Salut
A vrai dire, les voyages forment la jeunesse: c`est un moyen d’enrichissement incroyable de pouvoir découvrir et partager avec l’autre. J`aime voyager pour découvrir, de nouveaux pays, de nouvelles cultures, de nouveaux paysages et horizons. Et comme, j’ai tombé par hasard sur ce forum, j’ai voulu partager mon expérience de voyage avec vous. En effet, j’ai décidé avec l’année dernière de voyager en famille cap vers le Maroc. Comme, j’ai entendu dire que les moyen de transport la bas ne sont pas trop accessible, j’ai loué en avance via internet une voiture de location à Casablanca qui m’a été livré à l’aéroport de Casablanca par si je me rappelle bien casablanca-location-voitures.
Notre avion a atterri à l’aéroport Mohamed V de Casablanca vers 22h00 du soir. Heureusement, le responsable Said de la location était bien là à l'heure précise du rendez vous; Pas de prise de tête donc.... et c'est important car j'avais 3 heures de vol dans les jambes; Comme nous étions très fatigués, il nous a indiqué un bon hôtel pour dormir et récupérer nous force. Nous avons passé deux jours dans cette ville: rien de remarquable; la ville nous a pas plu du tous. Après, nous avons pris la route vers Marrakech. Nous n’arrivons à Marrakech qu’a tombé de la nuit, et nous nous dépêchons de laisser nos affaires dans un hôtel que nous avons réservé dans la médina, pour nous précipiter immédiatement vers la célèbre place Jamaa El Fna. Et quelle scène ! Musiciens, conteurs, charmeurs de serpents, tatoueuses de henné, dresseurs de singes, “bohémiens” proposant des jeux d’adresse, touristes et Marocains se mêlent joyeusement… Le lendemain nous nous sombrons dans les souks, Les ruelles sont étroites, protégées parfois du soleil par des toits de tôle ondulée, et les échoppes se succèdent, avec leurs couleurs et leurs odeurs, pendant que l’on se faufile entre les touristes, les habitants, les mobylettes, les vélos, les ânes et les chats… je ne suis pas prés d’oublier cette ville, ses ruelles, ses souks, son architecture tout est fascinant. J’ai trop de chose à dire encore, mais malheureusement le temps ne m’est pas serviable.