+ Répondre à la discussion
Page 7 sur 7 PremièrePremière ... 567
Affichage des résultats 91 à 92 sur 92

Discussion: Dictionnaire des petites villes Tunisiennes, à découvrir

          
  1. #91
    Nouveau
    Date d'inscription
    Oct 2018
    Localisation
    mahdia
    Messages
    2
    Kasserine compte parmi les rares villes anciennes qui doit sa célébrité au rôle stratégique, politique et économique qu'elle a joué dans l'Antiquité (https://fr.wikipedia.org/wiki/Antiquit%C3%A9).
    Connue sous le nom de Cilium ou de Scilli sous l'Empire romain (https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_romain), la cité est édifiée vers l'an 80 (https://fr.wikipedia.org/wiki/80), sous le règne de l'empereur Vespasien (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vespasien), fondateur de la dynastie des Flaviens (https://fr.wikipedia.org/wiki/Flaviens). Depuis, elle a su conserver en son sein quelques vestiges qui témoignent du développement et de la stabilité qu'elle a connu aux époques romaine (https://fr.wikipedia.org/wiki/Rome_antique) puis byzantine (https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_byzantin).
    Les principaux sites historiques qui datent de ces périodes sont un forum (https://fr.wikipedia.org/wiki/Forum_romain), un arc de triomphe (https://fr.wikipedia.org/wiki/Arc_de_triomphe) bâti en l'honneur de l'empereur romain (https://fr.wikipedia.org/wiki/Empereur_romain) Septime Sévère (https://fr.wikipedia.org/wiki/Septime_S%C3%A9v%C3%A8re), un capitole, un théâtre (https://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_du_th%C3%A9%C3%A2tre_romain), plusieurs maisons, une église (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_(%C3%A9difice))paléochrétienne, un fort (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fortification) byzantin ainsi que deux mausolées (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mausol%C3%A9e), le mausolée des Flavii et le mausolée des Petronii.
    https://upload.wikimedia.org/wikiped...mphe_gilli.jpg (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Kasserine_arctriomphe_gilli.jpg?uselang=fr)
    (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Kasserine_arctriomphe_gilli.jpg)
    Arc de triomphe de la Colonia Cillilana

    https://upload.wikimedia.org/wikiped...lee_flavii.jpg (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Kasserine_mausolee_flavii.jpg?uselang=fr)
    (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Kasserine_mausolee_flavii.jpg)
    Mausolée des Flavii

    Le mausolée des Flavii est construit au milieu du iie siècle par Titus Flavius Secundus en l'honneur et à la mémoire de son père ; il témoigne aussi de sa pietas (https://fr.wikipedia.org/wiki/Pietas_(Rome_antique)). Les Flavii sont la famille d'un vétéran établi à Cillium, une cité devenue prospère grâce à la culture viticole pratiquée dans les environs et à la création de canaux d'irrigation. Le mausolée est constitué de trois étages en un mélange de styles architecturaux punique (https://fr.wikipedia.org/wiki/Civilisation_carthaginoise), hellénistique (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89poque_hell%C3%A9nistique) et libyen (https://fr.wikipedia.org/wiki/Libye_antique). L'épigraphe (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pigraphe_(architecture)) est quant à elle d'une grande importance puisque y figure un long poème (https://fr.wikipedia.org/wiki/Po%C3%A8me) en vers (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vers) latin (https://fr.wikipedia.org/wiki/Latin) et des prières grecques traitant de l'incertitude de la vie après la mort et des certitudes à propos de la fonction de ce bâtiment. La lecture de ces vers n'est pas aisée, d'où la difficulté de leur traduction :
    « La vie est bien courte et ses moments s'enfuient, nos jours arrachés passent comme une heure brève, nos corps mortels sont attirés au fond des terres élyséennes par Lachésis (https://fr.wikipedia.org/wiki/Moires) la malveillante acharnée à couper l'écheveau de nos vies, voici pourtant qu'a été inventée l'image, procédé séduisant ; grâce à elle, les êtres sont prolongés pour la suite du temps, car la mémoire, rendue moins éphémère, les recueille et garde en elle bien des souvenirs : les inscriptions sont faites pour que perdurent les années […] Qui pourrait désormais s'arrêter là sans ressentir de vertueux élans, qui n'admirerait ce chef-d'œuvre, qui, en voyant cette profusion de richesses, ne resterait confondu devant les immenses ressources qui permettent de lancer ce monument dans les souffles de l'éther (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ther_(mythologie))10 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Kasserine#cite_note-10). »
    Le mausolée des Petronii est construit vers 230 (https://fr.wikipedia.org/wiki/230) à la mémoire de la famille Petronii par M. Petronius Fortunatus, un vétéran né en 155 (https://fr.wikipedia.org/wiki/155), centurion (https://fr.wikipedia.org/wiki/Centurion) dans treize légions (https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gion_romaine), dont la III Gallica, la III Augusta et la II Parthica, qui participa sans doute à la campagne orientale de Septime Sévère en 199 (https://fr.wikipedia.org/wiki/199). Les inscriptions sur le mausolée font connaître le centurion et retrace sa carrière militaire entre 175 (https://fr.wikipedia.org/wiki/175) et 220 (https://fr.wikipedia.org/wiki/220), date à laquelle il reçoit son honesta missio, un diplôme délivré aux soldats qui atteste de la fin de leur service. Le mausolée est qualifié de memoria ; c'est surtout à la période chrétienne que le terme est utilisé dans ce sens. Certains proposent de le traduire par « mémorial » à tort car ce mot désigne un cénotaphe (https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9notaphe) vide de tout corps. Il ne subsiste de nos jours que deux pans de murs. Ses dimensions et les restes de son décor architectural permettent de supposer qu'il offrait une composition architecturale comparable au mausolée des Flavii.
    Le nom actuel de la ville trouve son origine dans l'existence de ces deux mausolées, Kasserine signifiant en arabe (https://fr.wikipedia.org/wiki/Arabe) « les deux châteaux ».

  2. #92
    Nouveau
    Date d'inscription
    Oct 2018
    Localisation
    mahdia
    Messages
    2
    Kasserine compte parmi les rares villes anciennes qui doit sa célébrité au rôle stratégique, politique et économique qu'elle a joué dans l'Antiquité (https://fr.wikipedia.org/wiki/Antiquit%C3%A9).
    Connue sous le nom de Cilium ou de Scilli sous l'Empire romain (https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_romain), la cité est édifiée vers l'an 80 (https://fr.wikipedia.org/wiki/80), sous le règne de l'empereur Vespasien (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vespasien), fondateur de la dynastie des Flaviens (https://fr.wikipedia.org/wiki/Flaviens). Depuis, elle a su conserver en son sein quelques vestiges qui témoignent du développement et de la stabilité qu'elle a connu aux époques romaine (https://fr.wikipedia.org/wiki/Rome_antique) puis byzantine (https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_byzantin).
    Les principaux sites historiques qui datent de ces périodes sont un forum (https://fr.wikipedia.org/wiki/Forum_romain), un arc de triomphe (https://fr.wikipedia.org/wiki/Arc_de_triomphe) bâti en l'honneur de l'empereur romain (https://fr.wikipedia.org/wiki/Empereur_romain) Septime Sévère (https://fr.wikipedia.org/wiki/Septime_S%C3%A9v%C3%A8re), un capitole, un théâtre (https://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_du_th%C3%A9%C3%A2tre_romain), plusieurs maisons, une église (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_(%C3%A9difice))paléochrétienne, un fort (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fortification) byzantin ainsi que deux mausolées (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mausol%C3%A9e), le mausolée des Flavii et le mausolée des Petronii.

    Le mausolée des Flavii est construit au milieu du iie siècle par Titus Flavius Secundus en l'honneur et à la mémoire de son père ; il témoigne aussi de sa pietas (https://fr.wikipedia.org/wiki/Pietas_(Rome_antique)). Les Flavii sont la famille d'un vétéran établi à Cillium, une cité devenue prospère grâce à la culture viticole pratiquée dans les environs et à la création de canaux d'irrigation. Le mausolée est constitué de trois étages en un mélange de styles architecturaux punique (https://fr.wikipedia.org/wiki/Civilisation_carthaginoise), hellénistique (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89poque_hell%C3%A9nistique) et libyen (https://fr.wikipedia.org/wiki/Libye_antique). L'épigraphe (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pigraphe_(architecture)) est quant à elle d'une grande importance puisque y figure un long poème (https://fr.wikipedia.org/wiki/Po%C3%A8me) en vers (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vers) latin (https://fr.wikipedia.org/wiki/Latin) et des prières grecques traitant de l'incertitude de la vie après la mort et des certitudes à propos de la fonction de ce bâtiment. La lecture de ces vers n'est pas aisée, d'où la difficulté de leur traduction :
    « La vie est bien courte et ses moments s'enfuient, nos jours arrachés passent comme une heure brève, nos corps mortels sont attirés au fond des terres élyséennes par Lachésis (https://fr.wikipedia.org/wiki/Moires) la malveillante acharnée à couper l'écheveau de nos vies, voici pourtant qu'a été inventée l'image, procédé séduisant ; grâce à elle, les êtres sont prolongés pour la suite du temps, car la mémoire, rendue moins éphémère, les recueille et garde en elle bien des souvenirs : les inscriptions sont faites pour que perdurent les années […] Qui pourrait désormais s'arrêter là sans ressentir de vertueux élans, qui n'admirerait ce chef-d'œuvre, qui, en voyant cette profusion de richesses, ne resterait confondu devant les immenses ressources qui permettent de lancer ce monument dans les souffles de l'éther (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ther_(mythologie))10 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Kasserine#cite_note-10). »
    Le mausolée des Petronii est construit vers 230 (https://fr.wikipedia.org/wiki/230) à la mémoire de la famille Petronii par M. Petronius Fortunatus, un vétéran né en 155 (https://fr.wikipedia.org/wiki/155), centurion (https://fr.wikipedia.org/wiki/Centurion) dans treize légions (https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gion_romaine), dont la III Gallica, la III Augusta et la II Parthica, qui participa sans doute à la campagne orientale de Septime Sévère en 199 (https://fr.wikipedia.org/wiki/199). Les inscriptions sur le mausolée font connaître le centurion et retrace sa carrière militaire entre 175 (https://fr.wikipedia.org/wiki/175) et 220 (https://fr.wikipedia.org/wiki/220), date à laquelle il reçoit son honesta missio, un diplôme délivré aux soldats qui atteste de la fin de leur service. Le mausolée est qualifié de memoria ; c'est surtout à la période chrétienne que le terme est utilisé dans ce sens. Certains proposent de le traduire par « mémorial » à tort car ce mot désigne un cénotaphe (https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9notaphe) vide de tout corps. Il ne subsiste de nos jours que deux pans de murs. Ses dimensions et les restes de son décor architectural permettent de supposer qu'il offrait une composition architecturale comparable au mausolée des Flavii.
    Le nom actuel de la ville trouve son origine dans l'existence de ces deux mausolées, Kasserine signifiant en arabe (https://fr.wikipedia.org/wiki/Arabe) « les deux châteaux ».



Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Search Engine Optimization by vBSEO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20