Utiliser la création artistique pour prendre contact avec sa vie intérieure et son inconscience!

Cette pratique s'est répandue durant les dernières années dans le secteur de la santé auprès de plusieurs pays et c'est disponible maintenant en Tunisie grâce à Mme Imen Jemmali, la première Art-thérapeute Tunisienne.

Qui est Mme Imen JEMMALI ?

Un coeur en or, des idées lumineuses et des doigts de fée.

Elle a fait des études de beaux-arts spécialité céramique, puis son passage à La Sorbonne lui a fait comprendre qu'elle préférait la pratique à la théorie. Elle a participé à plusieurs foires en Tunisie et en France avec ses œuvres en céramique.

Elle a cherché sa voie et a trouvé un métier qui lui sied à merveille : art-thérapeute (alliant son don artistique, son amour de l'humain et surtout des enfants, ainsi que son milieu familial son papa étant chirurgien). Son diplôme d'art-thérapeute en poche, obtenu à la Faculté de Médecine de Grenoble, elle a accompagné des petits et des grands en France et en Tunisie (des autistes, des personnes atteintes de cancer, des réfugiés, des malades en soins palliatifs, épileptiques, dyslexiques, des personnes atteintes des troubles du comportement, Alzeimer ...) et leur a apporté un bien-être au-delà de la prise obligatoire des médicaments.

Mais qu’est-ce que l’art-thérapie ?

C’est une approche centrée sur un processus créatif en tant que modalité thérapeutique. Cette pratique propose une expérience, artistique, sensorielle et ludique à travers différents procédés : Arts plastiques (peinture, dessin, collage, modelage, calligraphie…), danse mouvement thérapie, drama thérapie et musicothérapie.

L’art-thérapie est exercée avec l’aide du médecin traitant qui peut la prescrire à son patient. Le besoin peut être léger comme la phobie scolaire ou assez lourd comme l’accompagnement des personnes atteintes de cancer. C’est au cas par cas, en se concertant avec le médecin traitant.

Imen a décidé en 2017 de retourner en Tunisie et d’exercer son métier, encore peu connu dans sa Tunisie natale. Elle s’est intéressée à la recherche et la communication auprès des médecins : en présentant des communications en France, en Algérie et en Tunisie et la publication d’un livre «une expérience d’art-thérapie à dominante arts plastiques » ainsi qu’un ouvrage en co-rédaction avec Dr Ahmed Mhalla, psychiatre.

Elle a aussi créé une association ATA « Association Tunisienne d’Art-thérapie » à travers laquelle elle accompagne des jeunes en difficulté à travers leurs différences physiques, psychologiques et communicationnelles, ayant pour conséquence leur manque d’intégration en société. Elle participe actuellement au programme de l’association « ATAJED » en collaboration avec « Etfanen » au Kef pour aider de jeunes diabétiques au Kef à travers l’art-thérapie. Et enseigne en Master de Recherche à l’Institut Supérieur des Cadres de l’Enfance Carthage Dermech.

-AJK-