+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Bravo les joueurs tunisiens locaux

          
  1. #1
    Nouveau
    Date d'inscription
    May 2010
    Messages
    3

    Bravo les joueurs tunisiens locaux

    [U]Eliminatoires du CHAN 2011 (1er tour, match retour)[/U]
    [U]Maroc, Tunisie (2, 2)[/U]
    [B]Un dernier quart d’heure de tonnerre![/B]

    Complexe Mohamed V de Casablanca, beau temps, pelouse en bon état, affluence moyenne.
    Maroc et Tunisie font match nul (2-2) en match retour des éliminatoires du CHAN (Championnat d’Afrique des nations réservé aux joueurs locaux) .Score à la mi, temps (1, 0 pour le Maroc)
    Match aller: Tunisie, Maroc (1, 1)
    La Tunisie se qualifie pour la phase finale en février 2011 au Soudan au bénéfice des buts marqués à l’extérieur.
    Buts de Amine Erbate sur penalty (31’) et Slimani (85’) pour le Maroc; Khelifa (76’) et Meriah sur penalty (83’).
    Arbitrage de Wahid Salah Timoumi assisté de Mohamed Nasreddine et Mohamed Fathi Faraj (Libye).
    Avertissements: Erraki (37’), Karouchi (67’), Abdelghani (79’) et Erbate (82’) (Maroc); Ben Youssef (27’), El Ifa (29’), Mathlouthi (89’) et Ben Salah (90+7’) (Tunisie)
    Expulsion de Ben Salah (Tunisie) (90+7’) pour double avertissement.

    [B]Formation des deux équipes:[/B]
    — Maroc: Nadhir Lemyaghri, Rachid Slimani, Adil Karouchi, Mohamed Oulhaj, Amine Erbate (cap.), Hamid Boujar, Mohamed Chihani (Ayoub Skouma 88’), Issam Raki (Moulay Zahir Regue 70’), Ahmed Ajjedou, Faouzi Abdelghani (Omar Najdi 90+3’), Yassine Salhi (sélectionneur Mustapha Haddaoui)
    — Tunisie: Aymen Mathlouthi (cap.), Chadi Hammami (Youssef Msakni 51’), Mehdi Meriah, Syam Ben Youssef, Bilel El Ifa, Khaled Korbi, Chaker Bergaoui, Wissam Yahia, Oussama Darragi, Zouheïr Dhaouadi (Wajdi Bouazzi 70’), Sabeur Khelifa (Mahmoud Ben Salah 86’) (sélectionneur Sami Trabelsi).
    Les Marocains n’y comprennent plus rien! L’équipe de Tunisie a confirmé hier au complexe Mohamed V qu’elle demeurait sa bête noire en éliminant un ensemble chérifien volontaire, enthousiaste et supérieur durant au moins une heure de jeu. Même le CHAN ne veut pas sourire aux Lions de l’Atlas qui comptaient énormément sur cette compétition réservée aux joueurs locaux pour amorcer leur renouveau et sortir du tunnel dans lequel s’enfonce dangereusement un football aux traditions pourtant séculaires.
    Il n’ y avait rien à faire, hier: les hommes de Mustapha Haddaoui vont se croire maudits, car ils auront tout tenté dans les trois quarts de la rencontre. On peut même écrire sans risque de se tromper que les Rouge et Blanc étaient irritants de passivité, d’impuissance et de faiblesse jusqu’à la 68ème minute.
    Déjà, les copains de l’excellent Issam Raki, dont le remplacement à la 70’ enleva une épine du pied de la défense de Bilel El Ifa, avaient pris l’avantage dès la 31’ sur un penalty généreusement accordé par l’arbitre libyen Timoumi . La faute sur Abdelghani commise par le latéral gauche, replacé hier dans l’axe pour remplacer Ammar Jemal lequel a fait faux bond au départ des «locaux» pour Casa (ne dit, on pas que les absents ont toujours tort?) l’a été hors de la surface de réparation. Malgré les protestations véhémentes des hommes de Sami Trabelsi, le referee ne changera pas d’avis. Et c’est Amine Erbate qui prendra à contre, pied Mathlouthi, plaçant les locaux en tête.
    A la 37’, ceux, ci rateront même une balle de break, Karouchi préférant tenter sa chance au lieu de servir Salhi, seul dans la surface.
    La riposte des Aigles de Carthage sera molle, et ce sont toujours les Lions de l’Atlas qui produisaient le jeu.

    [B]Un coaching efficace[/B]
    Le coaching de Sami Trabelsi va heureusement redresser le cours des évènements. La rentrée de Msakni, puis de Bouazzi donne ainsi des ailes à l’attaque tunisienne, jusque, là transparente. La Tunisie va dès lors monter en puissance:
    68’: sauvetage miraculeux du pied, comme un gardien de handball, de Lemyaghri sur Ben Youssef.
    75’: énorme bourde de Lemyaghri qui déserte sa cage, ce qui permet à Darragi, néanmoins excentré, de chercher un lobe qui s’écrase sur le montant.
    La défense marocaine battait de l’aile. La condition physique était juste. Contrairement à l’équipe de Tunisie qui va être libérée par une tête à bout portant de Sabeur Khelifa, seul au cœur de l’arrière, garde adverse, mettant à profit un joli centrage de Meriah (76’).
    Mis en confiance, les coéquipiers de Mathlouthi enfoncent même le clou cinq minutes plus tard quand Msakni, parti côté gauche dans un de ses imparables slaloms échappe à Chihani, pénètre dans les 18 mètres et se voit fauché par Erbate. Penalty! Meriah, très précieux dans ce match, prend à contre pied Lemyaghri (83’).
    Les Marocains, quoique abattus par ce coup du sort qui les condamnait à inscrire deux buts pour espérer se qualifier, ne mettront pas plus de deux minutes pour égaliser suite à une belle combinaison Ragui, Slimani (85’).
    Les dix dernières minutes (puisque Timoumi ajoutera cinq minutes de temps additionnel) seront infernales pour les nôtres qui renvoyaient, remballaient et se jetaient sur le ballon comme ils pouvaient.Dans cette transe, le jeune Mahmousd Ben Salah, entré à la 86’ à la place de Khelifa, se fera même bêtement expulser (manque d’expérience!) en abusant de perte de temps, prenant deux cartons jaunes sur le même dégagement de la balle aux six mètres. Le public local crut au but lorsque le heading de Skouma fit trembler le petit filet (90+5’).
    Bref, une qualification au forceps mais largement mérité des Aigles de Carthage qu’ils doivent à leur réveil salutaire dans un dernier quart d’heure tonitruant.
    Il faut maintenant repenser la stratégie mise en place: la Fédération a décidé que c’est la sélection olympique qui ira, du 4 au 14 février 2011 représenter la Tunisie au CHAN au Soudan. La jeune bande à Ammar Souayah risque toutefois de se faire ramasser par les ténors du foot continental qui y seront présents. Et puis, pourquoi brader cette compétition après avoir produit tant d’efforts pour parvenir jusqu’en phase finale?
    Le Maroc, lui, n’attendait plus qu’une qualification pour envoyer ses meilleurs joueurs locaux tenter d’apporter une embellie à un foot décidément au creux de la vague. Remarquez que le foot tunisien n’était pas beaucoup plus fringant après ses déboires du Mozambique et de l’Angola. Alors, pourquoi lui refuser cette chance de se refaire une santé?

  2. #2
    Confirmé
    Date d'inscription
    Jul 2007
    Localisation
    9odem el pc
    Messages
    607
    au moin!!!!!

  3. #3
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jun 2010
    Localisation
    Suisse
    Messages
    31
    bravo!!!! bonne continuation à l'équipe tunisienne

  4. #4
    Nouveau
    Date d'inscription
    Jun 2010
    Messages
    73
    Merci bien ma chère.
    Cela fait plaisir car je suis fr de lyon et tunisien.
    Citation Envoyé par celine23 Voir le message
    bravo!!!! bonne continuation à l'équipe tunisienne

  5. #5
    Utilisateur exclu
    Date d'inscription
    Feb 2009
    Localisation
    Partout
    Messages
    7 831
    [B]ça confirme une réalité qu'un entraîneur doit être un ancien joueur pour réussir.
    Bravo Sami Trabelssi, il a promis qu'il revient avec la qualif et il l'a fait. [/B]

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38