+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: le mariage hallal

          
  1. #1
    serendipity Avatar de laurette
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 233

    le mariage hallal



    Le Mariage Halal ou Mariage musulman.



    Le mariage halal est un mariage religieux entre une fille et un garçon. Cela se pratique après les fiançailles sous certaines conditions. Le Halal doit respecter quatre conditions indispensables :
    - le consentement de la femme
    - le consentement du père
    - la présence des témoins
    - le versement de la dot (”mahr” droit de la femme qui devient exigible dès que le contrat de mariage est conclu)

    L'homme n'a pas besoin d'avoir un tuteur pour le mariage halal

    Les conditions de fond du mariage halal:

    - il faut la présence du tuteur pour la femme, indispensable pour la validité du mariage religieux
    - la présence de 2 témoins qui doivent être nécessairement honnêtes, de bonne conduite et de confession musulmane
    (”un mariage n’est jamais conclu sans la présence du tuteur de la femme et de deux témoins de conduite irréprochable”)
    - la présence d'un imam ou d'une personne religieuse pieuse.
    - La dot ou mahr, cette notion est très importante dans le mariage musulman (mariage halal)

    Allah a employé le terme “faridah” qui désigne les obligations, toute chose prescrite, décrétée et rendue obligatoire. Il incombe au mari de verser la dot à son épouse à moins qu’elle n’y renonce de son plein gré, librement et sans pression.
    Le mahr appartient à la femme et lui est remis à elle exclusivement. Ce n’est ni la propriété de ses parents ni de son représentant.
    Personne ne peut exempter le mari de s’en acquitter à part elle, sauf si le mariage halal n’est pas consommé.
    C’est un présent donné à la femme en témoignage de l’amour et de l’estime que lui porte son mari.
    Dans le Coran, il est appelé sadâq c’est-à-dire "un gage d’amitié". Il est aussi appelé nihlah c’est-à-dire "un beau présent".
    Allah dit dans le Coran "Et donnez aux épouses leur mahr, de bonne grâce”

    Conditions relatives aux époux:
    - l'époux doit être musulman, sinon le mariage ne peux pas être conclu
    - la Fatiha est lue par l'imam ou un musulman pieux et non par n'importe qui.

    La Fatiha est le mariage religieux, celui qui valide l’union en Islam et qui rend licite la relation entre les époux.

    Il est important de souligner qu’on n’épouse pas une femme ayant déjà contracté mariage avant d’obtenir son ordre explicite, ni une femme vierge sans sa permission.


    AL FATIHA
    La Fatiha (arabe : الفاتحة [al-fâtiḥah]) est la sourate d'ouverture du Coran.
    Elle est composée de 7 versets ou ayat.
    Elle est récitée au cours de chaque prière, auquel cas, le terme amin est ajouté en fin sans toutefois faire partie de la sourate.
    Elle est presque toujours récitée lors de la cérémonie du mariage halal.
    Il s'agit de la première sourate complète qui ait été révélée au prophète
    Muhammad (PBSL)

    source



    «Maman tu es la plus belle du monde car tant d'amour inonde tes jolies yeux. »
    http://emoticoner.com/files/emoticon...gif?1292864933

  2. #2
    Confirmé Avatar de fille23
    Date d'inscription
    Jul 2010
    Localisation
    l'Amerique
    Messages
    164
    merci!!
    en general quels sont les cadeux que les hommes apportent comme mahr??


    si mon père n'est pas musulman il est consideré toujours mon wali??

  3. #3
    serendipity Avatar de laurette
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 233
    en general quels sont les cadeux que les hommes apportent comme mahr??
    en general de l argent, ou une parure, mais la pulpart du temps la moindre chose est meilleur.



    «Maman tu es la plus belle du monde car tant d'amour inonde tes jolies yeux. »
    http://emoticoner.com/files/emoticon...gif?1292864933

  4. #4
    serendipity Avatar de laurette
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 233
    Le mariage le plus beni est le mariage le moins couteux !

    "Ne commetez pas d'excès, car Dieu n'aime pas ceux qui commèttent des excès" Coran, VII, 31

    La Dot

    1. L'obligation de la dot

    La dot: c'est la somme d'argent (ou autre) donnée à l'épouse à l'occasion de l'acte de mariage. On l'appelle dans le langage populaire, le trousseau (de la mariée). La dot est un droit de la femme en vertu du mariage, qu'elle ait été citée comme condition du mariage ou que l'on ne l'ait pas évoquée.

    Si la dot a été fixée, on prend en compte ce qui a été fixé, que ce soit peu ou beaucoup; si elle n'a pas été fixée et que le contrat de mariage a été conclu sans que l'époux n'ait donné quoi que ce soit(49), alors il doit donner l'équivalent de ce que les gens ont l'habitude d'offrir en dot dans pareil cas.
    La dot peut être une somme d'argent, mais elle peut aussi être un avantage (en nature). En effet, le Prophète a marié un homme et une femme en échange de quoi l'époux a dû apprendre à sa femme un passage du Coran. (50)

    Ce qui est recommandée dans la religion, c'est que la dot soit modeste. Au plus, elle est modeste et facile à payer, au mieux c'est, pour suivre ainsi l'exemple du Prophète et pour obtenir la bénédiction (dans le mariage). Le mariage qui récolte le plus de bénédiction est celui qui a occasionné le moins de dépenses.

    Muslim rapporte dans son Sahîh, qu'un homme a dit au Prophète : "Je viens d'épouser une femme." Le Prophète lui demanda:"Combien as-tu convenu pour la dot?" Il répondit: "Quatre onces (c'est-à-dire cent soixante dirhams). Le Prophète dit alors: "Quatre onces?! On croirait que vous extrayez l'argent de cette montagne! Je n'ai rien à te donner, mais il se peut que je t'envoie en expédition et que tu y récoltes un butin." (51)

    'Umar (radhiâ ALLAHOU 'anhou) a dit: "N'exagérez pas dans le montant des dots; si c'était une bonne action ici-bas ou un acte pieux pour l'au-delà, le Prophète l'aurait fait avant nous. Mais il n'a pas donné en dot à une de ses femmes, ni il n'a réclamé en dot pour une de ses filles, plus de douze onces, et l'once équivaut à quarante dirhams."

    L'augmentation du montant des dots ces dernières années a eu un effet néfaste et a empêché beaucoupo d'hommes et de femmes de se marier. L'homme doit attendre de longues années jusqu'à ce qu'il puisse réunir l'argent de la dot, ce qui a des conséquences néfastes:

    - Beaucoup d'hommes et de femmes ont des problèmes pour se marier;

    - La famille de la fille accorde maintenant de l'importance au montant de la dot, s'il est élevé ou pas. La dot est devenue pour eux ce qu'ils pourront extorquer de l'homme en échange de leur fille. S'il peut payer beaucoup, ils la marient sans regarder l'avenir. S'il ne peut payer qu'une petite somme, ils refusent le prétendant, même s'il est convenable du point de vue de sa religion et de son comportement!

    - Dans le cas où les relations entre les époux se dégradent, étant donné que la dot atteint un montant excessif, en général, l'homme ne se sépare pas de sa femme dans de bonnes conditions; au contraire, il la maltraite et lui cause du tort, en espérant qu'elle lui rendre une partie de ce qu'il lui a versé (comme dot). Si la dot était modeste, ils se sépareraient facilement.

    Si les gens pouvaient réduire le montant des dots, et s'entraider dans ce domaine, et si certains mettaient cela en application, il se produirait un grand bien pour la société, un soulagement, et cela préserverait la chasteté de beaucoup d'hommes et de femmes.

    Mais, malheureusement, les gens sont rentrés en compétition: c'est à qui demandera la dot la plus élevée! Chaque année, ils rajoutent des choses que l'on ne connaissait pas auparavant, et je ne sais pas où ils vont s'arrêter!
    Certaines personnes, cependant, surtout chez les bédouins, ont adopté une méthode qui comporte une certaine souplesse: ils autorisent le marié à payer une partie de la dot plus tard. Par exemple, ils marient leur fille en convenant d'une dot d'un montant quelconque, la moitié comptant et la moité payable dans un an, ou plus tôt ou plus tard. Cela soulage un peu le mari. (52)

    Notes:

    (49) "Si le mariage a été conclu sans que la dot n'ait été fixée, le mariage est valable, [...] mais on fait une estimation du montant de la dot (que le mari devra payer)..." Al-Mulakh-khas ul-Fiqhî, 2/360. [NdT]

    (50) Rapporté par Al-Bukhârî, n°5086, livre du marige, chapitre du mariage du pauvre; Muslim, n°1425, livre du mariage, chapitre de la dot et de l'autorisation que ce soit l'apprentissage du Coran.

    (51) Rapporté par Muslim, n°1424, livre du mariage, chapitre de l'importance de voir la femme (que l'on va épouser).

    (52) "La dot est la propriété de la mariée, et son tuteur n'a pas le droit d'en prendre quoi que ce soit, sauf si elle le lui autorise, de son plein gré, selon la parole d'ALLAH (trad. approximative): "Et donnez aux épouses leur dot.." [Les Femmes, v.4]. Son père, seulement, peut en prendre une partie si elle n'en a pas besoin, et sans que cela ne lui porte préjudice, même sans son autorisation, en vertu de la parole du Prophète : "Toi et ton argent appartenez à ton père." Al-Mulakh-khas ul-fiqhî, 2/359. [NdT]

    "Le mariage en Islam" du Cheikh Muhammad ibn Sâlih al Uthaymîn , editions Anas



    «Maman tu es la plus belle du monde car tant d'amour inonde tes jolies yeux. »
    http://emoticoner.com/files/emoticon...gif?1292864933

  5. #5
    serendipity Avatar de laurette
    Date d'inscription
    Dec 2007
    Localisation
    parmis les etoiles
    Messages
    8 233
    Le tuteur ou wali [Encyclo] est l'homme musulman qui donne la femme à marier. On notera qu'un mahram (homme avec qui la femme ne peut se marier (père, frère, ...)) peut ne pas être un wali dans le cas ou celui-ci est non musulman. Ainsi un père non musulman ne peut être considéré comme tuteur devant la loi islamique.



    TU PEUT PRENDRE UN AMI MUSULMAN POUR ETRE TON WALI....



    «Maman tu es la plus belle du monde car tant d'amour inonde tes jolies yeux. »
    http://emoticoner.com/files/emoticon...gif?1292864933

  6. #6
    Confirmé Avatar de fille23
    Date d'inscription
    Jul 2010
    Localisation
    l'Amerique
    Messages
    164
    Citation Envoyé par laurette Voir le message
    en general de l argent, ou une parure, mais la pulpart du temps la moindre chose est meilleur.
    Je pense qu’une quantité représentative c’est que je veux ! (pas trop)
    Mais j’ai la curiosité de savoir plus ou mois la quantité ou le valeur de la parure qu’en général les tunisiennes attendent !
    Citation Envoyé par laurette Voir le message
    Le tuteur ou wali [Encyclo] est l'homme musulman qui donne la femme à marier. On notera qu'un mahram (homme avec qui la femme ne peut se marier (père, frère, ...)) peut ne pas être un wali dans le cas ou celui-ci est non musulman. Ainsi un père non musulman ne peut être considéré comme tuteur devant la loi islamique.



    TU PEUT PRENDRE UN AMI MUSULMAN POUR ETRE TON WALI....

    Oh la la ! :( je veux pas blesser mon père… je vais penser comment faire…..

Discussions similaires

  1. Réponses: 46
    Dernier message: 27-07-2011, 12h09

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
User avatar JMann Customer 6 Posts Sorry, vBulletin....I'm putting this at the moment but not sure it's working properly...
Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38