La voiture 100% tunisienne de Wallyscar a beaucoup fait parler d'elle ces derniers temps.

Ce véhicule se veut léger et économique et la marque se positionne comme une référence dans la production des véhicules artisanaux de petite série. Voilà en quelques lignes toute l'histoire derrière le succès incontestable de cette voiture.

Tout a commencé par une idée

Zied GUIGA est un jeune homme, qui a entrepris des études en hôtellerie à l’étranger pour suivre les pas de son père. Comme il est ambitieux et sa tête bouillonne d'idées. À son retour en Tunisie, il a décidé d'avoir sa propre chaine de fast-food, mais a choisi de tout délaisser à la dernière minute et de partir en voyage pour changer un peu les idées.

Lors de son voyage sur l’île de Wallis et Futuna, il rencontra par hasard le fondateur de la Jeep Dallas (une voiture ouverte de plage). Comme il était dès son plus jeune âge passionné de mécanique, avec son frère ils ont demandé au fondateur quelques informations sur cette voiture attrayante, l'homme n'a pas hésité à leur fournir quelques détails sur la manière de fabriquer cette voiture. C'était ce bavardage qui a créé l’opportunité là où ils s’y attendaient le moins. En un mot: C’était le déclic pour les 2 frères !

Du début au progès

En 2006, Zied à 23 ans a créé sa société « Wallys car » avec son frère Omar qui le rejoint après l'obtention de son diplôme en droit. Malgré les difficultés et la lourdeur administrative tunisienne, ils fabriquent le premier prototype, le groupe PSA les suit en leur fournissant un moteur Peugeot, et ils relèvent un premier défi en l'exposant à la foire de l’automobile de Paris en 2008.

Un défi à relever

D'après le "owner", le défi consiste à assurer la fabrication d'une voiture 100% tunisienne dotée d'une haute qualité.

Lentement mais surement, nous entrevoyons le succès

Actuellement, l’entreprise fabrique 2 modèles : Izis et Iris. La capacité de production a atteint les 600 voitures par an. La valorisation de la firme est estimée à 40 milliards de dinars tunisiens. Le Premier ministre tunisien a même boosté leur campagne de communication en empruntant une des voitures Wallys. 

-AJK-

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
En savoir plus Ok