6to8 talks: Blockchain et Cryptocurrency, enjeux & impacts

Les « 6to8 talks » décortiquent les tendances en matière d’innovation et donnent l’occasion d’échanger avec des invités de haut calibre. Nous avons assisté à la session 6to8 talks sur la Blockchain du 29 mars qui a été organisée par "Orange Developer Center" afin de mieux comprendre cette technologie de stockage et de transmission d'informations.

Apparue en 2008 avec la monnaie numérique Bitcoin qui a été crée par Satoshi Nakamoto, la première Blockchain est présentée sous la forme d’un grand livre dans lequel sont inscrites des écritures comptables suite à des transactions financières virtuelles.

Comme l’écrit le mathématicien Jean-Paul Delahaye, il faut s’imaginer « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible ».

La Blockchain est donc une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle. Elle constitue une base de données contenant un historique des échanges financiers partagé entre les différents utilisateurs.

Il est a noté que toute Blockchain fonctionne avec une monnaie ou un token (jeton) programmable, selon des techniques qui dépendent de la Blockchain. Le Bitcoin est un exemple de token. Chaque bloc est validé par des nœuds du réseau(mineurs). Dans le Bitcoin cette technique est connue sous le nom du « Proof of work » et consiste en la résolution de problèmes algorithmiques.

Une fois le bloc validé, il est horodaté et ajouté à la chaîne de blocs. La transaction est alors visible pour le récepteur ainsi que l’ensemble du réseau. Il est important également de comprendre que la Blockchain n’est pas régie par des hommes mais par des protocoles techniques.

Quels sont les avantages d’une Blockchain?

- Des échanges financiers sécurisés et sans la présence d’un intermédiaire
- Des coûts bas de transaction
- Des échanges anonymes et rapides
- Empêchement de toute fraude ou manipulation des transactions financières

Quelles sont les limites d’une blackchain?

- La lenteur de traitement : De par les nombreux mécanismes de contrôle, les transactions mettent plus de temps à être validées et donc réalisées.
- Stockage des données et de leur synchronisation : la Blockchain ne cesse de grandir puisque chaque transaction vient se rajouter aux précédentes. C’est donc l’essence même de la Blockchain qui pose la question de la méthode de stockage des données et de leur synchronisation.
- Mise en cause de la souveraineté des États et des banques : puisque le rôle de ces deux entités tend à diminuer car ils n’auraient plus aucun contrôle sur les différentes transactions.
- Un coût énergétique conséquent sur l’environnement
Les champs d’exploitation de la Blockchain restent immenses, nous pouvons citer à titre d’exemples: banques, assurance, santé et industrie pharmaceutique, supply chain de nombreux secteurs (agroalimentaire, luxe, commerce international, distribution, vins, aéronautique, automobile…), industrie musicale, énergie, immobilier, vote…

De façon générale, des Blockchains pourraient remplacer la plupart des « tiers de confiance » centralisés par des systèmes informatiques distribués. À l’avenir, la Blockchain pourra servir lors d’élections, la mise en place de contrats, ou encore le transfert d’héritages…

 

 

 

Pin it

radios tunisiennes live

Suivez nous sur Instagram

Suivez nous sur google+