+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Discussion: Que faire pour combattre l'anxiété chez les enfants surtout à l'age de 7ans??

          
  1. #1
    Confirmé
    Date d'inscription
    Apr 2008
    Messages
    162

    Red face Que faire pour combattre l'anxiété chez les enfants surtout à l'age de 7ans??

    j'ai besoin de votre aides ;j'aimerai bien savoir comment faire pour combattre l'anxiété chez un enfant de l'age de 7 ans ???

  2. #2
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Jun 2008
    Messages
    34
    l'anxiété pour un enfant c pas si grave que ça elle est considéré normale elle devient une maladie que lorsque elle se répète souvent ou de façon assez intense pour être mal supportée et perturber la vie quotidienne.
    pour diminuer les risque il faut pousser l'enfant (le convaincre ) de pratiquer une ou deux activités avec des enfants de son âge pour qu'il retrouve la joie de vivre et de profiter de son enfance .
    Toujours parler avec lui , c bien pour l'équilibre de l'enfant d'avoir confiance avec c parent ou avec les personnes qui s'occupent de lui il ne faut surtout pas le laisser s'isoler seul de son coin
    Si l'enfant tombe malade il faut toujours le rassurer même si son cas est grave et essayer de ne pas lui montrer notre inquiétude

  3. #3
    Confirmé
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    sur ton écran
    Messages
    122
    Citation Envoyé par saminou Voir le message
    j'ai besoin de votre aides ;j'aimerai bien savoir comment faire pour combattre l'anxiété chez un enfant de l'age de 7 ans ???
    Bonjour,
    Peux tu décrires ce que tu entends par "anxiété". L'anxiété est assez courante chez les enfants, surtout chez les premiers nés d'une fratrie qui sont de manière générale plus anxieux que les frères et soeurs.

    S'il s'agit de ton enfant peux tu préciser ce qu te fait penser à une anxiété ?
    A t il peur de quelque chose en particulier ?
    Depuis quand cela dure t il ?
    Y a t il des situations particulièrement "anxiogènes" pour lui ?
    Comment cela se traduit dans son comportement ?
    Sa manière d'être a t elle changer ces derniers temps ?
    Y a t il eu un changement dans sa vie ?

    Il est malheureusement difficile de répondre à ta question telle qu'elle est présentée.

    Je ne cherche pas à te faire révéler des info sur ta vie privée, juste à mieux cerner ton problème.

  4. #4
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Mar 2005
    Messages
    1 804

    voila un peut pres ce qu`il faut faire

    Citation Envoyé par saminou Voir le message
    j'ai besoin de votre aides ;j'aimerai bien savoir comment faire pour combattre l'anxiété chez un enfant de l'age de 7 ans ???
    Il faut le faire sortir aller vois le zoo ,voir un film , allez voir la belle nature en compagnie avec des autres gamins de son age a la plage aussi visitez des amis de la famille, faire du sport du gym, meme si cela vous prends votre temps car oui je crois que c`est grave si ca continu il faut voir un specialiste pour enfants et leur explique votre cas bonne chance

  5. #5
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Mar 2005
    Messages
    1 804

    L'anxiété Qu'est-ce que c'est ?

    L'anxiété
    Qu'est-ce que c'est ?
    C'est un trouble émotionnel qui se manifeste par un sentiment d'insécurité.
    L'anxiété est caractérisée par un sentiment d'appréhension, de tension, de malaise, de terreur face à un péril de nature indéterminée. Elle est souvent exprimée par le patient sous les termes de nervosité ou de soucis. L'anxiété doit être distinguée de la peur qui répond à une situation menaçante réelle.
    On différencie le trouble panique (correspondant à des crises d'angoisse aiguës survenant de manière périodique) et l'anxiété permanente (trouble anxiété généralisée, ou névrose d'angoisse), qui affecte les sujets de manière durable.
    Cette distinction est importante car les traitements sont différents. Le trouble panique bénéficie d'un traitement préventif de la survenue des crises par les antidépresseurs alors que l'anxiété généralisée est accessible aux tranquillisants classiques.
    Les troubles anxieux sont fréquents, ils affecteraient environ chaque année 2 à 8 % de la population adulte et seraient plus fréquents chez les femmes. L'âge moyen de survenue des premiers symptômes se situe entre 20 et 30 ans.
    Les signes de la maladie
    L'anxiété peut être normale, voire nécessaire à la vie par sa fonction adaptative, ou au contraire pathologique et invalidante. Les limites entre la réaction anxieuse normale qui mobilise le sujet pour affronter une situation difficile et l'anxiété pathologique est floue.
    On considère en général que l'anxiété est normale lorsqu'elle est bien tolérée par le sujet, qu'il peut la contrôler, qu'il ne la perçoit pas comme une souffrance excessive, qu'elle n'a pas de retentissement sur sa vie quotidienne et qu'elle est peu somatisée. L'anxiété normale est l'expérience que chacun de nous a vécue : peur avant un examen, inquiétude pour la santé d'un parent, réactions anxieuses lors d'accidents, de catastrophes... L'anxiété est ainsi une émotion utile. C'est une réaction psychologique au stress. C'est un état qui fait partie de nos réactions d'adaptation aux stimulations extérieures en nous permettant de mobiliser notre attention, d'élever notre vigilance dans des situations de nouveauté, de choix, de crise ou de conflit.
    L'anxiété est anormale quand :

    • Elle n'est plus liée à des événements de la vie et qu'elle survient sans raison ;
    • Elle devient un état permanent ;
    • Elle perd sa fonction d'aide aux changements de la vie et elle favorise davantage la répétition ou la limitation des comportements que les possibilités d'adaptation du sujet ;
    • Elle est une souffrance aboutissant à une demande de soins ;
    • Elle s'intercale entre des attaques de panique ou elle s'associe à des états névrotiques, psychotiques ou hypocondriaques ;
    • Elle se complique d'états dépressifs ou de phénomènes de dépendance (pharmacologique, alcoolique, toxicomaniaque, relationnelle).

  6. #6
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Mar 2005
    Messages
    1 804

    suite

    causes et facteurs de risque
    A côté des troubles névrotiques (anxiété généralisée et trouble panique) dont la cause réelle est inconnue et fait l'objet de différentes théories, il existe des causes faciles à reconnaître.
    L'anxiété est toujours présente dans les états névrotiques et elle est même l'élément constitutif de la névrose d'angoisse.
    Dans la névrose hypocondriaque, l'anxiété se fixe sur le corps. Ces symptômes structurés permettent de diminuer la sensation d'angoisse.
    Dans la névrose hystérique, l'angoisse est convertie en symptômes physiques n'ayant pas de support organique. Mais cette conversion est souvent incomplète et une certaine anxiété persiste en général.
    Dans la névrose phobique, l'anxiété est fixée sur des situations précises (foule, espace fermé ou très largement ouvert, animaux...), et l'angoisse ne se manifeste que devant ces situations et disparaît en même temps qu'elles.
    Dans la névrose obsessionnelle enfin, le sujet lutte contre les pensées qui l'envahissent et l'anxiété est toujours présente.
    L'état de stress post-traumatique (névrose post-traumatique) est consécutif à un événement hors du commun qui provoquerait des symptômes évidents de détresse chez la plupart des individus. L'événement est perpétuellement revécu sous forme de souvenirs, de rêves, d'impression qu'il va se reproduire... Le sujet s'efforce d'éviter tout ce qui lui rappelle l'événement et souffre d'une hypertonie neurovégétative (irritabilité, hypervigilance, hyperréactivité au stress, difficultés d'endormissement

  7. #7
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Mar 2005
    Messages
    1 804

    suite

    [?] Les signes de la maladie
    L'anxiété généralisée se manifeste par un sentiment d'insécurité permanente avec ruminations sur le passé et craintes diverses concernant l'avenir. L'anxieux chronique a beaucoup de mal à prendre une décision ou de choisir, étant soumis au doute perpétuel. Il est hyperémotif, instable, et réagit vivement aux stimuli extérieurs. Phobies et dépression sont habituelles.
    L'attente anxieuse est le symptôme le plus constant. Les soucis quotidiens sont démesurément grossis. L'anxieux appréhende le pire pour lui et ses proches. Très dépendant de son entourage, il supporte mal les séparations.
    Dans l'intervalle des épisodes d'anxiété aiguë, la plupart des patients ne présentent aucun trouble. D'autres continuent à ressentir une asthénie, des céphalées ou d'autres manifestations d'anxiété.
    Dans la névrose d'angoisse, l'anxiété est flottante et isolée, pure. Sur ce fond d'angoisse permanent peuvent survenir des crises aiguës paroxystiques sans cause déclenchante évidente.
    Il existe souvent des facteurs prédisposants constitutionnels ou conséquences d'un environnement défavorable. Des états anxieux similaires sont parfois retrouvés chez les parents.

  8. #8
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Mar 2005
    Messages
    1 804

    et enfin traitement

    Traitement
    Dans les formes légères d'anxiété, on prescrit des anxiolytiques comme des benzodiazépines à faibles doses.
    Lorsque l'anxiété prend la forme de crises d'angoisse, physiquement et psychiquement douloureuses :

    • Une benzodiazépine à dose plus élevée ;
    • Les autres familles de tranquillisants.

    Dans les attaques de panique, les tranquillisants sont parfois insuffisants et les antidépresseurs sont alors les seuls produits actifs. Ils sont également utilisés en prévention.
    La psychothérapie est intéressante quand le patient recherche le dialogue. Elle est d'autant plus efficace que l'anxiété est liée à un problème psychologique, surtout si le patient est isolé, sans grande aide de l'entourage. La relaxation donne de bons résultats dans l'anxiété généralisée.
    Dans les phobies spécifiques (agoraphobie, peur de la conduite, de l'avion, des magasins, des ascenseurs, etc.), les techniques comportementales donnent d'excellents résultats lorsque les patients adhèrent complètement au programme de désensibilisation et aux tâches quotidiennes à faire à domicile. L'adhésion au traitement est une condition indispensable au succès de ce type de prise en charge.
    La psychanalyse est souvent décevante.

  9. #9
    Confirmé
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    sur ton écran
    Messages
    122
    Citation Envoyé par sydney/australia Voir le message
    Traitement
    Dans les formes légères d'anxiété, on prescrit des anxiolytiques comme des benzodiazépines à faibles doses.
    Lorsque l'anxiété prend la forme de crises d'angoisse, physiquement et psychiquement douloureuses :

    • Une benzodiazépine à dose plus élevée ;
    • Les autres familles de tranquillisants.
    Dans les attaques de panique, les tranquillisants sont parfois insuffisants et les antidépresseurs sont alors les seuls produits actifs. Ils sont également utilisés en prévention.
    La psychothérapie est intéressante quand le patient recherche le dialogue. Elle est d'autant plus efficace que l'anxiété est liée à un problème psychologique, surtout si le patient est isolé, sans grande aide de l'entourage. La relaxation donne de bons résultats dans l'anxiété généralisée.
    Dans les phobies spécifiques (agoraphobie, peur de la conduite, de l'avion, des magasins, des ascenseurs, etc.), les techniques comportementales donnent d'excellents résultats lorsque les patients adhèrent complètement au programme de désensibilisation et aux tâches quotidiennes à faire à domicile. L'adhésion au traitement est une condition indispensable au succès de ce type de prise en charge.

    La psychanalyse est souvent décevante.


    Un petit complement d'informations au sujet de cet article.

    Cet article décrit en fait "l'anxiété" chez les adultes (et non chez les enfants) Lumbroso est une très bonne référence, mais elle n'est pas spécialiste de l'anxiété infantile.

    Chez les enfants le meilleur moyen (pour les parents et/ou l'entourage) de pallier à l'angoisse est de rassurer l'enfant sur ces craintes sytématiquement et invariablement... C'est sur le quotidien qu'il faut agir et sur du longterme afin d'empecher l'anxiété (qui souvent est normale) d'évoluer vers un syndrome d'ordre pathologique.

  10. #10
    Nouveau
    Date d'inscription
    Oct 2008
    Messages
    5

    merci de copier coller de wikipedia

    merci de copier coller de wikipedia

  11. #11
    Utilisateur exclu Avatar de The Joker
    Date d'inscription
    Oct 2008
    Messages
    189
    il faut juste surveiller l'enfant, parler avec lui pour lui montrer toute l'affection que tu lui resserve et que s'il y a quelque chose qui ne va pas chez lui il peut te le dire. après de savoir ce qui cloche chez lui et savoir ce qu'il veut et ce qu'il déteste tu essayes ensuite de remplir son emploi du temps avec les activités qu'il aime avec des gamins de son age attention il ne faut pas le couver trop ni être trop sévère avec lui. en générale c le comportement négative et involontaire des parents qui se trouve à l'origine de ces troubles chez leur enfants

Discussions similaires

  1. Machines pour faire du sport chez soit
    Par linuxius dans le forum Entraides diverses entre marhabiens
    Réponses: 8
    Dernier message: 13-04-2010, 10h38
  2. Comment Faire Des Enfants En 2008
    Par rikki dans le forum Cafétéria tunisienne
    Réponses: 1
    Dernier message: 09-03-2008, 22h29

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
User avatar JMann Customer 6 Posts Sorry, vBulletin....I'm putting this at the moment but not sure it's working properly...
Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38