Les Iles Cani, le dernier Paradis de la Tunisie

Supposant que vous vous retrouvez un jour à Bizerte, rien ne vous encourage à penser qu’il y a quelque chose plus loin, au large de la mer, qui mérite l’attention. 

Et pourtant, après avoir mis à notre disposition la cote nord avec les belles plages de Kef Abbed, Dar el Jenna la sauvage ou Sidi Mechreg et les endroits magiques comme Cap Zbib, Raf Raf ou Cap Serrat, Bizerte a érigé des « murs charmés » autour des coins qu’il faut préserver pour l’éternité, de même qu’ils sont. Un endroit pareil porte le nom : les Iles Cani et c’est peut être le dernier paradis de la Tunisie. C’est vrai que vous n’en avez presque jamais entendu ?

Vous ne pouviez pas. L’endroit ne figure pas dans les guides de voyages, il n’est pas médiatisé et il est bien camouflé. Ce qui a fait que les Iles Cani soient gardées loin de ceux qui ne se rendent pas sur place avec une carte. C’est loin et c'est « in the middle of nowhere ». 

Marhba.tn est parti avec la seule personne qui pouvait nous accompagner sur place. C’est lui qui a les clés d’entrée au dernier Paradis. On sait qu’on est sur le bon chemin quand les dauphins nous ouvrent la voie avec leurs sauts dans la Méditerranée turquoise.  Oui! il mérite supporter le long chemin pour voir l’un des plus beaux endroits de la Tunisie. 

Le chemin est fascinant : soleil africain, mer bleue turquoise, mouettes en survol et goélands sur l’eau. Lorsqu’on voit de loin le morceau de terre, commence un autre épisode.  

C’est une histoire à l’air d’antan

Joseph Alacchi né le 19 Avril 1840 à Pantelleria épouse Rosa Taranto née sur l’ile Sicilienne d’Ustica. Vers 1860 Mohamed Al-Sadek, le Bey de Tunisie, fait venir de Pantelleria, le couple déjà habitué avec la vile insulaire avec le but d’allumer quotidiennement le phare des iles Cani. Un ami tunisien, H’mida, originaire peut être de Bizerte ou de Metline les accompagnait avec sa barque lorsqu’ils allaient sur l’ile ou ils retournaient vers le continent. Et depuis le phare continue à diriger l’activité marine dans la région. (source Metline, ma bien aimée-Hafedh Hamza).

Et un paysage de fiction

Maintenant on devrait vous donner toutes les informations pour savoir comment arriver, combien ça coûte…mais on ne peut pas ! On doit garder la magie. 

Pin it

Suivez nous sur google+

NOS EXPÉRIENCES