On a visité le Kef en hiver et on garde d'excellents souvenirs. On vous conseille fortement de découvrir cette ville magnifique située au Nord-ouest de la Tunisie.

En route vers le Kef, regardez à travers les vitres et admirez ses jolies prairies tout au long de la route à droite et à gauche et on vous le dit c’est assez dépaysant ! A notre arrivée, on a ouvert grand les yeux pour contempler le paysage, le Kef se trouve le haut d’une colline, si on peut dire que cette ville à trois âmes on peut la décrire par 3 mots : Architecture, Patrimoine et Archéologie.


Le premier jour, on a été invité à découvrir le patrimoine culturel du Kef. On a commencé la visite en se rendant au « Musée des arts et traditions populaires du Kef », abrité par un mausolée édifié au xviiie siècle. On a découvert des collections retraçant les habitudes de la société Kéfoise ayant cours avant l'indépendance du pays (des habits traditionnels, des objets de tous les jours et des bijoux …)

La belle combinaison qui en sort des objets exposés montre beaucoup de diligence entre la culture berbère et l’impact islamique qui ont eu un grand effet sur la tradition du Kef.


On a enchaîné notre visite, en se dirigeant vers le plus haut point de la ville du Kef, la fameuse « kasbah du Kef », située dans un endroit stratégique, le haut d’une colline. Ce lieu a eu dans le temps une vocation militaire.

C’est un endroit imposant avec sa grandeur (la grande porte, les anciens Canons qui protégeaient le Fort, beaucoup de chambres de soldats…). Du Fort on a admiré toute la ville du Kef avec ses rues, ses prairies et son centre animé.


A proximité du Fort, on est passé près du saint patron du Kef qui est « Sidi Bou Makhlouf » qui a donné son nom au mausolée de la ville.

On a aimé la jolie porte de la mosquée de « Sidi Bou Makhlouf » dont on peut remarquer un mixte du style arabo musulman et andalouse. Tout près de la mosquée, une jolie cours avec des petites chaises et des Mats (tapis traditionnel) où on a dégusté un bon café turque tout en écoutant de la musique tunisienne et du malouf : un endroit qui vous fait voyager dans le temps…


La nuit, on a dîné au restaurant « Le petit bateau » où on a été accueilli chaleureusement par les proprios : le dîner comportait des barquettes, des salades, des pattes et « l’AKNEF », une spécialité typiquement kéfoise à base de viande de mouton cuit à la vapeur avec du romarin, un vrai délice. On a terminé le dîner avec du bon thé vert et "Rfisset Rouz", un dessert vraiment succulent ! C’était à base de riz, miel, beurre, fruits secs, dattes et raisins secs.

On a été hébergé dans la maison d’hôtes « Dar Sidi Abdallah », où on a passé une superbe soirée. Un petit cc à Nabil qui a été aux petits soins ! Et qui nous a allumé la cheminé comme un pro avec du bois de pin qui a une odeur particulièrement bonne quand il se met à brûler !

Le deuxième jour, on s‘est levé sur l’odeur du pain chaud du Kef (El Mrayéch), avec du miel bio, chamia , jus d’orange frais et plein d’autres produits Bio. Après qu’on a rempli nos estomacs, on s’est dirigé vers la merveilleuse « Grotte d’Althiburos », une grotte d’inspiration, gardé par l’artiste Ammar Belghith.

Cette personne a choisi de s’évader de la société pour vivre son amour pour le Kef « to the fullest », dans une grotte qui regorge de beauté et de créativité à l’image de cet artiste (fantaisiste, imaginaire et artistique).

La « Grotte d’Althiburos » a été bâtit par quelques mains et un âne, dont vous pouvez trouver à l‘intérieur de la grotte une dédicace conçu spécialement pour ce « super » âne !

On n’a pas voulu quitté la grotte tellement elle regorge de beauté et de créativité. Même les plus belles paroles nous semblent banales et vides de sens devant la beauté du lieu. On s’est dirigé par la suite vers le puits de l’amour (بئر القبول), près du puits deux figuiers qui s’entraînent, comme une preuve que l’histoire du puits existe vraiment !

De l’autre coté, juste en face de l’emplacement du puits est écrit « NO » avec de grandes lettres, qui veut dire Non à l‘échec, à la guerre et au terrorisme...Bref à tout ce qui est négatif dans le monde !

Notre dernière escale avant de prendre la route et de quitter le Kef, été le site archéologique nomade au style romain, où on a pris des photos de ce monument historique, ses grandes arcades tout en admirant les nécropoles…
Vous pouvez entendre beaucoup d’histoires sur la ville, voir des films sur le Kef et même écouter des chansons sur la ville de l’amour et de la vie. Mais rien ne peut se comparer avec la réalité vécue.

On a quitté le Kef avec les yeux presque remplis de larmes et avec une grande émotion, aucun mot ne peut décrire ce que les yeux voient. On espère que vous pourrez lire à travers de ces lignes de précieuses informations pour préparer votre prochain séjour au Kef, et vous inspirer de notre expérience.

-Meriam.Z-