[COLOR="blue"][SIZE="6"]Vive Olympique du Marseille[/SIZE][/COLOR] ,
Mes Dames et Monsieur , Olympique Du Marseille est toujours la plus forte Equipe de football en France , car elle présente la fierté du sport français , je veut dire la fierté du football France car elle est la première équipe française qui a remporte la Ligue des champion européenne dans le foot ball .
Dans tous les temps Olympique du Marseille a crée des joueurs de qualité comme Didier Drogba L'eliphant du cote D’ivoire , Samir Nasri ce petit miracle français qui joue maintenant pou Arsenal , n'oubliant pas le miracle appelé Frank Ribery qui defendere pour le moment les couleurs du Bayern Munchen , Mathieu Valbuina , Morientes , Djebril Cisse , Lucho gonzales , Gabiriel Heinse ...........
Maintenant je vous présente les nouveauté de L'OM ;
Stephan : «Remy a une énorme activité»
Buteur lors du Trophée des Champions, Loïc Remy a de nouveau trouvé le chemin des filets, samedi soir, contre Sochaux au stade Vélodrome. Lui qui avait fini la saison dernière en trombe, débute celle-ci sur les mêmes bases. « L’an passé, il a fait la meilleure saison de sa carrière en marquant 15 buts avec l’OM et en débutant en septembre, souligne Guy Stpehan. C’est un buteur, il a eu trois ou quatre occasions, il en a marqué un. Il a une énorme activité et donc forcément il peut parfois manquer d’un peu de lucidité. Contre Sochaux, il a quand même marqué et a eu l’opportunité d’en mettre plus »
Deschamps : « On ne peut pas se contenter du nul »
07/08/11 - OM 2-2 Sochaux
A l’issue du match nul concédé face à Sochaux, le coach olympien affichait sa déception face aux deux points lâchés face aux Doubistes, sans pour autant tomber dans l’excès de fatalisme.

Didier Deschamps, en égalisant en fin de partie peut-on dire que l’OM a gratté un point, ou en a-t-il perdu 2 ?

On ne va rien gratter. On en a perdu 2, peu importe la physionomie du match. On a été mené à un moment, puis on a égalisé, c’est vrai. Mais on ne peut pas se contenter de ce match nul ce soir. Quand on joue à domicile avec nos ambitions, je n’aurais pas l’air malin si je vous disais que ce point est bon à prendre. Alors, il n’y a pas tout à jeter, bien au contraire, mais on perd deux points.

Comment expliquez-vous cette baisse de régime alors que l’OM semblait avoir le match bien en main ?

On a bien maîtrisé pendant la 1ere partie du match, puis ça a été plus difficile. On avait fait ce qu’il fallait, surtout en première mi-temps, en terme de jeu et d’occasions. On a quand même le bonheur de mener d’un but, même si on aurait aussi pu avoir un avantage plus conséquent. On a suffisamment d’opportunités pour prendre un peu plus de marge et être un peu plus tranquille

Les joueurs ressentent-ils le contrecoup de la préparation ?

Il y a eu un coup de moins bien vers l’heure de jeu, avec un peu de laxisme sur le plan défensif. Les organismes ne sont pas encore à 100%, mais personne ne peut l’être pour un premier match de championnat. Il faut reprendre le rythme. Tout dépend de l’intensité. Même si c’est vrai que l’on a maîtrisé, on a aussi beaucoup fait d’efforts en première mi-temps, dans le mouvement et la vitesse. On l’a certainement payé au bout d’une heure de jeu, j’ai vu plusieurs joueurs qui accusaient un peu le coup. C’était un peu général. Ça va aller en s’améliorant.

L’OM encaisse encore deux buts…

Oui, c’est une réalité. Même si l’on revient (au score) et qu’on aurait pu mettre le 3e, prendre deux buts à domicile, c’est difficile. C’est individuel, collectif, un peu des deux certainement. On encaisse beaucoup de buts, c’est une réalité. Sochaux n’a pas eu beaucoup d’occasions, mais ils ont été efficaces. Je m’attendais à ce qu’ils ressortent, car en première mi-temps ils n’avaient pas fait grand-chose.

Comment avez-vous trouvé le match des recrues ?

Je n’aime pas parler des cas individuels, ce n’est pas cette année que je vais changer. Il y a un collectif. Ce sont de bons footballeurs, chacun dans leur registre. Après, il y a un équilibre à trouver entre eux et les anciens. Mais je sais qu’on a pris de bons joueurs avec un bon état d’esprit.
Deschamps : « On ne peut pas se contenter du nul »
07/08/11 - OM 2-2 Sochaux
Réduire le texte
Agrandir le texte
Imprimer cet article
A l’issue du match nul concédé face à Sochaux, le coach olympien affichait sa déception face aux deux points lâchés face aux Doubistes, sans pour autant tomber dans l’excès de fatalisme.

Didier Deschamps, en égalisant en fin de partie peut-on dire que l’OM a gratté un point, ou en a-t-il perdu 2 ?

On ne va rien gratter. On en a perdu 2, peu importe la physionomie du match. On a été mené à un moment, puis on a égalisé, c’est vrai. Mais on ne peut pas se contenter de ce match nul ce soir. Quand on joue à domicile avec nos ambitions, je n’aurais pas l’air malin si je vous disais que ce point est bon à prendre. Alors, il n’y a pas tout à jeter, bien au contraire, mais on perd deux points.

Comment expliquez-vous cette baisse de régime alors que l’OM semblait avoir le match bien en main ?

On a bien maîtrisé pendant la 1ere partie du match, puis ça a été plus difficile. On avait fait ce qu’il fallait, surtout en première mi-temps, en terme de jeu et d’occasions. On a quand même le bonheur de mener d’un but, même si on aurait aussi pu avoir un avantage plus conséquent. On a suffisamment d’opportunités pour prendre un peu plus de marge et être un peu plus tranquille

Les joueurs ressentent-ils le contrecoup de la préparation ?

Il y a eu un coup de moins bien vers l’heure de jeu, avec un peu de laxisme sur le plan défensif. Les organismes ne sont pas encore à 100%, mais personne ne peut l’être pour un premier match de championnat. Il faut reprendre le rythme. Tout dépend de l’intensité. Même si c’est vrai que l’on a maîtrisé, on a aussi beaucoup fait d’efforts en première mi-temps, dans le mouvement et la vitesse. On l’a certainement payé au bout d’une heure de jeu, j’ai vu plusieurs joueurs qui accusaient un peu le coup. C’était un peu général. Ça va aller en s’améliorant.

L’OM encaisse encore deux buts…

Oui, c’est une réalité. Même si l’on revient (au score) et qu’on aurait pu mettre le 3e, prendre deux buts à domicile, c’est difficile. C’est individuel, collectif, un peu des deux certainement. On encaisse beaucoup de buts, c’est une réalité. Sochaux n’a pas eu beaucoup d’occasions, mais ils ont été efficaces. Je m’attendais à ce qu’ils ressortent, car en première mi-temps ils n’avaient pas fait grand-chose.

Comment avez-vous trouvé le match des recrues ?

Je n’aime pas parler des cas individuels, ce n’est pas cette année que je vais changer. Il y a un collectif. Ce sont de bons footballeurs, chacun dans leur registre. Après, il y a un équilibre à trouver entre eux et les anciens. Mais je sais qu’on a pris de bons joueurs avec un bon état d’esprit.
Deschamps : « On ne peut pas se contenter du nul »
07/08/11 - OM 2-2 Sochaux
Réduire le texte
Agrandir le texte
Imprimer cet article
A l’issue du match nul concédé face à Sochaux, le coach olympien affichait sa déception face aux deux points lâchés face aux Doubistes, sans pour autant tomber dans l’excès de fatalisme.

Didier Deschamps, en égalisant en fin de partie peut-on dire que l’OM a gratté un point, ou en a-t-il perdu 2 ?

On ne va rien gratter. On en a perdu 2, peu importe la physionomie du match. On a été mené à un moment, puis on a égalisé, c’est vrai. Mais on ne peut pas se contenter de ce match nul ce soir. Quand on joue à domicile avec nos ambitions, je n’aurais pas l’air malin si je vous disais que ce point est bon à prendre. Alors, il n’y a pas tout à jeter, bien au contraire, mais on perd deux points.

Comment expliquez-vous cette baisse de régime alors que l’OM semblait avoir le match bien en main ?

On a bien maîtrisé pendant la 1ere partie du match, puis ça a été plus difficile. On avait fait ce qu’il fallait, surtout en première mi-temps, en terme de jeu et d’occasions. On a quand même le bonheur de mener d’un but, même si on aurait aussi pu avoir un avantage plus conséquent. On a suffisamment d’opportunités pour prendre un peu plus de marge et être un peu plus tranquille

Les joueurs ressentent-ils le contrecoup de la préparation ?

Il y a eu un coup de moins bien vers l’heure de jeu, avec un peu de laxisme sur le plan défensif. Les organismes ne sont pas encore à 100%, mais personne ne peut l’être pour un premier match de championnat. Il faut reprendre le rythme. Tout dépend de l’intensité. Même si c’est vrai que l’on a maîtrisé, on a aussi beaucoup fait d’efforts en première mi-temps, dans le mouvement et la vitesse. On l’a certainement payé au bout d’une heure de jeu, j’ai vu plusieurs joueurs qui accusaient un peu le coup. C’était un peu général. Ça va aller en s’améliorant.

L’OM encaisse encore deux buts…

Oui, c’est une réalité. Même si l’on revient (au score) et qu’on aurait pu mettre le 3e, prendre deux buts à domicile, c’est difficile. C’est individuel, collectif, un peu des deux certainement. On encaisse beaucoup de buts, c’est une réalité. Sochaux n’a pas eu beaucoup d’occasions, mais ils ont été efficaces. Je m’attendais à ce qu’ils ressortent, car en première mi-temps ils n’avaient pas fait grand-chose.

Comment avez-vous trouvé le match des recrues ?

Je n’aime pas parler des cas individuels, ce n’est pas cette année que je vais changer. Il y a un collectif. Ce sont de bons footballeurs, chacun dans leur registre. Après, il y a un équilibre à trouver entre eux et les anciens. Mais je sais qu’on a pris de bons joueurs avec un bon état d’esprit.
Lucho écrase la concurrence
Vous avez été plus de 4000 à voter pour élire l’homme du match face à Sochaux. Un véritable plébiscite pour Lucho qui décroche cette première élection de la saison.
Lucho (84%) - Affuté, tranchant, et décisif, Lucho était dans tous les bons coups ce samedi face au FC Sochaux. Positionné en « numéro 10 » derrière Loïc Remy, le meneur de jeu argentin distillait caviars sur caviars pour sa ligne d’avant. Des offrandes que Remy (3e, 22e) et Ayew (35e) manquaient de peu de rendre décisives. A l’aise à la passe, le Gaucho n’est pas non plus le moins à habile quand il s’agit d’y mettre du sien à la finition. En témoigne son ouverture du score, d’une magnifique volée du gauche (38e). El Commandante aurait également pu doubler la mise si Richert et son poteau n’avaient pas décidé de lui jouer des tours en début de seconde période (49e).

Remy (7%) - Titularisé en pointe par Didier Deschamps, Loïc Remy aura affiché une belle disponibilité tout au long de la rencontre. Très complice de Lucho, l’ancien Aiglon profitera à plein de cette bonne connexion avec l’Argentin pour se procurer des opportunités intéressantes. Mais à chaque fois, l’international français pêchera dans la finition (3e, 7e, 22e, 41e). Jusqu’à cette fameuse 74e minute, où à la retombée d’un bon corner de Valbuena, il place un coup de tête parfait, battant un Richert impuissant. Un but mérité tant le buteur olympien se sera démené sur le front de l’attaque. Mais aussi et surtout un but qui permet à l’OM d’éviter une contre-performance inattendue.

Amalfitano (3%) - Pour sa première au Vélodrome sous la tunique olympienne, Morgan Amalfitano aura plus que tenu son rang. Très actif sur son côté droit, l’ancien Lorientais jouait parfaitement entre les lignes pour combiner avec ses partenaires. Précis dans ses transmissions, le milieu olympien a également pu faire l’étalage de sa bonne technique balle au pied. Une bonne copie en somme, récompensée comme il se doit par une belle ovation du Vél’ lors de sa sortie.
Gignac : « Je vais faire une grosse saison »
07/08/11 14:39
« C’est sur le bon chemin », nous indique André-Pierre Gignac en marge de la rencontre face à Sochaux, à propos de son rétablissement suite à son opération. « Petit à petit ça commence à revenir malgré quelques petites douleurs mais j’en ai parlé avec le chirurgien, c’est normal, ça suit l’opération », poursuit le buteur olympien.

Et d’enchaîner sur ses espoirs de retour : « J’ai repris l’entrainement collectif, sur l’un des deux j’ai préféré arrêter avant car j’ai eu une petite douleur, mais c’est normal ça suit l’opération. J’espère revenir très vite, d’ici trois semaines ».

Phocéen de cœur, le Martégal compte bien s’imposer au sein de ce club qu’il aime tant. Il n’hésite pas à le rappeler. « Je vais faire une grosse saison car j’ai une grosse confiance en moi et en l’équipe », lâche-t-il. « Sans douleurs aux adducteurs, André-Pierre Gignac va faire de grosses saisons à l’OM. Et pas qu’une seule, car j’ai signé 5 ans et je compte bien rester ici jusqu’au nouveau stade, vous pouvez compter sur moi ».
Un OM en rodage selon la presse
« L’OM en travaux » pour L’Equipe. « OM : Y’a du boulot », selon La Provence. « Sochaux remet l’OM au travail », du côté de La Marseillaise. Au lendemain du nul concédé face au FCSM (2-2), les unes des quotidiens traitant de l’actualité olympienne se rejoignent tous en un point : cet OM cuvée 2011-12 est encore en rodage.
Si les hommes de Didier Deschamps ont affiché « une nette emprise sur la rencontre », comme l’évoque le quotidien sportif, ils se sont toutefois retrouvés « privés d’un succès qui leur semblait promis ». La faute à « un trou noir d’une quinzaine de minutes ». Car en ouvrant la marque d’une volée lumineuse, Lucho avait fait le plus dur. Mais « après une première période très intéressante et une entame de seconde appétissante, l’OM s’est complètement éteint et Sochaux ne s’est pas gêné pour se refaire sur deux actions d’école ».
Deux buts qui ont fait passer les Phocéens « très près d’une brutale contre-performance », comme n’hésitent pas à le rappeler nos confrères de La Provence. Sous l’impulsion d’un Lucho omniprésent, l’OM était pourtant « entré dans ce match avec la conviction et l’allant requis ». Alternant ainsi « l’étincelant et le terne », la formation olympienne s’est ainsi dévoilée à l’image de son stade. « En travaux ». Mais le quotidien local ne s’étonne pas pour autant d’un tel constat, et évoque ces fameux « réglages » souvent « d’actualité en ouverture d’une saison ». Nos confrères provençaux auront aussi un mot pour la belle ambiance déployée par le Vél’ malgré une « tribune Ganay quasi déserte » en raison des travaux. « Une ambiance chauffée à blanc » pour l’avant-match, et un « Vélodrome en liesse » après les buts de ses petits protégés.
Du côté des performances individuelles, c’est bien évidemment Lucho qui recueille la majorité des louanges. « Inspiré, disponible, et auteur d’un superbe but », de l’œil de La Provence, « alignant les passes lumineuses avant d’ouvrir le score d’une superbe reprise », selon L’Equipe. Des commentaires favorables également pour Diarra, « initiateur de l’ouverture du score d’une montée rageuse » (La Provence), ou pour Remy, « qui a multiplié les appels avant d’être récompensé par un but »
L’OM, toujours le club préféré des Français
L’Ifop a réalisé pour le quotidien Ouest-France une étude sur les clubs de football et les Français. Les résultats sont sans appel. L’OM est toujours (et de loin) de le club préféré des Français.
Selon l’enquête, 25% des sondés ont répondu Marseille. Cela représente 5 points de plus que l’an passé à la même époque. Lyon est deuxième et stable avec 12%. Paris complète le podium avec 11% soit 5 points de plus que l’an passé. Lille, quatrième, réalise la plus forte progression en passant de 2% à 9%.
L’Ifop a segmenté son enquête et l’on peut ainsi dresser le portrait-type du supporter de l’OM. C’est un homme âgé entre 35 et 49 ans, exerçant la profession d’ouvrier et habitant dans une commune rurale.