L'attaque de panique (AP) est un symptôme psychique fréquent (10% de la population générale) à expression essentiellement corporelle.

Elle correspond à un accès aigu, d'installation brutale, d'un sentiment de peur et de malaise (angoisse) associant souvent une accélération du rythme cardiaque, une difficulté à respirer, un sentiment d'évanouissement, des fourmillements, des bouffées de chaleur ou des frissons, des nausées et parfois même une diarrhée.

Cet accès s'accompagne systématiquement d'un sentiment de mort imminente, de perte de contrôle ou encore de devenir fou, ce qui incite souvent la personne qui le subit à courir aux urgences ou à voir rapidement un médecin.

Pourquoi avez-vous eu une attaque de panique?

De manière à la fois synthétique et anécdotique, nous dirons que l'attaque de panique survient parce que:

  1. Vous êtes humain: être traversé par l'angoisse est un phénomène psychologique normal. C'est votre lutte contre cette angoisse et vos efforts de vouloir supprimer les sensations corporelles qui l'accompagnent qui la rend plus intense pour prendre ainsi la forme d'une véritable attaque. D'ailleurs, c'est pour cela qu'on l'appelle "panique".
  2. Vous êtes jeune: l'âge classique de la survenue de l'AP est entre 15 et 35 ans.
  3. Vous passez par une période stressante. 90% des attaques de panique surviennent au cours ou juste après une période de tension psychique.

Quel sens psychologique peut-on donner à cet accès?

L'anxiété ou l'angoisse est une émotion historiquement créée par l'homme primitif pour l'alerter en cas de danger et lui permettre ainsi de faire face à la menace (prédateurs, intempéries...). Elle lui a été d'une grande utilité et lui a permis ainsi de sauver l'humanité de l'extinction. Malheureusement, l'homme moderne fait mauvais usage de ses émotions. Il a appris, à tort, à les considérer comme gênantes, voire même menaçantes.

L'angoisse semble vouloir juste nous signaler l'importance de prendre du recul et d'ajuster notre direction dans la vie. Autrement dit, de passer à l'action, en prenant définitivement des décisions qui traînent depuis un certain moment ou encore en portant plus notre attention et notre intérêt à des choses et des personnes qui sont importantes pour nous.

Que faut-il faire face à l'attaque de panique?

1. Ne quittez pas l'endroit dans lequel l'attaque survient. Votre cerveau vous proposera de quitter les lieux et d'essayer de prendre de l'air pour mieux respirer. Cette attitude est inutile même si elle vous permet parfois de vous calmer. Elle est la première cause du développement des phobies et de l'évolution de votre anxiété vers la chronicité.

2. Changez votre regard envers l'angoisse et acceptez d'être traversé par celle-ci.

3. Identifiez votre angoisse quand elle survient en observant les différentes sensations de votre corps qui l'expriment sans essayer de les supprimer.

4. Ralentissez votre respiration en inspirant et en expirant lentement, et également en prenant une petite pause entre les deux ( trois secondes d'apnée).

5. Enfin, si votre anxiété devient persistante et/ou les attaques de panique deviennent récidivantes, n'hésitez pas à consulter un professionnel (Médecin généraliste, psychothérapeute, psychiatre, www.allopsy.tn etc). 

-L'équipe des psychothérapeutes d'allopsy-