je suis malheureusement une tunisienne

comme vous êtes tous des gros cons et moi aussi

le tourbillon
ta visite me ravis à merveille
un plaisir chavire mon réveil
sans pour autant le vouloir
je suis venir te dire au revoir
garde en souvenir ces instants coquins
acheminer les soucis qu'on traîne
comment oublier cette syrene
qui m'a dit un jour:"les hommes te garderont dans tes chaines"