+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 38

Discussion: Mon hymen, son honneur

          
  1. #1
    Actif
    Date d'inscription
    Nov 2006
    Localisation
    QQP
    Messages
    2 246

    Mon hymen, son honneur

    Pour son mariage, début août, ce sera un voile blanc. Immaculé, comme sa robe. Après la noce, ce seront des draps roses, rouges ou pourpres. Ensanglantés, quoi qu'il en soit. Leïla (son prénom a été changé) a 25 ans, la virginité des premiers sentiments, mais plus son hymen. Du moins plus celui que ses traditions algériennes et musulmanes exigent. Plus celui que son "promis" espère. Après avoir longtemps hésité à avouer la perte de sa virginité, elle a cédé à la mi-mai. Le mensonge plutôt que la honte, et une opération : l'hyménoplastie.



    Une "reconstitution" d'hymen avec fil, aiguille et fines sutures. Vingt petites minutes sur la table d'examen, une anesthésie locale, quelques picotements les jours qui suivent. Et la "sérénité", enfin. Moins de risques, espère-t-elle, de perdre celui qu'elle [I]"aime"[/I]. Moins de risques d'être répudiée, comme la jeune musulmane dont le mariage a été annulé parce qu'elle avait tu à son mari la perte de sa virginité - jeudi 19 juin, la cour d'appel de Lille devait rendre sa décision.

    Nul ne sait combien elles sont, chaque année, en France, à faire "recoudre" leur hymen pour l'honneur de leur futur mari. Dans les discrètes maternités et hôpitaux où l'opération est réalisée, les médecins facturent l'acte à d'autres titres, comme la pose de stérilet, et le remboursement de la Sécurité sociale est fonction de cette cotation. Dans les cliniques privées, il est classé avec la mention vague : [I]"Chirurgie intime."[/I] Les noms des médecins compatissants circulent ensuite sur les forums Internet spécialisés.

    L'ordre national des médecins s'est prononcé contre ces interventions. Contre les certificats de virginité aussi, mais sans pour autant avoir les moyens de les interdire. Les gynécologues et chirurgiens qui pratiquent malgré tout l'opération le font parfois par militantisme, mais le plus souvent par [I]"principe de réalité"[/I]. Pleins d'états d'âme dans tous les cas. Notamment quand des jeunes femmes comme Leïla viennent confier leur histoire. [I]"A chaque fois, je me remets en cause"[/I], explique Marie-Laure Brival, 52 ans, gynécologue-obstétricienne, chef de service à la maternité des Lilas, en Seine-Saint-Denis. [I]Mais finalement, je réagis en médecin. Ce n'est pas à moi de juger. Et ce n'est pas en refusant l'acte que je vais changer la situation, cela doit venir des filles elles-mêmes."[/I]
    Pour Leïla, silhouette élancée, yeux sombres cerclés d'eye-liner, cadre commerciale, ce sont ses vacances d'adolescentes [I]"au bled"[/I] qui ont scellé son hyménoplastie d'aujourd'hui. Elle avait 16 ans quand elle a rencontré Younès, de quatre ans son aîné, étudiant en informatique. Leurs premières relations sont restées platoniques. Mais suffisamment explicites pour que, d'été en été, la fébrilité amoureuse ne tarisse pas. En 2004 pourtant, quand la jeune fille devenue majeure revient pour les vacances, l'élu de son coeur a [I]"basculé dans l'extrémisme"[/I]. Il lui avoue son attirance, mais la prévient : avec ses convictions religieuses et son éducation, [I]"il ne peut plus rien [/I](lui) [I]promettre dans l'immédiat"[/I].

    Désespérément amoureuse, Leïla se résigne. Deux ans durant, depuis la France, elle apprend à se contenter d'échanges sur MSN. [I]"On parlait de la pluie et du beau temps pour éviter d'aborder des sujets impurs[/I], se désole-t-elle. [I]Alors, ce qui devait arriver arriva."[/I] Dépressive, profondément déçue, elle rencontre finalement un étudiant de son âge, à Nantes. Elle a 21 ans et croit avoir dépassé ce premier chagrin d'amour. Jusqu'au jour de leur premier rapport sexuel. [I]"C'est terrible, parce qu'à l'instant T, j'ai immédiatement pensé à Younès[/I],raconte-t-elle. [I]Tout de suite, je me suis demandée comment j'allais faire. Tout de suite, j'ai pensé à l'opération."[/I] Pas naïve, cultivée. Mais amoureuse.
    Certains s'insurgent. [I]"Si à l'avenir on nous demande des excisions, il va falloir le faire aussi ?"[/I] interroge Jacques Lansac, président du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). Pour lui, comme pour tous ceux qui luttent pour l'émancipation féminine, l'hyménoplastie "réifie" la femme. [I]"Est-ce que l'on demande un certificat de puceau ?"[/I] s'agace le docteur Stéphane Saint-Léger, chef du service gynéco-obstétrique de l'hôpital d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, qui pratique malgré tout l'opération.

    L'acte médical est d'autant plus contesté qu'il n'est enseigné nulle part. Pas plus en fac de médecine que dans les manuels spécialisés. La théorie le présente comme un geste technique qui consiste dans les cas les plus simples à recoudre les lambeaux d'hymen. [I]"Sauf que ce n'est pas une opération faite pour se voir, toutes les dérives sont possibles"[/I], relève Sylvie Abraham, chirurgien esthétique, spécialiste de chirurgie intime à la clinique privée Elysées-Montaigne.

    La "dérive" est, au moins, dans les prix pratiqués. Une centaine d'euros dans le public, jusqu'à 3 500 euros dans le privé. [I]"Il n'y a pas de business !"[/I], jurent les cliniques privées. Les hyménoplasties restent [I]"marginales"[/I] au regard du nombre massif de nez et de seins "refaits" de la même manière au quotidien...

    En France, l'hyménoplastie se pratique depuis plus de vingt ans, et, selon le CNGOF, les demandes ne sont pas en augmentation. L'intervention concerne essentiellement des femmes musulmanes, issues de familles d'origine nord-africaine. La pratique touche toutes les classes sociales. Certaines s'amusent de la médiatisation, et donc de la publicité d'aujourd'hui qui pourrait finalement aboutir à ce que les [I]"machos ne soient plus jamais tranquilles"[/I]...

    En France, comme dans de nombreux pays, certaines femmes ont également recours à l'hyménoplastie après un viol. D'autres par fantasme. Depuis peu, le mouvement évangélique américain des [I]"born again"[/I] encourage parfois ses adeptes à parfaire ainsi leur [I]"repentance"[/I]. Au point qu'à la clinique du Rond-Point des Champs-Elysées, [B]à Paris, on reçoit pour cet acte jusqu'à 30 % de femmes d'autres confessions que musulmane : juives, hindoues, catholiques...[/B]

    A l'été 2007, Leïla a désormais 24 ans. Elle est de nouveau en vacances en Algérie avec ses parents. Et, une nouvelle fois, les regards de Younès n'ont rien perdu de leur charme. D'autant que, cette fois, le jeune Algérien est prêt à s'engager. Il demande sa main. Leïla est aux anges. Mais commence alors une année d'angoisse. Comme beaucoup de jeunes Françaises musulmanes soudain promises, elle est rattrapée par les traditions familiales. Sa mère, informée de sa liaison française, la met en garde : [I]"Il faut assumer ses actes !"[/I][I] "La vraie difficulté de ces jeunes femmes, plus que la peur du crime d'honneur parfois invoqué, c'est de se couper de leurs racines. Elles sont écartelées entre deux mondes",[/I] analyse Philippe Faucher, gynécologue-obstétricien à l'hôpital Bichat, à Paris.


    Leïla tergiverse effectivement, pianote sans fin sur Internet. [I]"Un jour, j'ai trouvé une fatwa qui disait que tout ce que Dieu a caché par la nuit, il ne faut pas le divulguer. Pendant un temps, je me suis donc dit que je pouvais me permettre ce mensonge."[/I] Quelques séances de Web plus tard et c'est l'inverse : [I]"Sur les forums, je voyais des accusations de "sorcellerie" et je changeais d'avis."[/I] Perdue, incapable de se décider, elle consulte à tout-va psychologues, conseillères conjugales. [I]"Certaines parvenaient à me convaincre qu'il ne fallait pas faire cette opération, d'autres tentaient de me déculpabiliser en me disant que les couples ont toujours des petits mensonges."[/I]
    Lors de ses allers et retours en Algérie, Leïla essaie parfois d'aborder le sujet avec son futur époux. [I]"Tu sais, ça ne saignera peut-être pas le soir des noces"[/I], tente-t-elle de prévenir entre deux nuits où, malgré tout, ils [I]"font presque tout"[/I]. 10 % à 20 % des hymens sont en effet qualifiés de [I]"complaisants"[/I] : souples, ils ne cèdent pas d'emblée aux ardeurs masculines.

    Comme toutes les mères musulmanes, celle de Leïla, pour sa part, connaît les petits bricolages qui permettent de saigner à coup sûr le soir des noces : le foie de volaille au fond du vagin, le doigt coupé... Mais le stress de sa fille, qui frôle la dépression, la convainc de l'inciter à faire l'hyménoplastie. Alors qu'elle ne voit pas forcément d'un bon oeil le mariage avec ce Younès, trop religieux à son goût.
    Au mois de mars, prise par le temps, et pour sa [I]"tranquillité"[/I], Leïla se décide donc. [I]"Je me suis dit que, de toute façon, si je lui expliquais, il ne comprendrait pas, et que c'était presque égoïste de lui dire."[/I] Son futur mari [I]"n'est pas prêt"[/I] à cette révélation, [I]"même si[/I] (elle)[I] n'aime pas cet aspect-là de lui"[/I]. Aujourd'hui, elle ne voudrait surtout pas que son histoire soit prise comme modèle, et elle insiste : [I]"Si ça n'avait pas été lui, je ne l'aurais pas fait."[/I]

    Le jour de l'intervention, elle y est allée seule. Comme la plupart des jeunes femmes. Sans en parler à sa mère. Dans les cliniques privées, certaines insistent pour se faire opérer sous un faux nom. Même s'il arrive qu'une future épouse s'y rende accompagnée de son futur époux - souvent présenté comme son "frère" -, l'hyménoplastie reste un secret qui se porte seule. A vie. Et devant Dieu, comme le redoutent souvent les croyantes comme Leïla.

    [URL="http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/06/19/mon-hymen-son-honneur_1060339_3224.html"]Lemonde.fr[/URL]

  2. #2
    Actif
    Date d'inscription
    Aug 2007
    Localisation
    Le 6 zéro
    Messages
    2 431
    franchement ya rigolotte a t on encore besoin d'un topic sur l'hymenoplastie ou la virginite??

    je crois qu'on a eu notre dose!!! ces articles ce ne sont que pour montrer du doigt les musulmans, ma tzidch 3ala mabina

  3. #3
    Actif
    Date d'inscription
    Nov 2006
    Localisation
    QQP
    Messages
    2 246
    Oui mais d'habitude ce sont des discussions dans notre cercle, cet article est parru dans le Monde. Un des premier journaux français quand même.

    Je l'ai mis car ça met en exergue le pb, je voulais montrer a quelle point cette pratique est courante.

    J'espère qu'un jour il y aura moins d'hypocrisie et que cela permetra a certaine d'éviter la schysophrénie.

    De plus il précise que 30% des interventions sont pratiqués sur autre que des musulmanes et je trouve que ce chiffre est important a souligner...

  4. #4
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Jul 2004
    Messages
    11 488
    Oui si on lit tout l'article, ça va, ils disent au moins que les femmes de toutes les confessions le font.

    ce topic est un peu différent des autres sur l'hymenoplastie, parcequ'on en parlait souvent pour la Tunisie. Voilà moi perso je pensais apas qu'en France aussi c'était aussi développé.

    Dans tous les cas, vous vous rendez compte de ce que ça signifie tout ça? Ca veut dire qu'une femme, elle badtrip tellement à cause de ça, qu'elle se retrouve à faire une opération pour se recoudre. Je veux dire, c'est quand même dramatique sérieux, à ce point quoi

  5. #5
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2007
    Localisation
    P A R I S
    Messages
    3 872
    [B]Bonjour à tous ..[/B]

    [B]tounsi60 .. non moi cela ne me dérange pas car au moin j'ai appris la vrai histoire de cette jeune femme ! bref[/B]


    Elle avait 16 ans quand elle a rencontré Younès, de quatre ans son aîné, étudiant en informatique. Leurs premières relations sont restées platoniques. Mais suffisamment explicites pour que, d'été en été, la fébrilité amoureuse ne tarisse pas. En 2004 pourtant, quand la jeune fille devenue majeure revient pour les vacances, l'élu de son coeur a [I]"basculé dans l'extrémisme"[/I]. Il lui avoue son attirance, mais la prévient : avec ses convictions religieuses et son éducation, [I]"il ne peut plus rien [/I](lui) [I]promettre dans l'immédiat"[/I].
    [B]Ok jusque là tout va bien ...[/B]

    Désespérément amoureuse, Leïla se résigne. Deux ans durant, depuis la France, elle apprend à se contenter d'échanges sur MSN. [I]"On parlait de la pluie et du beau temps pour éviter d'aborder des sujets impurs[/I], se désole-t-elle. [I]Alors, ce qui devait arriver arriva."[/I] Dépressive, profondément déçue, elle rencontre finalement un étudiant de son âge, à Nantes.
    [B]Après avoir eu une tel réponse par celui qu'elle aimait, c'est tout a fais logique qu'elle rencontre d'autre personne.[/B]

    [B]Mais si mademoiselle Leila est croyante comme le dit dans le texte toute à la fin[/B]

    Et devant Dieu, comme le redoutent souvent les croyantes comme Leïla.
    [B]pourquoi va t'elle passer à l'acte en ce cas là ?? si elle sait très bien que avant le mariage il ne faut pas "trahir l'honneur de la famille"[/B]
    [B]Je comprend qu'elle rencontre d'autre personne de son âge ou autre mais si c'est pour qu'elle fasse quelque choses et apres elle revient en arrière je ne voit pas trop l'interet bref ... chacun son choix et ses actes ![/B]

    [B]ca m'éverve ce genre de choses, les jeunes femmes qui passent à l'acte puis apres elles vont se refaire le soit disant hymèn ou alors les jeunes femmes qui tombent ensceinte puis se plaignent ! [/B]

    [B]"lebnet edhoukom en7eb enchéd'hom men ch3ar'hom w dawerhom dawerhom w tayach'hom lel sta7 dar baba sala7 fi zimbabwé" [/B]

    [B]Bref soit elles passent à l'acte et elles assument soit elle font rien c'est mieux ![/B]

    [B]Réfléchissez avant de faire quelque choses !!! pensez toujours aux causes et aux conséquences bon sang faites pas ca genre de choses naivement !![/B]

    [B]PS : j'ai donner mon propre avis personnel maintenant chacun a sa vision des choses et son propre point de vue ! [/B]

    [B]Cordialement !![/B]

  6. #6
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    May 2006
    Messages
    8 548
    [FONT=Comic Sans MS][B]Mais quel article! Il est très interressant, le témoignage surtout.[/B][/FONT]

    [FONT=Comic Sans MS][B]Mais la religion et la "barbarie" (sang, souffrance,crime d'honneur...) sont liés tout au long de l'aricle.[/B][/FONT]

    [FONT=Comic Sans MS][B]"Comme beaucoup de jeunes Françaises [U]musulmanes soudain promises[/U]".[/B][/FONT]

    [FONT=Comic Sans MS][B]Et cette phrase est explicite:[/B][/FONT]
    [FONT=Comic Sans MS][B]"[COLOR=red]Comme toutes les mères musulmanes[/COLOR], celle de Leïla, pour sa part, connaît les petits bricolages qui permettent de saigner à coup sûr le soir des noces : le foie de volaille au fond du vagin, le doigt coupé... "[/B][/FONT]


    [B][FONT=Comic Sans MS]Je savais que beaucoup de femmes d'autres confessions et origines le faisaient, mais je pensais pas que c'etait 30%.[/FONT][/B]

  7. #7
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Apr 2006
    Localisation
    no matter
    Messages
    9 457
    il est émouvant ce témoignage, merci rigolotte, et puis c'est un article qui met en valeur des causes et des conséquences...

    dommage qu'on en parle seulement en france.. et pas dans les pays d'origine, c'est le meme constat..

    edit: mais sannouch pourquoi a t-on cette allergie du mot musulmans, ils ont parlé de chretiens aussi qui se font refaire l'hymen...

    moi je dirai que c'est un article plutot objectif

  8. #8
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2007
    Localisation
    P A R I S
    Messages
    3 872
    Citation Envoyé par Rasta Voir le message
    Oui si on lit tout l'article, ça va, ils disent au moins que les femmes de toutes les confessions le font.

    ce topic est un peu différent des autres sur l'hymenoplastie, parcequ'on en parlait souvent pour la Tunisie. Voilà moi perso je pensais apas qu'en France aussi c'était aussi développé.

    Dans tous les cas, vous vous rendez compte de ce que ça signifie tout ça? Ca veut dire qu'une femme, elle badtrip tellement à cause de ça, qu'elle se retrouve à faire une opération pour se recoudre. Je veux dire, c'est quand même dramatique sérieux, à ce point quoi
    [B]Et tu crois que c'est spécialement la fautes des femmes ??? si les hommes se retenaient de temps en temps, les femmes auraient pas a faire l'hymenoplastie ! Donc la fautes viens des 2 personnes ! [/B]

  9. #9
    Actif
    Date d'inscription
    Aug 2007
    Localisation
    Le 6 zéro
    Messages
    2 431
    Melodyy

    franchement tu as tout dit!!! tu m'as fait rire sur le coup des filles que tu veux prendre par les cheveux etc...

    Sannoush

    ces gens qui ecrivent les articles confondent toujours les traditions maghrebines avec l'islam (le drap, les mariages forces etc)...

  10. #10
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Jul 2004
    Messages
    11 488
    Melody, la vie fait aprfois qu'une femme se retrouve dans une position qui, dans une conjonction de facteurs incontrôlables, provoquent le passage à l'acte.

    Toute personne peut faiblir (devant la religion hein) par moment, et faire ngolo ngolo.
    Or Dieu, dans son immense miséricorde, il peut pardonner. Alors pourquoi les humains, eux, ne veulent pas pardonner?

    Moi ça me fout la rage, si je fornique comme un porc, on dira que je suis séducteur et don juan alors que si elle, ou elle, s'est faite dépuceler dans l'unique rapport sexuel qu'elle a eu un soir à ses 18ans, et elle devient de ce fait une[I] irresponsable[/I], qui [I]n'assume pas ses actes[/I], [I]naïve[/I] et qui va se faire [I]recoudre[/I] et.. et.. et.... (sic)

    Comment exiger d'une femme un comportement idéal et proche de la perfection, alors que nous humains ne sommes pas parfaits. Et comment être aussi sévère avec elles, aussi tranchant dans les idées, alors que le pardon est quelque chose d' encore plus noble et plus efficace sur le long terme (plutôt que la sanction et le gna gna gna je te châtie )

    Et tu crois que c'est spécialement la fautes des femmes ??? si les hommes se retenaient de temps en temps, les femmes auraient pas a faire l'hymenoplastie ! Donc la fautes viens des 2 personnes !
    heu non je n'ai rien dit de tout ça
    forcément la faute vient des deux personnes, ça se fait à 2, si on peut d'ailleurs parler de faute. Pour moi c'est un truc naturel, pour la société c'est une abomination.
    C'est juste que ya pas de certificat de puceau mais qu'il y a les certificats de pucelle.

  11. #11
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    May 2006
    Messages
    8 548
    [B][FONT=Comic Sans MS]La phrase des 30% d'autres confessions, la plupart la zappe, alors que c'est le plus interressant.Mais la manière dont l'article est ecrit, même s'il est assez objectif dans l'ensemble, est assez ambigüe sur certains points.[/FONT][/B]

    [B][FONT=Comic Sans MS]Expérience: j'ai demandé à 4 de mes collègues, qui ne sont pas musulmans, de lire cet article, ils l'ont lu et tous les 4 m'ont dit: "c'est des fous les musulmans! pourquoi c'est si important pour vous l'hymen?!" (le truc du foie au fond du vagin et l'idée de crime d'honneur les a plus chqoué que les 30% d'autres femmes qui ont recourt à cet acte).[/FONT][/B]

  12. #12
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Apr 2006
    Localisation
    no matter
    Messages
    9 457
    Citation Envoyé par sannoush Voir le message
    [B][FONT=Comic Sans MS]La phrase des 30% d'autres confessions, la plupart la zappe, alors que c'est le plus interressant.Mais la manière dont l'article est ecrit, même s'il est assez objectif dans l'ensemble, est assez ambigüe sur certains points.[/FONT][/B]

    [B][FONT=Comic Sans MS]Expérience: j'ai demandé à 4 de mes collègues, qui ne sont pas musulmans, de lire cet article, ils l'ont lu et tous les 4 m'ont dit: "c'est des fous les musulmans! pourquoi c'est si important pour vous l'hymen?!" (le truc du foie au fond du vagin et l'idée de crime d'honneur les a plus chqoué que les 30% d'autres femmes qui font ont recourt à cet acte).[/FONT][/B]
    oui mais le fait que ca les a choqué n'exclue pas le fait que ce sont des réalités vécues chez beaucoup de personnes maghrebines; est ce donc seulement notre image a leurs yeux qui nous importe?? ou est ce notre sort?

    [SIZE=1]et oui ce sont surtout les traditions en cause mais aussi la relligion, mais ils/elles disent les musulmans car nous le sommes , la majorité de nous en s'identifiant disent je suis arabe/musulman /maghrebin c'est une réalité.. et bien entendu je suis pas pour l'amalgame, mais c'est bien nous les responsables d'une image ou identité et non pas eux/elles

    [SIZE=2]et c'est quoi l'histoire du foie lol [/SIZE]
    [/SIZE]

  13. #13
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    Jul 2004
    Messages
    11 488
    l'histoire du foie je l'ai vu la première fois dans un roman érotique du 18ème siècle, l'histoire de Fanny Troussecottes Jones qui se retrouve fille de joie dans le vieux Londres. Si je me rappelle bien ils se mettaient ça dans le vagin avant l'arrivée du client, comme ça il payait plus cher en croyant déflorer une fille de joie vierge lol

    Dans le bouquin, yavait un des clients qui s'était carrément évanoui à la vue du sang

    Mine de rien, les nanas elles arnaquent pas mal les mecs, aujourd'hui ça recoud ;D

  14. #14
    Fidèle
    Date d'inscription
    Jul 2007
    Localisation
    P A R I S
    Messages
    3 872
    Citation Envoyé par sannoush Voir le message
    [B][FONT=Comic Sans MS]La phrase des 30% d'autres confessions, la plupart la zappe, alors que c'est le plus interressant.Mais la manière dont l'article est ecrit, même s'il est assez objectif dans l'ensemble, est assez ambigüe sur certains points.[/FONT][/B]

    [B][FONT=Comic Sans MS]Expérience: j'ai demandé à 4 de mes collègues, qui ne sont pas musulmans, de lire cet article, ils l'ont lu et tous les 4 m'ont dit: "c'est des fous les musulmans! pourquoi c'est si important pour vous l'hymen?!" (le truc du foie au fond du vagin et l'idée de crime d'honneur les a plus chqoué que les 30% d'autres femmes qui ont recourt à cet acte).[/FONT][/B]
    [B]C'est claire que l'article est objectif je suis toute a fais d'accord avec toi ... [/B]

    [B]quand t'es collègue disent "c'est des fous les musulmans ! pourquoi c'est si important pour vous l'hymen ?" [/B]
    [B]bah parce que c'est une tradition sans plus ... qui date de bien plus de nos arrières grands parents moi perso j'ai posé une fois la question à ma grand mère elle ma dit "5ater tofla ta3mel m3a tfol 9bal el 3erss taya7 fi 9dar'ha banesba lel rjel w 5assatan lel 3aylet'ha" et par dessus 9atli c'est 7ram w 3ib!! apres la vrai raison je ne sais meme pas moi meme ! [/B]
    [B]Apres si je veux être vierge jusqu'au mariage c'est mon propre choix perso !! [/B]

    [B]Par contre le coup du foie je pense que ca doit choqué un certain nombre de personne que ce soit musulman ou non ![/B]

  15. #15
    Veteran Marhba
    Date d'inscription
    May 2006
    Messages
    8 548
    Citation Envoyé par RoSe de SaBle Voir le message
    oui mais le fait que ca les a choqué n'exclue pas le fait que ce sont des réalités vécues chez beaucoup de personnes maghrebines; est ce donc seulement notre image a leurs yeux qui nous importe?? ou est ce notre sort?

    [SIZE=1]et oui ce sont surtout les traditions en cause mais aussi la relligion, mais ils/elles disent les musulmans car nous le sommes , la majorité de nous en s'identifiant disent je suis arabe/musulman /maghrebin c'est une réalité.. et bien entendu je suis pas pour l'amalgame, mais c'est bien nous les responsables d'une image ou identité et non pas eux/elles[/SIZE]

    [SIZE=1][SIZE=2]et c'est quoi l'histoire du foie lol [/SIZE]
    [/SIZE]
    [B][FONT=Comic Sans MS]oui je suis d'accord avec toi, ce sont des réalités mais c'est l'amalgame qui me dérange. Cet article est super interressant comme je l'ai dit, il montre et explique beaucoup de choses, mais le fait de généraliser avec un "comme toutes les mères musulmanes" me gène. Je ne nie pas que ça existe, loin loin loin de là, mais c'est la tournure de certaines phrases et les mots utilisés qui m'agaçent, et je suis sûre que ce n'est pas involontaire de la part de l'auteur.[/FONT][/B]
    [B][FONT=Comic Sans MS][/FONT][/B]
    [FONT=Comic Sans MS][B]A part ça, je te rejoint sur l'idée que[/B] [B]les arabes/musulmans/maghrebins ont une grosse part de responsabilité, la plus grosse part, dans cette vision que les étarngers (occidentaux et autres) ont sur nous.[/B][/FONT]

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38