Les ressortissants algériens et libyens sont autorisés à acquérir des biens immobiliers en Tunisie (autre que les terres agricoles), sans recourir à l’autorisation du gouverneur.

Il existe deux conditions pour ces acquisitions immobilières :
• Le seuil minimal de la valeur du bien immobilier est fixé à 300 mille dinars.
• Le règlement doit se faire en devises étrangères.


Ce décret a été pris afin d’aider le secteur immobilier en difficulté, mais aussi afin de soutenir les caisses de l’Etat en devises.