Avec plus de 30.000 sites archéologiques la Tunisie abonde en richesse culturelle et naturelle. 

Sur la petite superficie, la Tunisie détient des endroits qui coupent vraiment le souffle. Du point de vue des paysages et des endroits, en Tunisie on peut tout trouver ! Du nord au sud et de l’est à l’ouest, la Tunisie nous surprend avec ses lieux d’une beauté magnifique. Des endroits rares et méconnus qui vous feront visiter la Tunisie sans oublier l’appareil photo ! Vous allez être surpris par le spectacle magnifique qui se déroule devant vos yeux…

Voici notre top 10 des endroits originaux de la Tunisie

1. L’exploitation des roses du désert 

Contrairement à ceux qui croient que les roses du désert sont des pierres de sable, ils sont une variété de gypse, appelé sélénite, qui a obtenu la forme dont on voit aujourd’hui à cause des pluies météoritiques. Le sélénite contient aussi du sable et du sel mais le minéral majoritaire est le gypse ensemble formant ce sélénite. La Tunisie détient les plus grands dépôts des roses du désert inefficace exploités.

 

2. Le quartier Hannibal de Carthage

Ici, sur la colline de Carthage le présent et le passé de la Tunisie et des tunisiens se donnent la main. De là bas on peut voir la ville, le site de Carthage ainsi que les ports puniques. C’est la plus ample vue et la plus complète de l’histoire tunisienne.

 

3. Fatnassa

A Fatnassa on trouve ce qu’on connait comme les mofettes. Sous le désert il y a un lac avec de l’eau douce mais chaude. Là où la nappe phréatique est plus prés de la surface, la vapeur sort en formant les mofettes, vapeur qui en contact avec le sable donne une consistance plus compacte sous formes bizarres.

 

4. Kerkouane

La principale activité de cette ville située au Cap Bon et disparu au IIIème siècle av.J.Ch était l’extraction et le commerce avec la pourpre (colorant naturel extrait des coquilles des Murex et extrêmement recherché spécialement en Rome antique). Kerkouane est entré dans le patrimoine UNESCO comme une ville moderne même à 1.000 ans depuis la disparition. Sa destruction par Agathocle de Syracuse et le passage du temps n’ont pas réussi à diminuer l’importance historique et culturelle. Kerkouane était une ville moderne avec des maisons et rues systématisées, avec canalisation souterraine qui utilisait l’eau de mer amenée en ville à travers des systèmes hydrauliques. Comme à Carthage, les maisons avec plusieurs étages étaient quelque chose d’habituel. Dans les maisons de Kerkouane les salles de bain dans le sens actuel du mot étaient aussi habituelles et dotées de lavabo, baignoire et eau. 

 

5. Mides

Est un canyon naturel formé par la rupture de la croute terrestre suite à l’impacte d’un météorite pas très grand mais avec des dimensions importantes pour produire une telle manifestation. Le lieu de l’impacte a été auparavant un cimetière ou les animaux de grandes dimensions choisissaient d’aller pour mourir. Le fond du canyon garde visibles des dépôts opalisés d’ossements compactes. La plus grande partie du canyon se trouve en Tunisie mais une petite partie se trouve derrière la frontière algérienne.

 

6. Thapsus

La bataille de Thapsus est restée dans l’histoire comme la lutte gagnée par les éléphants. Pompéi est venu contre César avec les éléphants et les archers de César les ont attaqué en produisant panique parmi les animaux qui ont piétiné leur propres soldats. Environ 10.000 soldats de l’armée adverse ont voulu  se rendre à César mais ils ont été tués, chose inhabituelle pour lui connu comme un tolérant vainqueur. Apparemment César a eu une crise de perte de conscience et quand il a donné l’ordre il n’a pas été très conscient de son action. Aujourd’hui on peut voir à Thapsus bien préservées mais incomplètement fouillées les ruines de la ville construite au moins en 46 av.J.Ch.

 

7. Bordj El Kastil

Construit en 1289 par Roger de Loria, amiral aragonais sur l’ile de Djerba. Pas loin du Bordj on trouve le sanctuaire du Sidi Marcil (Saint Marcel) où même aujourd’hui les femmes qui ne peuvent pas avoir des enfants viennent avec l’espoir de pouvoir rester enceintes. Malheureusement le Bordj est dans un état avancé de dégradation à cause de la mer qui durant les périodes pluvieuses envahit le terrain autour du Bordj qui se situe un peu au dessus du niveau actuel de la mer.

 

8. Matmata

C’est la zone sous désertique qui est à la base de l’Afrique. Et on dit cela parce que la région de Matmata (faux associée avec les troglodytes de la Turquie) est celle qui a donné tout d’abord un nom à la région qui englobait le nord de la Tunisie et l’est de l’Algérie-Ifriqiya et par la suite-au continent. Voilà la vraie histoire : les berbères, les habitants des maisons crevées dans la roche de Matmata étaient nommés « ifri » à l’antiquité par Hérodote ; à partir de ce nom les grecs ont baptisé la zone Ifriqiya ; le nom a été par la suite transformé par les romains en Africa. Le relief ressemble avec le paysage lunaire. 

 

9. Le Fort de Ksar Ghilane

C'est le fort qui se trouve au sud du désert tunisien et qui faisait partie de la ligne des fortifications de l’Empire Romain et pour une courte période il a été utilisé par la Légion Française. Durant la deuxième guerre mondiale le fort a été utilisé comme part de la ligne des fortifications Mareth. 

 

10. Ksar Djouama

Le ksar surplombe la vallée de l’Oued Tanout, où s’étalent vergers d’oliviers et les petits jardins des Djebah et des Djouama, deux sous-fractions de la tribu des Ouerghamma. Une rue bordée de ghorfas conduit à l’entrée principale de la partie ancienne du ksar. À Ksar Djouama on peut lire sur l’arcade de la voute d’entrée « 1178 ».  

 
Étiez-vous au courant avec l’existence de tous ces endroits originaux en Tunisie ? 
 
Texte et photos Irina Gros