence du passé. "Je pense donc je suis" , je ne suis sure que d'une chose ma pensée. Le reste est doute. Par le chemin enoncé dans [U]Le Discours de la méthode[/U], l'homme peut remettre en cause les prejugés sur lesquels il s'est formé et sa representation du monde. Par extension son passé. [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]3) L'action concrète pour réduire les déterminisme et construire l'avenir. Pronée par Marx dans [U]Le Capital[/U] ou Sartre dans la revue [U]L'Action[/U] . L'homme ne serait donc pas determiné mais conditionné par son passé, c'est l'action du présent qui construit le futur [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][U]II Sans compréhension du passé, pas d'avenir possible[/U][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]1) Le poids de l'Hisoire sociale . On peut parler de la mémoire de la seconde guerre mondiale et de la necessité pour les européens d'en tirer des conséquences. Que ça a eu un effet d'union. Je crois qu'on aurait pu parler de la morale proné par Kant. Le devoir de mémoire est un devoir moral nécessaire (on peut citer Neitzsche en contre exemple) . On doit tirer des leçons du passé pour ne pas comettre les mêmes erreurs, blablalba[/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]2) L'inconscience contre la toute puissance de la raison. Le passé enfantin determine le futur de l'homme selon Freud qui s'oppose à Descartes. C'est la relation avec nos parents qui font ce que nous sommes (complexe d'Oedipe & co) . Le cas Elisabeth peut aussi démontrer que le passé a toujours des interferences sur le présent, donc sur le futur si ces problèmes ne sont pas reglés.[/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]3) Spinoza vs Descartes. Contre la toute puissance de la raison, Spinoza privilegie l'autonomie qui se fait en trois temps: se connaitre soi même, connaitre la societé dans laquelle on vit, vivre avec autrui. Dans les trois premiers temps , la necessité de connaitre son passé et celle de sa societé sont nécessaires pour déterminer les prejugés, les idées reçues, pour s'améliorer. Dans le troisième temps, Spinoza souligne que ce sont les autres qui nous forme donc qu'on doit comprendre le regard qu'ils ont pu portés sur nous pour s'ameliorer dans le futur[/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]Pour la synthèse je reviendrais plus tard si j'ai le courage ^^[/COLOR][/B]

  10. #10
    Animatrice Marhba
    Date d'inscription
    Nov 2009
    Messages
    2 201
    Citation Envoyé par hostel1985 Voir le message
    [B]c'est un topic pour préparer le Bac, pas pour philosopher



    dehors foufou et naw[/B]
    [B][FONT="Fixedsys"][SIZE="3"][COLOR="navy"]Merci de relire le topic :tong:[/COLOR][/SIZE][/FONT][/B]

    Citation Envoyé par Belkis Voir le message
    [B][COLOR=royalblue]Faut il oublier son passé pour se donner un avenir? [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]Question interessante... Déjà "faut il " peut signifier "dois il" mais aussi "peut il" donc est ce que cela dépend que du bon vouloir de l'homme ou d'un ensemble d'autres élement. [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]Je crois qu'il était possible de s'appuyer sur pas mal de notion dont la raison,l'existence et le temps, la liberté, l'Histoire, la morale, inconscient. Un plan thèse/antithèse/synthèse permet de répondre au sujet [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]I [U]L'homme doit oublier son passé pour être libre de son avenir[/U][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]1) Remettre en cause les déterminismes sociaux, religieux et culturel. Mais l'homme le peut il? L'homme n'est il pas determiné par avance comme le suppose Leibniz "l'essence précède l'existence"? Ainsi il est determiné dans un passé qui le précède donc il ne peut le remettre en cause. [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]On oppose à cette idée celle de Sartre, que l'existence précède l'essence donc que "l'homme est condamné à être libre". Donc possible remise en cause de tous les détermines mais par quels moyens? On peut citer aussi Pascal, du côté de Leibniz, et Neitzsche du point de vue de Sartre. [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]2) Le cogito de Descartes, moyen de relativiser l'influence du passé. "Je pense donc je suis" , je ne suis sure que d'une chose ma pensée. Le reste est doute. Par le chemin enoncé dans [U]Le Discours de la méthode[/U], l'homme peut remettre en cause les prejugés sur lesquels il s'est formé et sa representation du monde. Par extension son passé. [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]3) L'action concrète pour réduire les déterminisme et construire l'avenir. Pronée par Marx dans [U]Le Capital[/U] ou Sartre dans la revue [U]L'Action[/U] . L'homme ne serait donc pas determiné mais conditionné par son passé, c'est l'action du présent qui construit le futur [/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][U]II Sans compréhension du passé, pas d'avenir possible[/U][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]1) Le poids de l'Hisoire sociale . On peut parler de la mémoire de la seconde guerre mondiale et de la necessité pour les européens d'en tirer des conséquences. Que ça a eu un effet d'union. Je crois qu'on aurait pu parler de la morale proné par Kant. Le devoir de mémoire est un devoir moral nécessaire (on peut citer Neitzsche en contre exemple) . On doit tirer des leçons du passé pour ne pas comettre les mêmes erreurs, blablalba[/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]2) L'inconscience contre la toute puissance de la raison. Le passé enfantin determine le futur de l'homme selon Freud qui s'oppose à Descartes. C'est la relation avec nos parents qui font ce que nous sommes (complexe d'Oedipe & co) . Le cas Elisabeth peut aussi démontrer que le passé a toujours des interferences sur le présent, donc sur le futur si ces problèmes ne sont pas reglés.[/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]3) Spinoza vs Descartes. Contre la toute puissance de la raison, Spinoza privilegie l'autonomie qui se fait en trois temps: se connaitre soi même, connaitre la societé dans laquelle on vit, vivre avec autrui. Dans les trois premiers temps , la necessité de connaitre son passé et celle de sa societé sont nécessaires pour déterminer les prejugés, les idées reçues, pour s'améliorer. Dans le troisième temps, Spinoza souligne que ce sont les autres qui nous forme donc qu'on doit comprendre le regard qu'ils ont pu portés sur nous pour s'ameliorer dans le futur[/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue][/COLOR][/B]
    [B][COLOR=royalblue]Pour la synthèse je reviendrais plus tard si j'ai le courage ^^[/COLOR][/B]
    [B][FONT="Fixedsys"][SIZE="3"][COLOR="navy"]Je te donne 18/20 Belkis, bon courage pour la synthèse :D:[/COLOR][/SIZE][/FONT][/B]

    Citation Envoyé par nawnaw Voir le message
    [FONT=Comic Sans MS]
    notre bonheur dépend aussi de l'existence de l'autre avec nous ( famille, ami, etc ) comme étant un être social par nature ..;
    comme il dépend aussi du bonheur de cet autre .. ( mais , si on vit à la recherche du bonheur de l'autre ça devient le grand malheur et là c'est tout un autre sujet

    @ hostel: tout à fait d'accord, donc voilà je sors [/FONT]
    [B][FONT="Fixedsys"][SIZE="3"][COLOR="navy"]
    Le bonheur de Mr x dépend de Mr y si Mr x est influençable, donc en fin de compte ça dépend de lui même, c'est un choix, il peut changer de caractère :tong:[/COLOR][/SIZE][/FONT][/B]

  11. #11
    Fidèle
    Date d'inscription
    May 2009
    Messages
    10 021
    j'aurai choisis ce sujet ... "Le rôle de l'historien est-il de juger ?"

  12. #12
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jan 2011
    Messages
    1
    mashallah this is very nice post.. i really like it
    keep on posting nice stuff

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38